Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un tri sélectif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Un tri sélectif   Ven 12 Nov 2010 - 9:40

Rappel du premier message :

Bonjour à tous,

J'ai entrepris, dans mon CDI, de regrouper tous les livres "anciens" (notamment Bibliothèques Rose et Verte, Rouge et Or, et Souveraine), d'abord pour les lister, car je suis l'une des rares documentalistes de collège à en avoir encore beaucoup: en effet, dans la plupart des CDI, au fil des années, on a "désherbé" sans discernement et de façon drastique Sad .

Mon idée, c'était ensuite d'essayer de constituer un "Atelier" ou un "Club" avec des élèves volontaires et un peu atypiques, afin de re-valoriser ces livres (autant que faire se peut ?)

Mais quand même, au passage, je suis frappée de la médiocrité de beaucoup de titres, même s'ils ont enchanté notre enfance: certes, ceux-là, il faut les conserver, ne serait-ce que pour la mémoire et la nostalgie Very Happy , mais je pense qu'avant de communiquer l'ensemble aux élèves, il conviendrait d'en faire un tri sévère, et de ne leur montrer/prêter pour lecture que d'excellents titres (notamment, dans chaque série : Club des 5, Michel, Alice, etc., les meilleurs Wink )

Donc, j'ouvre ce sujet: qu'en pensez-vous? Ce serait sympa d'indiquer ici un ou plusieurs titres que vous trouvez vraiment très bien (ou au contraire vraiment très mauvais). Et au passage, d' expliquer pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9029
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Mar 16 Nov 2010 - 8:25

cinejill a écrit:
Admin-Serge a écrit:

Je n'aime pas l'idée d'orienter un choix... qui sait ce que l'enfant aimerait s'il pouvait lire "les soit disant valables", et les" soit disant... heu... médiocres".
Cette idée très respectable me semblent valable pour des enfants qui lisent beaucoup, sur de longues années et qui ont le temps de se faire un jugement personnel au fil de leur lectures (mon expérience de la lecture et ma jeunesse sont assez proches de la tienne, Serge mais nous n'avions pas la télé, ni les clubs de ceci ou de cela , etc...) . J'ai lu dès que j'ai su lire couramment c'est à dire dès mes 6/7 ans un nombre très important de livres et à 10/11 ans, je connaissais déjà presque tous les "comtesse de Ségur", mais aussi les "dauphine", les "rouge et or", les livres de Trilby et la bibliothèque de Suzette, de nombreux livres de contes et je commençais à lire les "signe de piste." Je ne pense pas que les enfants d'aujourd'hui sauf exception aient le temps de lire autant que cela. (Ceci sans aucun jugement de valeur car ils sont peut-être plus "dans la vie" que nous l'étions)
Donc si on considère comme tu le dis plus haut que
"Blyton a du très bon, et du très médiocre ! (je ne lis pas certains titres, ni même certaine séries, ratées, baclées...) " il me semble que
quitte à essayer de leur faire connaitre "un peu" ce que lisaient leurs parents, voir leur grands-parents, autant leur offrir par exemple les "blyton" ou les "Bozon" que plusieurs s'accordent à trouver excellents , ça leur fera gagner du temps parce que lire une "daube", c'est quand même un peu perdre son temps (à mes yeux, en tout cas) et ça leur donnera peut-être envie d'en lire d'autre et de lire tout court plus.
Voila pourquoi , je comprends tout à fait la démarche de Cuaunthil et que je la trouve sympathique et d'un optimisme réconfortant Laughing Smile


Mais je suis d'accord avec toi... si justement on leur propose AUSSI les bons Blyton, les bons Bonzon...
Si on jette tout Blyton, et tout Bonzon... je n'y crois plus !
C'est trop élitiste et partisan... surtout pour des jeunes lisant peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Mar 16 Nov 2010 - 9:13

Lu avec délices vos interventions à tous. Effectivement, Serge, je crois que tu es vraiment "en dehors" du coup. Le rapport des jeunes d'aujourd'hui aux livres, aux lieux de lecture et aux bibliothécaires n'a absolument plus rien à voir avec celui de notre adolescence, qui remonte tout de même à presque 50 ans! ;-)... Notamment, autrefois, les ados se bâtissaient un monde "contre" les adultes. Alors qu'aujourd'hui, même à 12 ans, ils veulent désespérément être "avec" eux.

D'autre part, je m'étonne encore du sérieux impavide de certains d'entre vous Sad. C'est d'abord un jeu, un plaisir que je me donne, absolument arbitrairement, et que je vais essayer de rendre ludique, comme je l'avais déjà fait en 1990 (par ex, en organisant un procès, avec procureur et défenseur du livre choisi, pièces à conviction, plaidoirie, etc.).

Pour l'heure, je vais donc mettre de côté, sur des rayons à part, TOUS les livres antérieurs, disons, aux années 80, sauf les "classiques", bien sûr. Donc majoritairement des BR, BV, Rouge et Or, Ideal Bibliothèque, etc. Si j'en ai le courage, je les listerai tous. Puis je ferai ma sélection que je vous communiquerai, bien sûr. Rien n'empêchera ensuite un élève à qui j'aurai fait l'article pour un "bon" (selon moi, ou vous Wink ) Club des 5 (par ex, Le Club des 5,ou le Club des 5 en vacances) d'emprunter et de lire les autres, fussent-ils écrits par Claude Voilier et éxécrables ;-). Ne rêvons pas, je sais d'expérience que c'est extrêmement improbable, et que même pour ma sélection, il y aura très peu d'amateurs, mais bon, "Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, etc."

D'ores et déjà, je sais qu"il y aura dans ma liste:

P. Berna - le Cheval sans tête (et les 2 suivants : Le Piano à bretelles et le Bout du monde, le 4ème, La Piste du souvenir, étant franchement médiocre)
M. Sandwall-Bergstrom - la série Gulla
J. Lefebvre - l'Enlèvement de M Pervenchelle
H. Robitaillie - le Cheval de 4 heures du matin
G. Bayard - Un Michel (sans doute, à vous lire, Michel et le brocanteur? mais pt un autre? il faut que je les relise)
PJ Bonzon - Un 6 Compagnons (sans doute le 1er: Les Compagnons de la Croix-Rousse ?)
un Saint-Marcoux
etc.
A suivre, et à alimenter, pt? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9029
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Mar 16 Nov 2010 - 10:22

Comme dit mon site :


Rubrique passéiste, qui évoque un "temps que les
moins
de vingt ans ne peuvent pas connaître".

et un ami anglais, francophile, (salut Lawrence... ) a ajouté... :

Serge passions / Livres d'enfants ?
This is a Frenchman whose soul will ever reside in the shade of Green Hedges.
C'est un Français dont l'âme résidera à jamais dans l'ombre des haies Vertes.

... ça marque, ça date !

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Mar 16 Nov 2010 - 11:11

Serge, sur le plan sentimental, je te rejoins tout à fait Very Happy

Il y a des livres qui ne sont pas "bons", mais pour lesquels on garde une grande tendresse : par ex, je viens de relire La Maison du chèvrefeuille (1957) de Lucie Rauzier-Fontayne, dans l'IB. Intrigue convenue et invraisemblable, raccourcis illogiques, personnages stéréotypés, péripéties téléphonées, etc. Illustré par F. Batet, qu'on a connu mieux inspiré. Bref, un "mauvais" LRF, qui ne figurera pas dans ma "liste", donc.

Je me suis surprise pourtant à le savourer avec délices, en me souvenant de mon émotion à 12 ans (je me rappelais même des phrases complètes: "mais... cette maison, elle la reconnaissait!"..). Mais cela, c'est personnel, et bien sûr incommunicable.

Au fait, tu as fini La Promesse de Primerose? Toujours pas déçu? Pourtant la fête dans le chateau, par ex, quasiment copiée (volontairement?) sur celle du Grand Meaulnes mais incomparablement moins inspirée -c'est même sans commune mesure! -, est l'une des déceptions du roman, non? Mais toi, tu as peut-être, comme moi avec la Maison du chévrefeuille, un rapport particulier avec ce livre? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9029
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Mar 16 Nov 2010 - 12:45

Bon!
Je t'avais répondu, et paf , le pc se met à délirer, et je perd mon message !

Oui, bien sur, j'ai des rapports sentimentaux avec mes livres, surtout mes préférés...
Je reconnais aussi que mes goûts sont très atypiques...

J'avais bien sur remarqué la fête, inspirée du grand Meaulne...
Inspirée, je crois !
Mais c'était un grand moment dans le roman de Fournier, juste un court épisode pour Bonzon... (qui a peut-être voulu se faire plaisir !)
J'y ai trouvé des phrases à la Daudet, (Le petit Chose, jack)... et un début à la Dickens...
Non, pas déçu...
Malgré tous les bons sentiments, le livre qui finit bien, (suprême injure !), les coïncidences bien pratiques, le personnage invraisemblable de la Lande Pourrie...

C'est le type d'atmosphère que j'aime !
Et les beaux dessins de Durand...

Mais contrairement à toi, je pense que ce que tu crois être personnel peut être partagé !
Et alors, quelle joie !

J'aurais bien lu les livres dont tu parles...mais je ne les ai pas, et je ne les connais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Ven 26 Nov 2010 - 18:17

Salut Cuauhtli Very Happy

Alors, où en est ta liste, tu progresses ? Moi ça intéresse drôlement.
Pas seulement le résultat final, mais surtout le cheminement. Si tu ne nous dit pas quels livres tu avais à ta disposition pour en arriver à ton choix final, on ne pourra pas vraiment discuter avec toi de ta sélection, ce serait dommage !

Pour le côté sérieux de nos réponses qui a peut-être dû t'agacer un peu, et bien pour ma part je trouve ta démarche suffisamment digne d'intérêt pour essayer d'en discuter sérieusement, et je crois que tous ceux qui ont participé ici sont partis sur cette idée-là.

Après bien sûr on n'est pas vraiment d'accord avec certains à-priori que tu sembles avoir pour certains auteurs et nous t'en faisons part : ce n'est pas une caballe organisée, juste une addition de points de vue personnels fondée sur l'expérience de chacun (libre à toi de trouver nos avis insignifiants ou pas). Cela dit, je ne crois pas que tu aurais préféré que nous te disions tout ce que tu souhaitais entendre.

Ce que j'ai retenu de tout ce fil de commentaire (on est déjà à la page 5), c'est qu'une partie d'entre nous a du mal à saisir le fait que tu exclus des auteurs que tu maitrises mal, alors qu'une liste représentative d'auteurs ayant marqué l'époque que tu souhaites couvrir paraissait plus équitable pour tes élèves. La question qui se dégage, sur ce forum de livres d'enfants c'est "peut-on vraiment priver les jeunes lecteurs de la découverte de PJ Bonzon ou d'Enid Blyton ?".
C'est juste une question et pour ma part je réponds "non", ce serait juste super dommage. Et pour le coup, vraiment triste. A quoi servirait ce forum ? Ne serait-il qu'un repaire de plus ou moins vieux passéistes n'ayant pas le moindre regard objectif sur les oeuvres qu'ils adorent ? Moi je ne le crois pas, ce forum est une fenêtre ouverte sur la littérature pour enfants et quiconque a la chance de s'y engouffrer ne devrait pas se priver de ce luxe et faire la fine bouche.

Si tu avais choisi la deuxième option (une liste représentative), toute discussion aurait été plus intéressante, à nous tous on aurait pu te faire découvrir des auteurs que tu n'as jamais ou très peu lus (et si notre écho avait été favorable, tu les aurais acceptés par souci de représentativité). Toi avec ta liste finale tu nous aurais fait découvrir d'autres horizons. Tiens l'autre jour par curiosité je me suis penchée sur deux livres de ta "pré-liste" que je n'avais jamais lu : L'Enlèvement de M. Pervenchelle et Les Locataires de la maison jaune.
Expérience enrichissante, en ce qui me concerne, et livres que je n'aurais jamais découvert si quelqu'un, un jour, quelque part, ne les avait pas fait figurer dans une liste ! Donc merci pour la découverte.

Alors mon avis sur L'Enlèvement de M. Pervenchelle: c'est un bon livre mais qui a mal vieilli, disons-le tout net (les Six Compagnons comparé c'est le summum de la modernité). Et puis, dans le même genre d'enquêtes policières où les enfants sont en première ligne, je préfère de loin les romans de Pierre Véry, qui manie un humour subtil et fait feu de toutes les situations. Et puis il a un tel sens de la narration, du rythme, que c'est un réel bonheur de lecture. Par exemple je te conseillerais Signé Alouette, si tu veux bien. Pour revenir à M. Pervenchelle :


- L'intrigue : M. Pervenchelle est un grand ami de Tilou avec qui il discute mécanique quantique et satellites inter-planétaires. Il est enlevé très vite au début du livre pour son invention qui doit selon-lui révolutionner le monde. Heureusement, pressentant le danger il avait confié ses documents à Tilou le jour précédent. Ce dernier, avec l'aide de sa dévouée amie Chevrette, essayera de retrouver M. Pervenchelle et de démasquer le kidnappeur, tout en prenant garde de ne pas se faire dérober les précieux documents.


- Tilou et Chevrette : jeunes héros de cette aventures, écoliers en mal d'aventures qui veulent tout faire pour retrouver leur ami M. Pervenchelle. Ils prennent donc des initiatives, inventent des stratagèmes, écrivent des messages codés, tout ça au grand dam des adultes tournés en bourrique, pas vraiment concernés par la disparition de leur voisin, et qui passent leur temps à administrer des réprimandes (la mère de Tilou est un modèle du genre, faisant la moue devant un 20/20 en latin !). Bref le lecteur ne peut que Adorer ce duo de choc et suivre leurs élucubrations avec délice.


- les policiers : personnages assez réussis, roublards comme il faut, et toujours un peu inquiétants avec leurs méthodes psychologiques des plus perverses avec les enfants ! On ne saura jamais véritablement dans quel camp ils sont ou peuvent être, jouent-ils un double jeu ? Tilou et Chevrette s'en méfient donc comme de la peste et comble du comble sont toujours en train de leur dammer le pion et ça c'est assez drôle. Malgré tout au fil de l'aventure se noue une espèce de complicité, quoique toujours sur le fil du rasoir.


- le microcosme de l'immeuble : il est intéressant mais assez mal exploité car on n'apprend réellement pas grand chose de plus sur les locataires que ce qui nous est présenté au début, ni même sur les relations entre ces divers personnages. Pourtant il y avait matière, par exemple on aurait pu imaginer une relation trouble entre la secrétaire et l'ingénieur comme cela est vaguement esquissé au début, mais non, quelle feignantise de la part de l'auteur ! A noter aussi une rafale de coïncidences exaspérantes qui n'apportent rien à l'histoire : tous les locataires ont emménagé en même temps, et ce juste après l'annonce de l'invention de M. Pervenchelle ! Du coup ils sont tous suspects de manière égale. Trop c'est trop.


- le huis clos de la ville : tout au long du livre la ville n'est jamais nommée et il semble qu'elle soit comme isolée du reste du monde. Le huis clos est posé, et fonctionne sensiblement bien, l'auteur arrive même à nous faire baisser la garde : il est clair que le coupable ne quittera pas cette petite ville idéale : elle a sa gare, son musée, son usine, son stade, sa cathédrale, son commissariat, son hôpital, ses lycées de garçons et de filles (l'auteur est sympa, il nous fait un plan !).
Bref, si ce n'est l'époque un peu plus vieillote que dans Fantômette, on pourrait admettre que l'on est en plein Framboisy !
Si cet univers de petite ville idéale peut fonctionner, en revanche très tôt dans le livre, l'auteur profite de cet état de fait pour utiliser une technique très discutable afin de mener son récit à bien : la camionnette qui a enlevé M. Pervenchelle a fait un trajet aller-retour de 4 km depuis le quartier de Tilou et Chevrette. Du coup, l'auteur nous trace un cercle de 2 km de rayon depuis le centre de la place et dispose sur ce cercle exactement tous les éléments qui vont jalloner l'enquête : le stade, l'usine, la gare, le garage, le musée, le commissariat, l'hôpital ! Quel affront fait à l'intelligence du lecteur. On pourrait défendre la méthode en disant que c'est un exercice de style, oui c'en est un mais ça démontre simplement le manque d'imagination de l'auteur.


- les suspects : un lecteur plus ou moins averti trouvera trop vite la solution de l'énigme (qui découle d'une incohérence dans le traitement des personnages, aïe), mais indépendamment de ça on se doute très vite qu'il va y avoir de faux jeux de pistes pour faire languir le lecteur. Alors, toujours dans le genre, non seulement Pierre Véry sait faire ça cent fois mieux, mais au moins c'est hilarant ! Là c'est juste un peu amusant, on esquisse un vague sourire et puis c'est tout.


- l'enquête : elle tourne très vite en rond et manque cruellement d'inventivité : l'auteur nous ballade méthodiquement sur les pas de Tilou et Chevrette dans tous les lieux qu'il a gentiment indiqué sur la carte, on se croirait dans Cluedo : Le garagiste a-t-il kidnappé M. Pervenchelle dans son garage, ou bien est-ce le footballeur dans les vestiaires du stade, ou bien le peintre dans le musée ? Bref, pendant quasiment tout le livre il n'y a pas de progression, ni de changement de rythme, on suit les suspects un par un et si ce n'est l'admiration inconditionnelle que j'ai pu nourrir pour Tilou, j'ai trouvé ça un peu longuet.


- la fin :
Spoiler:
 

Bref, un bon livre, mais souffrant de beaucoup de défauts, dont un cruel manque de rythme, sans compter le côté assez vieillot, même si charmant. Le pire c'est sans doute que c'est un livre qui se mord la queue, un peu artificiel. Un livre au final assez attachant malgré tout mais pas vraiment le genre d'ouvrage que je mettrais dans une liste si j'avais mieux à disposition.


Sinon j'ai vraiment beaucoup aimé Les Locataires de la maison jaune. Même le côté fleur-bleue passe encore très bien et le style est adorable. Sans compter les situations à l'humour très fin qui m'ont littéralement charmée. Par exemple lorsque le fils ainé prend le train pour négocier la location de la maison jaune, et qu'en fait... suspens !
Revenir en haut Aller en bas
Philomene
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet:    Ven 26 Nov 2010 - 19:14

Je viens bien après la bataille, encore plus tard que super mystère. J'avoue ne pas avoir tout lu en détail, mais survolé les réponses.
J'ai 20 ans, donc bien que je sois une vieille aux yeux des collégiens je me considère tout de même encore proche d'eux, ne leur en déplaise:lol!: .
Bref.
Qu'appelle tu, cuauthli, un lecteur atypique ? Je n'aime pas beaucoup ce mot, mais je pense en faire part.
J'ai commencé à lire les 6C à 8 ans, et seulement après le club des cinq 'parce que je connaissais les 6C par coeur). En grandissant, mon engouement pour Bonzon n'a jamais faibli, d'ailleurs c'est lui qui est à l'origine de mon inscription sur le forum. Je n'ai appris que l'an dernier l'existence de la famille HLM et des hors-séries, que je découvre actuellement au compte goutte et avec délice. Donc on ne s'entendra pas sur ce point non plus ; Bonzon est pour moi l'unique auteur jeunesse que je connais. Je connais un peu Bayard, un peu Blyton, mais ce n'est rien en comparaison du nombre de fois ou j'ai lu et relu les 6C.

Pour en revenir à ma lecture, la bibliothèque à été ma deuxième maison de mes 8 ans jusqu'à mes 15 ans (après, un peu moins. Aujourd'hui, je n'ai malheureusement plus le temps de lire..), le bibliobus aussi. Après avoir fait le tour de ce qu'ils proposaient pour les enfants, j'ai du supplier et faire les yeux doux à la bibliothécaire pour qu'à 12 ans, je puisse emprunter des livres adultes. J'ai plutôt eu des lectures contemporaines, je n'ai hélas pas une grande culture en classique. Hormis L'assommeoir et Madame Bovary, ainsi que David Copperfield (lu en intégralité à 13 ans environ).

Tout ça pour te dire que ton intention est louable, mais que si tu cible de trop... Je ne vois pas quels lecteurs tu attireras, atypiques ou non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 731
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Ven 26 Nov 2010 - 19:43

Bon, je n'ai pas relu tout l'échange depuis le début, mais pour l'heure tout est à peu près au point mort, après un début de tri dans mes rayons, lequel m'a fait prendre conscience que, vu le nombre de livres concernés, ça allait être déjà un travail matériel de longue haleine... Je pense le réactiver - ce n'est pas sûr- à la rentrée des vacances de Noel, car pour l'heure je suis gestionnaire d'un autre projet, qui concerne des livres d'aujourd'hui. Autre sujet..

Sinon, je lis avec beaucoup d'interêt vos commentaires, et les analyses de Maryland me ravissent à titre personnel. Mais je sens depuis le début (d'où mes relatives réticences) que nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde: mon projet n'était pas un projet "sérieux", "objectif", visant à faire découvrir les auteurs des années 50/60, etc., mais je voulais simplement ME faire plaisir en partageant avec des enfants d'aujourd'hui des livres qui m'avaient enchantée hier: ceux que je retrouve dans les rayons, que j'ai envie de relire, et dont j'ai envie de parler. Voilà tout.

Personne parmi les élèves n'est obligé de s'y interesser, ni de lire les romans idoines. Mais d'ordinaire, les CDI (du moins le mien) servant souvent de salle de perm où bc d'élèves n'ont pas envie de travailler de façon scolaire, autant passer une heure sympa à parler de choses que j'aime, non? Je gage que les enfants ne penseront qu'ils perdent au change. La suite? On verra, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philomene
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 27
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Ven 26 Nov 2010 - 22:26

Il est vrai que tu pourras metre plus de passion dans les livres que tu connais.. En bref, fais comme tu le sens ! A la limite tu peux tjs proposer un très large choix des livres que tu connais, et glisser ça et la ceux que tu connais moins.. Ou peut-être tout simplement parler avec eux, ils connaissent p-t (livres des parents...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melodane
Maternelle
Maternelle


Nombre de messages : 34
Age : 69
Localisation : Mantes la Ville
Date d'inscription : 08/12/2012

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Lun 10 Déc 2012 - 20:54

A propos de "du gui pour Christmas" il y a je crois deux versions. la première était éditée chez Bourrelier quej'ai toujours trouvée excellente et une deuxième beaucoup plus tard tellement remaniée que les critiques de l'époque se demandaient pourquoi on avait gardé le même titre. Celle là je ne l'ai pas lue et je ne peux donc pas juger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9029
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Un tri sélectif   Mar 11 Déc 2012 - 7:10

melodane a écrit:
A propos de "du gui pour Christmas" il y a je crois deux versions. la première était éditée chez Bourrelier quej'ai toujours trouvée excellente et une deuxième beaucoup plus tard tellement remaniée que les critiques de l'époque se demandaient pourquoi on avait gardé le même titre. Celle là je ne l'ai pas lue et je ne peux donc pas juger.

Moi, j'ai deux éditions Bourrelier, les deux montrées sur mon site ;
http://serge.passions.perso.sfr.fr/six_bonzon_hors_serie_titres_1.htm#DU%20GUI%20POUR%20CHRISTMAS
Les illustrations intérieures sont les mêmes.
J'avais, mais je ne le retrouve pas, la version Idéal Bibliothèque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
 
Un tri sélectif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Echange de livres- petites annonces-