Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les droits d'auteur et vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 0:51

Euh Corso, tu fais une croisade anti-téléchargement de base ou j'ai mal compris ? (sinon, oui, on est tous d'accord, Scribd c'est maaaal, blablabla... )
Si ce n'est pas le cas, tu m'excuseras ce qui suit, n'est-ce pas ? Very Happy

Franchement je ne vois pas trop bien ce que ce type de débat viendrait faire ici, sur un sujet dont la seule prétention est de donner aux fans de Blyton/Bonzon la possibilité d'accéder à des textes originaux en texte intégral (vieux de 60 ou 70 ans pour la plupart).

Textes qu'il est compliqué de se procurer d'occasion (car pour cela il faut cibler les EO voire les premières rééditions, et parfois à quels prix !).

Textes qu'il est tout simplement impossible d'acheter en librairie puisqu'ils ont quasiment tous été sabotés des deux côtés de la Manche lors des rééditions successives. La faute évidemment à nos chers petits éditeurs adorés qui préfèrent brasser des sous au détriment du respect de l'oeuvre (que nous défendons haut et fort, nous, sur ce forum !)

Textes qu'il est également très difficile de se procurer en bibliothèque (le comble !), la principale occupation des "pseudos bibliothécaires" étant de jeter à la benne tout ce qui sent la poussière (et je caricature à peine). Même sur Paris, ce n'est vraiment pas folichon du tout en ce qui concerne les livres pour enfants des années 50-60, à part évidemment l'Heure Joyeuse (mais qui n'autorise que la consultation sur place).

Sans lecteurs-collectionneurs-passionnés-nostalgiques-ou-pas, cette littérature (du moins en France), serait juste morte et enterrée depuis bien longtemps, faute de pouvoir être transmise !


Donc bon, le droit d'auteur il a bon dos...
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8976
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 10:14

J'ai mes idées la dessus !
Je suis un ennemi acharne du droit d'auteur actuel, de Hadopi, de tout cela !
Comment accepter que le droit d'auteur dure 70 à 100 ans ? Cela est-il juste ?
Cela est-il équitable ?
Dans le domaine des brevets, (techniques, industriels...) c'est 20 ans, ou moins !
Si le droit d'auteur est si mal accepté, c'est qu'il est profondément injuste.
Voilà un bon article qui résume cela mieux que moi :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/03/22/injustes-droits-d-auteurs_1673723_3232.html

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2500
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 10:38

Bonjour,

Oui, en lisant cet article on peut en effet se demander à qui vont réellement les droits d'auteurs et si celà bénéficie réellement à la création.

Je m'étais insurgé contre ce site qui demande de l'argent pour autoriser le téléchargement d'oeuvres qui ne lui appartiennent pas.

Mais en y réfléchissant un peu plus je me demande si je ne me trompe pas.

Comme le dit Maryland, ce sont des livres que nous ne pouvons plus acheter en librairie (mis à part 7/8 dont Corso nous a donné la liste).

Donc restent les vide greniers et autres bouquinistes. Dans ces deux cas les ayant droits ne touchent rien.

Ce commerce n'enrichi que les vendeurs et bouquinistes, faut-il leur réclamer des droits d'auteurs ? ce serait ridicule. Pourtant ils s'enrichissent eux aussi en vendant des livres dont les auteurs ne leur ont pas cédé les droits, donc en spolliant les ayant droits également.

D'un côté on râle et on trouve normal l'autre. Incohérent !

J'ai beaucoup aimé le parallèle entre les bateaux et les avions transatlantiques.... vraiment un très bon exemple.

Bref, je révise donc ma position.

Que quelqu'un ou qu'une société fasse de l'argent sur des livres qui de toutes les façons ne peuvent plus représenter le moindre intéret financier pour l'auteur ou les ayant droits, ne me semble plus aussi scandaleux qu'hier.

Il faudrait trouver une solution cohérente à tous les supports et à toutes les méthodes de vente.

Et jusqu'à quand un auteur peut toucher des droits ? et ses ayants droits ? quel intéret pour l'oeuvre d'être bouclée dans un placard sans aucune édition en vente.

Difficile de trancher.

Un peintre qui vend ses toiles ne touche plus rien lorsque l'acheteur revend à son tour... les héritiers de Van Gogh ne touchent rien lorsque une toile se vend actuellement des millions...

Et jusque quand est-on héritier ? enfants ? petits enfants ? neveux et nièces, arrières petits enfants ? voie directe ou indirecte, jusqu'à quel rang ?

Pas facile, hein ?

Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2325
Age : 44
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 10:57

maryland a écrit:
Euh Corso, tu fais une croisade anti-téléchargement de base ou j'ai mal compris ? (sinon, oui, on est tous d'accord, Scribd c'est maaaal, blablabla... )
Si ce n'est pas le cas, tu m'excuseras ce qui suit, n'est-ce pas ? Very Happy

Franchement je ne vois pas trop bien ce que ce type de débat viendrait faire ici, sur un sujet dont la seule prétention est de donner aux fans de Blyton/Bonzon la possibilité d'accéder à des textes originaux en texte intégral (vieux de 60 ou 70 ans pour la plupart).

Textes qu'il est compliqué de se procurer d'occasion (car pour cela il faut cibler les EO voire les premières rééditions, et parfois à quels prix !).

Textes qu'il est tout simplement impossible d'acheter en librairie puisqu'ils ont quasiment tous été sabotés des deux côtés de la Manche lors des rééditions successives. La faute évidemment à nos chers petits éditeurs adorés qui préfèrent brasser des sous au détriment du respect de l'oeuvre (que nous défendons haut et fort, nous, sur ce forum !)

Textes qu'il est également très difficile de se procurer en bibliothèque (le comble !), la principale occupation des "pseudos bibliothécaires" étant de jeter à la benne tout ce qui sent la poussière (et je caricature à peine). Même sur Paris, ce n'est vraiment pas folichon du tout en ce qui concerne les livres pour enfants des années 50-60, à part évidemment l'Heure Joyeuse (mais qui n'autorise que la consultation sur place).

Sans lecteurs-collectionneurs-passionnés-nostalgiques-ou-pas, cette littérature (du moins en France), serait juste morte et enterrée depuis bien longtemps, faute de pouvoir être transmise !


Donc bon, le droit d'auteur il a bon dos...

Maryland, je suis contre les sociétés commerciales qui se font de l'argent sous le couvert de "mettre gratuitement la culture à disposition de tout le monde". Généralement la marge qu'ils se font est supérieure à celle du droit des auteurs ou des ayants-droit.

Je reste dans la droite ligne de mon discours sur la numérisation des œuvres et ses dérives PAR QUI QUE CE SOIT.

http://livres-d-enfants.conceptbb.com/t1652p30-projet-de-numerisation-des-oeuvres-indisponibles?highlight=numerisation

Tu veux lire les manuels de lecture de Bonzon en texte intégral? Ils n'ont pas varié d'un iota et sont toujours édités:

http://www.delagrave-edition.fr/Search_Result.cfm?keywords=bonzon&niveauCategID=&MatiereCategID=&x=0&y=0

En les commandant chez ton libraire de quartier, chez un bouquiniste, sur un site de vente en ligne neuf ou d'occasion ou directement chez l'éditeur chacun peut satisfaire ses appétits de lecture.

Quant au "bon dos" du droit d'auteur, je ne le connais pas. Je connais juste Jacques et Isabelle que j'apprécie Wink.

Je suis d'accord avec toi sur le fait que ce genre de débat n'a pas sa place ici (il relève de la sphère juridique). Je propose d'ouvrir un post ailleurs pour ne pas polluer l'analyse des œuvres de Bonzon & Blyton.

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Corso
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2325
Age : 44
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 11:42

speleo26 a écrit:
Bonjour,

Oui, en lisant cet article on peut en effet se demander à qui vont réellement les droits d'auteurs et si celà bénéficie réellement à la création.

Je m'étais insurgé contre ce site qui demande de l'argent pour autoriser le téléchargement d'oeuvres qui ne lui appartiennent pas.

Mais en y réfléchissant un peu plus je me demande si je ne me trompe pas.

Comme le dit Maryland, ce sont des livres que nous ne pouvons plus acheter en librairie (mis à part 7/8 dont Corso nous a donné la liste).

Donc restent les vide greniers et autres bouquinistes. Dans ces deux cas les ayant droits ne touchent rien.

Ce commerce n'enrichi que les vendeurs et bouquinistes, faut-il leur réclamer des droits d'auteurs ? ce serait ridicule. Pourtant ils s'enrichissent eux aussi en vendant des livres dont les auteurs ne leur ont pas cédé les droits, donc en spolliant les ayant droits également.

D'un côté on râle et on trouve normal l'autre. Incohérent !

J'ai beaucoup aimé le parallèle entre les bateaux et les avions transatlantiques.... vraiment un très bon exemple.

Bref, je révise donc ma position.

Que quelqu'un ou qu'une société fasse de l'argent sur des livres qui de toutes les façons ne peuvent plus représenter le moindre intéret financier pour l'auteur ou les ayant droits, ne me semble plus aussi scandaleux qu'hier.

Il faudrait trouver une solution cohérente à tous les supports et à toutes les méthodes de vente.

Et jusqu'à quand un auteur peut toucher des droits ? et ses ayants droits ? quel intéret pour l'oeuvre d'être bouclée dans un placard sans aucune édition en vente.

Difficile de trancher.

Un peintre qui vend ses toiles ne touche plus rien lorsque l'acheteur revend à son tour... les héritiers de Van Gogh ne touchent rien lorsque une toile se vend actuellement des millions...

Et jusque quand est-on héritier ? enfants ? petits enfants ? neveux et nièces, arrières petits enfants ? voie directe ou indirecte, jusqu'à quel rang ?

Pas facile, hein ?

Spéléo

PRÉCISION IMPORTANTE : C'est l' EDITEUR qui verse le DROIT D'AUTEUR et non pas le commerçant (quel qu'il soit).

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8976
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 12:12

Je ne suis pas complètement d'accord !
J'ai dit nettement ce qui me déplait !
Le droit d'auteur est trop long ! D'ou la comparaison avec un brevet industriel ou autre qui s'achève après 20 ans !
Ensuite, tout le monde peut le copier, s'en inspirer
jardinier, je parlerai du Round-up, de l'horrible Mosanto ! Il a été protégé un certain temps ! Et se vendait un prix d'or !Maintenant, mois de 20 ans après, (et encore, je crois que c'est moins) on le copie pour dix fois moins cher !
Idem pour les médicaments génériques !
Seuls les droits d'auteur artistiques ne meurent qu'après 70 à 100 ans !
C'est terriblement injuste ! Des films des années 50, des livres, sont toujours protégés ! Et un vieux classique inexploité se vend en DVD encore très cher !

C'est injuste !

Si l'un de vous meurt, vos héritiers hériteront de vos acquis, de votre patrimoine, de tout ce que vous aurez acheté !
Ils n'hériteront pas de votre "travail" Il meurt avec vous, vos enfants ont a travailler pour a leur tour s'enrichir !

Quand nous naissons, nous, avons nous déjà des revenus qui tombent ou tomberont à leur mort parce que nos parents ont travaillé ?

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Corso
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2325
Age : 44
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 13:45

ERREUR : En France, la retraite d'un défunt (droit acquis par le travail d'une personne) se transmet à sa veuve. C'est la pension de réversion. Même si elle ne dure pas 70 ans après la date de décès du titulaire, on ne va pas la supprimer en partant de ce raisonnement? Wink

Si l'on part de ton raisonnement, Serge (sur l'inégalité entre les travailleurs, que je partage), il vaudrait donc mieux pirater les oeuvres d'auteurs morts plutôt que d'auteurs vivants? Question

Un peu plus concernant le commerce généré par Scribd:

http://www.actualitte.com/actualite/monde-edition/economie/scribd-lance-scribd-store-l-itunes-du-livre-pour-les-createurs-10500.htm

Une œuvre n'est pas un travail, c'est une création de l'esprit:

http://www.ac-reims.fr/datice/legislation/propintellect/droit%20auteur/oeuvre.htm

Les lois sont ce qu'elles sont : le reflet de notre société, des hommes que nous avons élus (ou non) et qui les ont rédigées et votées (ou non).

Celles et ceux qui veulent changer les lois peuvent le faire :
- par les urnes (c'est la bonne période, non?)
- par le lobbying auprès de nos élus

Je pense que le débat pourrait être prolongé sur ces sites pour celles et ceux qui le veulent:

http://www.sgdl.org/

http://www.sacd.fr/

Vous pouvez leur écrire. Vous me direz quelle réponse vous a été apportée?
Merci Wink

Serge, peux-tu basculer ce débat dans une autre section du forum?
Je retourne à ma lecture des livres de P.-J.Bonzon...

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8976
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 14:49

D'abord, je ne sais pas tirer "une partie" d'un sujet pour le mettre ailleurs...
Puis ce n'est pas un sujet sur Bonzon, je crois, mais sur Blyton et Scribd....

Que la veuve hérite par la pension de réversion de son mari, rien de plus normal ! Surtout si elle a été femme au foyer ! Pour les enfants, ils peuvent se brosser ! (et de plus cette somme est très inférieure au salaire du mari)
Comparer cela aux droits d'auteurs pour les enfants, les petits enfants et plus, non !
Liberté Égalité, Fraternité !

On a créé ce droit d'auteur au temps de Beaumarchais !
Le monde a changé !
S'il n'y avait que moi; les auteurs toucheraient un droit pendant 20 ans ! Assez pour se faire des cou*****s en or... Ensuite, domaine public !
Mieux, je pense que des auteurs ayant des idées progressistes, devraient eux-même le proposer ! Je refuse la distinction concernant les oeuvres de l'esprit ! et le travail dit manuel !

Les enfants de auteurs, réalisateurs, etc. n'ont qu'a faire comme leurs parents, travailler pour avoir de l'argent et être célèbres !

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Corso
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2325
Age : 44
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 15:06

Admin-Serge a écrit:
D'abord, je ne sais pas tirer "une partie" d'un sujet pour le mettre ailleurs...
Puis ce n'est pas un sujet sur Bonzon, je crois, mais sur Blyton et Scribd....

Je parlais de Bonzon car les textes présentés sur scribd sont toujours édités contrairement à ce qu'on peut le croire. Et puis je connais Jacques et Isabelle, contrairement à Chorion, l'entreprise qui gère les droits de Blyton (et d'Agatha Christie, Simenon...).



Admin-Serge a écrit:
Que la veuve hérite par la pension de réversion de son mari, rien de plus normal ! Surtout si elle a été femme au foyer ! Pour les enfants, ils peuvent se brosser ! (et de plus cette somme est très inférieure au salaire du mari)
Comparer cela aux droits d'auteurs pour les enfants, les petits enfants et plus, non !
Liberté Égalité, Fraternité !

On a créé ce droit d'auteur au temps de Beaumarchais !
Le monde a changé !
S'il n'y avait que moi; les auteurs toucheraient un droit pendant 20 ans ! Assez pour se faire des cou*****s en or... Ensuite, domaine public !
Mieux, je pense que des auteurs ayant des idées progressistes, devraient eux-même le proposer ! Je refuse la distinction concernant les oeuvres de l'esprit ! et le travail dit manuel !

Les enfants de auteurs, réalisateurs, etc. n'ont qu'a faire comme leurs parents, travailler pour avoir de l'argent et être célèbres !

Tous les auteurs (et ayants-droit d'auteurs) ne sont pas riches au point d'avoir des "c... en or" (opération non remboursée par la Sécurité Sociale et les mutuelles, dois-je le préciser lol! )!

Ne généralisons pas. La lecture de cet article est utile:

http://www.facebook.com/note.php?note_id=148049965227917

Il n'y a pas d'un côté les "riches auteurs" et de l'autre les "pauvres lecteurs".
L'inverse existe aussi.


_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8976
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 15:54

Je sens venir une bataille de liens ! Very Happy

Corso a dit :
Il n'y a pas d'un côté les "riches auteurs" et de l'autre les "pauvres lecteurs".

Vrai, comme il y a des travailleurs qui ne gagnent pas assez avec un emploi a mi-temps... alors, ils ont deux, trois emplois !
Pourquoi un auteur serait-il différent d'un autre humain !
Cesbron, Signol, ont beaucoup écrit ! Ils ont (ont eu) un autre emploi en plus ! Par honnêteté !
Ceux là sont des grands...

Pour ceux qui n'ont pas percé, ou n'ont pas la même chance ou le même talent... et bien ils font deux métiers...

On les connait ceux qui pleurent pour le droit d'auteur...
Ils y en a même qui militent pour le droit d'auteur à 95 ans, et même... éternel !

http://www.bibliofrance.org/index.php?option=com_content&task=view&id=451

Ici, on voit de grands noms de la chanson qui se font du mouron !


Citation , (mais lire l'article)
http://www.tetedequenelle.fr/2010/03/droit-dauteur-mal-tourne/

On peut légitimement se poser la
question puisque le droit d’auteur pendant l’intégralité de la vie de
l’auteur est acquis depuis le début.

Il faut arrêter d’etre dupe. Cette
histoire de droit d’auteur post mortem n’est qu’un prétexte pour les
ayants droits (autrement appelés lobbies) pour augmenter la durée
pendant laquelle ils jouissent d’un droit de propriété exclusif sur des
oeuvres qui seraient autrement accessibles publiquement et gratuitement.
L’horreur.

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8976
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 16:04

Des droits et des devoirs ?
sans blague !
http://www.numerama.com/magazine/20563-de-la-legitimite-du-droit-d-auteur-et-du-domaine-public.html

Cela aussi, c'est pas mal !
http://www.fredreillier.com/droits-dauteur/droit-dauteur-et-internet-le-grand-debat/

Et ça !
http://centrebombe.org/anti-sacem.html

(Musique, cinéma, éditeurs, même combat !)




**********
Le droit d’auteur a été créé
pour les affairistes
pas pour les artistes.
Bientôt, Il deviendra
obsolète.

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Corso
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2325
Age : 44
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 21:05

Admin-Serge a écrit:

Pourquoi un auteur serait-il différent d'un autre humain !
Cesbron, Signol, ont beaucoup écrit ! Ils ont (ont eu) un autre emploi en plus ! Par honnêteté !
Ceux là sont des grands...

Pour ceux qui n'ont pas percé, ou n'ont pas la même chance ou le même talent... et bien ils font deux métiers...

Plus de liens. Que du pur jus de crane.

Un auteur est un être humain.
Tu cites Cesbron et Signol qui ont eu un emploi et ont écrit en même temps "par honnêteté".
Ensuite, tu parles de ceux qui n'ont pas percé : "ils font deux métiers".

Je ne comprends pas... Si Cesbron, Signol ou même Pennac (auteurs que j'apprécie) ont eu un emploi + touché des droits d'auteur, on pourrait alors dire qu'il y avait un appât du gain, une facilité due à la "sécurité de l'emploi" (prof, fonctionnaire territorial, etc.).

Le talent d'un auteur se mesure, à priori, par le nombre de ses lecteurs (je ne parle pas d'acheteurs). Un grand auteur est, pour moi, celui qui met sa vie ou sa sécurité quotidienne en péril par le contenu de ses écrits ou, justement, en mettant en jeu sa sécurité financière.

Quant au droit d'auteur à 95 ans, cela est bien sûr absurde!

Je trouve TRES intéressant l'article "Le droit d'auteur a-t-il mal tourné?" que tu as cité.

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8976
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 21:28

Bon disons que chacun restera sur sa vision des choses...Very Happy

Je pense que le droit d'auteur tel qu'il a été est mort !
Aujourd'hui, il faut que les œuvres tombent dans le domaine public plus vite, sinon, la guerre sera éternelle entre les défenseurs des droits d'auteur et ceux qui pensent qu'aujourd'hui il faut faire autrement ! Et PERSONNE NE GAGNERA !

J'ai pris l'exemple de Sgnol et Cesbron car j'aime tous leurs écrits... et tu es bien placé pour savoir que ce sont des vrais livres de papier que je possèdes, achetés neufs, (droit d'auteur) ou d-occase, (DA payé par le 1er acheteur.)


Disons le clairement, je veux bien payer une licence globale pour pouvoir télécharger une musique, un film un livre ! Et que le fruit de cette licence aille aux auteurs, (je dis bien aux auteurs, pas aux intermédiaires !)

Et puis a chaque fois que tu achètes une clé USB, un DD, un PC, un smartphone, un CD ou DVD vierge,etc. tu paies déjà pour le préjudice causé aux auteurs... Ou va cette argent ?
On paie pour compenser, et on ne peut pas télécharger...

Mais bon, je ne développe pas plus : les arguments, bien causants, sont dans les liens que j'ai donnés !

Note qu'il y a déjà chez les auteurs certains qui l'ont compris...

Position des syndicats d’artistes


Les deux syndicats d’interprètes et musiciens en France sont l’ADAMI
et la SPEDIDAM. Ces deux organismes se sont prononcés en faveur
d’unautorisation téléchargement libre en échange d’une redevance versée
par les fournisseurs d’accès à l’Internet.

Le Nouvel Obs a fait sensation
en publiant un appel intitulé ” libérez la musique “, qui a recueilli en
moins d’un mois 40 000 signatures dont celles de Manu Chao, Matthieu
Chedid, Mickey 3D, Jean-Louis Aubert, Bénabar, Dominique A, Yann
Tiersen, Ariel Wizman, José Bové, Noël Mamère, Ségolène Royal, Dominique
Voynet, Marie-Georges Buffet. En réaction à la condamnation par les
tribunaux d’internautes se livrant au téléchargement illégal, ils
appellent à l’ouverture d’un vaste débat sur la question du
téléchargement.


Le droit d'auteur génère l'inégalité, non en fonction du talent du
compositeur, mais en fonction de l'investissement financier de la
distribution, autrement dit, de la vente mondiale de l'oeuvre et de son
financement publicitaire. Le choix de l'oeuvre plébiscité n'est jamais
du choix des consommateurs, ni du compositeur, mais du distributeur. Le
« matraquage » d'une chanson n'est jamais du choix des auditeurs, ni de
la radio, mais des investisseurs-distributeurs qui payent. Le pouvoir
est entre les mains de ceux qui payent donné par ceux qui veulent être
payés. Les chiffres des publications des meilleures ventes sont toujours
manipulés en fonction du bénéfice désiré.


Nous savons grâce aux chiffres publiés que plus de 99% des auteurs professionnels ne gagnent pas leur vie avec leurs droits d'auteur.
Ce que nous disons : c'est que le Droit d'Auteur profite aux
exploitants, pas aux auteurs qui se font exploiter dans le jeu financier
du Droit d'Auteur.

N'est-il pas étrange que les principaux
concernés : les auteurs, ne soient pas consultés par l'édification de
lois antitéléchargement libre de leurs propres œuvres ?
Nous,
les artistes qui ne se vendent pas (sans prix), refusons d'être le
prétexte à la répression et à la persécution policière du public
,
répression qui profite à la minorité parasitaire des politiciens et
maîtres des finances des conglomérats oligarchiques qui s'enrichissent
sur notre travail de création et exploitent nos œuvres à nos dépens.
STOP. Le droit d'auteur devrait donner les moyens dont les artistes ont
besoin pour réaliser leurs œuvres : ce qui n'a jamais été le cas. Le droit d'auteur interdit plus qu'il ne permet : c'est en ce sens que son exploitation est une escroquerie : un vol. Le droit d'auteur n'empêche pas de copier ni de reproduire, le droit d'auteur permet de taxer les copies et les reproductions. Plus il y a de copies et de reproductions et plus le gain est grand.


Les auteurs sont le prétexte à la création d'un impôt sur l'écoute des musiques enregistrées. Il faut savoir que sur environ 128 000 auteurs, compositeurs et éditeurs membres de la SACEM seul 1% des auteurs « gagnent » au-delà d'un SMIC par mois.
Dans ces 1% règne une majorité d'auteurs et de compositeurs morts dont
leurs œuvres sont « gérées » par les maisons d'édition (absorbées par
les conglomérats multinationaux très gourmands) qui encaissent ces
droits au détriment des auteurs. L'exemple le plus flagrant est le
Boléro de Maurice Ravel qui au-delà de 70 années après la mort du
compositeur continue à enrichir sa maison d'édition et la SACEM de
droits abusivement usurpés. Les droits (qui dans ce sens ne sont que des commandements ou ordonnances à payer)
ont envahi le domaine public en se nommant : droits d'exécution où le
musicien croit qu'en plus de son cachet il va recevoir des droits
propriétaires pour son exécution : ceci par l'intermédiaire de sociétés
comme l'ADAMI et la SPEDIDAM. Le même type d'escroquerie est réalisé par
ce qui est nommé « Congés-Spectacle », une autre société parasite qui
engrange des bénéfices sur le dos des artistes. Vous ne pouvez
pas imaginer le nombre impressionnant de sociétés parasites qui
profitent du travail des artistes créateurs et dont ceux-ci ne retirent
aucun bénéfice
: seulement des miettes en surplus pour maintenir les auteurs dans la croyance que "leur" musique payée fait vivre son auteur.
L'exploitation des droits d'auteurs est une entreprise tellement
juteuse pour les exploitants (pas pour les exploités) qu'on a beaucoup
de mal à se figurer les sommes colossales que produit la vente de
musiques enregistrées et dupliquées (les sommes ne sont jamais
divulguées, car elles dépassent l'entendement : aux États-Unis 1er PIB,
en France la SACEM est la 1ère entreprise aux bénéfices les plus élevés :
sa matière première ne coûte rien, elle est fournie par la bêtise des
exploités).


Tout le texte ici :
http://centrebombe.org/anti-sacem.html

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.


Dernière édition par Admin-Serge le Ven 23 Mar 2012 - 8:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Nic
Maternelle
Maternelle
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 66
Localisation : BDR
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 22 Mar 2012 - 22:46

petite parenthèse , hors sujet , mais pas vraiment :



je n'avais pas 15 ans et on m'a offert : "vous verrez le ciel ouvert" de G.CESBRON...ce fut un grand coup de coeur....

il est toujours là, dans mes rayonnages ....



et dans mon coeur.......)



Nic Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mar 27 Mar 2012 - 20:24

Mince, j'ai créé un nouveau sujet et je ne suis pas au courant ! Wink
Je comprends que la discussion ait été séparée en deux sujets distincts, mais pourquoi le 1er sujet a-t-il été verrouillé ? Question
Je mets le lien vers le début de la discussion, histoire d'avoir le contexte de départ :
http://livres-d-enfants.conceptbb.com/t2490-lire-enid-blyton-sur-scribdcom



Pour faire suite à la discussion :


Non je ne remets pas le principe de droit d'auteur en cause. Seulement il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte que la loi est devenue complètement inadaptée et ne répond absolument pas aux enjeux actuels, si ce n'est pour préserver quelques intérêts particuliers (Serge a bien résumé ma pensée). En ce sens je pense beaucoup de mal des éditeurs/ayants droits qui s'arc-boutent comme des morts de faim pour protéger la poule aux oeufs d'or, même si c'est pour rendre une oeuvre merveilleuse inaccessible au public (c'est malheureusement assez courant pour ce qui est du cinéma).

Oui les méthodes de Scribd sont plus que douteuses, on est tous d'accord là-dessus, mais très naïvement je pensais qu'on parlerait des livres, de leur accessibilité, du respect du texte original, au lieu d'entamer un débat sur le droit d'auteur. Mais pourquoi pas.

Pour revenir à notre chère Enid Blyton (et cela peut s'appliquer à tous les auteurs dont nous discutons sur le forum), est-ce normal, que par la faute des éditeurs (anglais et français), les lecteurs soient aujourd'hui largement privés de ses textes originaux ?
Est-ce normal qu'une oeuvre ait le droit d'être mutilée, sous prétexte que les ayants droits ont donné leur accord ?
Est-ce normal que le nom d'un auteur devienne non seulement une marque, mais une marque sous laquelle on puisse éditer tout et n'importe quoi ? (du Voilier, par exemple...)

Ces questions me semblent nettement plus importantes que ce débat stérile et hypocrite sur le droit d'auteur dont le seul enjeu est évidemment l'argent, pas le droit moral !!! Les ayants-droits sont d'ailleurs les premiers à trahir ce droit moral pour mieux faire sonner le tiroir caisse.


Corso : je ne savais pas que les manuels scolaires de Paul-Jacques Bonzon étaient toujours édités, j'en suis même très surprise, et merci pour l'info.
Sais-tu si ils sont réellement toujours utilisés en classe ? Et si c'est le cas, de quoi as-tu peur ? Crois-tu qu'un instit irait télécharger un pdf pour le photocopier à x exemplaires plutôt que de commander chez l'éditeur les x livres nécessaires à ses x élèves ?

Cela dit, c'est une goutte d'eau dans l'océan : pour ce qui est de tous les romans de PJB, soit ils ne sont plus réédités, soit ils ont été défigurés.

D'ailleurs, pour ce qui est des livres des Six Compagnons édités dans Les Classiques de la Rose, sais-tu qui a autorisé cette infâme trahison envers le texte original ?
Ne me dis pas que la famille Bonzon a donné son accord, ça me paraîtrait complètement impensable !!!


Ensuite, si l'on veut parler de droit d'auteur jusqu'à l'absurdité, le site de Serge ne serait-il pas dans l'illégalité la plus complète par rapport à toutes les couvertures/illustrations reproduites sans l'aval de qui que ce soit ? Par exemple, wikipédia a tranché la question : les illustrations de produits culturels (livres, disques, etc...) y sont strictement interdites. Est-ce cela que l'on veut ? Une culture emprisonnée, inaccessible, où la menace d'aller croupir en prison se dresse à chaque fois qu'on a le malheur de prononcer le nom de tel ou tel auteur ? (là, dessuite, je pense à la mascarade des plus cyniques perpétrée par les ayants droits de Hergé)


Moi je suis au contraire très heureuse d'avoir découvert tous ces livres en ligne et d'avoir pu les partager avec vous, parce que cela veut dire qu'ils vivent encore : des passionnés les ont lus et les ont aimés au point d'avoir envie de les faire connaître, et ils ont pris sur leur temps pour les scanner et les mettre gratuitement à disposition des lecteurs du monde entier. On est là à des années lumières de la politique de numérisation de masse de Google et consort (après, la politique de Scribd de se faire de l'argent là-dessus, c'est évidemment scandaleux).

Et pour moi c'est vraiment la plus belle marque de respect envers un auteur, que de transmettre son oeuvre d'une façon ou d'une autre, quand les canaux "conventionnels" ont totalement démissionné !

Donc oui, le droit d'auteur, en ce qui concerne nos chers auteurs pour enfants (oubliés pour la majorité, starisés pour quelques uns), il a bon dos ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Nic
Maternelle
Maternelle
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 66
Localisation : BDR
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mar 27 Mar 2012 - 20:41



quel avocat persuasif !!!



moi, je suis bien d'accord avec ce que tu développes avec bcp de brio !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2325
Age : 44
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mer 28 Mar 2012 - 8:06

Je suis d'accord avec toi sur plusieurs points:
- "les méthodes de scribd sont plus que douteuses" (comme tu le dis si bien).
- le droit moral de certaines œuvres a été dévoyé au profit de la rentabilité.
- le droit d'auteur doit être réformé car l'apparition du support numérique le met en péril. Un auteur, de son vivant, doit être rémunéré pour ses créations car il faut bien qu'il paye son logement, ses factures, mange, se soigne. La sécurité sociale n'est pas la même pour lui, tout comme notre bonne vieille retraite.

Je ne suis pas d'accord avec toi sur ces points:
- reproduire une couverture ou un extrait, TOUT EN CRÉDITANT SES SOURCES, rentre dans le droit de "citation". Le choix inverse de Wikipedia s'explique par la volonté de ne pas faire de la marchandisation ou de la publicité. Ce qui est tout à son honneur.
- un ayant-droit peut autoriser certaines modifications d'une œuvre car c'est lui qui en possède le droit (Lapalissade). Tout dépend quelle modification, dans quelle proportion... Bien souvent, c'est l'éditeur qui le propose, en expliquant que le texte risquerait de sortir du catalogue sans ces modifications...

Nous sommes tous d'accord:
- Nous aimons nos auteurs de livres d'enfants et nous les défendons becs en ongles.

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
tali
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 65
Localisation : france
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mer 28 Mar 2012 - 10:05

Bonjour,



Ne croyez vous pas que plus on lit, y compris sur scribd, plus on a envie de lire et donc d'acheter des livres ou e livres et que l'on devrait considérer tout ce qui favorise la lecture comme un atout pour tous?

J'ai rencontré un jour une libraire qui "pestait" contre les bibliothèques parceque les gens, pour elle, achetaient moins de livres......Oui, oui c'est vrai!!elle était jeune et de bonne foi!

Tout le monde n'a pas les moyens d'acheter des livres mais on peut développer l'appétit des livres. Je crois que l'on a besoin d'un gros changement parce que si l'on continue comme maintenant, avec l'évolution ulta rapide de notre société , le livre est mort! Alors "Vive le livre" mais il faut se bouger.



Pour Corso: Je n'ai pu acheter que 2 livres de lecture de bonzon ré édités et à des prix que je trouve très chers. Les illustrations intérieures sont en noir et blanc, est ce normal? Je pense qu'ils sont aussi plus fragiles que les premiers, dommage! Je les utilise qd même pour mon petit-fils...J'ajoute que j'ai connu Bonzon, écrivain scolaire, par notre site.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1628
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mer 28 Mar 2012 - 15:16

Citation :
Les illustrations intérieures sont en noir et blanc, est ce normal?
D'après ce que j'ai vu sur scribd, les livres d'origine ont des illustrations pleine page ou demi page :

- couleur pour le CP
- couleur + différents "sepia" (marron, rouge, vert, bleu, jaune, etc) pour le CE
- différents sepia pour le CM

Ca correspond d'ailleurs à une idée de l'époque : la couleur pour les petits, le monochrome sérieux pour les grands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tali
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 65
Localisation : france
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mer 28 Mar 2012 - 16:59

Merci Pat.



Les miens sont brochés(reliures très faiblardes), couvertures couleur mais illustrations intérieures en noir et blanc (Dupuy et Simon) pour CP et CE1....donc il y a eu des modifications, dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1628
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mer 28 Mar 2012 - 17:24

Exemple d'illustrations couleur CP :
http://www.scribd.com/doc/47096049/Bonzon-J-P-Le-chateau-de-Pompon

Exemple d'illustrations couleur + sepia CE :
http://www.scribd.com/doc/74656881/Bonzon-J-P-5-La-Maison-Aux-Mille-Bonheurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2325
Age : 44
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mer 28 Mar 2012 - 19:23

Pat a écrit:
Citation :
Les illustrations intérieures sont en noir et blanc, est ce normal?
D'après ce que j'ai vu sur scribd, les livres d'origine ont des illustrations pleine page ou demi page :

- couleur pour le CP
- couleur + différents "sepia" (marron, rouge, vert, bleu, jaune, etc) pour le CE
- différents sepia pour le CM

Ca correspond d'ailleurs à une idée de l'époque : la couleur pour les petits, le monochrome sérieux pour les grands.

Tu as très bien expliqué cette "hiérarchisation" des couleurs.

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
Corso
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2325
Age : 44
Localisation : Isère, France
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mer 28 Mar 2012 - 19:37

tali a écrit:
Bonjour,



Ne croyez vous pas que plus on lit, y compris sur scribd, plus on a envie de lire et donc d'acheter des livres ou e livres et que l'on devrait considérer tout ce qui favorise la lecture comme un atout pour tous?

J'ai rencontré un jour une libraire qui "pestait" contre les bibliothèques parceque les gens, pour elle, achetaient moins de livres......Oui, oui c'est vrai!!elle était jeune et de bonne foi!

Tout le monde n'a pas les moyens d'acheter des livres mais on peut développer l'appétit des livres. Je crois que l'on a besoin d'un gros changement parce que si l'on continue comme maintenant, avec l'évolution ulta rapide de notre société , le livre est mort! Alors "Vive le livre" mais il faut se bouger.



Pour Corso: Je n'ai pu acheter que 2 livres de lecture de bonzon ré édités et à des prix que je trouve très chers. Les illustrations intérieures sont en noir et blanc, est ce normal? Je pense qu'ils sont aussi plus fragiles que les premiers, dommage! Je les utilise qd même pour mon petit-fils...J'ajoute que j'ai connu Bonzon, écrivain scolaire, par notre site.

Plus on lit, plus on a envie de lire effectivement.

Mais je le redis : pour ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter des livres neufs, on peut les acheter chez des bouquinistes, dans des boutiques solidaires (Emmaüs, etc.), dans des vide-greniers... ou encore les lire gratuitement sur place en bibliothèque.

Si l'on excepte la bnf qui fait payer à l'entrée, TOUTES LES BIBLIOTHÈQUES DE FRANCE SONT GRATUITES ET LIBRES D’ACCÈS. Seul l'ABONNEMENT pour emprunter un livre est payant.

Les bibliothèques ont acheté le livre qu'elles prêtent contre un abonnement (dérisoire), créent des emplois (bibliothécaires, animateurs), maintiennent un lieux ouvert de culture qui permet aussi de recevoir en hiver un public victime de la solitude ou du froid.

Les sociétés comme scribd qui mettent en ligne des livres ne les ont pas achetés, font des profits et ne participent pas à l'effort de notre société ou pays car elles sont bien souvent basées dans des paradis fiscaux ou des pays accordant des taxes plus que réduites pour attirer les sociétés qui ne cherchent que le bénéfice. Ces sociétés là n'en ont rien à foutre de l'être humain et de son bien-être.



Notre société ne peut plus continuer à se déshumaniser de la sorte. Au-delà des livres, croyez-vous SÉRIEUSEMENT, que TOUT passsera par Internet? Vendre, acheter... Se rencontrer par internet et après? la fécondation par internet? Voilà qui ravira les geeks...



Mettons de l'humain dans notre société. Voilà qui nous emmène encore à faire un sujet qui mérite le déplacement.

_________________
Le site de référence sur les Six Compagnons:
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paul-jacques-bonzon.fr/
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2039
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Mer 28 Mar 2012 - 23:37

On ne m'a pas sonnée mais je suis à cent pour cent d'accord avec la sonnette d'alarme de Corso - tout en comprenant le raisonnement de Tali - et à deux cents pour cent quant au paragraphe sur les bibliothèques.... et sur ce point c'est réconfortant de voir un libraire de surcroît (plutôt !) jeune s'exprimer de la sorte .

cheers

Je ne suis sans doute pas très objective car pour moi lire un livre sur un écran n'est pas lire... c'est autre chose, de beaucoup plus froid. Et je préfère chercher des années un livre que je ne trouverai peut-être jamais, comme je ne réaliserai jamais toutes mes envies, parce que c'est la vie humaine, que de le voir défiler sur un écran. Maintenant j'admets fort bien d'autres points de vue et d'autres pratiques, mais sans les partager !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les droits d'auteur et vous   Jeu 29 Mar 2012 - 0:39

Corso a écrit:

Je ne suis pas d'accord avec toi sur ces points:
- reproduire une couverture ou un extrait, TOUT EN CRÉDITANT SES SOURCES, rentre dans le droit de "citation". Le choix inverse de Wikipedia s'explique par la volonté de ne pas faire de la marchandisation ou de la publicité. Ce qui est tout à son honneur.
- un ayant-droit peut autoriser certaines modifications d'une œuvre car c'est lui qui en possède le droit (Lapalissade). Tout dépend quelle modification, dans quelle proportion... Bien souvent, c'est l'éditeur qui le propose, en expliquant que le texte risquerait de sortir du catalogue sans ces modifications...

Pour le droit de citation, je veux bien te croire (j'y ai même cru très longtemps), mais alors comment les ayants droits d'Hergé s'y prennent-ils pour faire interdire des ouvrages qui se bornent à utiliser ce fameux droit de citation ? Ça m'a toujours épatée qu'ils aillent en justice pour faire interdire d'obscures brochures autoéditées par des collectionneurs pointus et tirées à 300 ou 500 exemplaires. Question

Pour les ayants droits, j'exprimais juste ma désapprobation par rapport au fait qu'ils trahissent l'oeuvre dont ils ont hérité. Je trouve ça triste qu'ils aient le droit de faire ça, quelques soient leurs raisons.

Sinon, tu ne m'as pas répondu au sujet des livres de lecture et de la nouvelle édition des Six Compagnons. Hachette aurait fait pression sur la famille Bonzon ? (sans vouloir créer une polémique, bien sûr, mais il n'y a aucune raison qu'on évite le sujet non plus)



Concernant les livres numériques, je tiens à le dire haut et fort, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé, et lorsque je me tourne vers eux c'est soit par défaut, soit pour faire des recherches rapides (par exemple retrouver un passage précis sans passer 3 heures à relire le livre). Je suis d'ailleurs très reconnaissante à celui ou celle qui a mis en ligne la version belge de Deux jumelles en pension, et je serai encore plus heureuse le jour où j'aurai la chance de dénicher ce livre d'occasion. Ce qui ne fait pas avancer le schmilblick : l'argent que j'y consacrerai ne rapportera rien aux libraires ni aux ayants droits, mais ira probablement garnir la bourse d'une mère de famille sur un vide grenier, ou bien d'un e-vendeur particulier.

Sinon je ne sais pas si vous connaissez, mais en Angleterre il y a un éditeur très chouette qui s'appelle Girls Gone By Publishers et qui s'est spécialisé dans la réédition des classiques de la littérature enfantine du XXème siècle, avec textes originaux et illustrations d'époque. Bien sûr, ces rééditions s'adressent plus aux lecteurs nostalgiques qu'aux enfants d'aujourd'hui. Et même si ce sont des paperbacks (adieu, sublimes jaquettes), les livres sont vraiment soignés, et c'est autrement plus réjouissant d'acheter ce genre de rééditions où l'on sent un éditeur passionné par ce qu'il fait, que de subventionner en pure perte les entreprises de démolition (Hachette, pour ne pas le citer).
C'est comme cela que j'ai pu me procurer plusieurs livres de Lorna Hill trop rares ou trop chers sur le marché d'occasion. Si j'avais pu les dénicher avant en téléchargement "douteux" mais gratuit, j'en aurai profité, si j'avais pu les trouver en ebook payant, ça aurait été niet (faut pas déconner quand même !), quoi qu'il en soit j'aurais quand même acheté ces belles rééditions papier. Comme quoi, quand on respecte un tant soit peu le lecteur...

Bien sûr, les éditeurs français ne s'inspireront jamais de ce brillant exemple, ils sont trop frileux...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les droits d'auteur et vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Livres d'enfants - Discussions générales-