Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bennett du mois : Bennett fonde un club

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Ven 2 Oct 2009 - 12:53



La découverte de badges publicitaires dans des boîtes de corn-flakes enflamme l'imagination de Bennett."Fondons un club", propose-t-il à Mortimer, aussitôt nommé trésorier. Mais, un club pour quoi faire? demandent les premiers adhérents. N'embarrassez pas le Président-Fondateur avec des questions aussi terre-à-terre. D'ailleurs I' " offre gratuite " annoncée par Bennett promet un avenir fulgurant. Pensez donc, des fusils spatiaux qui tirent à vingt mètres en faisant un bruit terrible ! Hélas, après les essais malheureux du premier fusil spatial parvenu au collège de Linbury, le club de Bennett devra se livrer à des activités plus paisibles... qui provoqueront quand même bien des surprises !
Source : LE site
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Galaxie
Anne

Nombre de messages : 3786
Age : 43
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Lun 5 Oct 2009 - 9:10

J'ai lu le premier chapitre hier, et j'étais bidonnée... la grande inondation et ses conséquences... Moi aussi, George, j'adore cet humour!
A bientôt pour plus!

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Lun 5 Oct 2009 - 10:47

Je l'ai terminé !
Toujours aussi drôle...
Ce vieux Morty, il fait à la lettre ce que lui dit Bennett : "Jette l'antenne par la fenêtre" ! Et hop aussi tôt dit, aussitôt fait !
Puis Bennett lui demande : Maintenant, passe moi l'autre bout !
--L'autre bout de quoi ?
--De l'antenne
-- Mais je ne l'ai plus, tu m'as dit de la jeter par la fenêtre...
..........
Triple buse de Morty

J'aime aussi les quiproquos qui s'en suivent, quand les garçons sortent dehors pour récupérer l'antenne. Willkie, puis les garçons se retrouvent enfermés dehors...


Puis il y a l'épisode de la maladie contagieuse de Bromwish... qui en fait à un simple bleu à la cheville !

Un grand moment aussi est le "vol" de la voiture de Wilkinson...

J'attends vos avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Mar 6 Oct 2009 - 9:41

« Excuse-moi, répondit Bennett. Nous avons dû interrompre le compte à rebours à cause d´un incident technique dans le système d´enregistrement. Tu es prêt, Morty ? »
Le contrôleur officiel des records examina son bout de crayon, à travers les taches de savon et de pâte dentifrice qui émaillaient ses lunettes.


Du Bennett tout craché. J´adore.

J´ai beaucoup ri en lisant ce livre. Les deux compères forment un duo irrésistible. C`est pour moi un des meilleurs romans de la série et d´ailleurs un des tout premiers que j´ai lus. On ne s´ennuie pas une seconde, on rit très souvent, bref, c´est du grand Buckeridge. Mon passage préféré est sans doute le remplissage de la boîtede choc… euh, pardon, c´est un mélange assorti et surtout sa dégustation ou bien encore le « vol » de la voiture de Wilkie et l´arrestation de ce dernier, avec en prime la remarque des garçons en rentrant : « Nous serions rentrés à temps si M. Wilkinson ne nous avait pas pris en stop. »
La force réside dans l´inventivité des garçons et leur don de se mettre dans des situations épouvantables, mais aussi dans l´art de la narration de Buckeridge et sans doute du traducteur. Morceaux choisis :

« On aurait plutôt dit un planteur de pommes de terre accueillant un doryphore »

« Je ne leur confierais pas un âne empaillé… encore moins un Français bien vivant »

Je suis vraiment une grande fan.

Question : y a-t-il parmi nous des gens qui n´aiment pas Bennett ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Mar 6 Oct 2009 - 10:49

Je connais une personne que j'aime bien et qui n'accroche pas...

Parce qu'il n'y a pas d'intrigue, ni de mystère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Mar 6 Oct 2009 - 10:59

" Quel est l'imbécile au cerveau de crevette qui est allé jeter l'antenne par la fenêtre, hein ?"

"Nous somme plongés dans le plus horrible pétrin depuis la guerre de cent ans"


"Oh, non m'sieur, ce n'est pas la clé du mystère, c'est celle de la porte d'entrée"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Mar 6 Oct 2009 - 19:37

Admin - Serge a écrit:
Je connais une personne que j'aime bien et qui n'accroche pas...
Parce qu'il n'y a pas d'intrigue, ni de mystère...
C´est intéressant, parce que c´est exactement ce que je reproche aux Mallory ou aux jumelles ! Mais dans les Bennett, il y a de l´ACTION, ce qui fait qu´on ne s´ennuie pas une seconde. On suit toujours avec attention les plans foireux des collégiens et on de semande comment ils vont s´en sortir, ce qui engendre un suspense, d´une certaine façon. Il y aussi de l´HUMOUR, qui n´est pas limité aux faits, mais qui réside dans la narration et les commentaires hauts en couleurs. J´aime beaucoup Blyton, est-utile de le préciser, mais elle n´arrive pas à la cheville de Buckeridge dans la qualité d´expression. Elle, sa force, c´est l´ambiance, l´aventure, le mystère, etc. Mais franchement, ce n´est pas drôle. On peut sourire parfois, mais sans plus, alors que dans Bennett, je me marre comme une baleine du début à la fin. Buckeridge est vraiment très fort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Galaxie
Anne

Nombre de messages : 3786
Age : 43
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Mer 7 Oct 2009 - 8:42

Je n'ai rien à ajouter à ce que George a dit. Pourtant, contrairement à elle, j'aime bien les Malory School (moins les Jumelles), mais c'est vrai qu'il n'y a pas d'action, peu voire pas d'humour...

Il faut absolument que je finisse de lire le livre!

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hervé 41
Galaxie
hervé 41

Nombre de messages : 1852
Age : 55
Localisation : blois
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Mer 14 Oct 2009 - 21:41

J'étais en retard pour le choix ,en retard pour la relecture,mais je vous livre mes impressions.
Quel bonheur, quelle fraicheur çà n'a pas pris une ride "bennett" est imtemporel.Des anecdotes personnelles,je l'ai acheté et lu en 1978 et je me souviens avoir fait un ouin- ouin d'enfer pour que ma mère nous achète des "corn-flakes"dont je n'ai pas gardé un bon souvenir .
Souvenir aussi des "colis" reçus en internat que ,comme bennett j'ai partagé avec mes camarades et souvent il ne me restait pas grand chose,mais l'internat c'est l'école de la fraternité (du moins à mon époque,qui n'est pas si vieille) .
Pour une fois Mr Pemberton-Oakes sauve Bennett en interdisant la possession des fameux fusils laser .
j'adore l'épisode des "chocolats" transformation des bonbons en une magnifique boite "d'assortiments" dont Mr wilkinson tire le plus mauvais comme d'habitude .
Bon je vais le finir il me reste le chapître du vol de la voiture de Wilkie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hervé 41
Galaxie
hervé 41

Nombre de messages : 1852
Age : 55
Localisation : blois
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Lun 19 Oct 2009 - 20:37

Une dernière précision depuis que j'ai fini de le relire .
J'ai retrouvé avec beaucoup de bonheur les illustrations de Daniel Billon celui qui a illustré mon "héros " favori "TONY" ,j'ai même eu parfois l'impression de relire un "Tony"tant sa façon de dessiner les enfants est ressemblante .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Sam 24 Oct 2009 - 9:12

Ah! "Bennett fonde un club", le premier que j'avais acheté dès sa parution, peut-être fin 78 ou en 79 (tous les précédents, je les avais achetés en vrac, les dévorant plusieurs à la fois). Le dernier "grand" Bennett dans l'ordre de parution en France (il y en a eu encore 4 après, plus ou moins décevants).

Je ne l'ai pas relu récemment mais je me rappelle également que l'épisode de la boîte de chocolats est particulièrement bidonnant 'Laughing' (d'ailleurs, la traduction française d'Olivier Séchan est même un peu plus drôle que la version originale, si vous êtes intéressé, je pourrai mettre en ligne un court extrait comparatif de la VO et la VF), l'épisode aussi de la fausse maladie contagieuse de Bennett (quand tous les éléves préfèrent se regrouper à l'autre extrémité de la salle, le plus loin possible de Bennett, en affirmant à un Wilkinson médusé qu'il y a plus d'espace là alors qu'ils sont les uns sur les autres). Autre particularité de ce livre, on y fait souvent allusion au français, soit au cours de français de Wilkinson et aussi par l'arrivée d'un véritable Français à la fin, ce qui devait poser quelques problèmes au traducteur pour faire passer la différence entre le français dans le texte et le français traduit de l'anglais. Pour info, Anthony Buckeridge n'avait aucun problème pour faire quelques incursions en français (il y en a aussi dans "Bennett et Mortimer" ou "Bennett dans le bain") et quand je l'ai rencontré en 2002, à 90 ans, même si son français était rouillé comme il dit, il pouvait encore s'exprimer dans notre langue.

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Sam 24 Oct 2009 - 10:31

patrick1926 a écrit:
Ah! "Bennett fonde un club", le premier que j'avais acheté dès sa parution, peut-être fin 78 ou en 79 (tous les précédents, je les avais achetés en vrac, les dévorant plusieurs à la fois). Le dernier "grand" Bennett dans l'ordre de parution en France (il y en a eu encore 4 après, plus ou moins décevants).

Je ne l'ai pas relu récemment mais je me rappelle également que l'épisode de la boîte de chocolats est particulièrement bidonnant '' (d'ailleurs, la traduction française d'Olivier Séchan est même un peu plus drôle que la version originale, si vous êtes intéressé, je pourrai mettre en ligne un court extrait comparatif de la VO et la VF), l'épisode aussi de la fausse maladie contagieuse de Bennett (quand tous les éléves préfèrent se regrouper à l'autre extrémité de la salle, le plus loin possible de Bennett, en affirmant à un Wilkinson médusé qu'il y a plus d'espace là alors qu'ils sont les uns sur les autres). Autre particularité de ce livre, on y fait souvent allusion au français, soit au cours de français de Wilkinson et aussi par l'arrivée d'un véritable Français à la fin, ce qui devait poser quelques problèmes au traducteur pour faire passer la différence entre le français dans le texte et le français traduit de l'anglais. Pour info, Anthony Buckeridge n'avait aucun problème pour faire quelques incursions en français (il y en a aussi dans "Bennett et Mortimer" ou "Bennett dans le bain") et quand je l'ai rencontré en 2002, à 90 ans, même si son français était rouillé comme il dit, il pouvait encore s'exprimer dans notre langue.

Patrick

Oui, bien sur Patrick, une petite comparaison VO VF serait intéressante...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Sam 24 Oct 2009 - 12:13

patrick1926 a écrit:
et quand je l'ai rencontré en 2002, à 90 ans, même si son français était rouillé comme il dit, il pouvait encore s'exprimer dans notre langue.

Patrick
QUelle chance de l´avoir rencontré !!!

La comparaison VO/ VF peut être très intéressante, si tu as le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Sam 24 Oct 2009 - 12:54

Je n'ai pas eu la chance de le rencontrer...
Mais la petite carte qu'il m'avait envoyée m'a fait plaisir...
http://pagesperso-orange.fr/serge.passions/bennett_carte_signature.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 8:17

Bon, ma mémoire m'a joué un mauvais tour puisqu'en relisant le chapitre sur la boîte de chocolats hier, la traduction est en fait très fidèle, les deux versions sont aussi drôles (le passage où Briggs propose trois morceaux de sucre pour remplir la boîte me fait toujours mourir de rire).

Par contre, le traducteur a complètement zappé le dernier chapitre (9 pages) que je vais essayer de traduire pour le mettre en ligne aujourd'hui ou demain. Ce chapitre est important car il permet de répondre à la question soulevée par Mortimer à la page 194 de l'édition française (de 1978), à savoir que faire de l'argent récolté par le club Bennett puisqu'il ne peut pas servir à l'achat de fusils spatiaux. Ce procédé qu'on retrouve à plusieurs reprises (idem dans Bennett se met en boule) pose la question du respect de l'écrivain. Apparemment, les "écrivains pour enfants" n'ont pas le même statut que les autres puisque l'on se permet de charcuter leur oeuvre. ET quand il s'agit du dernier chapitre, c'est d'autant plus dommage car c'est lui qui va donner la couleur finale au livre. Et vous verrez que ce chapitre traite d'un thème cher au coeur d'Anthony puisqu'on le retrouve dans d'autres livres.

A bientôt pour la traduction (et d'avance pardon pour le style, je ne suis pas traducteur professionnel).

Patrick'study'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 8:30

Citation :
Ce procédé qu'on retrouve à plusieurs reprises (idem dans Bennett se met en boule) pose la question du respect de l'écrivain. Apparemment, les "écrivains pour enfants" n'ont pas le même statut que les autres puisque l'on se permet de charcuter leur oeuvre.

Tout à fait d'accord ! Idem pour Blyton ! On raccourci, on change, on coupe...


Citation :
ET quand il s'agit du dernier chapitre, c'est d'autant plus dommage car c'est lui qui va donner la couleur finale au livre. Et vous verrez que ce chapitre traite d'un thème cher au coeur d'Anthony puisqu'on le retrouve dans d'autres livres.

Alors, ce thème, ce sont des "bonnes oeuvres" pour les défavorisés... AB y était très attaché !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
oldpuck
Galaxie
oldpuck

Nombre de messages : 1876
Age : 66
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 20/08/2009

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 9:49

Je ne connais pas Bennett .Je n'en avais même jamais entendu perler avant de venir sur ce site .Je vois que j'ai encore des choses à découvrir . Ce que vous en dites me donne vraiment envie d'en lire .
Faut-il suivre l'ordre chronologique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 10:04

oldpuck a écrit:
Je ne connais pas Bennett .Je n'en avais même jamais entendu perler avant de venir sur ce site .Je vois que j'ai encore des choses à découvrir . Ce que vous en dites me donne vraiment envie d'en lire .
Faut-il suivre l'ordre chronologique?

Pour cette série, ce n'est pas indispensable...
On peut prendre n'importe quel titre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 10:26

Cher oldpuck

Tu peux effectivement commencer par n'importe quel titre mais essaie d'éviter les derniers qui ne sont pas les meilleurs (Bennett dans la caverne, Faites confiance à Bennett, Bennett n'en rate pas une ou Bennett en vacances). Ceci dit, si tu peux commencer par "Bennett au collège", c'est bien car c'est le premier de la série et c'est celui où Bennett et Mortimer découvrent le collège. Ensuite, pour les autres, tu n'es pas obligé de suivre l'ordre chronologique, qui d'ailleurs n'est pas le même en France et en Angleterre. Exemple, Bennett dans le bain: EO 1975 en France, 1960 en Angleterre. Bennett se met en boule: EO 1974 en France, 1970 en Angleterre.

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 10:43

Citation :
...mais essaie d'éviter les derniers qui ne sont pas les meilleurs (Bennett dans la caverne, Faites confiance à Bennett, Bennett n'en rate pas une ou Bennett en vacances).

Je les aime bien, moi... seul Bennett en vacances est un peu différent, car il ne se passe quasiment pas au collège...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
oldpuck
Galaxie
oldpuck

Nombre de messages : 1876
Age : 66
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 20/08/2009

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 10:57

merci pour vos réponses , il ne me reste plus qu'à trouver des Bennett !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 14:46

Comme promis, voici le dernier chapitre (inédit en France et traduit par mes soins):

Au fil des jours, les graines de méfiance semées par Bromwich et Martin-Jones donnèrent naissance à des rumeurs fantastiques sur le sort réservé aux cotisations des membres du club Bennett. Diverses théories furent avancées pour prouver que les fonds avaient été (a) perdus, (b) volés, (c) confisqués, (d) cachés dans un tuyau, (e) enterrés sous un tas de compost ou (f) dilapidés par les responsables pour leur plaisir personnel.
"Je suis fatigué de dire à tout le monde que l'argent est en lieu sûr, confia le trésorier au président alors qu'ils se préparaient à se coucher le mardi soir. Si seulement nous n'avions pas mis en route cette histoire de cotisation.
-C'était ton idée, lui rappela Bennett. Tu étais si enthousiaste de te promener partout avec ton livre de compte dépassant de la poche que tu n'écoutais même pas quand je te disais qu'il n'y aurait probablement aucune dépense." Il fronça son nez tout en roulant en boule sa robe de chambre pour la caser dans son casier. "Ce n'est pas ça qui va nous aider à l'assemblée. Il faut que nous trouvions une raison valable pour dépenser cet argent."
C'était cette réunion exigée par les membres et programmée le lendemain après l'étude du soir qui tracassait le président et son secrétaire. Ils avaient à leur disposition la somme considérable de 24 shillings et pas l'ombre d'une idée pour l'utiliser intelligemment.

M. Carter était de service ce soir là; et quand il passa éteindre les lumières, Mortimer lui rappela sa promesse de la semaine dernière.
"Vous avez dit que vous réfléchiriez pour savoir quoi faire avec le magot, m'sieur.
-Le quoi?
-Désolé, m'sieur, l'argent je voulais dire. Vous avez pu y penser parce que je dois faire mon rapport de trésorier à la réunion demain et ça pourrait tourner…euh…j'espère que tout se passera bien, m'sieur."
M. Carter sourit.
"Ce n'est pas facile d'être trésorier, n'est-ce-pas? Surtout d'un club qui était si pressé de se mettre en place qu'il n'a pas pu attendre pour décider de ses objectifs et de ses buts!" Il réfléchit un instant puis ajouta: "J'ai bien une idée en tête mais c'est du ressort des adhérents, et comme je ne suis pas membre du club…
-Oh mais vous pourriez, m'sieur, l'interrompit Bennett avec impatience. Un membre honoraire: même pas besoin de payer les six pence. Comme ça, vous pourriez venir à l'assemblée faire des propositions.
-Ca serait fabuleux, renchérit le trésorier. Il nous reste quelques badges. Les membres du club doivent les porter, vous savez, pour montrer qui ils sont.
-Peu importe le badge. Je crois que la plupart des gens dans cet établissement me connaissent de vue, dit M. Carter avec gravité. Sinon, le président devra me présenter."
Les deux garçons allèrent se coucher un peu rassurés. Ils n'étaient pas encore sortis de l'auberge, mais au moins ils avaient un allié sur qui ils pouvaient compter.

Le lendemain, Bennett reçut une lettre inattendue de Tante Angèle. Il ouvrit l'enveloppe au petit-déjeuner et trouva un chèque d'une livre à l'intérieur.
"A quoi ça rime!" s'exclama-t-il intrigué. Il parcourut la missive puis se tourna vers Mortimer l'air accusateur. "Hé! Tu ne m'avais pas dit que tu as écrit à Tante Angèle!
-Juste une lettre de remerciement pour la sortie de la mi-trimestre, le rassura son ami.
-Ouais, tu lui as certainement rafraîchi la mémoire. Elle écrit que tu lui as dit que je n'avais aucune chance d'avoir une bonne note si M.Wilkinson n'était pas capable de lire mon écriture.
-Oui, un baratin dans ce genre, concéda Mortimer. Je ne me rappelle pas exactement; c'était il y a longtemps.
-Ouais, de toutes façons, elle dit que tu as raison et c'est pour acheter le stylo plume tout de suite qu'elle m'envoie l'argent. Vachement chouette de sa part, n'est-ce-pas?"
Avec sa cuillère, Mortimer transforma sa montagne de céréales en un volcan avec son cratère au centre.
"Le seul lézard, c'est que tu n'auras plus d'excuse pour pas être premier, une fois que tu auras ton stylo; et avec ce fameux Henri Machin-truc dans la même classe…
-Pas besoin de te faire du mouron pour lui, balança Atkins de l'autre bout de la table. Il ne vient pas avant le prochain trimestre. C'est M.Carter qui l'a dit.
-Tu es sérieux?" L'espoir brilla de nouveau dans les yeux de Bennett. Il y avait encore trois semaines avant la fin du trimestre. Avec une écriture lisible et une fois écarté toute menace de concurrence étrangère, il avait encore une chance de prouver à Tante Angèle qu'il était digne de sa confiance.
John Christopher Timothy Bennett avait le caractère bien trempé. Plus d'une fois, il avait placé ses ambitions trop haut et raté la cible mais, en cette occasion, il tint sa promesse. Le dernier jour du trimestre, M. Wilkinson dut refaire le total trois fois pour se convaincre qu'il ne s'était pas trompé… Mais il n'y avait pas d'erreur possible. Bennett était bien le premier en français!

En attendant, cependant, il avait d'autres soucis en tête; et le premier d'entre eux était de savoir ce qui allait se passer quand les membres du club allaient se réunir après l'étude pour écouter le rapport du trésorier. Certes, M. Carter avait vaguement fait allusion à une idée qui sortirait de son chapeau mais Bennett restait circonspect. Il savait par expérience que les adultes avaient des idées bizarres sur la façon de dépenser l'argent. Il rumina toute la journée là dessus et ce fut presque une délivrance quand la sonnerie marqua la fin de l'étude et que tous les membres avec leur petits badges se rassemblèrent dans la salle commune pour défendre leurs droits.
Il y avait foule. Même si la plupart s'étaient désintéressés du club après le fiasco des fusils spatiaux, ils tenaient à être présents en nombre dans l'espoir de développements sensationnels et impatients d'assister au coup de grâce si des accusations de mauvaise gestion pouvaient être portées contre les dirigeants.
Le premier sujet à l'ordre du jour était le rapport du trésorier. Pour être tranquille, Mortimer avait retiré les fonds de la banque et apporté tout l'argent en cas de contestation. Sa boîte à moitié pleine de pièces reposait sur la table devant lui pendant que, son livre à la main, il toussota nerveusement et se mit à lire le rapport financier… Argent reçu, une livre et quatre shillings… Dépenses, 0… Solde positif, une livre et quatre shillings…
Au fond de la salle, Binns et Blotwell vérifièrent sur le dos de vieilles enveloppes la rigueur arithmétique du trésorier. Ils ne purent trouver aucun défaut dans sa démonstration.
Le président se leva pendant que le trésorier s'asseyait.
"Cela montre bien que l'argent n'a pas été gâché dans des dépenses extravagantes, commença-t-il. Il faut maintenant décider de ce que nous allons faire avec. Des idées?"
Martin-Jones bondit. "Rendez l'argent! demanda-t-il avec force. C'est notre fric, alors la seule chose à faire, c'est de rendre à chacun ses six pence, sans discuter."
Il y eut quelques murmures d'approbation.
"Une autre idée de génie? demanda le président.
-Oui, j'ai un meilleur plan, annonça Morrison. Qu'on fasse un festin géant. On pourrait acheter des montagnes de beignets accompagnés de limonade et plein d'autres trucs." En y pensant, il salivait déjà. "Je voterai pour ça, n'importe comment."
La proposition de Morrison fut bien accueillie dans divers endroits de la salle; il y eut des débats informels sur le choix du menu, de plus en plus bruyants avant que le président de séance ne remette de l'ordre.
"Ca nous fait deux suggestions, annonça Bennett. Il va falloir passer aux votes à moins que quelqu'un d'autre ait une idée sensée à nous proposer."
Il y eut un silence, chacun se torturant les méninges pour trouver une meilleure proposition. Quand il fut évident que personne n'avait rien à proposer, M. Carter se leva. Il s'était glissé dans la salle après l'ouverture de la séance puis était resté discret au dernier rang pendant que les débats faisaient rage.
"Nous avons eu deux propositions, commença-t-il. Les deux sont faisables mais elles impliquent de gaspiller une somme d'argent dont on pourrait sûrement faire un meilleur usage. L'objectif de n'importe quel club est que ses membres s'associent pour aboutir à un résultat utile dans un domaine ou un autre. Le problème avec ce club – si vous permettez cette franchise de la part du dernier membre en date- est que, jusqu'à maintenant, il n' a pas su dire quelle sorte de club il était ou quels étaient ses buts."
Les membres s'assirent et hochèrent la tête. M. Carter avait bien soulevé un lièvre.
"Tout le monde ici ne manque de rien et vit dans un pays où l'on considère comme normal d'avoir un niveau de vie décent, continua l'orateur. Votre bien-être dans des domaines comme l'éducation, la santé ou la nourriture n'est jamais remis en question. Mais qu'en est-il de garçons et de filles dans des pays moins développés qui sont privés des choses que vous considérez comme garanties! Je n'ai pas besoin de vous dire que dans d'autres parties du monde, des jeunes gens de votre âge souffrent de la faim, de maladies, et n'auront jamais la chance que vous avez d'apprendre à lire et écrire, de développer toutes leurs facultés. Nous pouvons les aider si nous voulons. Il y a des organisations qui s'occupent de la faim dans le monde et qui ont un besoin urgent de chaque penny qu'ils pourraient récolter!"
M. Carter et fit une pause et scruta la foule qui l'observait. Ils étaient calmes et attentifs maintenant: toute l'atmosphère de la réunion s'était radicalement transformée pendant qu'il parlait.
"Voilà où vous en êtes, dit-il d'un ton neutre. Si vous voulez voir votre argent restitué ou le voir dépensé en limonade et beignets, vous pouvez le faire. Si d'un autre côté, ce club veut trouver une raison digne de son existence, vous pouvez examiner ma suggestion." Il regarda sa montre. "Huit heures moins vingt! Vous devez m'excuser, M. le Président. Je suis en retard, j'ai rendez-vous avec le directeur de l'école."
La salle resta silencieuse après le départ de M. Carter. Puis Martin-Jones se fraya un chemin jusqu'à la table présidentielle.
"Rembourser?" s'enquit Bennett. Il tendit les six pence en petites pièces mais Martin-Jones secoua la tête, fouilla dans sa poche et glissa deux autres pièces dans la tirelire.
Morrison prit le relais. Il retourna les poches de son pantalon et en sortit trois pence et un timbre de quatre pence qu'il déposa sur la table. Puis il se retourna et s'adressa à la salle.
"Ecoutez! dit-il. Vous pouvez oublier ce que je viens de dire sur l'idée d'organiser une petite sauterie. On ne s'en sort pas trop mal comparé avec d'autres personnes, même au niveau de la bouffe de la cantine."

* * *

La réunion était close et les participants s'étaient dispersés quand M. Carter, de retour du bureau du directeur, jeta un coup d'œil dans la salle vingt minutes plus tard.
Le président et son secrétaire, cependant, étaient encore là, en train de trier les pièces de monnaie et autres timbres en petites piles bien rangées.
"Situation sous contrôle?" interrogea M. Carter.
Ils approuvèrent, tout sourire.
"Combien ont voulu reprendre leur argent?
-Personne, m'sieur.
-Vraiment! Et aucun vote pour ce qui a été décrit élégamment comme la méga-sauterie du siècle?
-Oh, non, m'sieur. Après ce que vous avez dit, Morrison à même menacé de foutre une raclée si quelqu'un voulait supporter son projet, l'informa Bennett. Personne ne voulait de toutes façons. Ils ont tous voté pour que l'argent aille pour lutter contre la faim dans le monde.
-Splendide! Approuva M. Carter. Alors vous avez 24 shillings à consacrer à une cause valable!"
-Non, pas 24 shillings, m'sieur, cinquante-cinq, dit le trésorier le sourire aux lèvres. Après votre départ, on a tous voté le doublement de la cotisation, et les sept shillings en plus, c'est un bonus venant de la plume de la tante de Bennett, si l'on peut dire, du moins ce le sera quand il aura touché l'argent.
-Il veut dire ma tante, m'sieur, expliqua Bennett. Elle m'a envoyé une guinée pour acheter un stylo à plume, et j'ai appris qu'on peut en trouver un moins cher, pour 14 shillings; il écrit aussi bien, il a juste moins de dorure sur le capuchon. Alors, j'ai pensé que, après tout… enfin, c'est quoi, sept shillings…"
Il avait l'air quelque peu embarrassé et incapable de terminer sa phrase. Avec tact, M. Carter l'interrompit pour dire: "C'est très généreux de votre part, Bennett; et qui plus est, vous aurez la satisfaction de savoir que même si le club n'a rien fait d'autre dans sa courte vie, il a justifié son existence en réglant de la sorte ses finances."
Il s'arrêta, voyant que les deux garçons le regardaient, l'air choqué.
"Oh mais, m'sieur, le club ne s'arrête pas, protesta Mortimer. Tout le contraire! Nous avons décidé de continuer à récolter de l'argent pour la faim dans le monde, c'est notre projet principal.
-Oui, m'sieur et on pense le faire de pleins de façons, maintenant qu'on a trouvé un but pour notre club, soutint Bennett. Par exemple, nous allons…"
La sonnerie du dortoir annonça l'heure d'aller au lit et M. Carter leva la main pour arrêter le flot de suggestions.
"Demain, dit-il fermement. Il est trop tard pour discuter de sujets aussi importants.
-Oui, m'sieur… très bien, m'sieur… bonne nuit, m'sieur!
-Bonne nuit, Bennett; bonne nuit, Mortimer."
Les deux garçons filèrent vers le dortoir laissant M. Carter rassembler les pièces dans la boîte.
Il les regarda partir avec un sentiment mélangé. D'un côté, il se réjouissait que le club avait trouvé finalement un but sensé: avec Bennett à sa tête, il parviendrait sans aucun doute aux objectifs qu'il s'était fixé. D'autre part, le projet pourrait bien laisser dans son sillage une série de catastrophes et de péripéties qui mettaient d'avance à l'épreuve l'esprit calme et posé de M. Carter.
C'était bien le problème avec des enfants comme Briggs et Morrison et Mortimer et Bennett, pensa le professeur. Leurs intentions étaient excellentes, ils avaient de bonnes idées… Mais ils ne savaient tout simplement pas quand il faut s'arrêter, spécialement Bennett!

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 16:44

Voilà pourquoi je restais sur ma faim...c'est qu'il n'y avait pas de fin !
Ce dernier chapitre éclaire tout en effet !
Hachette a vraiment une drôle de conception de la littérature... couper le chapitre qui explique tout !

Il faudra que je fasse un petit cahier de ta traduction pour la mettre à la "fin" de ce Bennett !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Dim 25 Oct 2009 - 17:26

Serge, si ça peut t'aider, je peux t'envoyer le fichier word contenant le texte de ce chapitre. Il faudrait que tu m'envoies un petit mail comme ça je te réponds avec le fichier joint. Il faudrait faire la même chose avec "Bennett se met en boule", j'avais commencé d'ailleurs mais n'avais pas eu le courage d'aller jusqu'au bout.''

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   Mar 27 Oct 2009 - 17:22

Merci beaucoup Patrick pour cette traduction. C`est quand même curieux qu´on ait amputé ainsi le bouquin.
Peut-être l´éditeur a-t-il considéré que cela faisait trop moralisateur ???

Patrick !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bennett du mois : Bennett fonde un club   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bennett du mois : Bennett fonde un club
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos livres du mois :: Le "Bennett" du mois-