Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Claude Voilier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Corso
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 45
Localisation : Barneville-Carteret
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Claude Voilier   Mar 28 Avr 2009 - 17:41

Rappel du premier message :

Voici un article qui devrait réconcilier Serge avec Claude Voilier:

http://www.sudouest.com/gironde/actualite/article/565091/mil/4424933.html?auth=2bf58032&cHash=d077232276

A quand le mariage? lol!

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/

AuteurMessage
Sally
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 7255
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 10:00

Après avoir réfléchi à tête reposée... Very Happy , voilà la clef de l'énigme :

Veuillez tous noter dans vos tablettes la date de naissance de mosieur François :

23 décembre 1961


[img][/img]

François, comment expliques-tu la différence dans les couvertures alors que l'année d'édition est la même ? (1977)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 11:11

François a écrit:
et maintenant??
Oui, je les revois... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 11:12

Admin - Serge a écrit:
François a écrit:
et maintenant??
Oui, je les revois... Very Happy

Edit : encore en retard ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
François
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 3572
Localisation : Poitou
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 11:50

Sally a écrit:


François, comment expliques-tu la différence dans les couvertures alors que l'année d'édition est la même ? (1977)

Une très belle année 1961...

Tu as lu une des dates qui sont dans le livre???

Il faut lire la date au bas du quatrième de couverture(derrière le livre)..

Dans les années 1980 les deux dates au début et à la fin du livre sont
les dates de l'édition originale et celle de la couverture en bas
derrière donne la date d'impression... 1983 1984????

Donc à gauche l'édition est plus ancienne peut être EO???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 3572
Localisation : Poitou
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 12:01

Et voici les deux suivants:
- Les cinq et la télévision (1973)
- Les Cinq et les pirates du ciel (1973)

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 7255
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 13:35

Dans les années 1980 les deux dates au début et à la fin du livre sont
les dates de l'édition originale et celle de la couverture en bas
derrière donne la date d'impression... 1983 1984????



Ca y est, j'ai trouvé : c'est 1983.1
Ca veut dire janvier, pour le mois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 3572
Localisation : Poitou
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 14:35

Sally a écrit:
Ca y est, j'ai trouvé : c'est 1983.1
Ca veut dire janvier, pour le mois ?

Oui.

Je pense que c'est justement en 1983 que la couverture
a changé. (plus de bandeau blanc, hachette en rouge sur le dos...)

Si la spécialiste mondiale de la bibliothèque rose (ma demoiselle
Dakota) voulait bien quitter son transat en bord de Loire et
son livre de E L, je suis certain qu'elle pourrait nous expliquer
les changements de formats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 17:30

François a écrit:
Eh bien, à la sortie, de
ces livres je fus très dèçu du format: la bd ne suffisait pas, la partie
texte manquait de consistance. Je me rappelle d'une lecture peu agréable.

C´est exactement mon avis. Soit on lit une vraie BD, soit un roman, mais le mélange est insupportable. Je me souviens qu´il m´arrivait de cacher la partie BD, car j´avais peur de découvrir des infos avant de les avoir véritablement lues. Non, vraiment, cette idée était très mauvaise.

Par contre, il y a un vrai mystère Question Question Question
De tous les C5 que nous avions à la maison, ce sont ceux de CV qui sont les plus abîmés. Alors, ont-ils été davantage lus (par mes frères et soeur, forcément) ? Ou bien ont-ils été exprès moins bien soignés (par moi qui étais/suis du genre à couvrir mes livres et à les prendre avec des pincettes) ? Mhm...

QUoi qu´il en soit, j´en possède 8.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 7255
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 18:31

Je me souviens n'avoir pas franchement détesté le bal des espions, mais ensuite, je m'en suis assez vite lassée. J'aimais bien la bouille de Claude dessinée par Sidobre

Avec ma soeur, nous étions ravies de trouver de nouveaux CD5, sans réaliser vraiment qu'ils n'étaient plus d'Enid Blyton. Embarassed

En fait, c'est en visitant le site de Serge que j'ai appris le nombre exact de vrais CD5. Quand j'ai vu ensuite toutes les couvertures scannées ... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 3572
Localisation : Poitou
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 19:25

Georgina a écrit:

C´est exactement mon avis. Soit on lit une vraie BD, soit un roman, mais le mélange est insupportable. Je me souviens qu´il m´arrivait de cacher la partie BD, car j´avais peur de découvrir des infos avant de les avoir véritablement lues. Non, vraiment, cette idée était très mauvaise.

Par contre, il y a un vrai mystère Question Question Question
De tous les C5 que nous avions à la maison, ce sont ceux de CV qui sont les plus abîmés.

- Le mélange est en effet insupportable. Par moment on regarde la
Bd et hop le texte a moins d'intérêt.

- Comme Sally, au début j'étais très content de lire un nouveau club des
cinq, mais j'ai vite abandonné.

- pour le mystère Georgina je me demande si ce n'est pas Serge.
Toutes les nuits de maisons en maisons, dans toutes la Bretagne et
la normandie............Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Mer 3 Juin 2009 - 22:42

Et pensez-vous que nous aurions une meilleure image de CV si elle avait écrit des romans de même longueur et non accompagnés de BD ? Après tout, le vieux puits, chouchou de Dakota, aurait pu être écrit par Voilier, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Voilier   Jeu 4 Juin 2009 - 0:30

Un Voilier sans BD ne serait pas du Voilier, soyons clair. Sinon on ne s'acharnerait pas autant !!! On trouverait ça nul tout au plus, mais on ne se sentirait pas choqué par la forme (qui rebute beaucoup de lecteurs).

Car la série "Les Cinq" (et non La vie à cinq, merci de rectifier), est en fait un "produit", avec sa marque, ses codes, son graphisme.

Alors oui le style est assez radical et complètement innovant par rapport à ce à quoi le lecteur de la Bibliothèque Rose était habitué, mais franchement si maintenant on me proposait d'enlever la BD et de mettre des illustrations de Simone Baudoin à la place (par exemple), je dirais NON NON et NON.

Et puis, il faut reconnaître que ça manquerait clairement de cohérence avec le texte. Les histoires de CV sont exotiques, et/ou farfelues selon les cas (des fois c'est même complètement débile, je vous l'accorde !), il faut donc que tout ce qui entoure le texte soit au diapason. En ce sens les illustrations de couverture et l'insertion de la BD sont bienvenues car elles désacralisent le texte, du coup le livre n'est plus considéré comme une oeuvre littéraire en soit mais bien juste comme un divertissement (que le texte en lui-même soit bon ou pas).

"Les Cinq" me plait, parce que la série a été conçue pour ça à la base : n'être qu'un simple divertissement, là où Blyton avait certes bien d'autres prétentions. Je ne suis pas déçue par ce que CV a fait de la série de Blyton : car c'est autre chose, tellement autre chose que ça ne peut pas se comparer.

Mais pour ses détracteurs il est alors plus facile de taper sur Mme Voilier qui avait le "culot" de reprendre l'oeuvre de Mme Blyton, puisque d'une oeuvre aux mille qualités, le lecteur adulte (je précise) se retrouve en face d'un truc informe que généralement il ne sait pas par quel côté aborder. Il est d'abord désorienté par la forme, et souvent il ne prend même pas la peine de s'attarder sur le fond (le texte de CV). Et quand bien même il le fait, il est déçu par la pauvreté littéraire. En gros, le modèle type du détracteur de CV prend la série trop au sérieux, et c'est dommage, car il est si simple d'en rire et de trouver ridicule ce mâtinage de mauvais texte et de mauvaise bd.

Donc pour moi du CV sans le côté BD, c'est un non sens. Ca enlèverait tout le charme du concept. Je ne sais pas si CV a été sondée par Hachette sur cette formule et si elle a écrit ses romans en ce sens (probablement que non), mais je trouve que les deux (texte et bd) ne pourraient pas aller l'un sans l'autre. Le texte tout seul serait fade, et la bd toute seule serait risible. Les deux se complètent et forment un tout indissociable, une chose étonnante, surprenante, édifiante.


En conclusion : Les Cinq de Claude Voilier, en texte brut, ce serait sûrement pire. On n'aurait que le texte à quoi se raccrocher, sans compter que les livres feraient 80 pages à tout casser. C'est d'ailleurs la tendance des éditions souples des années 90 où la bd a disparu : les livres font 160 pages, police 40 ; et pourtant on n'en parle pas de ces éditions, on se concentre uniquement sur le concept texte/bd pour descendre CV.
Tu parles Georgina du cas où les livres de CV auraient eu la même longueur que ceux d'Enid Blyton : ma question est donc la suivante : peut-on faire passer un roman de 70/80 pages à 200/250 pages en racontant la même histoire de la même façon ? Non, CV aurait forcément dû revoir son concept, et après on peut se perdre en mille conjectures sur ce qu'aurait été la qualité finale.
Ce qui est sûr c'est que CV voulait se couper de Blyton, et le fait que ce changement de cap soit volontaire la disculpe totalement à mes yeux. Par ailleurs, Claude Voilier a écrit de vrais romans (2 en Idéal-Bibliothèque), alors ce serait réducteur et malhonnête de la juger uniquement sur la série "Les Cinq". Elle a aussi fait beaucoup de traductions pour Hachette, alors bien sûr les puristes diront que ses traductions du CD5 sont les moins bonnes du lot (je suis d'accord, Hélène Commin est indétrônable), mais il faut aussi se replacer dans le contexte : comme François Batet pour les illustrations, CV était une stakhanoviste de la traduction : CD5, Alice, Soeurs Parker, Trois jeunes détectives, Walt Disney, etc.

Ensuite je reste persuadée que des illustrations (bonnes ou mauvaises) apportent toujours un plus à l'histoire.
Blyton n'a pas tellement besoin d'illustrations car c'est un écrivain qui sait tout faire et qui stimule les imaginations les plus stériles (on n'a pas besoin d'illustrations pour cerner le caractère de Claude ou de François, ni pour se figurer Annie tremblant devant le danger, ni pour apercevoir l'ïle de Kernach de l'autre côté de la baie ou pour s'imaginer la lande immense derrière la villa des Mouettes !).
Claude Voilier elle, est avare en détails, en descriptions, en atmosphères, en moments, chez elle tout est dans l'action, dans la seconde : sans vouloir être négatif, c'est plus un style de reporter. Dans le cas des Cinq, les illustrations (très nombreuses, 1 page sur 2) apportent donc un gros plus. Ca crée quelque chose. Ca complète.


Pour le Vieux puits, ça reste quand même du Blyton très caractéristique, même si il y a d'énormes manques dans le scénario (j'en conviens). Ce que je retiens de cette histoire, c'est avant tout son cadre, sa poésie (L'île aux quatre-vents), son côté border line (les enfants qui sont plus libres que dans aucune de leurs aventures précédentes) et ses situations un peu destabilisantes (Edmond qui veut rendre Claude folle avec Dagobert, Annie qui se change en Lion), plus mille autres petits détails. Je trouve que c'est l'aventure la plus intemporelle du CD5, aucun adulte dans l'histoire, les enfants sont seuls dans une maison perchée sur une colline en face d'une île super mystérieuse, en compagnie d'un camarade des plus déroutants (Edmond), ils empruntent la barque d'un pêcheur et partent inconsciemment à l'aventure sur une mer aux forts courants, ils mettent le pied sur cette île à la réputation effrayante, où des statues se dressent comme des sentinelles, etc.... L'atmosphère est très très forte. C'est la principale qualité d'un bon CD5 selon mes critères, après, la vindicte populaire, rien à faire ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Jeu 4 Juin 2009 - 10:44

Citation :
- pour le mystère Georgina je me demande si ce n'est pas Serge.
Toutes les nuits de maisons en maisons, dans toutes la Bretagne et
la normandie............

Qu'on se le dise : je suis le dynamiteur masqué, je parcours la Bretagne, la Normandie, mais aussi le Poitou (et ses armoires) le monde entier et j'atomise tout ce qui est de CV...

Non franchement, je ne trouve RIEN d'intéressant dans les CV... ni hier, ni aujourd'hui...
Outre le fait de trahir l'esprit de Blyton, je trouve les récits insipides, sans goût ni saveur...
Je n'y peux rien, je ne vais pas dire que j'aime même un peu pour faire plaisir...


Very Happy lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Jeu 4 Juin 2009 - 10:47

Georgina a écrit:
Et pensez-vous que nous aurions une meilleure image de CV si elle avait écrit des romans de même longueur et non accompagnés de BD ? Après tout, le vieux puits, chouchou de Dakota, aurait pu être écrit par Voilier, non ?


Je me demande si le vieux puits n'a pas inspiré CV... vu sa médiocrité...
Je le trouve fade ! Comme en embuscade !
Vous avez un peu de sel ? d'atmosphère, de joliesse ?


lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Georgina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Jeu 4 Juin 2009 - 10:59

et justement, en ce qui concerne les illustrations des CV, que pensez-vous de celles de Claude Pascal : sont-elles un plagiat éhonté ou voulu/ commandé de celles de Sidobre ?

Georgina a écrit:
Après tout, le vieux puits, chouchou de Dakota, aurait pu être écrit par Voilier, non ?
Bon, je retire. J´ai commencé à lire hier soir "Les 5 aux RV du diable", non, quand même, le Vieux Puits n´en est pas là. Une chose est claire : à 12 ans environ, j´avais dû lire "Le coffre aux merveilles" ou "Le Club des Cinq" ou "Aux sports d´hiver" et d´autres une bonne dizaine de fois chacun, et peut-être deux, trois fois maximum "le Vieux puits". Pas besoin de grande analyse littéraire pour comprendre que j´avais moins accroché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 3572
Localisation : Poitou
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Jeu 4 Juin 2009 - 14:18

Les suivants:
28 - Les cinq contre le masque noir (1974)
29 - Les cinq et le galion d'or (1974)
[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 7255
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Jeu 4 Juin 2009 - 15:37

que pensez-vous de celles de Claude Pascal

Une horreur ! Les enfants sont joufflus, ont les bras et les jambes tout fins... pour moi, c'est une mauvaise imitation de Sidobre.
Dans "la peau de l'ours", les filles ont des bonnets sur la tête du plus parfait ridicule, sans parler de leurs tenues vestimentaires.

J'ai toujours détesté ces dessins.

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 3776
Age : 43
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Ven 5 Juin 2009 - 7:28

Sally a écrit:
J'ai toujours détesté ces dessins.
Pareil! Mad Mad
Apparemment, le prénom Claude ne prédestine pas à être en phase avec l'esprit du Cd5...!!!
lol! lol!

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Ven 5 Juin 2009 - 8:39

En fait, je ne les connaissais pas, car ceux que j´avais étaient tous de Sidobre. C´est vrai qu´ils sont très moches. C´est surtout une mauvaise imitation, mais cela ne m´étonnerait pas qu´on lui ai demandé de rester proche du style de Sidobre. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 3572
Localisation : Poitou
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Ven 5 Juin 2009 - 9:32

Les suivants:

30 - Les cinq font de la brocante (1975) (et ils ont raison!)
31 - Les cinq se mettent en quatre (1975)

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 7255
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Ven 5 Juin 2009 - 13:28

Continue, François ! Very Happy
Malgré tout j'aime bien voir toutes ces couvertures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Ven 5 Juin 2009 - 16:19

Dakota"]Un Voilier sans BD ne serait pas du Voilier, soyons clair.

Bon, faut, (pour moi seulement) que je clarifie mon opinion sur Les cinq de Voilier...
Je pense que l'on a commandé à Voilier des romans, plutôt petits, et que le concept moitié texte, moitié BD est une invention a but commercial hachette !


Sinon on ne s'acharnerait pas autant !!! On trouverait ça nul ce qui est le cas tout au plus, mais on ne se sentirait pas choqué par la forme (qui rebute beaucoup de lecteurs).

La forme rend pire le résultat, pour moi, et il semble que je ne sois pas le seul... maintenant, chacun son avis !

Car la série "Les Cinq" (et non La vie à cinq, merci de rectifier), est en fait un "produit", avec sa marque, ses codes, son graphisme.

Un produit commercial destiné a prolonger la vie d'une série, très bonne, orpheline de son auteur, en l'adaptant aux moeurs, us et coutume des nouveaux jeunes de l'époque, ou la BD commençait à détrôner le livre pour enfant, et ou ces mêmes petites têtes blondes commençaient à peiner à lire...

Alors oui le style est assez radical et complètement innovant

Comme quoi l'innovation n'est pas toujours une bonne chose...

par rapport à ce à quoi le lecteur de la Bibliothèque Rose était habitué, mais franchement si maintenant on me proposait d'enlever la BD et de mettre des illustrations de Simone Baudoin à la place (par exemple), je dirais NON NON et NON.

NON NON et NON avec ou sans BD, et surtout, ce serait une insulte pour Baudoin...

Et puis, il faut reconnaître que ça manquerait clairement de cohérence avec le texte.

C'est le moins qu'on puisse dire !

Les histoires de CV sont exotiques, et/ou farfelues selon les cas (des fois c'est même complètement débile, je vous l'accorde !), il faut donc que tout ce qui entoure le texte soit au diapason. En ce sens les illustrations de couverture et l'insertion de la BD sont bienvenues car elles désacralisent le texte, du coup le livre n'est plus considéré comme une oeuvre littéraire en soit mais bien juste comme un divertissement (que le texte en lui-même soit bon ou pas).

Mame "je ne sais plus qui", responsable chez hachette jeunesse parle d'un "Objet" jetable, un "produit...

Blyton écrivait des livres... Madame Voilier aussi !
Mais en reprenant la série, elle a fait une soupe commerciale... Je suis désolé de le dire, car, a ce qui se dit, ses livres perso ne sont pas détestables...


"Les Cinq" me plait, parce que la série a été conçue pour ça à la base : n'être qu'un simple divertissement, là où Blyton avait certes bien d'autres prétentions. Je ne suis pas déçue par ce que CV a fait de la série de Blyton : car c'est autre chose, tellement autre chose que ça ne peut pas se comparer.

Bon, pour moi, le fait que ce soit nouveau, "autre chose", un autre concept ne change rien, et je ne vois pas là une raison d'aimer cela ! Cela restera ce que c'est, des histoires rapides, sans intérêt, loufoques, sans tout ce qui fait le plaisir de lire un livre... (oui, évidemment, ce n'en est pas un !)
Si Mame Voilier avait fait cela avec ses propres personnages, cela aurait été différent... On ne passe pas le flambeau d'une telle série sans précautions...

Mais je crois que hachette voulait profiter du filon, de la notoriété de Blyton, tout en faisant du neuf plus commercial...

Mais pour ses détracteurs il est alors plus facile de taper sur Mme Voilier qui avait le "culot" de reprendre l'oeuvre de Mme Blyton, puisque d'une oeuvre aux mille qualités, le lecteur adulte (je précise) se retrouve en face d'un truc informe que généralement il ne sait pas par quel côté aborder. Il est d'abord désorienté par la forme, et souvent il ne prend même pas la peine de s'attarder sur le fond (le texte de CV). Et quand bien même il le fait, il est déçu par la pauvreté littéraire. En gros, le modèle type du détracteur de CV prend la série trop au sérieux, et c'est dommage, car il est si simple d'en rire et de trouver ridicule ce mâtinage de mauvais texte et de mauvaise bd.

Je trouve si simple de dire que c'est mauvais, ce truc informe, pour la pauvreté littéraire, le manque de sérieux...
Si on dit seulement, Blyton écrivait de bon romans pour enfants avec les "Club des cinq", et Madame Voilier à fait des trucs infâmes avec "Les cinq", c'est clair et simple !
Cela se complique quand on cherche par tous les moyens à trouver des qualités à quelque chose qui n'en a pas !


Donc pour moi du CV sans le côté BD, c'est un non sens.

Pour moi, un CV, c'est un non sens !
La série aurait pu être confiée à un auteur respectueux de l'oeuvre, de son style, de son atmosphère... Il n'en manque sans doute pas, vu le nombre d'amateurs qui ont secrètement écrit des Club des cinq...
Les continuateurs des six compagnons, tout en adoptant un style un peu différent, on beaucoup mieux respecté l'oeuvre de Bonzon, ses personnages...

Ca enlèverait tout le charme du concept. Je ne sais pas si CV a été sondée par Hachette sur cette formule et si elle a écrit ses romans en ce sens (probablement que non), mais je trouve que les deux (texte et bd) ne pourraient pas aller l'un sans l'autre. Le texte tout seul serait fade, et la bd toute seule serait risible. Les deux se complètent et forment un tout indissociable, une chose étonnante, surprenante, édifiante.

Boooouuhhh ! J'ai du mal à être édifié par cela ! Ce n'est pas étonnant, surprenant, pour moi, c'est affligeant, triste...
Cela ne me fait pas rire ! tant de personnes ont de bons textes, ont envie d'être édités... Alors voir ça...
Savoir si le texte est plus supportable avec ou sans BD, cela ne se pose pas pour moi... Chaque fois que "j'essaie" de lire un Voilier, le livre me tombe des mains... Que faire ? Le coller ouvert devant moi, me mettre des allumettes pour tenir mes yeux ouverts... ???



En conclusion : Les Cinq de Claude Voilier, en texte brut, ce serait sûrement pire. On n'aurait que le texte à quoi se raccrocher, sans compter que les livres feraient 80 pages à tout casser. C'est d'ailleurs la tendance des éditions souples des années 90 où la bd a disparu : les livres font 160 pages, police 40 ; et pourtant on n'en parle pas de ces éditions, on se concentre uniquement sur le concept texte/bd pour descendre CV.

Oh ! Que non ! 'erreur la plus grande a été de confier la série à une personne qui "n'avait pas envie de la continuer", mais de s'amuser à faire autre chose avec les personnages, a les faire quitter landes, bord de mer, campagne, petits villages, pour flirter avec la science fiction, le globe trottisme...
Tranformer les personnages, les rendre idiots, risibles, même le pauvre Dago...


Tu parles Georgina du cas où les livres de CV auraient eu la même longueur que ceux d'Enid Blyton : ma question est donc la suivante : peut-on faire passer un roman de 70/80 pages à 200/250 pages en racontant la même histoire de la même façon ? Non, CV aurait forcément dû revoir son concept, et après on peut se perdre en mille conjectures sur ce qu'aurait été la qualité finale.

Cela aurait été médiocre pour les vrais amateurs du C5, parce que Voilier "NE VOULAIT PAS CONTINUER LA SERIE DANS SON ESPRIT PRIMITIF"...
C'est à cette seule condition, dit-elle, qu'elle a accepté de reprendre la série.


Ce qui est sûr c'est que CV voulait se couper de Blyton, et le fait que ce changement de cap soit volontaire la disculpe totalement à mes yeux.

Pour moi, cela l'inculperait plutôt !
Elle a déçu, le sachant, des milliers de lecteurs...Et empêché une autre personne de continuer la série dans son esprit initial... (Mais Hachette l'aurait-il voulu ? )


Par ailleurs, Claude Voilier a écrit de vrais romans (2 en Idéal-Bibliothèque), alors ce serait réducteur et malhonnête de la juger uniquement sur la série "Les Cinq".

Là, je suis tout à fait d'accord ! Je ne la juge que pour ce qu'elle a fait du "Club des cinq"...

Elle a aussi fait beaucoup de traductions pour Hachette, alors bien sûr les puristes diront que ses traductions du CD5 sont les moins bonnes du lot (je suis d'accord, Hélène Commin est indétrônable), mais il faut aussi se replacer dans le contexte : comme François Batet pour les illustrations, CV était une stakhanoviste de la traduction : CD5, Alice, Soeurs Parker, Trois jeunes détectives, Walt Disney, etc.

Ensuite je reste persuadée que des illustrations (bonnes ou mauvaises) apportent toujours un plus à l'histoire.

Là, je suis d'accord !
Je ne suis pas fan de Sidobre, mais je n'aurais pas de mal, ( en les choisissant), de trouver de beaux dessins de Sidobre...



Blyton n'a pas tellement besoin d'illustrations car c'est un écrivain qui sait tout faire et qui stimule les imaginations les plus stériles (on n'a pas besoin d'illustrations pour cerner le caractère de Claude ou de François, ni pour se figurer Annie tremblant devant le danger, ni pour apercevoir l'ïle de Kernach de l'autre côté de la baie ou pour s'imaginer la lande immense derrière la villa des Mouettes !).

Tout à fait !
Mais il y a toujours eu des mariages heureux entre auteurs et illustrateurs...
(Même quand ils ne se sont jamais vus, rencontrés... )


Claude Voilier elle, est avare en détails, en descriptions, en atmosphères, en moments, chez elle tout est dans l'action, dans la seconde : sans vouloir être négatif, c'est plus un style de reporter. Dans le cas des Cinq, les illustrations (très nombreuses, 1 page sur 2) apportent donc un gros plus. Ca crée quelque chose. Ca complète.

Mais oui, c'est négatif ! Un reportage n'est pas un roman...
Les livres où il n'y a que de l'action me déçoivent toujours... Il faut en plus de la narration, de l'atmosphère, de la joie, de la tristesse, des sentiments... Les meilleurs Blyton sont ainsi !



Pour le Vieux puits, ça reste quand même du Blyton très caractéristique, même si il y a d'énormes manques dans le scénario (j'en conviens). Ce que je retiens de cette histoire, c'est avant tout son cadre, sa poésie (L'île aux quatre-vents), son côté border line (les enfants qui sont plus libres que dans aucune de leurs aventures précédentes) et ses situations un peu destabilisantes (Edmond qui veut rendre Claude folle avec Dagobert, Annie qui se change en Lion), plus mille autres petits détails. Je trouve que c'est l'aventure la plus intemporelle du CD5, aucun adulte dans l'histoire, les enfants sont seuls dans une maison perchée sur une colline en face d'une île super mystérieuse, en compagnie d'un camarade des plus déroutants (Edmond), ils empruntent la barque d'un pêcheur et partent inconsciemment à l'aventure sur une mer aux forts courants, ils mettent le pied sur cette île à la réputation effrayante, où des statues se dressent comme des sentinelles, etc.... L'atmosphère est très très forte. C'est la principale qualité d'un bon CD5 selon mes critères, après, la vindicte populaire, rien à faire ! cheers

Etonnant... Je trouve justement que ce titre se rapproche de ce qu'allait faire Voilier... et qu'il manque d'atmosphère...
Des c5 chargés d'atmosphère, ce sont "en vacance", "Le club des cinq", contre-attaque", "Joue et gagne"...


Pour conclure, libre a chacun de lire et d'aimer ce qu'il veut...
On est en France, pas en Chine, (quoique que... on y va lentement... )

Vive moi ! cheers



je me suis bien amusé !


Dernière édition par Admin - Serge le Ven 5 Juin 2009 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Georgina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Ven 5 Juin 2009 - 18:27

Je me disais bien que notre Admin ne POUVAIT laisser François scanner toute la série des "Cinq" - une bonne chose si l´on considère que rares sont ceux qui les possèdent tous - ni Dakota écrire un si long - et ma foi fort intéressant - point de vue sans réagir à son tour.


Visiblement, tu te sens soulagé, Serge, n´est-ce pas ? Un verre de cidre bien frais par là-dessus, et c´est le bonheur, non ? sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Claude Voilier   Ven 5 Juin 2009 - 22:16

Georgina a écrit:
Je me disais bien que notre Admin ne POUVAIT laisser François scanner toute la série des "Cinq" - une bonne chose si l´on considère que rares sont ceux qui les possèdent tous - ni Dakota écrire un si long - et ma foi fort intéressant - point de vue sans réagir à son tour.


Visiblement, tu te sens soulagé, Serge, n´est-ce pas ? Un verre de cidre bien frais par là-dessus, et c´est le bonheur, non ? sunny

Bonne idée, George ! Very Happy

A la tienne !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Voilier   Ven 5 Juin 2009 - 22:53

Admin - Serge a écrit:
Dakota a écrit:
pour moi du CV sans le côté BD, c'est un non sens.
Pour moi, un CV, c'est un non sens !

Merci Serge pour ce grand moment de lecture !!! J'ai beaucoup aimé (franchement). Quel cri du cœur ! Dire qu'on va probablement avoir droit au même menu avec Evelyne Lallemand, je m'en réjouis d'avance ! queen

Sinon ce que je retiens de ton commentaire c'est qu'en fait on est d'accord sur beaucoup de choses concernant CV (aucun compromis sur le 'Vieux puits', hélas).
La seule divergence fondamentale, c'est que tu détestes la série (pour tout un tas de raisons fort légitimes) tandis que je la tolère plutôt bien (pour un autre tas de raisons tout à fait respectables !).

Cela dit il faudra un jour pardonner à Claude Voilier, qu'en dis-tu ?

Elle n'était que la messagère des intentions mercantiles des éditions H.

En plus François serait bien capable de l'inviter secrètement à une Blyton-partie vu son ardeur à la tâche (Hé François on attend les couvertures suivantes, hop hop hop, tes hordes de fans te réclament !)

Sinon Serge, que penses-tu des albums qui ont repris la série "Les Cinq" sous forme de vraie BD ? Ne crois-tu pas que Claude Voilier pourrait tout à fait se sentir offensée par l'adaptation qu'on a faite de ses romans (pour 3 d'entre eux du moins) ?
A sa place je serais verte ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claude Voilier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Voilier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Enid Blyton-