Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un tri sélectif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Un tri sélectif   Ven 12 Nov 2010 - 9:40

Rappel du premier message :

Bonjour à tous,

J'ai entrepris, dans mon CDI, de regrouper tous les livres "anciens" (notamment Bibliothèques Rose et Verte, Rouge et Or, et Souveraine), d'abord pour les lister, car je suis l'une des rares documentalistes de collège à en avoir encore beaucoup: en effet, dans la plupart des CDI, au fil des années, on a "désherbé" sans discernement et de façon drastique Sad .

Mon idée, c'était ensuite d'essayer de constituer un "Atelier" ou un "Club" avec des élèves volontaires et un peu atypiques, afin de re-valoriser ces livres (autant que faire se peut ?)

Mais quand même, au passage, je suis frappée de la médiocrité de beaucoup de titres, même s'ils ont enchanté notre enfance: certes, ceux-là, il faut les conserver, ne serait-ce que pour la mémoire et la nostalgie Very Happy , mais je pense qu'avant de communiquer l'ensemble aux élèves, il conviendrait d'en faire un tri sévère, et de ne leur montrer/prêter pour lecture que d'excellents titres (notamment, dans chaque série : Club des 5, Michel, Alice, etc., les meilleurs Wink )

Donc, j'ouvre ce sujet: qu'en pensez-vous? Ce serait sympa d'indiquer ici un ou plusieurs titres que vous trouvez vraiment très bien (ou au contraire vraiment très mauvais). Et au passage, d' expliquer pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Sam 13 Nov 2010 - 9:15

Bonjour Serge,

J'ai lu avec beaucoup d'interêt tes commentaires, et sur pas mal de points je suis d'accord, et même me reconnais en partie dans tes propos: en fait, je ne suis pas très claire avec moi-même, je ressens des choses assez contradictoires, d'où sans doute l'impression d'"hésitation" qu'ont pointée Maryland et Tali?

Mais depuis notre adolescence dans les années 60, beaucoup de choses ont changé. A l'époque, le monde des adultes et celui des adolescents étaient beaucoup plus étanches qu'aujourd'hui. En outre, il existait, surtout dans les premières années de lycée (qu'on 'appelait pas encore "collège", et où la majorité des enfants n'allait pas) une connivence de langage, d'imaginaire, enfin, des "savoirs partagés"...


Dernière édition par Cuauhtli le Sam 13 Nov 2010 - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9055
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Sam 13 Nov 2010 - 9:38

De toute façon, c'est ton métier, et tu vas devoir le faire...
Et je ne sais rien sur les enfants/ados d'aujourd'hui, étant célibataire ! Very Happy
Je ne connais que des cousins cousines... et les jeunes, (11- 15 ans) de mon club de modélisme...
Ils sont très sympas... mais il ne me viendrait pas à l'idée de leur parler de livres d'enfants... (ils me prendraient pour un arriéré Shocked) ils m'en semblent très éloignés...
Ils ne parlent que de jeux vidéo, (Dofus, etc.), de musique, de tel portables, de PCs de MP3... des filles...
Je serais bien embarrassé à ta place... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
tali
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 65
Localisation : france
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Sam 13 Nov 2010 - 12:17

Merci pour toutes tes explications mais l'un de mes fils a préparé le capes de documentation LOL.
Ce que je n'aime pas comme tu l'as sans doute bien compris c'est l'idée d'une pré-sélection basée sur des "bons"/"mauvais" auteurs/livres.
Sans interférer dans ton métier (que je trouve formidable!), ne pourrais tu pas, dans les limites de ton catalogue, proposer les auteurs de cette période par ordre chronologique des livres sachant que bien souvent les premiers sont les meilleurs et en commençant par les séries (type C5, Michel, 6C...) ce qui éveillerait l'interet des jeunes. Quand on aime, toute la série suit.
Ce n'est qu'une idée.....
Quant à Blyton/Bonzon, c'est Bonzon que je préferre surtout les vieilles éditions, les livres les plus récents me semblant très simplifiés (?) tout sachant que mon envie de lecture a débuté avec les c5 tant décriés à mon époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4483
Age : 68
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Sam 13 Nov 2010 - 12:31

Cuauhtli a écrit:
Merci Cinéjill: oui, ton aide (et d'autres?) me sera précieuse!

Très vite, voilà déjà,en vrac, qqs titres qui à mon avis valent encore le coup, car très au-dessus du panier (mais bon, relus il y a un moment déjà, pt à réévaluer?):

- L'Enlèvement de M. Pervenchelle (J Lefebvre)
- Le Cheval de quatre heures du matin (H. Robitaillie)
- La Fortune de Véronique (S Pairault) et pt les 2 suivants?
- Les 6 Gulla (M. Sandwall-Bergstrom. Mais pas sa série espagnole)
- Les Locataires de la maison jaune (K. Wiggin)

Je ne parle pas des auteurs "classiques" comme L May Alcott, ou surtout F. Burnett, ni de la Comtesse de Ségur, qui ont un vrai talent d'écrivain, quoi qu'on pense du contenu de leurs livres...


Oui, moi aussi je ne connais pas ces titres, a part les "Gulla" que j'ai entendu parlé sur le site.
Combien de livres as-tu en tout a trier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Sam 13 Nov 2010 - 12:40

Chez moi (cagibi bordélique), je dirais environ une centaine. Mais c'est déjà un choix (j'en ai donné beaucoup)

Au CDI: environ 150 ou 200, à vue d'oeil?

Du pain sur la planche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 12:24

Citation :
Maryland: Mes goûts et ma vision de la littérature ne sont pas celles du voisin et je ne vois pas en quoi je pourrais me permettre de dire "P.-J. BONZON est meilleur que G. BAYARD, donc ne lisez pas G. BAYARD, c'est une perte de temps, concentrez-vous sur le seul, l'ultime, le meilleur, l'inestimable PJB !".

(..)Pour revenir à PJ Bonzon, il a une façon d'écrire très fluide, il a l'économie du mot et réussit pourtant à faire des phrases d'une beauté inouïe, avec un vocabulaire riche, et des descriptions justes sans être assommantes. Ses livres sont d'une force et d'une poésie intemporelle et il arrive à tisser des atmosphères captivantes. Depuis que j'ai commencé à lire ses "one shot", je n'ai jamais rencontré le moindre titre qui puisse être qualifié de "mauvais" voire de médiocre. L'éventail de Séville est un chef d'oeuvre qui mérite sa réputation, Loutsi-Chien est un livre incroyable (et aussi très dur, je veux dire est-ce vraiment un livre pour enfants ?), La Croix d'or de Santa-Anna est lui aussi sublime, bref, Bonzon avant tout a un infini respect pour ses lecteurs (il les tire vers le haut) et si ses livres sont divertissants ils sont surtout et avant tout de grandes aventures humaines dans lesquelles la Grande histoire n'est jamais très loin.

(..) Pour ce qui est des stéréotypes, c'est un argument étrange de dénigrement : la vie même est un stéréotype. Le stéréotype n'est pas l'ennemi de la littérature, je dirais presque qu'on ne peut pas faire sans, particulièrement dans la littérature pour enfants. A comparaison, combien de romans pour "adultes" qui voulant être originaux se perdent dans l'atypique et l'invraisemblable ! La bonne littérature, c'est comme la bonne cuisine : des ingrédients simples, de la maîtrise, et une sensibilité (toutes mes excuses pour cette cette phrase frisant le stéréotype!).

Sinon quand tu dis "Il faut tenir compte du fait que très souvent les ados ne savent pas choisir dans une bibliothèque", moi j'aurais un éclairage différent : les bibliothèques de CDI sont généralement pas attractives pour un sou. Autant j'étais fan de ma Bibliothèque communale où les livres étaient rudement mis en valeur et particulièrement le coin enfants, super confirtable (j'y passais des heures entières après l'école et le mercredi), autant j'ai toujours détesté ne serait-ce que pénétrer dans le CDI de mon collège, un endroit froid et sans âme, alors de là à aller y choisir un livre !

Bon justement, hier, j'ai relu La Promesse de Primerose de PJ Bonzon, donc. Verdict:

Au début, un réel plaisir de lecture : écriture en effet soignée, générosité du propos, accroche interessante, description attachante de l'Ecosse. Surprise agréable.

Mais au fur et à mesure de ma lecture, hélas, j'ai déchanté: les invraisemblances et les stéréotypes s'accumulaient, les bons sentiments primaires ses succédaient avec des sabots de plus en plus gros, les personnages (notamment la petite Dily/Primerose) n'étaient que des silhouettes absolument pas incarnées. Donc, voilà un livre que je vais écarter: je me sens totalement incapable de le faire aimer, et je n'en ai pas envie.

... Maryland, je suppose que tu vas me dire avec indignation "de quel droit, etc"? Wink . Du droit de l'enseignant, et du bibliothécaire qui fait automatiquement un choix qualitatif à sa guise. Surtout s'il s'investit personnellement avec toute son âme dans son fonds.

J'en profite pour revenir à un post antérieur que j'ai interrompu hier ;-). Quand plusieurs d'entre vous dites que vous n'auriez pas aimé qu'on choisisse à votre place, dans votre enfance, je le comprends parfaitement: ça aurait été exactement mon cas. Mais vous perdez de vue qu'aujourd'hui, dans nos écoles, en particulier dans des zones défavorisées (j'ai travaillé durant 20 ans dans le 93), les élèves (enfin, la plupart d'entre eux) ont BESOIN qu'on les guide, et c'est au contraire une de leurs plus grandes demandes: seul l'enseignant et le documentaliste peut parler avec eux des livres qu'ils lisent hors programme scolaire, suggérer des titres, exprimer de l'enthousiasme -pour presque tous, ce n'est pas un sujet de conversation qu'ils connaissent, ni même qu'ils concevaient), leur montrer que tout ne se vaut pas (ce qui n'est absolument pas évident pour un enfant de 12 ans qui est SEUL avec ses lectures) et même parfois, oui, leur souffler ce qu'il faut penser, au moins au départ, pour leur donner les armes pour penser ensuite par eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9055
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 13:13

Citation :
Bon justement, hier, j'ai relu La Promesse de Primerose de PJ Bonzon, donc. Verdict:

Au début, un réel plaisir de lecture : écriture en effet soignée, générosité du propos, accroche interessante, description attachante de l'Ecosse. Surprise agréable.

Mais au fur et à mesure de ma lecture, hélas, j'ai déchanté: les invraisemblances et les stéréotypes s'accumulaient, les bons sentiments primaires ses succédaient avec des sabots de plus en plus gros, les personnges (notamment la petite Dily/Primerose) n'étaient que de ssilhouettes absolument pas incarnées. Donc, voilà un livre que je vais écarter: je me sens totalement incapable de le faire aimer, et je n'en ai pas envie.

Maryland, je suppose que tu vas me dire avec indignation "de quel droit, etc"? Wink . Du droit de l'enseignant, et du bibliothécaire qui fait automatiquement un choix qualitatif à sa guise. Surtout s'il s'investit personnellement avec toute son âme dans son fonds.

Ben non, ce n'est pas Maryland qui répond en premier...
car j'ai envie de réagir !

Au début, un réel plaisir de lecture : écriture en effet soignée, générosité du propos, accroche interessante, description attachante de l'Ecosse. Surprise agréable.

Donc, cela te convient, OK, bonne note !

les stéréotypes s'accumulaient, les bons sentiments primaires ses succédaient avec des sabots de plus en plus gros, les personnges (notamment la petite Dily/Primerose) n'étaient que de ssilhouettes absolument pas incarnées.

Tss ! tss !Very Happy
C'est ce qui ressort de ta lecture. Hélas, je ne partage pas du tout ton analyse...
Etant différents, comment aurions nous les mêmes réactions, les mêmes sentiments... Peut-être que j'apprécie ce que tu nommes "gros sabots"...
Certains, à la lecture, aiment êtres surpris, étonnés...
D'autres aiment dans les livres retrouver leur propres sentiments, leur pensées, tristesses et joie... toujours les même...
(Je suis en fait un gros relecteur, j'adore retrouver ce que j'aime ! les sentiments, les "ficelles"... )

Ce qui me chagrine, dans tout cela, c'est qu'en fait, Ton sentiment, ton analyse, ton goût, font ton choix... (et c'est logique, normal )
Or, donc, il est probable, sinon certain, que sur 10 personne exerçant ton métier, il aurait dans la bibliothèque 10 choix différents...

N'y voit pas un entêtement, ni un acharnement, mais cela me conforte dans mon avis... que le choix, aussi difficile soit-il, doit rester au jeune lecteur...

En fait, si les jeunes lecteurs avaient connaissance d'un forum, (celui-ci ou un autre), ils auraient DES avis partagés, expliqués, vécus...

Et pas une sélection personnalisée, je veux dire le choix d'une personne !
C'est aussi pourquoi, à mon avis, les livres du genre "Les meilleurs livres jeunesse", "Choix de meilleurs livres jeunesse" ne sont guère suivis par les lecteurs...
J'en ai plusieur, je ne suis d'accord avec aucun !
J'y vois sublimés des titres qui me rasent, jetés à la poubelle des livres que je relis sans cesse avec joie et plaisir...

Je suis d'autre part étonné de ne pas avoir vu posté sur ce sujet nombre de membres... je crains que le sujet ne soit polémique... et risqué ?

Je pense donc que tu as raison de faire ton propre choix... car nos avis ne peuvent se substituer aux tiens... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Mick
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 13:33

A mon avis cauthli, ce que tu veux faire va être difficile. Moi même, etant au college, je sais très bien que les gens de mon age ne lisent plus de trop. Et encore moins des bibliotheque verte, rose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-des-simpson.forumactif.org    http://simpsonmania.cen
LaynauAnn
Cours moyen
Cours moyen
avatar

Nombre de messages : 444
Age : 27
Localisation : Lyon (Rhône-69)
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 17:43

Mick a écrit:
A mon avis cauthli, ce que tu veux faire va être difficile. Moi même, etant au college, je sais très bien que les gens de mon age ne lisent plus de trop. Et encore moins des bibliotheque verte, rose...


Justement, Mick, c'est cela qui est excitant dans ce genre de défis Wink!
Réussir là où on ne nous attend pas Smile !!: ça c'est un vrai challenge!!
Je suis de tout coeur avec toi dans ce défi, Cuauhtli, et mon aide est assurée
A plus..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 19:01

Cuauhtli, je te remercie pour toutes tes explications .
Néanmoins j'ai un sentiment assez étrange sur cet échange, d'un côté tu as l'air d'être ouverte au dialogue (tu aurais pu te braquer sur nos remarques, mais non Very Happy ), et d'un autre tu sembles être complètement arc-boutée sur tes convictions, sur une idée de ce que la littérature doit être à tes yeux.

Tu as cette phrase intéressante : "il ne s'agit pas là de ce que les élèves "aiment ou pas": a priori, ils ne vont pas aimer". Tu dis aussi que tu ne veux pas faire lire tes élèves à tout prix. Pourtant tu cherches à leur imposer (à leur transmettre, diras-tu), ce que tu juges le meilleur du meilleur.
C'est fort louable mais ne vois-tu pas que c'est purement subjectif, cette notion de "qualité" ? De plus, il semble que le choix des titres présents ou non dans ta liste va découler uniquement de tes goûts personnels (c'est ce que j'ai compris d'après la tournure de la conversation, tu sembles rejeter tout ce que tu n'aimes pas).
Comme par hasard tous les auteurs qui te semblent incontournables sont des auteurs que tu apprécies fortement, non ? Détrompe-nous (ou pas) là dessus, en tout cas éclaire nous que l'on soit fixés.


Donc si j'ai bien compris, (et en grossissant le trait parce que sinon ça ne serait pas drôle), tu veux initier tes élèves à cette littérature un peu naphtalinée, peut-être un peu déroutante au premier abord et :
- tu pars du principe que tes élèves ne prendront aucun plaisir (ce n'est pas le but, selon toi)
- cette expérience n'est pas là pour leur donner le goût de lire, mais pour les confronter à une certaine réalité (la littérature d'une certaine époque, dont tu auras au passage expurgé des auteurs phares)
- du coup, si ton rôle sera d'aider tes élèves à pénétrer les oeuvres (mais ce n'est même pas sûr, tu ne nous as rien dit à ce sujet), ça ne passera en tout cas pas par la notion de plaisir.
- de plus tu vas leur imposer ta sélection que tu considéreras à tort comme "la meilleure qualitativement" (pure subjectivité, il faudrait que tu le réalises), alors qu'une expérience plus neutre (donc plus honnête intellectuellement) serait de proposer une liste représentative de l'époque, donc à spectre plus large pour avoir plus de chances de toucher ton public (mais ce n'est pas le but, on a bien compris).

Quelles conclusions pourras-tu retirer de ton expérience ? Tu ne sauras pas si tes élèves aiment les auteurs que tu ne leur auras pas présenté et qui n'auront donc jamais la moindre chance de se réhabiliter à tes yeux grâce au regard tout neuf de tes élèves, mais apparemment, le but n'est pas de savoir ce qui peut plaire à un certain échantillon de lecteurs (on a définitivement super bien compris).

Donc, à quoi sert ton expérience, et est-ce bien une expérience ou juste un simple exercice ? Car si le plaisir que pourront prendre tes élèves ne t'intéresse pas, quelles sont les données que tu vas recueillir et exploiter ? Franchement ta réponse m'intéresse énormément.

Au final une certitude se dégage (si je n'ai fait aucune erreur dans mon raisonnement très orienté, bien sûr Wink ) : il y a au moins une personne qui va prendre son pied dans cette histoire, et c'est toi ! Non seulement cette expérience a l'air de franchement te plaire (ce n'est pas un reproche, tous les enseignants devraient avoir des projets aussi motivants), mais ce sera également pour toi (je me doute) un réel plaisir que de pouvoir exposer tes auteurs favoris à tes élèves !
Un plaisir unilatéral et un peu égoïste, somme toute (non ?). Ou alors toi même par respect pour tes élèves tu vas t'empêcher de prendre du plaisir ? Ca serait honnête !

Au fait, tes élèves, quel rôle ils ont à jouer dans ce projet ? J'ai un peu perdu le fil je dois dire et tu ne nous l'as pas encore bien expliqué.

Sinon si tu pouvais nous indiquer la liste de tous les livres parmi lesquels tu dois choisir (classés par collection), ce serait un bon début pour discuter sur du concret.
Combien de livres comptes-tu choisir, et sur quel nombre d'élèves intéressés tables-tu ?


Sinon, je laisse tomber pour Bonzon, mais c'est extrêmement dommage que tu aies la certitude que cet auteur n'a pas sa place dans ta liste.
Je ne dis pas qu'il est inamovible, néanmoins si tu veux instruire tes élèves sur la littérature et sur l'histoire de la littérature, Bonzon semble un auteur incontournable de l'après guerre qui a marqué son époque au même titre que Saint-Marcoux ou Paul Berna : Second Prix Jeunesse 1953, prix Enfance du Monde 1955, Grand Prix du Salon de l'Enfance 1958, etc, etc, etc..............

A bientôt pour la suite, Very Happy


Maryland

Admin-Serge a écrit:

Je suis d'autre part étonné de ne pas avoir vu posté sur ce sujet nombre de membres... je crains que le sujet ne soit polémique... et risqué ?
Moi aussi je suis surprise, parce qu'en tant que passionnée je trouve que ce sujet est un des plus intéressants qui nous ait été donné de discuter, alors pourquoi s'en priver ? (Ok Serge t'as raison c'est un sujet épineux bom )
Sinon pour Blyton tu as raison mais j'essayais juste de donner des raisons objectives du talent de notre cher PJB, d'où la comparaison avec Blyton sans vouloir la dénigrer pour autant. Blyton ça reste du rêve, de l'aventure, et des atmosphères incroyables, mais qu'est-ce que serait par exemple Le Club des Cinq sans sa merveilleuse traduction ?


Dernière édition par maryland le Dim 14 Nov 2010 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cinejill
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1785
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 19:10

Bonjour à tous,

Je ne comprends pas trop le problème : Cuauhtil demande des avis pour faire une "préselection" c'est tout !

Pourquoi faire lire aux élèves "Alice et le clavecin" par exemple que vous trouvez nul (voir la critique de "l'alice du mois") Surtout comme le souligne très bien Mick dans le contexte actuel ou les enfants ne sont pas à priori attiré par ces livres là. Pour les séduire autant leur proposer de meilleurs.

D'ailleurs au sujet des choix , Tali a écrit :
tali a écrit:
Maryland a exprimé avec bien plus de détails ce que j'ai pensé en lisant ton message .
De mon temps, il n'y avait pas de CDI mais des bibliothèques dans lesquelles chacun recherchait le livre selon son choix et au début c'était "au petit bonheur la chance". On proposait mais on ne dressait pas de liste, on ne pré sélectionnait pas les livres pour nous.
.

Tu es sûr ? j'ai le souvenir de livres interdits de bibliothèque, de copines envoyées chez le proviseur parce qu'elles avaient osé lire pendant une heure d'étude « les amitiés particulières » de Roger Peyrefitte qui n'avait pas droit de cité dans le lycée où je faisaits mes études (lycée " laïc", je précise).
Dans les écoles, on avait un choix libre, c'est vrai mais parmi des "livres autorisés". Les "San Antonio " , les "bob Morane" "Cherry Ames" étaient-ils dans les bibliothèques scolaires ! Je ne crois pas !

D'autre part, ne serait-ce que pour des raisons économiques, vu le nombre de livres qui sortent chaque mois voir chaque semaine, il est évident qu'un choix est fait par les bibliothécaires qui n'ont qu'un budget défini et de plus en plus restreint pour l'achat de leur fond jeunesse et adulte.

Je ne suis d'ailleurs pas du tout d'accord avec le fait qu'il n'y a pas de « mauvais livres « ou de « mauvais auteurs » et plus le nombre des auteurs augmentent , plus il y a de chance que certains soient moins bons que d'autre, voir mauvais Non ?


Serge "pique la lune" c'est un Trilby illustré par Manon Iessel. Je ne l'ai pas relu, je vais le faire pour voir mais Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tali
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 65
Localisation : france
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 20:14

Je n'ai jamais eu de livres interdits dans le cadre scolaire et si ils étaient introuvables (C5, Cherry Ames,BV,BR...) dans les bibliothèques scolaires c'est tout simplement parcequ'ils étaient jugés mauvais...
Les seuls interdits que j'ai eu c'était à la maison : les contes de La Fontaine (pas les fables;) ), certains Nerval, Thyde Monnier ou même Zola parceque j'étais trop jeune pour lire ce genre de livres. Inutile de dire que je les ai expédiés en cachette,sans tjs comprendre, avant l'age, Zola restant depuis mon préféré. C'est peut être une autre façon de justifier une pré sélection:lol:
J'ai toujours gardé une certaine répugnance pour toute forme de pré sélection:il faut lire des "mauvais"(c'est subjectif) afin de découvrir nos "bons" livres.
Lire c'est un peu une chasse au trésor, parfois on trouve des joyaux parfois rien. C'est la surprise qui fait partie du plaisir de lire.
Je comprends bien que l'on fait selon ses moyens et qu'il y a donc déjà pré sélection mais de là à choisir selon son goût pour les autres, je n'oserai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinejill
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1785
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 20:21

tali a écrit:

Lire c'est un peu une chasse au trésor, parfois on trouve des joyaux parfois rien. C'est la surprise qui fait partie du plaisir de lire.
Entièrement d'accord avec toi, mais là, il s'agit de quelque chose de très particulier puisque Cuauhtil veut faire découvrir quelques livres des années 60 à des élèves particuliers.


Je comprends bien que l'on fait selon ses moyens et qu'il y a donc déjà pré sélection mais de là à choisir selon son goût pour les autres, je n'oserai pas.


Dès l'instant où elle demande notre aide, si l'on veut, ce n'est déjà plus choisir selon ses goûts, enfin, c'est ce qu'il me semble.
Smile


je vous fait tout de même partager une expérience toute chaude puisqu'elle date de cet après-midi : j'achète dans un vide-" 6 compagnons et la perruque rousse" à une petite jeune fille et je lui demande si elle l'a lu.

Elle semble un peu gênée et sa maman répond pour elle : non, ce sont ceux de son père. C'est encore trop difficile pour elle !

C'était une élève de 6ème qui avait 12 ans !
J'ai repensé à Mick et au fait que les élèves qu'elle connait lisent peu ou pas pour la plupart !....


Dernière édition par cinejill le Dim 14 Nov 2010 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tali
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 65
Localisation : france
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 20:27

Encore faudrait il savoir de quels livres il s'agit....e ne pas juger selon les auteurs ou bien encore proposer des "bons" et des "mauvais" pour connaître les avis de ces ados. Peut être ne portent ils pas le même jugement qu'une personne plus agée ou simplement plus expérimentée dans la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1470
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 21:29

Je me mêle de la bataille !lol!
Ton idée me semble excellente, et si je peux t'aider je le ferai: je prête souvent des BV et des BR à des enfants que je garde, et ils me font parfois des retours: je leur demanderai les titres qu'ils ont le plus apprécié (ils sont respectivement en 6ème et en 5ème).
Je peux aussi te suggérer des idées d'ateliers trouvés au fur et à mesure de mes lectures (j'envisage de faire mon mémoire de master enseignement sur la littérature jeunesse -ou, même si ça n'a rien à voir sur les arts visuels dans la pédagogie Freinet, donc j'ai fais plusieurs recherches sur les deux sujets)
Enfin, petite correction: il ne s'agit pas de trois filles et un jean, mais de quatre filles et un jean, et au passage j'adore ce livre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com En ligne
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 21:38

Moi aussi, je suis très étonnée des passions que soulève ce sujet (en même temps, cette effervescence me ravit: c'est exactement ce que l'aimerait voir se produire plus Souvent Wink ).

Cn fait, c'est tout simple: je suis doc, je passe 30 h par semaine dans un CDI où se trouvent des livres anciens oubliés, et tant qu'à faire, j'ai envie de parler aux élèves de ceux que j'aime ou ai aimés. Je veux là me faire plaisir d'abord à moi-même ? Evidemment!.. Nul n'est obligé de ne lire que ce que je préconise, et je gage que la plupart des élèves n'en auront pas envie (Cf Mick), mais qui sait? Peut-être arriverai-je piquer la curiosité de qqs uns à force d'enthousiasme? Ou pas: voilà tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 22:01

Bon, je reprends, car entretemps est arrivé le post de Marina. En passant, Marina, tu as doublement raison: le titre est bien 4 filles et un jean, et la série est effectivement très bien Wink

Sinon, je suis très surprise, quand même, par les réactions de ceux qui me reprochent gravement de me fonder sur mes goûts ou opinions: mais n'est-ce pas le propre de toute critique litteraire? faudrait-il ne jamais en faire , au motif que tout peut plaire à quelqu'un et que c'est subjectif ou "injuste" ??? Quand Jerôme Garcin et son équipe du Masque et la plume choisissent de parler de tel ou tel auteur, et disent tout le bien ou tout le mal qu'ils pensent d'un livre, aurait-on l'idée de leur dire que c'est "égoiste"???

Donc, oui, je me permets volontiers de dire aux élèves, quand l'occasion se présente, que je pense qu'Harry Potter c'est très bien, et que Twilight, c'est nul. Et même d'expliquer pourquoi. Vaudrait-il mieux que, comme la plupart des documentalistes, dans les ennuyeux CDI que vous fustigiez, je ne leur dise rien, parce que ces deux séries n'y seraient pas et que je ne les aurais jamais lues ? Du reste, ça n'empêche personne de lire ce qu'il veut, et même de me demander de l'acheter quand même.

... J'en profite pour remercier ici ceux et celles qui m'ont proposé leur aide: ce que je demandais, c'était plutôt votre avis sur tel ou tel livre, pour confrontation avec mes souvenirs, ou l'idée que je m'en fais. Mais j'aime bien aussi les suggestions, surtout un peu farfelues: tant qu'à lire de concert, soyons ludiques!.Very Happy


Dernière édition par Cuauhtli le Dim 14 Nov 2010 - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tali
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 65
Localisation : france
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 22:05

Moi aussi, je suis très étonnée des passions que soulève ce sujet (en même temps, cette effervescence me ravit: c'est exactement ce que l'aimerait voir se produire plus Souvent Wink ).

Moi aussi!!!
Mais personne ne dit que tu es égoïste!!!!! c juste une discussion, un échange....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 22:11

tali a écrit:

Moi aussi!!!
Mais personne ne dit que tu es égoïste!!!!! c juste une discussion, un échange....

Bien sûr, Tali, je le sais bien, et je l'ai écrit en souriant: Maryland, dans sa chaleur à défendre PJB (ce qui me plait bien: ah, si on défendait toujours ainsi les livres aimés!), a trouvé que mon choix était "égoiste": j'ai bien compris qu'elle parlait de la méthode, pas de moi (enfin, j'espère Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9055
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Dim 14 Nov 2010 - 22:23

Citation :
mais n'est-ce pas le propre de toute critique litteraire? Quand Jerôme Garcin et son équipe du Masque et la plume choisissent de parler de tel ou tel auteur, et disent tout le bien ou tout le mal qu'ils pensent d'un livre, aurait-on l'idée de leur dire que c'est "égoiste"???

Ahhh ! les critiques littéraires !Mad
Justement...
Par bonheur, je ne m'en suis jamais soucié ! C'est une désolation ! affraid
Je préfère le "bouche à oreille "de gens que je connais bien...
Les connaissant, (et eux me connaissant, je me fie plus à leur avis...


Citation :
Donc, oui, je me permets volontiers de dire aux élèves, quand l'occasion se présente, que je pense qu'Harry Potter c'est très bien, et que Twilight, c'est nul.

En quoi tu as parfaitement raison ! lol!


Et même d'expliquer pourquoi. Vaudrait-il mieux que, comme la plupart des documentalistes, dans les ennuyeux CDI que vous fustigiez, je ne leur dise rien, parce que ces deux séries n'y seraient pas et que je ne les aurais jamais lues ? Du reste, ça n'empêche personne de lire ce qu'il veut, et même de me demander de l'acheter quand même.

Tu nous diras ce qu'il en est !
Ce sera peut-etre intéressant !


... J'en profite pour remercier ici ceux et celles qui m'ont proposé leur aide: ce que je demandais, c'était plutôt votre avis sur tel ou tel livre, pour confrontation avec mes souvenirs, ou l'idée que je m'en fais. Mais j'aime bien aussi les suggestions, surtout un peu farfelues: tant qu'à lire de concert, soyons ludiques!.Very Happy[/quote]

Je viens de relire plus de 150 pages de "La promesse de Primerose"...
Et je trouve toujours cela bien... un peu de Dickens, (allons-y franchement), un brin de Daudet, (celui du petit Chose... )
Bien écrit... Beaucoup de coincidences heureuses... (mais bon, meme le grand Jules Verne parfois... )...
Les bons sentiments affirmés, répétés...oui, comme dans beaucoup de ces romans...
Et puis ce titre correspond à mes "horizons", mes préférences litéraires et géographiques, à une ambiance que j'aime !


Ou je suis d'accord, totalement, avec toi, c'est que ce titre, en particulier, rasera certainement tes jeunes lecteurs... il n'est surement pas D'JEUN'S compatible !

Justement, trop de bons sentiments, une écriture trop classique, très roman 19ème siècle... (enfin, moi, je trouve... )

Bon, by, je cours le terminer !
study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
SUPER MYSTERE
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 49
Localisation : paris
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Lun 15 Nov 2010 - 5:10

Bon, bon, bon.
J'arrive alors que la bataille est déjà bien engagée.

Quelques petites réflexions après avoir lu tous ces messages qui précèdent et qui transpirent la passion, et d'autres sentiments plus troubles semble-t-il:
Cuauhtli a bien raison de chercher à se faire plaisir dans son projet, ça fera toujours au moins une personne satisfaite au bout du compte (si par malheur aucun élève n'accrochait à l'un des titres proposés).

Faire une sélection est vraiment la moindre des choses au vu du nombre abyssale de textes médiocres qui ont pullulé dans les différentes collections jeunesses. Ces textes faiblards, on peut les aimer et se les prescrire à soi-même, mais de là à les conseiller à de jeunes enfants innocents...

Une critique littéraire est nécessaire afin de ne pas se gâter les yeux et la cervelle (ou au moins pour ne pas perdre son temps). Chacun produit la sienne sitôt qu'il ouvre un livre et il n'est de critique plus véhémente que son propre goût ou dégoût à la lecture d'un texte. Généralement on déteste la critique quand elle s'oppose à nos propres inclinations et on lui reconnaît le plus subtil discernement quand elle s'y accorde. Un brin de mauvaise foi est toujours bienvenue.

Une petite remarque à l'attention de Serge (en forme de taquinerie): tu sembles très peu priser la jeunesse d'aujourd'hui qui, sous ta plume (en fait ton clavier azerty) prend davantage l'apparence d'une maladie désolante que de la richesse de cette nation, la France, que tu aimes tant. N'as-tu pas toi même été jeune à tes débuts et n'as-tu pas dérouté, par tes goûts nécessairement vulgaires de jeune (puisque les jeunes ont très souvent mauvais goût, c'est bien connu) la génération de tes grand-parents? Est-ce qu'Enid Blyton et PJ Bonzon ne sont pas tout à fait désolants pour des grand-parents élevés à Hugo, Musset ou Lamartine, voire Hector Malot et Paul Féval s'ils ont un penchant pour "le populaire"?

Cuauhtli, comme tu sembles apprécier Paul Berna à sa juste valeur, je ne saurais trop loué le bon goût qui guide tes choix de lecture. C'est donc avec un grand intérêt que j'attends la publication définitive de ta séléction.

Maryland a bien raison lorsqu'elle souligne la "supériorité" de l'écriture de Bonzon comparée à celle de Blyton. Je ne suis pas tout à fait d'accord quant à son avis sur Georges Bayard. Son écriture, certes datée, me parait d'une précision remarquable dans son vocabulaire. Il a sans cesse le souci de clarté et de justesse du mot, même si au final, à l'instar de Blyton et Bonzon, il produit des intrigues et des péripéties que n'importe quel tâcheron de l'écriture est capable de ramasser sous le sabot d'un cheval (quoi qu'il y ait de moins en moins de chevaux). On peut aimer les textes de ces trois "B", cependant il m'apparait évident que faire l'article de ces auteurs auprès de jeunes d'aujourd'hui relève d'un aveuglement sur ses propres penchants (des petits vices dont je laisse à chacun le soin d'apprécier le côté charmant) qui peut conduire à la désillusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9055
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Lun 15 Nov 2010 - 9:07

Citation :
Bon, bon, bon.
J'arrive alors que la bataille est déjà bien engagée.

Une bataille ? Question Ou ça, ou ça !

Quelques petites réflexions après avoir lu tous ces messages qui précèdent et qui transpirent la passion, et d'autres sentiments plus troubles semble-t-il:
Cuauhtli a bien raison de chercher à se faire plaisir dans son projet, ça fera toujours au moins une personne satisfaite au bout du compte (si par malheur aucun élève n'accrochait à l'un des titres proposés).

Citation :
Faire une sélection est vraiment la moindre des choses au vu du nombre abyssale de textes médiocres qui ont pullulé dans les différentes collections jeunesses. Ces textes faiblards, on peut les aimer et se les prescrire à soi-même, mais de là à les conseiller à de jeunes enfants innocents...

Y- a pas de mal à se faire du bien ! Rolling Eyes

Citation :
Une critique littéraire est nécessaire afin de ne pas se gâter les yeux et la cervelle (ou au moins pour ne pas perdre son temps). Chacun produit la sienne sitôt qu'il ouvre un livre et il n'est de critique plus véhémente que son propre goût ou dégoût à la lecture d'un texte. Généralement on déteste la critique quand elle s'oppose à nos propres inclinations et on lui reconnaît le plus subtil discernement quand elle s'y accorde. Un brin de mauvaise foi est toujours bienvenue.

C'est bien pourquoi je n'aime pas le METIER, ou la fonction de critique...
Je préfère ne pas les lire !
Je m'en porte bien. J'ai découvert des livres par des amis, qui connaissent mes gouts...
Déjà, ils ont une idée sur quoi me proposer, ou pas !
Dans l'autre sens, je dis juste aux amis, "J'AI" aimé ce livre... Ils en font ce qu'ils veulent !
Un critique justifie ses critiques, et c'est LA qu'il se trompe...
La lecture est un plaisir qui ne répond quà des règles personnelles...
Ce n'est pas pour les besoins de ce post que je suis anti-critiques ! Je l'ai toujours été...



Citation :
Une petite remarque à l'attention de Serge (en forme de taquinerie): tu sembles très peu priser la jeunesse d'aujourd'hui qui, sous ta plume (en fait ton clavier azerty) prend davantage l'apparence d'une maladie désolante que de la richesse de cette nation, la France, que tu aimes tant.

Je ne prise pas le jeunesse...c'est vrai ! (a l'égal des gens d'aujourd'hui pris en masse !)
Mais je prise DES jeunes... DES gens d'aujourd'hui ! Comme dans tout peuple, il y a ceux qui se laissent entraîner par le flot ! Et il y a ceux qui ont leur propres valeurs...
Je suis un électron libre, qui se ressemble s'assemble !

Partout ou je suis passé, j'ai rencontré des lumières qui brillaient dans l'ombre ambiante ! ...


Citation :
N'as-tu pas toi même été jeune à tes débuts et n'as-tu pas dérouté, par tes goûts nécessairement vulgaires de jeune (puisque les jeunes ont très souvent mauvais goût, c'est bien connu) la génération de tes grand-parents?

Non, justement ! Enfant, jeune, je suis passé à côté de tout !
J'avais un retard pour les goûts musicaux, je n'ai pas compris mes petits camarades "qui voulaient être des grands"... Je n'ai pas fumé jeune, ni suivi la mode, (vers 18-20 ans peut-être... , et toujours en retard !)
J'ai eu peu de camarades, sortant peu...
(ce qui fait que je me réfugiais das la lecture, une lecture acharnée... mélange de Blyton et de Cesbron, de Clavel et de Bonzon, de Colette et de Bayard...
Ado, c'était pareil... 68 est passé sur moi en glissant, sans que je me mouille... (j'y ai trouvé du bon, bien plus tard !)...


La phrase "t'as été jeune aussi" ne s'applique que peu à moi ! De fait, j'ai été jeune, impossible d'y échapper ! Je n'en ai pas eu les caractèristiques marquantes... C'est un bien, ou un mal...

Citation :
Est-ce qu'Enid Blyton et PJ Bonzon ne sont pas tout à fait désolants pour des grand-parents élevés à Hugo, Musset ou Lamartine, voire Hector Malot et Paul Féval s'ils ont un penchant pour "le populaire"?

On pourrait discuter à l'infini à ce sujet ! J'ai un oncle qui a fait des études classiques, latin donc... et je ne l'ai jamais vu lire les auteurs dont tu parles... lol!
Des maigret, oui... de tout et de rien...
Il m'achetait, je crois, des livres "au pif"...ou pire, il demandait conseil à la libraire, (pardon, Cédric !)...
J'ai lu ce qu'il m'a offert... mais je préférais mes choix...
J'ai toujours choisi seul, mes sous dans la poche !


Citation :
Cuauhtli, comme tu sembles apprécier Paul Berna à sa juste valeur, je ne saurais trop loué le bon goût qui guide tes choix de lecture. C'est donc avec un grand intérêt que j'attends la publication définitive de ta séléction.

Qui fera donc de toi, (comme tu le disais pour Cuauhtli)... un conseilleur heureux ! Very Happy (et tu passes de la pommade au passage pur ce brave Berna ! car tu l'aimes...)

Citation :
Maryland a bien raison lorsqu'elle souligne la "supériorité" de l'écriture de Bonzon comparée à celle de Blyton. Je ne suis pas tout à fait d'accord quant à son avis sur Georges Bayard. Son écriture, certes datée, me parait d'une précision remarquable dans son vocabulaire. Il a sans cesse le souci de clarté et de justesse du mot, même si au final, à l'instar de Blyton et Bonzon, il produit des intrigues et des péripéties que n'importe quel tâcheron de l'écriture est capable de ramasser sous le sabot d'un cheval (quoi qu'il y ait de moins en moins de chevaux). On peut aimer les textes de ces trois "B", cependant il m'apparait évident que faire l'article de ces auteurs auprès de jeunes d'aujourd'hui relève d'un aveuglement sur ses propres penchants (des petits vices dont je laisse à chacun le soin d'apprécier le côté charmant) qui peut conduire à la désillusion.

Et je me demande pouquoi j'ai fait mon site, et ce forum, qui a d'abord été entièrement dédié à Blyton...
J'ai ajouté plus tard Bonzon...puis d'autres...
Mais avant tout, le site a été créé pour "réhabiliter Blyton" de la place que les critiques et les éducateurs lui attribuaient !

Or, 10 ans après, les mêmes critiques !
J'ai déjà conseillé la lecture, (mais vraiment les lire, merci) de ces pages :
http://serge.passions.pagesperso-orange.fr/c5_critique.htm
En particulier la critique de Jean-Paul Lecomte...
Et celle-ci :


D.J.Duché.

Mais le meilleur n'est pas ce qui plaît le mieux. Tous ceux qui ont, à quelque titre que ce soit, à s'occuper d'enfants, se doivent d'aborder ce problème avec un souci éducatif. L'énorme succès d'Enid Blyton, dont les romans tirent, dit-on, à plus de 100.000 exemplaires, adaptés dans de nombreux pays, Club des 5, Clan des 7, Mystère de..., en est un exemple saisissant.
ces livres, dont l'intrigue est apparemment bien menée pour captiver les enfants, assureront la tranquillité des parents : ils sont tièdes, glissent sans mordre sur l'âme enfantine, ils n'apportent rien qu'un bercement niaisot. De l'un à l'autre de ces livres, l'enfant retrouve les mêmes héros, ce à quoi il est sensible; cette continuité lui évite tout effort d'adaptation, et il est sûr de s'y retrouver, cette loi d'uniformité se confondant quelque peu avec celle du moindre effort.
La bibliothèque idéale des enfants.
D.J.Duché.


Et voilà, le costume est taillé ! Aujourd'hui aussi ! Rien n'a changé...

Et pourquoi les avis de lecteurs devenus adultes compteraient pour rien ?

http://serge.passions.pagesperso-orange.fr/livresenfantsavis.htm

Cela me fait quand même sourire, car la discussion est la même sur les forums anglais...
Pauvre Blyton, adorée par les enfants décriées par les adultes responsables...Very Happy

EDIT :
Je voudrais rajouter ceci...

J'ai beaucoup lu et relu mes livres d'enfance, particulièrement Blyton et Bonzon...
Je reconnais facilement, (car je m'en suis cent fois fait la réflexion... ) que Bonzon écrit très souvent mieux que Blyton... que ces intrigues sont souvent plus plausibles, plus humaines...
J'ajouterais la meme chose concernant Buckeridge, au talent certain... mieux écrit aussi que Blyton...
Cela se voit, s'analyse...
Bonzon et Buckeridge sont assez égaux en qualité, au fil de leurs titres...
Blyton a du très bon, et du très médiocre ! (je ne lis pas certains titres, ni meme certaine séries, ratées, baclées...)

ALORS...
Il y a de TRES bons Club des cinq, de très bon titres dans de nombreuses séries...
Pour ces tres bon titres, on ne pourra pas en trouver la raison... ce n'est pas mesurable, expliquable !
Blyton, alors, a quelque chose DE PLUS... inexpliquable, indéfinissable, qui fait que les enfants la placent souvent en tete de leurs livres préférés... hors toute étude des adultes, des profs, des libraires, des éducateurs...


Dernière édition par Admin-Serge le Lun 15 Nov 2010 - 15:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4483
Age : 68
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Lun 15 Nov 2010 - 14:27

Je suis d'accord avec toi Serge pour beaucoup de choses de ce que tu dis, et moi non plus je n'arrive pas a etre critique , j'ai toujours,( meme jeune) choisi mes livres en rapport d'un titre ou d'une couverture qui me faisait (tic)Rolling Eyes
Comme dis si bien Mick "les jeunes de mon age ne lisent plus trop et encore moins les BV et BR".
Si j'en crois mon experience et celle de mon fils Olivier, qui s'est mis en tête de faire lire les enfants de sa compagne , Adrien 13 ans et Sarah 9 ans.
Ce ne sont pas les livres qui manquent chez moi, et je leur laisse le choix, et pourtant ils n'ont lu que quelques "4 as" pour Adrien qui est plus passionné par internet et dernièrement son Iphone, et quelques "Martine" pour Sarah, qui est partie sur les traces de son frere.

ça me fait sourire de voir Olivier qui entre paranthese, n'a jamais beaucoup lu etant jeune, ( quelques Jules Verne), vouloir a tout prix les interresser a la lecture.
Le dernier qu'il m'a emprunté pour Adrien, c'est "Le tour de France par deux enfants" de G.Bruno, un livre qui a ete ecrit en 1877, alors là si il arrive a lui faire lire, je lui tire mon chapeau.

C'est pourquoi, j'admire beaucoup Cuauhtli pour sa demarche, qui pour moi ressemble plus a un parcours du combattant, mais je suis peut etre trop péssimiste.Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9055
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Lun 15 Nov 2010 - 15:30

Ce qui serait vraiment un test...
(mais comment le mettre en place !)
... ce serait de leur montrer la bibliothèque, avec des livres "repérés", (la fameuse liste de Cuauhtli, une fois celle-ci faite)... par, par exemple, une pastille rouge...(ou bleue ou verte !) en leur disant qu'elle peut les renseigner, parler de ces titres... mais que tout le reste est à leur disposition... et à les inciter à piocher dans la totalité du fond...

Bien sur, un résultat en sortirait ! encore faudrait-il un nombre de lecteurs suffisants... et représentatif ! (là, c'est pas gagné !)

Je n'aime pas l'idée d'orienter un choix... qui sait ce que l'enfant aimerait s'il pouvait lire "les soit disant valables", et les" soit disant... heu... médiocres".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
cinejill
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1785
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Mar 16 Nov 2010 - 2:46

Admin-Serge a écrit:

Je n'aime pas l'idée d'orienter un choix... qui sait ce que l'enfant aimerait s'il pouvait lire "les soit disant valables", et les" soit disant... heu... médiocres".
Cette idée très respectable me semblent valable pour des enfants qui lisent beaucoup, sur de longues années et qui ont le temps de se faire un jugement personnel au fil de leur lectures (mon expérience de la lecture et ma jeunesse sont assez proches de la tienne, Serge mais nous n'avions pas la télé, ni les clubs de ceci ou de cela , etc...) . J'ai lu dès que j'ai su lire couramment c'est à dire dès mes 6/7 ans un nombre très important de livres et à 10/11 ans, je connaissais déjà presque tous les "comtesse de Ségur", mais aussi les "dauphine", les "rouge et or", les livres de Trilby et la bibliothèque de Suzette, de nombreux livres de contes et je commençais à lire les "signe de piste." Je ne pense pas que les enfants d'aujourd'hui sauf exception aient le temps de lire autant que cela. (Ceci sans aucun jugement de valeur car ils sont peut-être plus "dans la vie" que nous l'étions)
Donc si on considère comme tu le dis plus haut que
"Blyton a du très bon, et du très médiocre ! (je ne lis pas certains titres, ni même certaine séries, ratées, baclées...) " il me semble que
quitte à essayer de leur faire connaitre "un peu" ce que lisaient leurs parents, voir leur grands-parents, autant leur offrir par exemple les "blyton" ou les "Bozon" que plusieurs s'accordent à trouver excellents , ça leur fera gagner du temps parce que lire une "daube", c'est quand même un peu perdre son temps (à mes yeux, en tout cas) et ça leur donnera peut-être envie d'en lire d'autre et de lire tout court plus.
Voila pourquoi , je comprends tout à fait la démarche de Cuaunthil et que je la trouve sympathique et d'un optimisme réconfortant Laughing Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un tri sélectif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un tri sélectif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Echange de livres- petites annonces-