Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sylvak
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 308
Age : 47
Localisation : Noisy-le-Grand (& Nancy aussi), France, planète Terre
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Lun 11 Sep 2006 - 23:24

puisqu'il faut bien se lancer : il sera le titre du mois... Very Happy

ce titre m'a toujours fasciné, tant les rebondissements se succèdent, tant Enid Blyton réussit à nous faire plonger dans l'ambiance si étrange, si "hors du temps" du Pic du Corsaire - rien que ce nom est tout un programme !
c'est aussi une des rares aventures du Club des Cinq où l'oncle Henri joue un rôle actif (à son corps défendant !), où certains personnages apparaissent très ambigus, du moins au début, où les adversaires des enfants sont particulièrement crédibles, etc...

mais curieusement, il y a une scène qui m'a plus marqué dans ce titre, c'est celle où Claude, après s'être échappée de sa chambre où elle était enfermée, va rejoindre Noiraud nuitamment en passant sur les remparts de la ville du pic du Corsaire. elle découvre ainsi, sans être vue, des tranches de vie des habitants. pourtant, cette scène ne prends qu'une demi-page, mais elle fait fonctionner l'imagination ! Wink Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Mar 12 Sep 2006 - 7:44

Tu ne pouvais pas mieux choisir !

Je sais déjà que c'est un des titres préférés de bien des amateurs du Club des cinq ! Moi en premier !
En effet, Blyton a créé là un décors sur mesure pour ses héros, un lieu mystérieux à souhaits, plongé dans des brumes perpetuelles, une maison vaste et secrète, parcourues de passages secrets, avec une vue effrayante sur les marais...
affraid
Des personnages exceptionnels, Noiraud brun, et sa soeur blonde, l'étrange M. Lenoir, la minuscule mme Lenoir, Vadec, dangereux et fou, l'inquiètant Simon...
Le courage de Claude, le débrouillardise de Noiraud...
Les adultes semblent vivre en parallèle des enfants...

Sur et certain, nos amis vont réagir !
http://perso.orange.fr/serge.passions/c5_en_vacances_apropos.htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
fan_indien
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 4473
Age : 37
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Mar 12 Sep 2006 - 10:54

Admin - Serge a écrit:
Tu ne pouvais pas mieux choisir !

Je sais déjà que c'est un des titres préférés de bien des amateurs du Club des cinq ! Moi en premier !
En effet, Blyton a créé là un décors sur mesure pour ses héros, un lieu mystérieux à souhaits, plongé dans des brumes perpetuelles, une maison vaste et secrète, parcourues de passages secrets, avec une vue effrayante sur les marais...
affraid
Des personnages exceptionnels, Noiraud brun, et sa soeur blonde, l'étrange M. Lenoir, la minuscule mme Lenoir, Vadec, dangereux et fou, l'inquiètant Simon...
Le courage de Claude, le débrouillardise de Noiraud...
Les adultes semblent vivre en parallèle des enfants...

Sur et certain, nos amis vont réagir !
http://perso.orange.fr/serge.passions/c5_en_vacances_apropos.htm


Bonjour les amis,

Que dire du Club des Cinq en vacances ? C'est certes un bon club des cinq, mais ce n'est sûrement pas mon titre préféré ! Enfant, je me rappelle avoir eu peur en suivant les passages secrets et obsucrs du Pic du Corsaire, en compagnie de François, Mick et Noiraud. Et puis, quel surnom, que ce dernier ! Nom d'un chien... On dirait plutôt un nom de... chien ! Very Happy

MM Vadec, Lenoir et Simon ne me disent rien qui vaillent ! De tristes sires, en vérité ! Et je déteste de tout mon coeur le beau-père de Noiraud! Comment peut-on ne pas aimer les chiens ? Question

Oui, oui, je devine d'avance ce que vous allez me sortir : tout y est : l'émotion, l'aventure, l'ambiance. A moi, ce qu'il me faut, c'est le grand air des prairies, de la lande bretonne, des vertes collines : donc j'adore les Club des Cinq, genre va camper, papillons, coffre aux merveilles.....

Ceci dit, il ne faut pas non plus oublier que Simone Beaudoin a joliment illustré ce titre et que la traduction d'Hélène Commin est parfaite ! Très peu ou pas de coupures par rapport à la VO.

Amitiés,
Sri Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvak
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 308
Age : 47
Localisation : Noisy-le-Grand (& Nancy aussi), France, planète Terre
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Mar 12 Sep 2006 - 22:55

justement, le fait que M. Lenoir n'aime pas les chiens, notamment, rend ce personnage encore plus anti-pathétique au début. mais cela contraindra les enfants, Noiraud et Claude surtout, à faire preuve d'imagination pour "gérer" la situation. finalement, d'avoir été contraint de cacher Dag dans les souterrains du Pic du Corsaire leur sera un très grand atout à la fin de l'aventure...

c'est vrai aussi que cette aventure à un côté "sombre" : la villa des Mouettes gravement endommagée, le marais impénétrable, la ville médiévale, des personnages vraiment peu engageants, et pour finir Dago qui manque d'être engloutit par le marais !
heureusement, l'oncle Henri était là ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Mer 13 Sep 2006 - 11:12

Sylvak a écrit:
justement, le fait que M. Lenoir n'aime pas les chiens, notamment, rend ce personnage encore plus anti-pathétique au début. mais cela contraindra les enfants, Noiraud et Claude surtout, à faire preuve d'imagination pour "gérer" la situation. finalement, d'avoir été contraint de cacher Dag dans les souterrains du Pic du Corsaire leur sera un très grand atout à la fin de l'aventure...

c'est vrai aussi que cette aventure à un côté "sombre" : la villa des Mouettes gravement endommagée, le marais impénétrable, la ville médiévale, des personnages vraiment peu engageants, et pour finir Dago qui manque d'être engloutit par le marais !
heureusement, l'oncle Henri était là ! Wink

Ahhhhhhhhhh !
Sylvack....
cheers
Sais-tu que depuis 20 ans... je suis préoccupé par la fin du livre, (du moins en français)...
En fait, depuis des années, j'ai "analyzé" les phrases de la fin du livre...
Et je ne comprends toujours pas COMMENT dago étant avec les enfants et l'oncle Henri, séparé de la route par le marais... celui-ci, (dago) tombant dans le marais en voulant rejoindre la route... l'oncle henri, LUI, peut aller au camion sans risque prendre des matériaux pour mettre sur la vase, et sauver Dago !
Je chipotte, peut-etre... mais je n'ai jamais compris...


Mais J'ADORE l'ambiance de ce club des cinq, dans lequel les enfants se défendent contre une habitation pour le moins inquiètante, un hôte aussi inquiètant que sa maison... un domestique perfide, sournois, cruel, un dangereux et presque fou contrebandier...

Le petit chef-d'oeuvre de Blyton, avec En randonnée, Va camper, Contre-attaque... et j'en passe !

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Sylvak
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 308
Age : 47
Localisation : Noisy-le-Grand (& Nancy aussi), France, planète Terre
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Jeu 14 Sep 2006 - 17:44

grâce à toi, j'ai relu la fin du Club des Cinq en vacances hier soir ! Laughing
c'est vrai qu'Enid Blyton ne s'attarde pas sur les mouvements de chacun...

tel que je comprends le déroulement des évènements, ça se passerait comme ça :
Dago, qui est en tête de file, veut rejoindre la route en sautant par dessus le bout du marais qui le sépare de la chaussée. malheureusement, il se rate et tombe dans le maris !
Claude veut se préciper pour le secourir, mais son père la retient à bras le corps. à ce moment-là, on peut penser que tout le monde est encore sur le bas du Rocher Maudit...
ensuite, arrive un camion de transport chargé de planches, du charbons, etc...
Claude se précipite pour interpeler le chauffeur qui s'arrête aussitôt. l'oncle Henri va inspecter le chargement. avec l'aide de François, puis du chauffeur, il va construire un sorte de pont sur le marais pour secourir Dagobert. on peut penser qu'au moment où le camion arrive, tout le monde passe du bas du Rocher Maudit à la route. cela me semble assez logique en tout cas...
tout cela dure une bonne minute, je pense... mais Dagobert est bon nageur Wink : il saura se maintenir à flot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Jeu 14 Sep 2006 - 18:03

mais.. mais... mais...
Tu n'expliques rien !
Embarassed
Tu dis :
Claude se précipite pour interpeler le chauffeur qui s'arrête aussitôt. l'oncle Henri va inspecter le chargement Rolling Eyes

Je disais :
l'oncle henri, LUI, peut aller au camion sans risque
Or, cela lui est aussi impossible !
Pourquoi irait-il pénard a pied...
Alors que Dago serait obligé de sauter...

Pour moi, tout le monde doit passer le marais pour rejoindre la route... dago veut passer, tombe ! L'Oncle henri ne peut donc pas passer ! (c'est impossible, c'est pourquoi il empêche Claude de sauter au secours de son chien)
Donc, j'en conclus que l'on peut appeler le chauffeur, faire des geste, mais que seul le chauffeur peut aller au secours de dago... et de ceux qui sont séparés de la route par le marais...
Seul Dago a cru pouvoir passer d'un bond !

En ce qui me concerne, Blyton, (ou la version française) s'est emmêlée les crayons...

Mais je suis un puriste... si cela paraît normal...


Very Happy Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
PatriSerge
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Roanne
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Jeu 14 Sep 2006 - 21:47

Dago s'enfonce dans la vase en voulant faire un grand bond pour rejoindre la route au lieu de se contenter de faire sagement les derniers mètres sur l'étroit passage qui mène à la route. Il glisse sur le parapet et, emporté par son élan, ne retombe pas sur le passage praticable.

A plusieurs reprises dans le roman, divers personnages (le chauffeur de taxi, Noiraud...) ont expliqué que les rares passages praticables hormis la route sont tellement étroits que "un demi-mètre à droite ou à gauche et vous vous retrouvez avec de la vase jusqu'au cou". Il est donc plausible que l'élan pris par Dagobert le fasse retomber à côté de la bande de terrain relativement dure et qu'il s'enfonce dans la vase.

En le voyant, les autres vont tout simplement emprunter la partie praticable pour rejoindre la route et le camion, sans chercher à sauter comme l'a fait leur compagnon qui aurait atteint la route tout aussi facilement s'il s'était montré moins présomptueux.

Il me semble qu'entre les lignes, on devine que Dago a peut-être voulu épater un peu ses amis avec ce bond, ce qui aurait pu avoir de funestes conséquences.


Dernière édition par le Jeu 14 Sep 2006 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatriSerge
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Roanne
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Jeu 14 Sep 2006 - 22:08

"Le Club des 5 en vacances" est un des chefs-d'oeuvre d'Enid Blyton, un de ces romans qui font que l'on se souvient de la série avec émotion. L'intrigue est palpitante avec de multiples rebondissements et l'ambiance extraordinaire avec le Pic du Corsaire noyé dans la brume, les passages secrets, les personnages mystérieux et inquiétants comme M. Lenoir, Simon et M. Vadec, les signaux lancés depuis le haut de la tour, la petite ville médiévale, la marais où tant de gens se sont noyés, les contrebandiers, Noiraud et sa soeur si différents etc.

Objectivement, c'est certainement le meilleur titre de la série, même si personnellement je le placerais en numéro 1 ex aequo avec "le Club des 5", à l'intrigue un peu moins aboutie mais à l'atmosphère tout aussi réussie et à l'injustice subie par Claude et Dago, heureusement réparée à la fin.

Vadec est fou à lier, mais au fond je le comprends un peu quand il affirme que ce qui lui manquerait si le marais était asséché, ce seraient les longues soirées d'hiver à attendre les contrebandiers assis au coin du feu en les imaginant en train de serpenter au travers du marais ou les signaux lancés depuis le haut de la tour.

Je me souviens moi aussi de soirées d'hiver quand j'étais enfant, après avoir lu un bon Club des 5, je rêvais à des passages secrets, à des lieux pittoresques, à des vacances à Kernach ou au Mont-Perdu, dans des endroits déserts peuplés de personnages étranges. Surtout les soirs, blotti dans mon lit bien chaud et douillet pendant que dehors il neigeait ou ventait.

Merci Enid Blyton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvak
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 308
Age : 47
Localisation : Noisy-le-Grand (& Nancy aussi), France, planète Terre
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Ven 15 Sep 2006 - 0:40

pour l'histoire de la chute de Dago, je ne crois pas que les autres, l'oncle Henri et les enfants, soient contraints de passer par le marais pour rejoindre la chaussée.
en fait, ils ont tous déboucher des souterrains du Rocher Maudit au pied de celui-ci, car Dagobert y avait emené précedemment l'oncle Henri et Noiraud.

ensuite, guidé par Dagobert, il contourne le pied du Rocher Maudit pour rejoindre la route :
Citation :
Sans hésiter, il (ndlr : Dagobert) pris la tête de la colonne et commença à courtourner le pied du Rocher Maudit. Ses amis lui emboîtèrent le pas, émerveillés par la sûreté avec laquelle il évitait les endroits dangereux.

peu après, François aperçoit la route. celle-ci rejoint la colline du Rocher Maudit, on peut donc logiquement la rejoindre sans traverser le marais, mais Dago a voulu "épater la gallerie" Wink ... et a fini dans le marais !

par contre, j'ai un peu de mal à comprendre ces deux phrases :
Citation :
Le groupe obliqua pour la (ndlr : la route) rejoindre. Chacun avançait avec précaution, les pieds englués de boue liquide.

obliquer ?? à travers le marais ?? ça me paraît curieux... pourtant, c'est ce que semble suggérer l'état de leur pieds ! à moins que le bas du Rocher ne soit boueux ??
Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatriSerge
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Roanne
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Ven 15 Sep 2006 - 1:07

Le Rocher Maudit est entouré de marais. Donc, si on veut le contourner à sa base, on doit passer dans ce marais. Voir le passage correspondant à la dernière pleine page couleur, quand Oncle Henri et Noiraud sont abandonnés par Dagobert: il est mentionné une "bande de terrain marécageux" à traverser pour rejoindre la route. Oncle Henri avance le pied, qui s'enfonce aussitôt dans la vase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Ven 15 Sep 2006 - 9:53

En fait, je me suis rendue compte et rappelée que c'était mon volume préféré (je vous posais la question dans le topic présentation...).

Patri/serge c'est bien toi toi le même que je connais ? cheers

Je le mettrais également au même niveau que le club des cinq... Ils sont franchement magiques (un mélange de surrané, de mystère comme je les aime et du Enid Blyton dans sa plus grande forme...).

Mais je dois le relire pour être plus précise !
Revenir en haut Aller en bas
Sylvak
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 308
Age : 47
Localisation : Noisy-le-Grand (& Nancy aussi), France, planète Terre
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Ven 15 Sep 2006 - 11:24

PatriSerge a écrit:
Le Rocher Maudit est entouré de marais. Donc, si on veut le contourner à sa base, on doit passer dans ce marais. Voir le passage correspondant à la dernière pleine page couleur, quand Oncle Henri et Noiraud sont abandonnés par Dagobert: il est mentionné une "bande de terrain marécageux" à traverser pour rejoindre la route. Oncle Henri avance le pied, qui s'enfonce aussitôt dans la vase.
en fait, j'ai toujours pensé qu'ils contournaient le pied du Rocher Maudit... en restant dessus, sur le bord. un peu comme quand tu fais le tour d'une île en restant sur la plage...
comme la route finit par rejoindre le marais, il suffit donc de suivre le bord du Rocher jusqu'à l'intersection de celui-ci avec la route.
ceci dit, tu as peut-être raison : ils pourraient aussi bien suivre un des chemins qui serpentent dans le marais...

Enid Blyton n'a pas très explicite sur ce point en tout cas ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pouchky
Invité



MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Ven 15 Sep 2006 - 16:45

Pour Sandrine : oui c'est bien le même Patriserge!
Pour le Club des cinq : je suis toute embrouillée avec ces multiples explications. :|
Revenir en haut Aller en bas
PatriSerge
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Roanne
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Ven 15 Sep 2006 - 23:32

Pouchky a écrit:
Pour Sandrine : oui c'est bien le même Patriserge!
:|

J'allais l'écrire. Bravo, Sandrine pour ton avatar!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécile
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 309
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Sam 18 Nov 2006 - 13:26

Longue critique pour ce titre-là, car j’ai noté mes commentaires au fur et à mesure de la lecture (et j’ai dû pas mal retenir mes réflexes de littéraire, sans quoi vous auriez eu droit à un commentaire linéaire massif du roman entier!).

Première constatation: le titre. Nul. Quand on a un titre anglais aussi suggestif (c’est rarissime), on en profite, bon sang! Pourquoi ne pas avoir traduit: Le Club des Cinq au Pic du Corsaire? Trop de lettres, l’imprimerie aurait râlé?

Un petit mot général sur les personnages: Noiraud (à n’en pas douter, un cousin de Toufou) est sympathique d’emblée, et le reste tout au long du livre – même s’il n’est finalement pas aussi toufou que François et Mick l’avaient annoncé.
En règle générale, les trois grandes figures de ce roman (Lenoir, Vadec et Simon) ont un physique et une personnalité particuliers (le mot « étrange » ou « bizarre » est utilisé pour chacun d’eux) qui ne contribuent pas à moitié au charme de l’histoire.
Le couple Lenoir est tout à fait à l’image du couple Dorsel: déséquilibré. C’est assez lassant, je trouve, de ne trouver chez Blyton que des mères faibles dans tous les sens du terme. Je plains beaucoup Annie d’avoir à grandir dans ce monde-là… Si devenir épouse et mère consiste à rester terrée dans un endroit isolé avec un mari bizarre et relativement asocial contre lequel on n’ose pas élever la voix, Claude fait bien de nier toute féminité: celle-ci semble porter une véritable malédiction.
Claude, justement, est très à l’honneur dans ce tome. Tout d’abord, sa combine pour emmener Dagobert envers et contre tout est typique: j’aime beaucoup son audace et son côté fonce-droit-dans-le-mur. Cette petite est si entêtée qu’elle espère que le mur va s’écarter pour lui faire plaisir... ce qui sera plus ou moins le cas! Elle se montre sous son plus beau jour, courageuse, intelligente, explosive et têtue, mais pas grincheuse ou égoïste comme dans d’autres aventures.
François semble un peu plus effacé qu’à l’ordinaire. La brève mention d’un carnet de croquis lui appartenant rappelle qu’Enid lui avait donné une certaine passion pour le dessin: dommage qu’on n’en entende pas davantage parler, cela donne du corps à un personnage car tout compte fait, on ne sait pas grand-chose des goûts particuliers des Cinq.
Annie, la pauvre, n’a pas beaucoup changé depuis Le Trésor de l’Île et Le Club des Cinq: elle bavarde toujours trop, et reçoit en retour de bons coups de pied sur la cheville! Comme d’habitude également, la moindre étape du récit nous éclaire sur ses innombrables peurs: claustrophobie dans le passage secret, vertige dans la chambre de Noiraud, etc. Elle a un bref moment d’action en participant à la partie de frappe-Simon, mais s’efface presque complètement pendant toute la fin de l’aventure.
Dagobert est également moins superchien que dans d’autres aventures: il commet de grosses bourdes, manque de se faire engloutir dans le marécage, et les incursions sous son bon gros crâne ne sont pas trop anthropomorphisées.

En ce qui concerne le scénario, il est plutôt bon – même si, bizarrement, c’est l’un de ceux dont je me rappelais le moins, peut-être à cause de sa longueur (je suis sûre que c’est l’un des plus longs d’Enid Blyton).
Je me suis davantage souvenue du début, un début magnifique scintillant de petites trouvailles et de moments sublimes: la porte qui claque et que personne ne veut aller fermer, se disant qu’un autre va bien s’en charger; la conversation entre Henri et sa femme, après la catastrophe, extrêmement convainquante grâce à sa grande sobriété et son attachement aux détails comme l’application du savant à tourner sa cuillère dans sa tasse, signe de son malaise. Tout la scène autour de la tempête et surtout de la chute du hêtre est une complète réussite. Le drame est merveilleusement rendu, avec tous les petits détails et les émotions qu’il faut: le bruit des gravas après le choc, le silence horrifié, l’affolement de Dagobert, etc. La reconnaissance d’un danger mortel, à quelques secondes près, fait froid dans le dos. C’est le souvenir le plus clair que j’avais du livre: cela m’avait beaucoup marquée enfant (même si, typiquement, je me rappelle avoir cherché des heures dans quelle aventure cela se passait).
La résolution de M. Dorsel de tout régler est comique et explicable; ce qui l’est moins, c’est encore une fois la faiblesse de tante Cécile face à son mari: elle ne proteste pas beaucoup à sa décision d’envoyer les enfants chez un inconnu, sans même les y emmener eux-mêmes, ce qui aurait été un bon moyen de voir si on peut faire confiance aux Lenoir. 😕
La découverte du marais est superbe: l’angoisse du chien enfermé dans la voiture, la peur d’Annie, l’atmosphère sinistre, tout cela est de bien mauvais augure. Tout enfant lisant ce passage ne peut s’empêcher de penser: « tombe pas, tombe pas! » De même, l’apparition du Pic du Corsaire, quasiment fantastique (Annie lui donne une vie propre: « On dirait que ce pays possède un secret », dit-elle), est impressionnante (elle me fait penser, pour ceux qui connaissent, aux apparitions brumeuses dans les films de Myasaki).
La clandestinité de Dagobert a le pur attrait du fruit défendu, surtout avec le fantôme (Simon) qui rôde aux alentours. :pirat:
On retrouve les ingrédients fétiches de Blyton, déjà utilisés dans les livres précédents et prêts à être réutilisés dans les suivants: les passages secrets, les souterrains, le labyrinthe (dans lequel se perdent des bandits qui sont secourus grâce à Dagobert, comme dans Joue et Gagne), la figure de l’île (puisque le Rocher Maudit est entouré d’une « mer de brumes » et d’un marais dans lequel on peut se noyer), etc.
En somme, c’est l’un des très bons titres de la série, même si pour ma part ce n’était pas le plus mémorable.
❤ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pouchky
Invité



MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Lun 20 Nov 2006 - 11:20

Cécile, je m'interroge sur ta disponibilité à lire et à rédiger d'aussi longues critiques : es-tu coincée à la maison avec une jambe cassée?

Je suis également navrée de tous ces titres-tiroirs-fourre-tout : Le Club en vacances (ils sont toujours en vacances), Fantastique Fantômette (elle est toujours fantastique) quand ce n'est pas carrément la VO qui s'en mêle : the Jennings report...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 309
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Lun 20 Nov 2006 - 13:45

C'est une bonne question, Pouchky! Very Happy Very Happy Very Happy

Non, en fait, j'ai profité d'un week-end où je voulais me reposer. De plus, je lis et j'écris très, très vite, alors ça ne m'a pas pompé beaucoup de temps, je t'assure! J'ai eu le temps de faire plein d'autres choses encore! (Dont un peu de travail, heureusement!)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 4473
Age : 37
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Lun 20 Nov 2006 - 14:10

Bravo pour ton analyse brillante, Cécile!

Je me permettrai de faire un commentaire sur l'oncle Henri: il est on ne peut plus antipathique! Toujours à crier et à tempêter! Et distrait aussi. A tel point qu'il néglige tout à fait de faire étêter le vieil hêtre qui finit par s'abattre sur le toit de la villa des Mouettes!
Encore une chance que Claude et Annie en soient sorties indemnes!
Si, de par la faute de M. Dorsel, sa fille et sa nièce avaient été tuées par l'arbre, je ne le lui aurais jamais pardonné, à ce savant (finalement pas si savant que ça!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pilou
Invité



MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Mer 16 Mai 2007 - 22:21

une remarque sur un des dessins de l'édition des années 60 :

Sur l’illustration de la page 197, chapitre 18, on jurerait que c’est Claude qui est dessinée en train de découvrir le lit de Simon avec le traversin, alors que dans le texte c’est François qui fait cette découverte.

Votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Jeu 17 Mai 2007 - 7:27

pilou a écrit:
une remarque sur un des dessins de l'édition des années 60 :

Sur l’illustration de la page 197, chapitre 18, on jurerait que c’est Claude qui est dessinée en train de découvrir le lit de Simon avec le traversin, alors que dans le texte c’est François qui fait cette découverte.

Votre avis ?

Je viens de vérifier...
Effectivement !
Une petite erreur de la dessinatrice...
Mais je lui pardonne, j'aime tant ses dessins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
pilou
Invité



MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Jeu 17 Mai 2007 - 16:45

bien sûr qu'on lui pardonne ! mais ce genre d'inexactitude arrive beaucoup plus souvent qu'on ne pourrait le croire... soit les dessinateurs travaillent de mémoire après avoir lu le livre entier, soit c'est leur imagination qui en rajoute ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Jeu 17 Mai 2007 - 17:14

pilou a écrit:
bien sûr qu'on lui pardonne ! mais ce genre d'inexactitude arrive beaucoup plus souvent qu'on ne pourrait le croire... soit les dessinateurs travaillent de mémoire après avoir lu le livre entier, soit c'est leur imagination qui en rajoute ! Laughing

Les pauvres dessinateurs étaient si bien "pressés", (dans tous les sens du terme) par l'éditeur... qu'il faut les excuser !
Je crois que c'est Pierre Joubert qui racontait qu'il avait du dessiner une couverture pour un Bob Morane et que le couverture avait été "complètement à côté de la plaque"... On lui avait résumé le livre en une phrase !

Ce n'est peut-être pas le cas ici, mais les illustrateur devaient rendre beaucoup de "copie" pour gagner leur vie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Dancelola
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 22
Localisation : Quelque part en France x)
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Ven 25 Jan 2008 - 12:01

J'adore cet épisodes,il m'a toujours plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 20
Localisation : France
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   Mer 20 Oct 2010 - 13:12

Bonjour à tous, je vous donne mon avis sur ce livre et je remercie Virginie du forum qui m'a permis de le découvrir.

Je le classerais dans les meilleurs club des cinq, je crois même qu'il detrone le club des cinq et le club des cinq et la locomotive, qui était mes préférés. L'histoire était réaliste, j'avais quand même un peu de mal à m'imaginer les marécages. J'ai beaucoup aimé le personnage de Noiraud et j'avais très envie d'aller au pic du corsaire, cette demeure , en haut d'une montagne, avec plein de passages souterrains. J'ai été un peu déçu que Dagobert ne soit pas là pendant un bon bout de temps, car il était prisonié dans la pièce secrète. J'ai beaucoup aimé les tours que les enfants jouaient à Simon. Les bandits faisaient un peu trop universel, ce sont toujours les même genres. Pour ce qui ait des dessins de Simone de Baudoin, Je trouve qu'ils ne font pas assez soignés, et ce n'ait pas du tout l'idée que je me fais de François, ses cheveux ne sont pas comme ça pour moi, pour Mick et annie, c'est un peu plus resemblant et pour Claude ça va. mais quand François découvrait qu'il n'y avait qu'un mannequin dans le lit de Simon, sur l'illustration, on aurait dit que c'était Claude qui le découvrait. affraid
Très bon club des cinq !
Et encore merci à Virginie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-des-simpson.forumactif.org    http://simpsonmania.cen
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances   

Revenir en haut Aller en bas
 
CD5 du mois : Le Club des Cinq en vacances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos livres du mois :: Le "Club des cinq" du mois-