Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bennett n'en rate pas une

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Bennett n'en rate pas une   Sam 5 Mar 2011 - 8:36



Non ! Bennett ne ratera pas cette magnifique
occasion, cette "canne à pêche démontable, en bambou refendu, prix
dérisoire", que propose une petite annonce dans la vitrine d'une
boutique proche du collège Linbury.Ce sera pour Bennett l'occasion... de
se faire subtiliser une précieuse pièce de monnaie ancienne, qu'il doit
laisser en gage au vendeur car il n'a pas un penny sur lui.Ce sera
également l'occasion d'organiser avec son ami Mortimer une mémorable
partie de pêche qui risque de tourner mal... car si les deux collégiens
n'attrapent aucun poisson malgré leur délicieux appât en chewing-gum,
ils sont harponnés par un garde-pêche assez peu conciliant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Dim 6 Mar 2011 - 17:18

Bonjour

Je ne l'ai pas relu récemment mais comme tous les bennett, je l'ai lu plusieurs fois (en français et en anglais).

C'est l'un des derniers de la série (speaking of jennings, 1973) et pas l'un des meilleurs et pas non plus le moins bon. Toutefois, en le relisant, je l'ai un peu réévalué. Il y a quelques scènes drôles comme une certaine histoire déformée de gerbilles empoisonnées par des champignons. Il y a aussi un aspect moral avec la remise sur le droit chemin de quelqu'un un peu paumé qui aurait pu mal tourner. Mais ce qui m'avait aussi déçu et encore aujourd'hui en le lisant, c'est la mauvaise qualité des dessins de Daniel Billon dans l'édition originale BV (comme pour faites confiance à bennett) qui devait traverser une mauvaise passe à l'époque (en 80, 81) car le dernier Bennett (en vacances) est mieux dessiné.

Sinon, parmi les très bons bennett qui n'ont pas encore été traités, il y a par exemple B fait son numéro ou se met en boule.

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Galaxie
fan_indien

Nombre de messages : 4473
Age : 37
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Lun 7 Mar 2011 - 9:47

Un bon Bennett ! Je me rappelle l'avoir beaucoup apprécié.
J'ai un doute concernant le titre de ce livre : "Bennett n'en rate pas une". Qu'entend-on par l'expression "ne pas en rater une". Et pourquoi l'article indéfini est-il employé au féminin ?
Rolling Eyes
Merci par avance de votre explication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Galaxie
Sally

Nombre de messages : 7296
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Lun 7 Mar 2011 - 10:12

Pour moi, "une" sous-entend une bêtise ou plus familièrement une
"c-----ie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Lun 7 Mar 2011 - 10:14

fan_indien a écrit:
Un bon Bennett ! Je me rappelle l'avoir beaucoup apprécié.
J'ai un doute concernant le titre de ce livre : "Bennett n'en rate pas une". Qu'entend-on par l'expression "ne pas en rater une". Et pourquoi l'article indéfini est-il employé au féminin ?
Rolling Eyes
Merci par avance de votre explication.

On pourrait dire, quand il y a une bêtise, une annerie à faire ou à dire, on peut être sur, certain, que Bennett ne va pas la rater !



ne pas en rater une :

  1. Ne jamais manquer une occasion de commettre ou dire des sottises.

    • Mon fils est une andouille, il n’en rate pas une; c’est tout le portrait de son père.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
fan_indien
Galaxie
fan_indien

Nombre de messages : 4473
Age : 37
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Mar 8 Mar 2011 - 10:18

Ah oui, maintenant, je comprends.
Merci, Sally et Serge, pour vos éclaircissements !

Euh, une autre question (désolé pour le hors-sujet !) : cette fois, il s'agit des histoires de Michel dans certaines desquelles on peut lire "Tu en as de bonnes, Michel/Daniel".
S'agit-il, ici, de "blagues", puisque l'adjectif est employé au féminin pluriel ? (Ces dialogues de plaisanteries à la chinoise, que je trouve très drôles, sont souvent échangés entre Michel, Daniel et Arthur.)
Merci d'avance de vos précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2182
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 0:11

Ce Bennett, à coup sûr (et à mon avis!) n'est certes pas l'un des meilleurs. L'un des derniers, et c'est peut-être pourquoi l'on a une telle sensation de lassitude, de la part de l'auteur (et du traducteur ?), on dirait presque de la part des personnages eux-mêmes, fatigués de tenir toujours le même rôle avec de moins en moins de conviction. Bien sûr, c'est la "loi des séries"! où l'intérêt s'essoufle souvent au fil des volumes.
Mais, tout de même, Bennett ! Certes, il y a encore quelques dialogues très drôles entre Ben, Morty et les autres garçons. Mais Wilkie, qu'on aperçoit brièvement, n'est plus qu'une ombre de lui-même, semblant se parodier sans y croire...Les quiproquos paraissent usés et sans saveur (Morty sortant de sous la banquette du bus, sans aucune conséquence, l'interminable poursuite automobile...) Il y a plusieurs scènes inutiles, ce qui n'arrive jamais dans les grands Jennings ! par exemple la signature d'un reçu dont on pense qu'elle va déboucher sur un gag, mais non, rien...
Il y a aussi, m'a-t-il semblé, un arrière-plan (peut-on dire social ?) plus sombre, plus amer qu'à l'accoutumée. La vieille mère qui travaille dur pendant que son fils se livre à de petits trafics minables, les villages sans vie...même le café où se réfugie le pauvre Mortimer est miteux, démoralisant...mais j'interprète peut-être un peu trop !
Il faut dire que le livre est défiguré par les illustrations de Daniel Billon, tellement laides, à la limite du grotesque ; à l'exception de l'image de couverture, pleine de fraîcheur et rigolote. Les illustrations intérieures (à une exception près) sont consternantes, bâclées, mal fichues, les gamins ressemblent au mieux à des enfants de maternelle, au pire à de petits pantins mécaniques en cours de construction.
Pourtant, quand on voit la vieille camionnette de l'illustration p. 128, on se dit que ce gars, sans être un génie, a un talent honnête de dessinateur. N'aimait-il pas du tout son sujet et a-t-il voulu le saccager ? dans ce cas c'est réussi.
Même la fin (peut-être tronquée à la traduction ?) laisse un goût amer, le doux Mortimer lui-même devient perfide, aigri et l'inventif, le merveilleux Bennett ne trouve qu'une banale échappatoire...Le collège de Linbury aux soixante dix-neuf éternels élèves serait-il devenu un collège comme les autres ?Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 8:22

fan_indien a écrit:
Ah oui, maintenant, je comprends.
Merci, Sally et Serge, pour vos éclaircissements !

Euh, une autre question (désolé pour le hors-sujet !) : cette fois, il s'agit des histoires de Michel dans certaines desquelles on peut lire "Tu en as de bonnes, Michel/Daniel".
S'agit-il, ici, de "blagues", puisque l'adjectif est employé au féminin pluriel ? (Ces dialogues de plaisanteries à la chinoise, que je trouve très drôles, sont souvent échangés entre Michel, Daniel et Arthur.)
Merci d'avance de vos précisions.

Tu en as de bonnes !
Sous-entendu : bonnes blagues, histoires, phrases, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 8:41

Inutile de dire, Mouette, que je ne suis pas d'accord avec toi ! Very Happy
Tu nous fais une critique désabusée, catastrophée !Mad
Il est certain que ce n'est pas un des meilleurs Bennett, loin de là ! et nous sommes d'accord !
Mais par rapport à d'autres auteurs, le maintient de la qualité est excellent !
J'ai adoré les blagues et quiproquos sur les gerbilles évadées, les champignons "mortels", et Bennet, dont les jeunes élèves pensaient qu'il pouvait les avoir mangés.
J'ai aimé le méli-mélo au sujet du livre emprunté par M Carter, pour Bennett, au nom de M Wilkinson !
Les blagues sur la nourriture pour les oiseaux est sans doute plus faible...

L'aventure du "demi souverain" d'argent est plutôt bien trouvée...
M Pink est un vilain garçon de petite envergure...
Ce n'est pas la première fois que Buckeridge montre des personnages extérieurs au collège et peint leurs défauts... Vielles commères, policiers, commerçants...
Bennett a bien du mal à récupérer son bien !
Il y a deux "file rouge", la monnaie rare, et la pêche à la ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 10:00

Mouette, ton message m'a donné envie de me rafraîchir la mémoire car je ne me souviens plus exactement de la fin que tu trouves si mauvaise (je regarderai en même temps si la VO n'a pas été tronquée comme ça était souvent le cas).

Pour la mauvaise qualité des dessins, je crois d'après un autre expert en Bennett que Daniel Billon avait connu des problèmes de santé à l'époque, ce n'est pas son talent qui est en cause (voir les autres bennett). Peut-être aussi que Wilkinson n'est pas assez présent dans ce livre et un Bennett sans Wilkinson, il manque quelque chose. Mais il y a pire, c'est quand Wilkinson est dénaturé comme dans l'avant-dernier Jennings non traduit en français: "Jennings again": il ne pique plus ses colères légendaires et à un moment il "chausse ses lunettes" et l'illustrateur anglais l'a dessiné vieilli et perdant ses cheveux.

Je suis plutôt d'accord avec Serge: pas un grand cru mais pas déshonorant.

Pour l'histoire du titre, les titres anglais sont souvent des titres passe-partout: "Speaking of jennings, leave it to jennings, jennings of course, complètement interchangeables. Pendant longtemps, les traducteurs ont trouvé des titres originaux et qui collaient vraiment à chaque histoire mais pour les derniers livres traduits comme bennett n'en rate pas une ou faites confiance à Bennett, ils se sont un peu calés sur les titres anglais: inspiration en panne ou est-ce que la moins bonne qualité des derniers de la série a moins donné envie à Olivier Séchan de trouver un titre accrocheur?

Patrick

PS: merci pour ceux qui m'ont souhaité mon anniversaire hier.Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 10:07

Ah ! Oui, Patrick me fait réagir aussi pour les dessins...
Billon n'est peut-être pas le meilleur pour les Bennett !
Mais je trouve sont travail très honorable ! Je ne sais pourquoi, ses dessins, qui sont tous un peu caricaturaux, collent bien à la série Bennett... Il y a un côté "petit Nicolas" que j'aime bien. J'ai un faible pour ces illustration noir et blanc, meilleures que ses pages couleur. Ses croquis du village sont sympas, et on voit qu'il a bien lu les livres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 10:47

Je ne comprends pas trop non plus cette critique si violente des dessins (une fois de plus, les goûts et le couleurs...). Billon est certes loin d´être mon illustrateur préféré, mais je trouve que ses dessins de Bennett n´en rate pas une sont plutôt amusants. Comme Serge, je trouve qu´ils ont un air Sempé...
Et puis, il y a pire comme illustrateur de Bennett : Marie Mallard dans Bennett et sa cabane en LP. Autant la couverture est plutot réussie (Bennett est rigolo et sympa dans son petit costume de collégien), autant je trouve les illustrations intérieures laides.Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Galaxie
joyadamson

Nombre de messages : 4782
Age : 69
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 12:56

Personnellement j'adore l'histoire, mais comme dit mouette, il y a mieux comme dessins, surtout ceux qui ne sont pas en couleur, on dirait des dessins de bandes dessinées, les enfants ont le nez particulierement pointu et ils ont tous à peu pres la meme tete.


Dernière édition par joyadamson le Ven 11 Mar 2011 - 14:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 13:10

Bonjour Joyadamson,
dis-moi, tu ne pourrais pas essayer de recadrer un peu tes photos ? Avec tout leur entourage gris, elles prennent toujours énormément de place...Wink Wink
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Galaxie
joyadamson

Nombre de messages : 4782
Age : 69
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 14:49







Voila Georgina, c'est fait Wink , je commence a prendre des cours d'informatique pour etre un peu plus degourdie, avec un peu de patience, ça va venir,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 15:48

Bravo, Joyadamson. cheers J´espère que cela ne t´a pas pris trop de temps. C´est vrai que l´informatique, quand on n´a pas grandi avec, c´est toujours plus difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2182
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Ven 11 Mar 2011 - 23:58

bonjour à tous!
je suis enchantée -en toute modestie et sans l'avoir voulu- d'avoir contribué à déclencher une discussion si argumentée et accrocheuse, ça me semble bon pour un forum !
Je suis une fan des Bennett. Je leur dois mes plus beaux fous rires, je les recommande encore chaudement aux personnes, y compris adultes, qui ont besoin d'un euphorisant, et je ne me fais pas faute moi-même d'y avoir recours régulièrement. Simplement quelques-uns, et surtout les derniers, et pour l'occasion celui-ci, me semblent plus stéréotypés, avec des personnages plus pâlots, un peu usés, ainsi que certaines de leurs péripéties. Le syndrome de la série ! même si, je suis tout à fait d'accord là-dessus avec Serge, il est beaucoup, beaucoup moins prononcé que dans nombre d'autres séries, comme Puck, Shirley ou autres Susy et Tina...j'ai aussi eu l'impression que l'auteur (une question d'âge?) n'avait plus la même pêche, le même joyeux optimisme...Et j'ai juste essayé de retranscrire le plus sincèrement possible cette impression.
En ce qui concerne les illustrations, je veux bien que ce soit du parti pris de caricature, du "second degré"! les rapprocher de celles de Sempé, pourquoi pas, même si je trouve que c'est leur faire beaucoup d'honneur...mais le petit Nicolas avait dans les sept ans, non? Vraiment je ne les trouve pas dignes de la série, des personnages; quand on les compare à celles de Reschofsky, pas du dessin léché pourtant non plus, mais au service du texte, solides, pétillantes...sans parler de la beauté des illustrations anglaises, découvertes dans les pages de Patrick!
Cher Serge, je ne suis pas du tout désabusée, même en matière de lecture, d'ailleurs, alors que ce n'est pas ma série préférée, j'ai beaucoup aimé "Les Six Compagnons au gouffre Marzal", et je vais m'efforcer d'en faire un compte rendu aussi sincère, mais beaucoup plus positif!Very Happy
PS: Patrick, je saisis l'occasion, avec beaucoup de retard, de souhaiter que tu aies eu un très heureux anniversaire; j'ai visité tes analyses sur Buckeridge, hébergées par Serge, avec plaisir et passion. Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Sam 12 Mar 2011 - 8:20

A mon tour de m'expliquer mieux... Very Happy

D'abord, que la vision de Buckeridge s'assombrisse dans les derniers titres, je ne dirai pas le contraire... Mais ce n'est pas une dégradation de son travail, mais plustôt, à mon humble avis, d'une désillusion de Buckeridge sur la société ! Si Patrick a des infos ?
On verra un jour "Bennett en vacances"... on aura l'occasion d'en reparler...

Pour les dessins, je les ai attentivement regardés...
Je veux dire seulement que ces illustrations de Billon, caricaturaux, c'est sur, ont tout de même un petit côté "Bennett" que je ne déteste pas !
De vilains dessins, pour moi, ce sont par exemple ceux de Douenat pour les Cinq détectives dans la rose... Cela, c'est vraiment moche !
Après, tout est question de goûts et de connivence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2182
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Dim 13 Mar 2011 - 0:38

coucou Serge!
je n'ai pas l'intention de prolonger le débat à l'infini Wink mais juste un dernier petit mot pour dire qu'à mon avis nos points de vue se rejoignent plus qu'on ne pourrait le croire (ça me rappelle une phrase entendue que j'avais trouvée très drôle : "la musique de Wagner est bien meilleure qu'on ne pourrait le croire à l'entendre"!)
je pense moi aussi que Buckeridge avait une vision plus pessimiste de la société qu'il décrit, dans d'autres volumes les villages n'auraient pas été si tristes, le café si minable...est-ce dû, comme tu l'évoques, à des soucis de
santé, à des désillusions, et peut-être simplement ne reconnaissait-il plus le monde de son enfance?
pour les illustrations, je dois avouer que ce Douénat, tel que je le découvre dans les images envoyées par Joy, bat des records et remporte la palme...on n'est jamais trop prudent!Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2182
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Dim 13 Mar 2011 - 0:59

En fait ce n'est pas toi qui as parlé de soucis de santé, mais Patrick au sujet de Billon...ça m'apprendra à poster si tard! pan sur le bec et dodo les plumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Galaxie
fan_indien

Nombre de messages : 4473
Age : 37
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Dim 13 Mar 2011 - 8:12

Admin-Serge a écrit:
fan_indien a écrit:
Ah oui, maintenant, je comprends.
Merci, Sally et Serge, pour vos éclaircissements !

Euh, une autre question (désolé pour le hors-sujet !) : cette fois, il s'agit des histoires de Michel dans certaines desquelles on peut lire "Tu en as de bonnes, Michel/Daniel".
S'agit-il, ici, de "blagues", puisque l'adjectif est employé au féminin pluriel ? (Ces dialogues de plaisanteries à la chinoise, que je trouve très drôles, sont souvent échangés entre Michel, Daniel et Arthur.)
Merci d'avance de vos précisions.

Tu en as de bonnes !
Sous-entendu : bonnes blagues, histoires, phrases, etc.

Merci encore, Serge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Dim 13 Mar 2011 - 8:19

Sur l'état d'esprit d'Anthony, je ne pense qu'il était désabusé quand il a écrit ce livre en 1973, il avait alors 60 ans, il lui restait 30 ans à vivre et quand je l'ai vu en 2002, 2 ans avant sa mort, bien qu'affaibli physiquement, il avait encore le regard qui pétille et un an avant, quand il m'avait répondu, dans sa lettre, il s'étonnait du succès qu'avait eu une lecture qu'il avait faite en Ecosse. Je pense que la perte d'empathie avec les personnages est sans doute beaucoup plus évidente dans les deux derniers Jennings (inédits) car ils ont été écrits 15 ans après Bennett en vacances.
Anthony Buckeridge avait des convictions politiques (travailliste) qu'il ne cachait pas et il faisait parfois passer des messages dans ses livres (défense de la nature, des animaux, aide au tiers-monde). L'histoire du café minable est nécessaire pour la drôlerie de la scène (car Mortimer ne comprend pas que le directeur puisse fréquenter un tel endroit).
J'ai relu en vitesse Bennett n'en rate pas une et dans la journée, je vais essayer de poster deux extraits qui m'ont encore bien fait rire. Par ailleurs, j'ai comparé les deux fins (anglaise et française), elles sont identiques, pas de fin tronquée cette fois-ci.

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9282
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Dim 13 Mar 2011 - 8:51

Ce que tu m'apprends sur les opinions de Buckeridge me conforte dans ce que je pensais... Je comprends mieux... pourquoi j'adhère à ce qu'il fait passer dans ses livres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Georgina
Galaxie
Georgina

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Dim 13 Mar 2011 - 9:47

Je l´ai terminé !

Nous sommes tous d´accord pour dire que ce n´est pas l´un des meilleurs, mais je ne serai pas aussi sévère que Mouette.
Contrairement à d´autres romans de la série, je n´ai pas vraiment ri en le lisant, mais quand même souvent souri. C´est vrai que je suis parfois restée sur ma faim, notamment avec l´histoire des gerbilles (marrante, sans plus) ou des restes brûlés. Je pensais qu´elles seraient davantage exploitées et qu´elles mèneraient à des dénouements plus recherchés.
Cela dit, lire un Bennett est toujours divertissant et on ne s´ennuie jamais, ce qui est loin d´être le cas de certaines autres séries.
En ce qui concerne la fameuse scène du café minable, je suis tout à fait d´accord avec Patrick. Je n´y vois en rien la description d´un auteur désabusé, mais bien un contraste nécessaire avec le personnage du directeur, que Mortimer aurait plutôt attendu dans un salon de thé très chic.

Patrick, quelle chance tu as eue d´avoir rencontré Buckeridge ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   Dim 13 Mar 2011 - 13:49

Bon, je vous livre deux extraits parmi les nombreux qui m'ont encore fait rire à la relecture:

-1er extrait: après avoir vu les petites annonces affichées dans le village, Bennett suggère de proposer à tous les élèves d'utiliser ce moyen pour se débarrasser de leurs affaires devenues inutiles.

"Dans son imagination, Mortimer se représenta les scènes de désordre et d'anarchie qui troubleraient la vie paisible du collège si le plan de Bennett était mis en oeuvre... Il voyait une queue de candidats acheteurs tambourinant à la porte de leur classe en demandant à voir l'appareil photo de Briggs, et cela au beau milieu du cours de mathématiques de M. Wilkinson! Il voyait le directeur appelé cinq fois dans la matinée au téléphone, et obligé de répondre, à des philatélistes déçus, que la collection de timbres d'Atkins était déjà vendue: il voyait le couloir rempli, encore tard dans la soirée, d'une foule d'amateurs d'occasions demandant une démonstration du train électrique de Morrison...
Puis cette vision s'effaça, et Mortimer secoua la tête."

-2ème extrait: les gerbilles de Briggs ont disparu. Arrive Wilkinson qui lance un appel à tous pour les retrouver.

"M. Wilkinson connaissait peu de chose sur l'espèce Gerbillus Aegyptiacus et ne savait trop s'il identifierait ces créatures dans le cas où il les rencontrerait.
-A quoi ressemblent-elles? demanda-t-il.
Les garçons firent de leur mieux pour pallier l'ignorance de leur maître.
-Les gerbilles, m'sieur? dit Briggs. Eh bien, voyons... elles sont plus grandes que des souris, mais plus minces que des hamsters et beaucoup plus petites que des cochons d'inde.
-Ce sont des espèces de... de rats... du désert... mais pas des vrais rats, ajouta Blotwell. Un peu comme des mini-écureuils, en format réduit, si vous voyez ce que je veux dire? Elles s'assoient sur leurs pattes de derrière, comme les écureuils, mais n'ont pas une queue en panache...
-Non, pas comme des écureuils!... plutôt comme des kangourous, mais beaucoup plus petits, corrigea Binns. Enormément plus petits, même, et elles ne sautent pas aussi haut...
-On prononce gerbilles avec un g comme girafe, mais il y a des gens qui disent gue, comme gorille... Non pas qu'elles ressemblent à des gorilles ou à des girafes! Elles ont d'abord le cou très court et...
-Silence! mugit M. Wilkinson. Il avait posé une question très simple, et en réponse il était mitraillé par une série d'absurdités sur des souris format réduit, des mini-écureuils, des kangourous qui ne sautaient pas et des girafes au cou raccourci. Ta-ta-ta! Typique chez ces garçons! pensait-il."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bennett n'en rate pas une   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bennett n'en rate pas une
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos livres du mois :: Le "Bennett" du mois-