Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Saint Marcoux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
speleo26
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2615
Age : 65
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Saint Marcoux   Jeu 3 Fév 2011 - 16:37

Rappel du premier message :

Bonjour,
Et voilà, dans ma lancée, j'ai lu mon premier S Marcoux.
J'ai appris qu'en plus d'être la femme de Paul Berna, elle était native du Canada.
L'histoire est plus convenue, une petite fille veut devenir danseuse étoile.
Les cours sont difficiles, les rivalités féroces, tient cela me rappelle une série que j'avais adorée petit : l'âge heureux.
Les rebondissements par contre sont assez réalistes, la mort est cotoyée, il me semble que c'est assez rare dans les livres pour enfants.
La fin également assez convenue, les filles doivent devenir de bonnes épouses, il ne faut pas trop réver à des métiers où l'on s'assume seule. Mais ce n'est pas trop appuyé, juste comme çà genre message subliminal. Il faudrait que je lise le second que j'ai pour voir si c'est répétitif.
Malgrès tout, au final, l'impression d'être plus facilement "entré" dans le livre, malgrès mon age et mon sexe, que dans le bout du monde.
Une très agréable lecture pour enfants.
Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Phoebe
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 57
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Mar 19 Avr 2011 - 13:00

Merci Cuauhtli pour ces reportages photo... c'est à la fois un super moyen de se balader dans Paris à la découverte ou la re-découverte de tous ces lieux (ah, que j'aime le Palais Royal...un de mes lieux préférés dans Paris ) et un moyen de se remémorer les livres de Saint-Marcoux.

Au fait, je t'ai trouvée - un peu - sévère avec Un si joli petit théâtre. J'en garde personnellement un bon souvenir, même de la deuxième partie avec son côté "baladins sur les routes" et le passage en Provence, où je n'ai pu m'empêcher, je ne sais pas trop pourquoi, de penser à Gérard Philipe en Avignon (on a de ces associations d'idées, parfois:) )

Et j'ai beaucoup aimé aussi Criss ou j'étais une idole. Je dois dire que cela me rappelait aussi une ambiance, non pas que je l'ai vraiment vécu en 1964 (j'avais 3 ans... les yé yé c'était pas encore mon obsession première), mais, avec un certain décalage, dans ce qui en restait quelques - courtes - années plus tard (qui se souvient du Petit conservatoire de la chanson avec Mireille... rien à voir avec Nouvelle Star)

Tu as quoi encore, dans tes projets de promenade ? Quels qu'ils soient, je les attends avec intérêt... et impatience Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Mar 19 Avr 2011 - 13:21

Merci pour tes encouragements, Phoebe Very Happy . Et oui, tu as raison, je suis toujours un peu sévère: "qui aime bien châtie bien", comme on sait, et j'aime beaucoup Saint-Marcoux, et encore plus son Paul de mari (qu'en passant j'ai aussi un peu éreinté dans le sujet sur la Grande Alerte). Bon, à l'avenir, je vais être moins intransigeante, et moins raide dans mes bottes, promis! Wink

Cela dit, je voulais me garder en réserve de l'enthousiasme pour les "meillleurs" Saint-Marcoux (enfin, mes préférés). Par ex, Cet été-là que je suis en train de relire. Mais pas de reportage prévu pour le moment, hélas, puisque ça se passe à l'Ile de Ré.

Mes prochains parcours parisiens avec photos, ce sera donc sur les traces de: Les Chaussons verts (Ile St Louis), Le Diable doux (Place des Vosges. En passant, le Marais domine nettement les autres lieux chez St-M, tu ne trouves pas? ;-)), et Mon Village au bord du ciel (qui se passe à Ivry je crois). Mais je ferai aussi une incursion dans d'autres livres d'autres auteurs, et donc dans d'autres lieux parisiens.

Quant à l'atmosphère provençale (avec ses réminiscences d'Avignon) dans Un si joli petit théâtre, justement, à mon grand regret, je ne l'ai pas bien ressentie. A tout prendre, de mémoire, je la retrouve davantage dans La Troupe Jeromisi de Lucie Rauzier-Fontayne (chez IB, roman à peu près contemporain et sur un sujet très voisin, sans doute moins bon sur un plan littéraire). Bon, encore un livre à (re)lire! Tu le connais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2615
Age : 65
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Mar 19 Avr 2011 - 14:57

MERCI ! MERCI ! MERCI !

Excellents reportages ! tes photos sont vraiment bien, le beau temps est de la partie, vraiment de très bons reportages.

Je n'ai pas lu encore les deux derniers romans dont tu as parcouru les lieux, mais cela me tarde.... vivement un autre vide grenier.

Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 57
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Mar 19 Avr 2011 - 17:06

Cuauhtli
Mes prochains parcours parisiens avec photos, ce sera donc sur les traces de: Les Chaussons verts (Ile St Louis), Le Diable doux (Place des Vosges. En passant, le Marais domine nettement les autres lieux chez St-M, tu ne trouves pas? ;-)), et Mon Village au bord du ciel (qui se passe à Ivry je crois).
Super, encore de beaux décors : l'île Saint-Louis et ses quais... et la place des Vosges (j'ai des photos de la place des Vosges mais pas réalisées lors d'un "reportage-pélerinage" Saint-Marcoux, j'en ai bien peur).
Ah... pour Mon village au bord du ciel, je viens de vérifier, c'est pas Ivry, c'est Massy... (pas très loin de la ligne de Sceaux, comme ils disent dans les premières pages). Un peu moins touristique, certes, mais côté immeubles des années soixante et soixante-dix, évidemment, c'est un bon décor.

La Troupe Jeromisi de Lucie Rauzier-Fontayne Tu le connais?
Malheureusement non, mais tu donnes (encore une fois) envie de découvrir. Bon, je le rajoute à mon interminable liste de livres à lire
Et, toujours à propos de Provence, et pour revenir à Saint-Marcoux, que dis-tu d'Aélys et la Cabre d'or ? J'en ai trouvé l'atmosphère un peu surprenante, avec un accent mis presque plus sur le personnage masculin que sur la gentille Aélys, presque trop lisse, trop parfaite (je peux aussi être un peu sévère, quand je veux, Wink ). Mais le décor provençal, lui, il me touche à plusieurs titres. D'abord parce que Les Baux-de-Provence, c'est un coin magique et superbe (en évitant les heures et les jours où il y a trop de touristes)... que je connais depuis que je suis enfant. Et puis, parce que pour moi, c'est presque la porte à côté (de mon domicile, et plus encore de celui de ma mère). Alors, peut-être, à mon prochain passage, je rapporterai quelques photos prises sur les traces de Saint-Marcoux (j'en ai déjà des photos, je peux essayer de les mettre sur le site, mais je ne les ai pas prises dans l'esprit "Saint-Marcoux"... je ne sais pas si ça comptera).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Mar 19 Avr 2011 - 19:34

Phoebe a écrit:
(..) Super, encore de beaux décors : l'île Saint-Louis et ses quais... et la place des Vosges (j'ai des photos de la place des Vosges mais pas réalisées lors d'un "reportage-pélerinage" Saint-Marcoux, j'en ai bien peur).
Ah... pour Mon village au bord du ciel, je viens de vérifier, c'est pas Ivry, c'est Massy... (pas très loin de la ligne de Sceaux, comme ils disent dans les premières pages). Un peu moins touristique, certes, mais côté immeubles des années soixante et soixante-dix, évidemment, c'est un bon décor.).

Oui, je confondais... Pour moi, c'est un peu moins pratique, mais bon, j'irai donc faire un tour à Massy, appareil photo en bandoulière, mais pas tout de suite: j'ai les deux autres lieux plus proches à explorer d'abord Wink .

Citation :
Et, toujours à propos de Provence, et pour revenir à Saint-Marcoux, que dis-tu d'Aélys et la Cabre d'or ? J'en ai trouvé l'atmosphère un peu surprenante, avec un accent mis presque plus sur le personnage masculin que sur la gentille Aélys, presque trop lisse, trop parfaite (je peux aussi être un peu sévère, quand je veux, Wink ). ).

Je me souviens très mal d'Aélys et la Cabre d'or, que je n'ai jamais relu depuis mon adolescence (je le possède, pourtant, et même sous une couverture joliment reliée en rouge par un amateur inconnu). Comme j'ai l'intention de tout relire, maintenant que j'ai commencé Wink, nous aurons l'occasion d'en reparler.

Citation :
Mais le décor provençal, lui, il me touche à plusieurs titres. D'abord parce que Les Baux-de-Provence, c'est un coin magique et superbe (en évitant les heures et les jours où il y a trop de touristes)... que je connais depuis que je suis enfant. Et puis, parce que pour moi, c'est presque la porte à côté (de mon domicile, et plus encore de celui de ma mère).


Bon, te voilà toute désignée pour faire le "reportage" sur Aelys ! Very Happy

Citation :
Alors, peut-être, à mon prochain passage, je rapporterai quelques photos prises sur les traces de Saint-Marcoux (j'en ai déjà des photos, je peux essayer de les mettre sur le site, mais je ne les ai pas prises dans l'esprit "Saint-Marcoux"... je ne sais pas si ça comptera).

Mais oui, bien sûr! Evidemment, quand on en a l'occasion, c'est assez sympa de suivre le roman pas à pas, de situer chaque maison ou lieu précis, d'autant qu'apparemment Saint Marcoux procédait par repérages soigneux. Mais à défaut, c'est vraiment très agréable et interessant de montrer le cadre et rendre l'"ambiance" du roman, déjà. Et peut-être même plus fidèle ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2168
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Mer 20 Avr 2011 - 22:28

je trouve ces dernières photos particulièrement évocatrices, et empreintes d'une nostalgie légère et tendre, presque musicale... qui s'accorde follement bien avec le sujet!

pour les"pèlerinages" dans Paris, je me doute bien que tu ne manques pas d'idées...je pense à un livre que j'ai bien aimé, mais je ne suis pas sûre qu'il soit très connu, c'est Kati à Paris, de la mini-série des Kati d'Astrid Lindgren (l'auteur de Fifi Brindacier). Cette série est destinée à des lecteurs bien plus âgés, et c'est une petite merveille d'humour et de chaleur humaine, c'est dommage qu'elle ait été plus oubliée...

dans ce volume-ci, qui suit l'Amérique et l'Italie, Kati la Suédoise et son mari tout neuf font leur voyage de noces à Paris, je ne me souviens pas bien des lieux précis, sûrement pas "chicos" car ils ne sont pas riches, mais je me rappelle beaucoup de sensibilité, de drôlerie aussi, une belle évocation de Paris, à travers des rues, des rencontres...je devrais pouvoir le retrouver avec ses frères dans la maison familiale, et j'en parlerai plus longuement, et plus clairement!

sinon il me vient à l'esprit les Véronique dont deux épisodes se passent à Paris, mais les lieux sont-ils assez "incarnés"? et les livres de Colette Vivier, mais ils ne sont guère répandus non plus...tout ceci sans aucune intention de t'influencer...juste dans l'espoir de nouvelles et belles photos!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: gements   Mer 20 Avr 2011 - 22:51

mouette a écrit:
je trouve ces dernières photos particulièrement évocatrices, et empreintes d'une nostalgie légère et tendre, presque musicale... qui s'accorde follement bien avec le sujet! !

Merci Mouette! je viens justement, à l'instant et ailleurs, de te donner Rv chez Saint-Marcoux : les grands esprits, etc..Very Happy

Citation :
pour les"pèlerinages" dans Paris, je me doute bien que tu ne manques pas d'idées...je pense à un livre que j'ai bien aimé, mais je ne suis pas sûre qu'il soit très connu, c'est Kati à Paris, de la mini-série des Kati d'Astrid Lindgren (l'auteur de Fifi Brindacier). Cette série est destinée à des lecteurs bien plus âgés, et c'est une petite merveille d'humour et de chaleur humaine, c'est dommage qu'elle ait été plus oubliée...

dans ce volume-ci, qui suit l'Amérique et l'Italie, Kati la Suédoise et son mari tout neuf font leur voyage de noces à Paris, je ne me souviens pas bien des lieux précis, sûrement pas "chicos" car ils ne sont pas riches, mais je me rappelle beaucoup de sensibilité, de drôlerie aussi, une belle évocation de Paris, à travers des rues, des rencontres...je devrais pouvoir le retrouver avec ses frères dans la maison familiale, et j'en parlerai plus longuement, et plus clairement!!

C'est une bonne idée: je l'avais complètement oublié, mais j'ai bien lu un ou deux Kati dans mon adolescence dakaroise (en revanche, à l'époque je ne connaissais pas Fifi Brindacier: c'est drôle, parfois, on a des trous là où il ne faudrait pas Wink ). Ca me donne envie de redécouvrir cette Kati: tu sais dans quelle collection c'était paru?

!
Citation :
sinon il me vient à l'esprit les Véronique dont deux épisodes se passent à Paris, mais les lieux sont-ils assez "incarnés"? !

Oui, les épisodes 2 (quand V. retrouve son frère Jérôme) et 4 (quand elle fait du cinéma). Je viens de les relire (heureusement que je suis en vacances ! Very Happy ), mais effectivement Paris n'y est guère incarné, c'est vraiment en toile de fond, comme pourrait l'être n'importe quelle grande ville: il n'y a pas d'indications de lieux réels, et encore moins de descriptions Sad

Citation :
et les livres de Colette Vivier, mais ils ne sont guère répandus non plus...tout ceci sans aucune intention de t'influencer...juste dans l'espoir de nouvelles et belles photos!

Oui, j'avais pensé à Colette Vivier que curieusement je n'ai jamais lue, et emprunté à mon CDI 2 de ses romans (les 2 "Maisons.."). Mais je les garde en réserve pour l'instant, j'ai déjà trop de choses sur le feu..Wink

... Pas de souci, Mouette: n'hésite pas à me donner des idées, si tu en as d'autres. Tous ces livres ne sont pas facilement trouvables quand on ne les a pas déjà, et tous ne sont pas inspirants non plus. Donc, plus j'aurai de biscuits...bounce

Merci en tous cas pour vos encouragements à tous. Le prochain St M que je vais "illustrer", en principe, ce sera Les Chaussons verts (dans l'Ile St Louis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Saint-Marcoux - les Chaussons verts   Sam 23 Avr 2011 - 13:42

5ème reportage, dans l'Ile Saint-Louis (Paris): Les Chaussons verts (1956)

speleo26 a écrit:
(..) L'histoire est plus convenue, une petite fille veut devenir danseuse étoile. Les cours sont difficiles, les rivalités féroces, tient cela me rappelle une série que j'avais adorée petit : l'âge heureux.
Les rebondissements par contre sont assez réalistes, la mort est cotoyée, il me semble que c'est assez rare dans les livres pour enfants.
La fin est également assez convenue (...), il ne faut pas trop réver à des métiers où l'on s'assume seule (...) Spéléo

A propos de l'intrigue des Chaussons verts, je n'ai pas grand chose à rajouter au résumé de Spéléo, même s'il le nuancerait pt aujourd'hui après avoir lu d'autres St M. ? Wink, sauf à insister sur l'insularité du cadre, "personnage" du livre à part entière.

Vous vous doutez bien, donc, que ce roman n'est pas l'un de mes préférés, et pour tout dire son cadre, l'ile Saint-Louis, non plus: pittoresque trop facile, univers onirique un peu "fabriqué" (sans doute déjà dès les années 50). En outre, hier, il y avait partout des hordes de touristes, parmi lesquelles j'ai slalomé avec humeur, mon appareil photo restant souvent inopérant... J'ai donc dû 'trier" mes vues de façon drastique, et ce ne sera sans doute pas un très bon "reportage", mais bon.Sad

D'abord, l'Ile :



Michèle habite à l'extrémité du Quai Bourbon (à l'ouest), au coin de la rue Saint Louis en l'Ile, au dernier étage d'un immeuble en bas duquel se trouve le magasin de son oncle, avec vue sur le chevet de Notre Dame, située dans la grande Ile de la Cité, en aval, donc.

Cela pourrait être cet immeuble:




La Vigie: épicentre du "territoire tribal Wink ", sous le quai, où Michèle retrouve sa bande des Pirates et ses 4 amis clochards (bon à l'époque, l'arbre est décrit comme fragile et tout frêle, mais c'est bien celui-là: : il a grandi depuis):




La pointe en amont de l'Ile (à l'est) où a lieu le ballet final (notons que cela est très invraisemblable: la scène elle-même, même en occupant TOUT l'espace disponible, ne peut pas mesurer plus de 10 m x 15 m -en supprimant même l'arbre qui est au milieu -, et il y 20 danseurs ! Et où met-on les spectateurs, sans parler de l'orchestre?) :




Pour finir, voici quelques vues générales, en alternance avec les jolies illustrations de Gilles de Sainte-Croix:

Le Pont Louis-Philippe :




l'Ile de la Cité, et la pointe ouest de l'Ile Saint Louis (avec La Vigie), vues de la rive droite :



Le Quai Bourbon, prolongé par le Quai d'Anjou (voir la carte):





De l'autre côté de l'Ile, le Quai d'Orléans, avec vue sur Notre-Dame, et le Pont Saint Louis ? (bon, il est trop loin, ou bien l'échelle n'est pas respectée ? Sad ):



L'une des façades historiques du Quai Bourbon (notons au passage, détail amusant, qu'AUCUN des noms prestigieux que j'ai vus n'est cité par St-Marcoux, qui en revanche en cite d'autres, aujourd'hui inexistants. Connaissant sa minutie documentaire, y a t-il eu depuis une valse des plaques commémoratives, en fonction des valeurs reconnues d'aujourd'hui ? Smile )




Et pour conclure, la seule illustration très datée, et que pour le coup je n'ai pas du tout réussi à mettre ou à imaginer à sa place dans la rue Saint-Louis en l'Ile :"Au Souvenir des Iles", le modeste magasin d'Antiquités du vieil oncle et de la tante (c'est elle qui ici nous y accueille) :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 45
Localisation : Barneville-Carteret
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Sam 23 Avr 2011 - 17:06

Superbe reportage! Voilà qui rend plus vivant l'approche de la littérature.

Saint-Marcoux (évidement Very Happy) cite-elle l'écrivain Charles-Louis Philippe (qui n'a rien à voir avec le pont)?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Louis_Philippe

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Cuauhtli
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Sam 23 Avr 2011 - 19:42

Corso a écrit:
Saint-Marcoux (évidemment Very Happy) cite-elle l'écrivain Charles-Louis Philippe (qui n'a rien à voir avec le pont)?

Il me semble qu'elle y fait allusion parmi les écrivains qui ont vécu sur l'Ile, mais rien de plus. Etonnamment, elle n'indique pas son domicile (31 Quai Bourbon) qu'il a pourtant partagé 2 siècles plus tard avec Théophraste Renaudot, alors qu'à peu près au même endroit elle situe d'autres noms moins célèbres (ex: '"Pierre Dufour, voiturier par eau") que je n'ai pas vus Sad. Fantaisie de sa part? ou apposition évolutive des plaques commémoratives ? Very Happy

J'ai pris deux photos, hélas pas très nettes. Je les recopie quand même ci-dessous:



et, une vue plus large de la belle maison:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 45
Localisation : Barneville-Carteret
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Sam 23 Avr 2011 - 20:08

Merci pour ta réponse, rapide et illustrée.
Je ne savais pas si une plaque avait été apposée en souvenir de Charles-Louis Philippe. Tu me le confirmes.
Ce n'est que mérité pour Charles-Louis Philippe dont Gallimard vient de rééditer, pour ses 100 ans, "Croquignole" et "La Mère et l'enfant" (en Folio).

Une biographie vient aussi de paraître:

http://www.bibliosurf.com/La-mauvaise-fortune

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Cuauhtli
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Sam 23 Avr 2011 - 20:15

... C'était aussi un admirateur et un ami (et plus?) de Marguerite Audoux, écrivain très chèr(e) à mon coeur, et dont je suis un peu l'une des "marraines" (j'ai voté victorieusement pour qu'on baptise de son nom la Bibliothèque municipale du III ème arrondissement de Paris Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 45
Localisation : Barneville-Carteret
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Sam 23 Avr 2011 - 20:18

Cuauhtli a écrit:
... C'était aussi un admirateur et un ami (et plus?) de Marguerite Audoux, écrivain très chèr(e) à mon coeur, et dont je suis un peu l'une des "marraines" (j'ai voté victorieusement pour qu'on baptise de son nom la Bibliothèque municipale du III ème arrondissement de Paris Wink )

Marguerite Audoux, admirée aussi par Alain-Fournier.
Elle a vécu à Sancoins (Cher) où je suis passé en 2009 sans le savoir. Cette année, je chercherai s'il y a une plaque à son nom.

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Cuauhtli
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Saint-Marcoux - Le Diable doux   Mar 26 Avr 2011 - 15:20

Reportage 6 (et provisoirement le dernier) : Le Diable doux

Le roman date de 1958. Il se déroule à Paris, où le père de l'héroine, "chartiste", est libraire/bouquiniste Place des Vosges (4ème arr), toute la famille habitant sous ces mêmes arcades, mais en face de la librairie. Voici déjà la Place représentée par l'illustrateur Gilles Valdès :



La narratrice, Alexandrine/Sandrine, dite "Tichou", 15 ans, est engagée par un réalisateur pour jouer un rôle important dans un film qui s'y tourne, prétexte à une mise en abyme qui fonctionne très mal (ledit Diable doux, titre du film, symbolisant les tentations auxquelles seraient soumises à la fois notre héroine, et son personnage). Simultanément, il y aura un vol, des malentendus, des chagrins et une "fièvre cérébrale" qui tombera à point nommé pour tout résoudre.Sad

De tous les romans de St-Marcoux que j'ai relus depuis un mois (7) celui-là est sans conteste le moins bon. Pour moi, rien ne fonctionne : les personnages sont très peu incarnés, le petit "monde du cinéma", malgré les habituelles descriptions et explications toujours soigneuses de l'auteur, n'arrive jamais à faire rêver, et nous laisse de glace. En revanche, pour une fois, l'intention moralisatrice à propos de "la jeunesse dorée mais livrée à elle-même, soumise à de mauvais exemples, etc". devient assez lourdingue, de même que la rédemption finale.

... Bon, sur un total de plus de 20, un roman un peu raté, ce n'est pas très grave, et Le Diable doux reste estimable. Mais j'ai hâte de passer au suivant (et de quitter enfin Paris en pensée rabbit ). Je poste donc les dernières photos de la série :

Voici la maison où habite la famille de Tichou, au premier étage (maison exactement repérée, car "mitoyenne de celle de Mme de Sévigné -où il y a la plaque de marbre blanc-", laquelle jouxte la rue de Birague sur son autre côté). C'est donc l'appartement avec le balcon:



Comme la famille est nombreuse (5 enfants), les 3 ainés -dont notre héroine-, en outre, couchent dans 3 "chambres mansardées" au dernier étage du même immeuble. Les voila:




... en passant, on apprend qu'il s'agit là d'une famille "qui n'est pas riche" (elle aura du mal à payer les frais de la longue convalescence de Tichou.) On s'étonne donc un peu en voyant, de l'autre côté de la place, l'emplacement de la boutique du père libraire, elle aussi très précisément localisée:



(Bon, l'aménagement et les travaux au plafond ne sont pas d'origine) Smile... Car même à l'époque (fin des années 50), le Marais et notamment l'impressionnante Place des Vosges abritaient déjà des ministres, des acteurs, des écrivains célèbres et riches, etc., et on se dit que là, à vouloir faire trop pittoresque, St-Marcoux a peut-être mal choisi son cadre pour camper cette modeste famille nombreuse ? Smile

En tous cas, Jack (Jacques de Berre), le petit-fils du conservateur de la Maison de Victor Hugo, habite au dessus de celle-ci, qui était déjà un musée à l'époque:



De même que Coconnas le rouge, le fils du restaurateur voisin (le restaurant chicos où le réalisateur du film vient dîner régulièrement existe encore):



La seule découverte que j'aie faite, c'est l'impasse Guéménée ou habite Mam'cy, autrefois accessible secrètement par l'école qui jouxte le Musée, et aujourd'hui pas très facile d'accès (il faut faire le tour par la rue des Tournelles et s'orienter approximativement), et d'où l'on peut voir l'arrière de la maison de Victor Hugo (au dessus du petit passage fleuri) :



Autant dire que cette fois-ci, j'ai eu vraiment du mal à m'investir émotionnellement dans ce livre et ce pélerinage... Amigos, aidez-moi à rebondir ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Dim 19 Juin 2011 - 19:53

J'ai vu que pour des soucis techniques le sujet "annonce" pour le blog avait été verrouillé, du coup je réponds à Spéléo ici par rapport à la bibliographie de Saint-Marcoux qui est sur le blog :

Speleo le Lun 13 Juin 2011 - 20:44 a écrit:
Pour moi c'est très bien, on aurait peut-être pu ajouter quelques
mots sur sa naissance au Québec, son enfance à Paris, son mariage avec
Paul Berna, etc. sans faire trop compliqué, mais pour étoffer sa fiche
quand même.
C'est juste une idée, une proposition.
Spéléo

Une partie biographique serait très intéressante. Tu as des infos à nous faire partager sur la discrète Saint-Marcoux ?
Revenir en haut Aller en bas
cinejill
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1795
Age : 62
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Dim 19 Juin 2011 - 20:42

p { margin-bottom: 0.21cm; }


Trouvé ici une petite bio :


http://www.babelio.com/auteur/-Saint-Marcoux/16829
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9255
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Dim 19 Juin 2011 - 20:47

maryland a écrit:
J'ai vu que pour des soucis techniques le sujet "annonce" pour le blog avait été verrouillé,

J'espère que tout le monde a compris que le sujet "jeu", de Consus, a été déplacé dans le bon forum...
Tu confirmes qu'il était bien destiné à parler du blog...
Je vais le déverrouiller...
Les messages HS vraiment HS seront supprimés pour le confort de tous.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
oldpuck
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1876
Age : 66
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 20/08/2009

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Dim 17 Juil 2011 - 17:02

Je viens de terminer Fanchette . J’ai beaucoup aimé.
Ce roman se situe dans l’année 1954 car il y est question de l’ouverture de l’Historial de Montmartre ( musée de cire)

L’histoire contient beaucoup d’invraisemblances et d’inexactitudes :
- Comme cela a déjà été dit, les enfants ne vont pas à l’école. Une fillette de 8 ans qui passe ses journées à ramasser des mégots dans les rues cela parait bien improbable au milieu des années 50
- Le juge qui confie Fanchette à une avocate ! Pourquoi diable une avocate ? Cette personne a un rôle d’assistante sociale, de psychologue – mine de rien elle fait passer des tests à Fanchette au début de l’histoire – Il n’y a qu’a la fin où elle se retrouve vraiment dans sa vraie fonction lors du procès.
-Le procès de l’adolescente mineure devrait légalement se dérouler à huis clos mais se tient dans une salle « noire de monde » avec une nuée de journalistes !
-L’entourage de Fanchette (enfants et adultes) n’est composé que de personnages très atypiques.
-A la fin du récit,comme par magie ,intervient la construction de cette « cité des jeunes » à la vocation plus que floue, censée régler l’avenir de l’héroïne, de son petit frère et des poulbots en détresse..

Par contre j’ai aimé la description des sentiments de tous ces petits écorchés de la vie. L’auteur décrit avec justesse ces enfants qui se forgent une carapace de durs pour mieux masquer leurs blessures.
Pour avoir côtoyé longtemps des enfants de la Dass j’ai vu moi aussi des aînés fuguer et se battre pour retrouver leur fratrie, des amitiés très fortes fleurir entre enfants en manque d’affectivité…

Saint Marcoux décrit avec beaucoup de sensibilité et de tendresse les sentiments de tous ces enfants et parvient à tous les particulariser en leur donnant une personnalité propre et attachante.
L’environnement de la butte Montmartre est particulièrement bien dépeint .L’auteur a le don de créer un cadre et de nous y plonger.

Par contre je reste partagée sur les illustrations de Gilles Valdès. Je suis d’accord avec Phoebe :certains de ses paysages font penser à Dufy





Comme je le disais à propos d’un autre ouvrage, j’aime beaucoup ses intérieurs et ses paysages mais je n’aime pas du tout la façon dont il dessine les visages. Surtout ceux des jeunes. Le trait est dur, c’est sans grâce.




Je n’accroche pas toujours aux romans de St Marcoux mais celui-ci, plein de tendresse
m’a beaucoup plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinejill
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1795
Age : 62
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Lun 18 Juil 2011 - 12:37

[quote="oldpuck"]Je viens de terminer Fanchette . J’ai beaucoup aimé.
Ce roman se situe dans l’année 1954 car il y est question de l’ouverture de l’Historial de Montmartre ( musée de cire)

L’histoire contient beaucoup d’invraisemblances et d’inexactitudes :
- Comme cela a déjà été dit, les enfants ne vont pas à l’école. Une fillette de 8 ans qui passe ses journées à ramasser des mégots dans les rues cela parait bien improbable au milieu des années 50 [/quote="oldpuck"]


Je crois au contraire oldpuck que cela existait et pour encore pas mal d'années , les désastres causés par la guerre (enfants orphelins, maisons détruites, etc... ) ont été des blessures longues à refermer :

http://boomer-cafe.net/version2/index.php/Modes-de-vie-des-annees-50/Des-bidonvilles-aux-portes-de-Paris.html

Comme toi, j'ai des impressions très contradictoires par rapport à Gilles Valdes. Certaines de ces illustrations me plaisent beaucoup parce que je les trouvent poétiques et légères et d'autres pas du tout. Ce sont urtout ces personnages trop souvent au couteau et durs qui ne m'attirent pas du tout.

Merci pour ton compte-rendu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 57
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Mar 19 Juil 2011 - 8:07

Citation :
Comme toi, j'ai des impressions très contradictoires par rapport à Gilles Valdes. Certaines de ces illustrations me plaisent beaucoup parce que je les trouvent poétiques et légères et d'autres pas du tout. Ce sont urtout ces personnages trop souvent au couteau et durs qui ne m'attirent pas du tout.

Je surenchéris... Chez Valdès, j'aime bien sa façon de traiter les décors... Mais les personnages, bouh, c'est souvent moche Sad
Pour résumer, il ne fait définitivement pas partie de mon "top 10" des illustrateurs... mais je sauve quelques illustrations (sans personnages)...

Et, à propos de Fanchette, c'est un livre que j'ai beaucoup aimé. Surtout pour le caractère de Fanchette, mélange de douceur et de force, de générosité et d'obstination. Pour les invraisemblances du récit, je vous laisse juges, elles ne m'ont pas gêné en tout cas dans ma lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadine
Mini Rose
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 69
Localisation : Donnery
Date d'inscription : 02/07/2011

MessageSujet: Le diable doux   Sam 24 Sep 2011 - 15:23

Me revoilà replongée dans SAINT-MARCOUX (il faut dire que vous m'en avez donné l'envie). Je ne suis pas bonne critique littéraire, mais il est vrai qu'elle était douée la dame. Chapeau !!! Tant de thèmes différents, de lieux, de personnages.

Encore un petit mystère des éditions GP.

Je vois partout la couverture pour Le Diable Doux, comme ça :




et la mienne est comme ça :




Le numéro 126 de janvier 1958 illustrée par Gilles Valdès. Une rareté ?????

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinejill
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1795
Age : 62
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Dim 25 Sep 2011 - 0:02

Nadine, je ne connaissais pas du tout la deuxième couverture mais je ne peux te dire si c'est une rareté.

En tout cas cela me donne envie de relire ce roman dont j'avais le souvenir de l'avoir beaucoup aimé bien que je sois incapable de raconter l'histoire aujourd'hui. j'espère ne pas être déçue quand je le relirai si je le retrouve :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuauhtli
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Dim 25 Sep 2011 - 7:44

Cinejil, j'en ai parlé sur le blog (reportage : n°6).

... Et j'ai peur que tu ne sois déçue Sad. Par ailleurs, je connaissais les deux couvertures : y a t-il eu un changement lors d'une première réédition?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe
Bibliothèque Rose
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 57
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Dim 25 Sep 2011 - 11:10

Nadine a écrit:
Encore un petit mystère des éditions GP.


et la mienne est comme ça :




Le numéro 126 de janvier 1958 illustrée par Gilles Valdès. Une rareté ?????




Je ne connaissais pas non plus cette couverture... mais ne la trouve pas plus jolie finalement que la première Wink (ah... ces visages d'héroines vus pas Valdès, j'ai du mal à m'y faire).



Mais je confirme mon goût pour les livres de Saint-Marcoux. Dans Le diable doux, même si certains détails m'ont un peu gênée, c'est quand même un livre que j'ai beaucoup aimé lire sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinejill
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1795
Age : 62
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Saint Marcoux   Dim 25 Sep 2011 - 11:39

Cuauhtli a écrit:
Cinejil, j'en ai parlé sur le blog (reportage : n°6).

... Et j'ai peur que tu ne sois déçue Sad.


Merci Cuauhtli" pour l'info mais je lirai ta critique "après" avoir lu ce livre. Je te dirai s'il m'a déçue ou pas mais il faut que je le retrouve .sunny

Phoebe moi aussi j'ai un peu de mal avec ses personnage mais il faut avouer que sur la première couverture (que je n'avais pas oubliée) la fille a une coupe de cheveux super moderne, c'est étonnant pour l'époque. Par contre , je trouve son attitude et celle du chien peu chaleureuse. Ca fait bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Marcoux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Marcoux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Rouge et Or, auteurs, titres, séries, etc.-