Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nos poésies d'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6670
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Nos poésies d'école   Lun 5 Oct 2009 - 10:36

Rappel du premier message :

J'adore toujours certaines des poésies apprises à l'école. Actuellement, les maîtresses ont trop d'autres choses à enseigner (histoire des arts...) et moins de temps pour le faire. Bref, les poésies à apprendre par coeur "passent à la trappe". C'est fort dommage.

Les poésies sur les saisons étaient mes préférés. En voilà une de mon classeur du primaire... de Théophile Gautier. J'attends les vôtres... mais il faut que ce soit des poésies pour enfants, OK ?

Chanson d'automne

Déjà plus d'une feuille sèche
Parsème les gazons jaunis.
Soir et matin, la brise est fraîche.
Hélas ! les beaux jours sont finis.

On voit s'ouvrir les fleurs que garde
Le jardin pour dernier trésor.
Le dahlia met sa cocarde
Et le souci sa toque d'or.

La pluie, au bassin, fait des bulles,
Les hirondelles, sur le toit,
Tiennent des conciliabules.
Voici l'hiver ! Voici le froid !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

AuteurMessage
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Jeu 17 Déc 2009 - 16:02

Il y en a encore une, qui n'a pas de rapport avec l'hiver, mais que j'adorai :

Celle qui travaille,

Lundi, maman prend ses ciseaux, et taille, et coupe,
(les enfants, ça dechirent tout!)
Mardi, maman coupe le pain, trempe la soupe,
( sur le feu, l'eau ronronne et bout!)

Mercredi, maman prend le linge, et brosse, et lave,
(les enfants c'est bien salissant)
Jeudi, maman coud et recoud, alerte et brave,
( les ourlets que c'est fatiguant!)

Vendredi, maman nettoie, fait le menage,
(comme elle est grande la maison!)
Samedi, maman fait gateaux et laitages,
(ils sont gourmands mes polissons)

Dimanche, enfin maman au milieu de ses petits,
se promene, recompensée,
Puis se repose, avant qu'il soit lundi,
et la semaine est terminée.

Claude Roy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philomene
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Ven 18 Déc 2009 - 20:22

Deux poésies m'ont beaucoup marquée ;
une de Jacques Prévert, comme georgina, très connue et tjs d'actualité, que j'adore mais qui me fait tjs penser à mon frère...

LE CANCRE
Il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le coeur
il dit oui à ce qu’il aime
il dit non au professeur
il est debout
on le questionne
et tous les problèmes sont posés
soudain le fou rire le prend
et il efface tout
les chiffres et les mots
les dates et les noms
les phrases et les pièges
et malgré les menaces du maître
sous les huées des enfants prodiges
avec des craies de toutes les couleurs
sur le tableau noir du malheur
il dessine le visage du bonheur


Et une autre, de Maurice Carême

LE GIVRE

Mon dieu comme ils sont beaux
Les tremblants animaux
Que le givre a fait naître
La nuit sur ma fenêtre !

Ils broutent des fougères
Dans un bois plein d’étoiles
Et l’on voit la lumière
A travers leurs corps pâles.

Il y a un chevreuil
Qui me connaît déjà :
Il soulève pour moi
Son front d’entre les feuilles.

Et quand il me regarde,
Ses grands yeux sont si doux
Que je sens mon cœur battre
Et trembler mes genoux.

Laissez-moi, ô décembre
Ce chevreuil merveilleux
Je resterai sans feu
Dans ma petite chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6670
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 19 Déc 2009 - 9:15

Bravo les filles !

Tout ça est de circonstance : il fait -14° ce matin à Strasbourg avec un peu de neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 19 Déc 2009 - 9:49

Oui,il neige en Normandie...
Même en Cotentin...
Mais pas à Cherbourg...
Notre célèbre climat maritime...

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 19 Déc 2009 - 12:51

ici, dans mon bled, il n'y a qu'une fine couche dans la campagne, rien sur les routes, heureusement, sinon je retourne sous la couette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2363
Age : 47
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 19 Déc 2009 - 14:09

Ici à Naoned, on a eu de très beaux flocons hiers matin (j´étais toute contente en ouvrant mes volets), mais là, tout est parti, seuls quelques toits sont encore un peu blanc.
On n´a pas eu le temps de
encore moins de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 19 Déc 2009 - 19:51

deux poemes de circonstance, ce sont mes fils qui les ont appris, donc moi par la meme occasion.

Chanson pour les enfants l'hiver (de Jacques Prevert)

Dans la nuit de l'hiver
galope un grand homme blanc,
c'est un bonhomme de neige
avec une pipe en bois,
un grand bonhomme de neige
poursuivi par le froid.
Il arrive au village
voyant de la lumiere
le voilà rassuré
dans une petite maison
il entre sans frapper
et pour se rechauffer
s'asseoit sur le poêle rouge
et d'un coup disparaît
ne laissant que sa pipe
au milieu d'une flaque d'eau
ne laissant que sa pipe
et puis son vieux chapeau.



le bonhomme de neige.

Savez vous qui est né
ce matin dans le pré ?
un grand bonhomme tout blanc!
il est souriant
avec son ventre rond
ses yeux noirs de charbon,
son balai menaçant
et son chapeau melon.

Le soleil a brillé;
a midi dans le pré
je n'ai rien retrouvé
le bonhomme a filé.

N. Martens / E. Roller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 19 Déc 2009 - 20:14

j'ai trouvé un poeme pour l'ecureuil d' oldpuck, ( un pouème comme dirait Ray Groddy)

L'ecureuil et la petite feuille


Un ecureuil, sur la bruyere,
se lave avec de la lumiere,

Une feuille morte descend,
doucement portée par le vent,

Et le vent balance la feuille,
juste au dessus de l'ecureuil

Le vent attend, pour la poser,
légèrement sur la bruyère,

Que l'ecureuil soit remonté
sur le chêne de la clairière

Où il aime à se balancer,
Comme une feuille de lumiere.

Maurice Carême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2363
Age : 47
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 19 Déc 2009 - 20:20

Avec ma soeur, on chantait tout le temps la chanson de Prévert. Je la connais encore par coeur aujourd´hui.

En revanche, je ne connais pas l´autre.

Mais LE grand classique pour nous, c´était :

Dans son manteau,
Rouge et blanc,
Sur un traineau
Porté par le vent,
Il descendra,
Par la cheminée,
etc.

Nous la chantions tous les ans à la fête de Noel de l´école. Tout le monde connaît, je pense.


J´ai encore un enregistrement audio de ma soeur et moi chantant ça ensemble alors que nous avions 5 et 6 ans. Nous empruntions souvent le magnéto de mon père et nous nous enregistrions en cachette.


On avait souvent des petites nattes avec des rubans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Dim 20 Déc 2009 - 0:53

Citation :
On avait souvent des petites nattes avec des rubans...

Des photos, des photos, des photos !

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Dim 20 Déc 2009 - 10:50

comme dit Serge: des photos, des photos, des photos....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6670
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Dim 20 Déc 2009 - 12:14

Super ces poésies !
Je vois que vous embrayez sur Noël, alors, j'en rajoute une :

Un arbre dans la maison
Et l'odeur de la forêt.

Les petits bras à tâtons,
les surprises, les secrets.

Un arbre enneigé
Dans la chaleur de Noël.

Un arbre étoilé
Qui brille mieux que le ciel.

Je ne connais pas l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1445
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Dim 20 Déc 2009 - 21:16

hervé 41 a écrit:
Alors je dis [size=18]CHAPEAU[size=12]car je suis incapable d'un tel exploit .
Le seul poême dont je me souviens c'est :"je m'en allai les mains dans mes poches trouées ....." de Verlaine ou Beaudelaire, d'un alcoolique ,sûr,ça m'avait frappé étant enfant . (là j'ai pas trouvé le smiley adéquat il me faurait un smiley bonnet d'âne) .

Perdu c'est du Rimbaud, "ma bohème", j'adorai ce poète dont j'ai appris le dormeur du val, et dont je connais seulement ces deux poèmes par coeur.


Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées;
Mon paletot soudain devenait idéal;
J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal;
Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées!


Mon unique culotte avait un large trou.
Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou


Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur;


Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur!


Pour René Guy Cadou, le même que Georgina, mais aussi Lettre à des amis perdus




Vous étiez là je vous tenais
Comme un miroir entre mes mains
La vague et le soleil de juin
Ont englouti votre visage.

Chaque jour je vous ai écrit
Je vous ai fait porter mes pages
Par des ramiers par des enfants
Mais aucun d'eux n'est revenu
Je continue à vous écrire.

Tout le mois d'août s'est bien passé
Malgré les obus et les roses
Et j'ai traduit diverses choses
En langue bleue que vous savez.

Maintenant j'ai peur de l'automne
Et des soirées d'hiver sans vous
Viendrez-vous pas au rendez-vous
Que cet ami perdu vous donne
En son pays du temps des loups?

Venez donc car je vous appelle
Avec tous les mots d'autrefois
Sous mon épaule il fait bien froid
Et j'ai des trous noirs dans les ailes.

Et pour finir, un grand classique appris en CM1, Heureux qui comme Ulysse de Joachim du Bellay:



Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage
Ou comme celui-là qui conquit la Toison,
Et puis est retourné plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge!

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province et beaucoup davantage?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine.

Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la douceur angevine.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com
Philomene
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Mer 23 Déc 2009 - 13:34

Je vois que Prévert reste une valeur sûre ^^
Une source inépuisable de très beaux poèmes
Cet été en vacances à Cherbourg je suis allée visiter sa maison,
à Omonville-la Petite,
vraiment très bien fait. C'est la que j'ai acheté Paroles
Je connaissais déjà qques poésies, mais beaucoup d'inconnues pour moi m'ont beaucoup plu, comme la chanson des escargots, Barbara..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Mar 29 Déc 2009 - 21:56

Ah!" Heureux qui, comme Ulysse", c'etait la recitation préferée de mon fils, peut etre aussi parce que a l'epoque il etait accro au dessin animé "Ulysse 31".

j'ai trouvé dans leurs livres de recitations (année 82_83) 2 recitations du même auteur: Louisa Paulin, ayant le même titre, et pourtant toutes les deux differentes, et ayant pour theme la nouvelle année.

Nouvelle année, année nouvelle,
Dis-nous, qu'as-tu sous ton bonnet ?

J'ai quatre demoiselles,
Toutes grandes et belles,
La plus jeune en dentelles,
La seconde en epis,
La cadette est en fruits,
Et la derniere en neige,
Voyez le beau cortege!
Nous chantons, nous dansons,
la ronde des saisons.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

La nouvelle année,

Nouvelle année, qu'as-tu dans ta besace ?
Douze garçons, tous forts et courageux.

Douze garçons pour vous servir Madame,
Douze garçons pour vous servir Monsieur.

Les trois premiers sont souvent en colère,
Les trois suivants savent rire et chanter.

Les trois suivants remplissent vos corbeilles,
Monsieur, Madame et même vos greniers.

Les trois derniers, tout ce qu'ils ont à faire,
Tout en pleurant, ils enterrent leur mere.

Ne pleurez plus, holà! mes douze mois,
Morte l'année, l'année vit, me voilà.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Je vous souhaite a tous et a toutes un bon reveillon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Mer 1 Sep 2010 - 8:23

on n'a pas parlé "poésie" depuis longtemps, ce ne sont pas des poesies d'ecole que je viens de lire sur internet, mais "des poesies amérindienne",
en voici une :
LA PRIERE DE GERONIMO

je ne sais pas si "geronimo" a ecrit ce poême, (et ça m'etonnerait), mais je le trouve très d'actualité.

O nature, ma mère,
Qu'ont il fait de notre terre!
A tort, ils se sont pris pour des dieux,
Leurs coeurs sont devenus haineux,
Dominés et motivés par l'argent,
Ils detruisent la pureté des océans,
Les rivières aujourd'hui troublées,
Déversent dans la mer leur amas de saletés,

O nature, ma mère,
Qu'ont il fait de notre terre!
Aveuglés par une technologie dévastatrice,
Ils sont incapables de trouver les idées salvatrices,
Des somptueuses forêts anciennes et equilibrées,
Il ne subsiste aujourd'hui que quelques morceaux eparpillés,
L'air pur et frais que nos ancêtres respiraient,
Ne se trouve encore que sur les plus hauts sommets,

O nature, ma mere,
Qu'ont il fait de notre terre!
Du contrôle des espèces, ils se vantent,
Afin que jamais le remord ne les hantent,
De nombreux animaux à jamais disparaissent,
Afin que eux, en nombre et en bêtise, ils ne progressent,
La banquise d'hier, sous son infinie blancheur,
Ne reflète aujourd'hui plus aucune lueur,

O nature, ma mere,je t'en conjure,
Montre leur le chemin du futur,
Je ne suis moi-même qu'un homme comme les autres,
Même si près de toi je me veux leur apôtre,
Capables d'amours et de compréhension, ils le sont j'en suis certain,
Il leur suffit juste de comprendre que leur avenir est incertain,
Montre leur le chemin vers la raison,
Et ils s'ouvriront vers de nouveaux horizons.


je pense en lisant ce pôeme , au golfe du Mexique, a la banquise qui diminue, et a tout ce que l'homme ont et detruiront encore.
mais ne soyons pas pessimistes, il peut y avoir des miracles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3417
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Mar 7 Sep 2010 - 15:48

Très joli, Joy. Ca reprend le même thème que Desiderata, et j'avoue que j'aime beaucoup.

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Mar 7 Sep 2010 - 16:44

Anne a écrit:
Très joli, Joy. Ca reprend le même thème que Desiderata, et j'avoue que j'aime beaucoup.

oui, et j'en ai trouvé plusieurs en tapant sur internet " poesies amerindiennes" qui sont toutes aussi belles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dago
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 18
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/03/2010

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 11 Sep 2010 - 14:24

Philomene a écrit:


LE CANCRE
Il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le cœur
il dit oui à ce qu’il aime
il dit non au professeur
il est debout
on le questionne
et tous les problèmes sont posés
soudain le fou rire le prend
et il efface tout
les chiffres et les mots
les dates et les noms
les phrases et les pièges
et malgré les menaces du maître
sous les huées des enfants prodiges
avec des craies de toutes les couleurs
sur le tableau noir du malheur
il dessine le visage du bonheur


je l'ai apprise en cm1




Marina a écrit:Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage
Ou comme celui-là qui conquit la Toison,
Et puis est retourné plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge!

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province et beaucoup davantage?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine.

Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la douceur angevine.


beaucoup plus tard c'est devenu une chanson de Ridan (avec plus de mots ajoutés)


Dernière édition par Dago le Sam 11 Sep 2010 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dago
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 18
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/03/2010

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Sam 11 Sep 2010 - 14:48

ponctuations

ce n'est pas pour me vanter
disait la virgule
mais sans mon jeu de pendule
les mots tels que des somnambules
ne feraient que se heurter

c'est possible dit le point
mais je règne moi
et les grandes majuscules
se moquent toutes de toi
et de ta queue minuscule

ne soyez pas ridicules
dit le point-virgule
on vous vous moins que la trace
de fourmis sur une glace
cessez vos conciliabules
ou tous deux je vous remplace!
Maurice Carême

les contemplations
demain dès l'aube à l'heure ou blanchit la campagne
je partirai .vois tu je sais que tu m'attends
j'irai par la forêt j'irai par la montagne
je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps

je marcherai les yeux fixés sur mes pensées
sans rien voir au dehors sans entendre aucun bruit
seul inconnu le dos courbé les mains croisées
triste et le jour pour moi sera comme la nuit

je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe
ni les voiles descendant vers Harfleur
et quand j'arriverai je mettrai sur ta tombe
un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur
Victor Hugo

chansons d'automne

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone.
Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure;
Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà
Pareil à la
Feuille morte.Paul Verlaine


je les ai appris en cm2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Dim 12 Sep 2010 - 11:09

merci Dago, j'aime bien "la ponctuation", les 2 autres je les apprises quand j'etais jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Dim 12 Sep 2010 - 11:34

PRIERE D' UN INDIEN.

O pere,
Dont j'ecoute la voix dans le vent, et dont le souffle donne la vie à tous dans le monde,

Ecoute moi:

Je suis un homme devant toi, un de tes nombreux enfants,
Je suis petit et faible,

J'ai besoin de ta force et de ta sagesse,
Fais que je marche dans la beauté,
Et que mes yeux retiennent la vision des couleurs rouges et pourpres du soleil couchant,

Fais que mes mains respectent les choses que tu as faites,
Que mes oreilles soient attentives a ta voix,
Rends moi sage,

Afin que je puisse connaître les choses que tu as enseignées à mon peuple,
Les choses que tu as cachées dans chaque feuille et chaque pierre,,

Je recherche la force, père, de ne pas etre superieur à mes frères,
Mais d'etre capable de combattre mon plus grand ennemi: moi-même,

Fais que je sois toujours prêt à venir à toi avec les mains propres et le regard droit, Afin que lorsque ma s'eteindra, comme le soleil s'eteint au crepuscule,

Mon esprit retourne à toi sans honte.


ce poême n'a rien avoir avec une recitation d'ecole, mais je trouve ce texte tres beau et veux vous le faire partager,
J'imagine tres bien cet indien, a genoux implorant son dieu.
comme le faisait nos ancêtres les celtes, ou les druides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3417
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Lun 13 Sep 2010 - 8:25

Dago, j'aime également bien Ponctuation Les deux autres, je les ai apprises aussi, et Demain, dès l'aube (extrait du recueil Les Contemplations) est l'une de mes préférées.

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4382
Age : 67
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Mer 1 Juin 2011 - 11:35

Ca fait bien longtemps que nous n'avons pas abordé le sujet, mais a défaut de poèmes, je viens de lire ces 2 citations qui m'ont fait réflechir,

La premiere de Jean Cocteau:
Le verbe "aimer" est difficile a conjuguer:
Son passé n'est pas simple,
Son présent n'est qu'indicatif,
et Son futur est toujours conditionnel.

et celle-ci qui m'a fait rire,
La nature nous a donné deux oreilles et une langue,
afin de pouvoir écouter d'avantage et parler moins.
Zénon d'Elée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2500
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Nos poésies d'école   Mer 1 Juin 2011 - 12:15

joyadamson a écrit:
et celle-ci qui m'a fait rire,
La nature nous a donné deux oreilles et une langue,
afin de pouvoir écouter d'avantage et parler moins.
Zénon d'Elée.

EXCELLENT !

Mais c'est pas bon pour moi, j'ai deux langues et une oreille....

Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nos poésies d'école
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos loisirs, vos passions, etc.-