Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maroussia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delan

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 61
Localisation : Roubaix
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Maroussia   Mar 22 Jan 2013 - 18:57

Parmi mes premiers souvenirs de jeunesse, mes premières vraies émotions de lecture figure le livre de P.J. STAHL: "Maroussia".
Je l'avais lu dans la bibliothèque verte avec des illustrations magnifiques de Jacques Poirier.
En fait, je l'avais emprunté à la bibliothèque de ma classe ( j'étais en CM1, en 8ième, comme on disait alors) et l'émotion avait été si forte que j'étais allé immédiatement me l'acheter pour le relire aussitôt.
Quelqu'un se souvient-il de ce livre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Maroussia   Mar 22 Jan 2013 - 22:27

Bonsoir Delan !

C'est amusant car je viens de demander à contede notre nouvelle membre ukrainienne si Maroussia était connu et publié dans son pays, en lui disant combien pour plusieurs d'entre nous c'était un souvenir marquant... ma madeleine personnelle, je l'ai trempée dans la collection R&O Souveraine avec des illustrations de Pierre Le Guen. J'aimais beaucoup ces images mais il me semble maintenant que leur fraîcheur enjouée contrastait avec la fin si dramatique et la rendait plus cruelle encore... et bien sûr inattendue à l'issue de la première lecture. J'ai éprouvé un choc similaire, comme beaucoup certainement, en lisant L'Eventail de Séville (je ne pense pas faire de dévoilements gênants car ce sont de grands classiques !).

D'ailleurs serait-ce morbide si nous faisions un sujet "nos premières larmes littéraires" (donc Bambi ne compte pas sauf si on avait lu le livre avant) ? Pour ma part ce serait "Le Petit Cheval Blanc" de Paul Fort; nous l'apprenions en classe et le sort si injuste de ce petit cheval m'emplissait d'une tristesse infinie.

Pour en revenir à notre Maroussia, je ne savais pas à l'époque que ce mystérieux P.J. Stahl (aussi mystérieux qu'Enid Blyton ou "Caroline Quine"!) était le pseudonyme de Hetzel, l'éditeur de Jules Verne; et encore moins qu'il s'était approprié en l'"adaptant" le texte d'une écrivaine ukrainienne Marko Vovtchok, comme il s'est approprié Les Patins d'Argent ou Les Quatre Filles du docteur March...mais du moins ces livres ont retrouvé depuis leur vraie signature !

Ce qui ne gâche en rien au contraire le charme de Maroussia une belle et déchirante histoire, qu'on n'oublie pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinejill
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1785
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Maroussia   Mer 23 Jan 2013 - 5:17

Bonjour et bienvenue Delan,

Comme Mouette, j'ai adoré Maroussia ! Qu'est-ce que j'ai pu pleurer à la fin! J'en garde un merveilleux souvenir. Si merveilleux qu'il m'arrive même parfois d'en parler encore à mon mari (il n'y a pas si longtemps d'ailleurs) . Je l'ai toujours quelque part dans ma bibliothèque mais je ne l'ai jamais relu de peur d'être déçue! Cela ma désole lorsqu'un de mes livres qui m'avait touchée ou paru merveilleux enfant perd de son charme à la relecture avec ses yeux et ce vécu d'adulte qui me font regretter d'avoir grandi et envier Peter Pan !

Je n'ai pas , par contre le souvenir d'images gaies Mouette! D'ailleurs la couverture me semble plutôt mélancolique voire inquiétante, surtout dans le regard de Maroussia ! Par contre j'avais le souvenir d'un visage plus harmonieux et plus lumineux, comme quoi ('Question')...Il faudra quand même que j'essaie de regarder les illustrations mais le "beau soldat" de mes dix ans risque lui aussi d'avoir perdu de son charme ('Rolling Eyes') !
Pourquoi pas un sujet sur nos premières larmes de jeunes lecteurs(trice) c'est une bonne idée Mouette !j('')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delan

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 61
Localisation : Roubaix
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Re: Maroussia   Mer 23 Jan 2013 - 7:40

Ce que tu dis sur la déception qui nous attend parfois à la redécouverte d'un souvenir d'enfance est très vrai.
Notre mémoire a tendance à embellir et idéaliser. Relu avec les yeux (et les désillusions) de l'adulte, ce qui nous avait semblé être formidable peut paraître banal ou naïf.
Je n'ai pas non plus relu Maroussia. Le livre est là dans ma bibliothèque au milieu de milliers d'autres. Mais j'en garde un souvenir très vif. Pas tant de l'histoire elle-même dont j'ai oublié bien des détails mais surtout de l'émotion que m'avait apporté cette lecture.
Si je me rappelle bien, à la fin, l'auteur s'adresse en son nom au lecteur, c'est à dire à moi. Et je crois que cette démarche, cette empathie, est pour beaucoup dans l'intensité de l'émotion que j'ai ressenti alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tali
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 65
Localisation : france
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Maroussia   Mer 23 Jan 2013 - 12:38

Bonjour,



Cinéjil, si tu n'as pas le souvenir de la "Maroussia" de Delan, c'est peut-être parceque ton livre n'avait pas la même couverture....Mon BV a des illustrations de J.Batet et la couverture est tout à fait différente.



Pour ce qui est de nos "premières larmes littéraires", je détestais pleurer donc j'évitais les livres qui finissaient mal Smile. Bambi et Histoire d'un ballon rouge me faisait pleurer et donc je me cachais. Quant à "La case de l'oncle Tom", j'ai fini par m'en "débarrasser" en le donnant!

Ma grand-mère, qui lisait mes livres, me réclamait des livres tristes ce que je ne comprenais absolument pas. Elle me disait que lire des livres tristes lui montrait qu'il y avait plus malheureux que soi.....Une philosophie comme une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delan

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 61
Localisation : Roubaix
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Re: Maroussia   Mer 23 Jan 2013 - 13:58

Il existe il est vrai d'autres couvertures pour d'autres éditions qui n'ont pas ce même aspect dramatique:
Une autre BV plus récente

Rouge et Or:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sensy21
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1845
Age : 44
Localisation : DIJON
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: Maroussia   Mer 23 Jan 2013 - 21:47

Tout d'abord, je suis d'accord pour un sujet sur nos premières larmes littéraires!

Ensuite, j'ai honte, mais je ne connais pas Maroussia. Seulement de nom, je ne sais même pas de quoi cela parle....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Maroussia   Mer 23 Jan 2013 - 22:04

Puisque ni Cinejill ni Tali ni Sensy ne jugent le sujet trop morbide, on décide que trois juges suffisent comme pour F. C. et on ouvre le sujet !
Rendez-vous dans la pièce à côté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinejill
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1785
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Maroussia   Jeu 24 Jan 2013 - 0:30

Sensy,
Craignant les défaillances de ma mémoire , je te donne ce lien pour un aperçu très sommaire du sujet :

http://www.livrenpoche.com/livre/Maroussia/38932_1286219.html

et le texte intégral ici , si tu veux te faire une idée avant de l'acheter :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5530561f


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Maroussia   Jeu 24 Jan 2013 - 10:16

Bonjour,
Je ne connaissais Maroussia que de nom.
J'ai lu vos discussions et du coup, celà m'a donné envie de le lire, j'en ai deux exemplaires, dans ma bibliothèque mais rangés parmis les quelques livres de mon épouse.

imprimé en 64 chez ODEJ. avec sur couverture cristal impression or : Un livre club junior.
adaptation de A.Dupuis, illustrations de V.Varouin. ces dernières d'un style différent de ce que j'ai l'habitude de voir dans des livres de jeunesse font en fait très bien, elles font soviétiques. Dans mon imaginaire en tout cas.
Les pleines pages couleurs font plutôt enfantines. Elles ne sont pas très détaillées.
Et le second exemplaire :

adaptation de J.Perrot cette fois, mais pas de nom d'illustrateur.
J'ai donc lu avec grand plaisir cette histoire.
Je comprends fort bien que les jeunes qui le lisent, ou vous qui l'avez découvert enfants ayez pu pleurer à chaudes larmes à la fin.
J'ai moi même eu quelques poussières dans les yeux.....;-)
Et bien je suis très content de l'avoir lu, même à mon âge. J'ai beaucoup apprécié.
Bien sur que l'histoire est un peu connotée, on y glorifie les nobles sentiments, la famille, l'honneur, la patrie ! le sacrifice de sa vie pour sa patrie est largemnt évoqué et justifié. Tout le monde trouve bien de mourrir pour une noble cause, personne ne discute, ni les pères ni les mères ni même les Babouchkas.
Et donc, pour moi qui savait comment celà devait se terminer, je n'ai pas été surpris de cette fin.
Il vaut mieux avoir des martyrs que des idées pour défendre une cause.
La fin est assez lyrique : élévation d'un Kourgane (tumulus funéraire). Création d'un monastère.
Un bien beau livre, il faudrait savoir quelle est la date de sortie de la première édition. La France devait avoir traversé une période de guerre pour sanctifier de tels sentiments dans le livre. Je n'ai pas cherché, je pense çà, tout bêtement.
Un livre qu'il faut avoir lu.
Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinejill
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1785
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Maroussia   Jeu 24 Jan 2013 - 12:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Maroussia   Jeu 24 Jan 2013 - 13:15

Merci Cinejil,
très instructif.... on voit que Hetzel s'est assez facilement introduit dans la peau de l'auteur véritable, Voltzoff (orthographe douteuse je m'en excuse, je l'écris phonétiquement).
Donc il reçoit un texte en mauvais français (c'est ce qu'il dit) et se l'attribue assez vite sans trop de remords..... en l'yant réécrit, (c'est ce qu'il dit.
Connaissant les capacités en langue étrangère des peuples slaves, je suis dubitatif.... certains de mes amis polonais parlent mieux français que moi.... mais bon, passons.
Il refait la même chose avec les patins d'argents.....
OUH !!! le vilain bonhomme !!!
Et j'apprends donc que ce texte avait pour but de faire réagir les alsaciens et les lorrains..... je me doutais bien qu'il y avait là un puissant appel du pied.
Encore Merci,
Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maroussia   Jeu 24 Jan 2013 - 15:33

speleo26 a écrit:
OUH !!! le vilain bonhomme !!!
Pourquoi, je ne vois pas. Hetzel a pris un pseudo et il n'a pas caché l'auteur original.

Et, est-ce qu'il faut mieux avoir un succès local avec son nom/ pseudo ou un plus grand succès même si on est mis en retrait Question Question
Revenir en haut Aller en bas
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Maroussia   Jeu 24 Jan 2013 - 15:45

Bonjour,
Ma foi, je ne vois pas les choses tout à fait comme çà.
Le nom de Hetzel (Stahl) devrait être qualifié d'adaptateur, metteur en forme.... alors que voit-on actuellement ???
Le nom de Stahl seul. Le véritable écrivain n'est pas nommé. Ni en petit, ni en grand ni rien !
Lit bien tout l'article donné par Cinejil, tu verras que ce monsieur a fait deux fois la même chose pour Maroussia et pour les patins d'argent.
Mais bon, celà ne change plus rien aujourd'hui. Ils sont morts tous les deux, n'empêche que celà me chagrinne que le véritable auteur de ces magnifiques textes n'aient même pas leurs noms en tout petit dans les éditions d'aujourd'hui.
Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Maroussia   Jeu 24 Jan 2013 - 15:48

Oscar a écrit:
Et, est-ce qu'il faut mieux avoir un succès local avec son nom/ pseudo ou un plus grand succès même si on est mis en retrait Question Question

Tu aurais peut-être raison ? je dis bien peut-être ? si tu répondais honnêtement et sans chercher sur Internet la réponse à la question suivante :

Quel est le nom du véritable auteur de Maroussia ?

Si tu en connais le nom, alors d'accord, il n'a rien perdu.

Mais comme déjà moi je ne le connais pas en l'ayant lu il y a deux heures.....

Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maroussia   Sam 26 Jan 2013 - 19:46

En voilà un lien instructif ! Merci Cinejil.

Le cas Maroussia est bien complexe, et ce serait sans doute vain de l'aborder sans considérer pleinement le contexte de l'époque, sans oublier le couple auteur/éditeur que formaient Marko Vovtchok (précisons que c'est une femme) et P.-J. Hetzel, et la relation "incestueuse" que ce dernier a entretenu avec son poulain : avec sa double casquette d'éditeur/écrivain, ça devait être sacrément dur d'exister à ses côtés ! De nos jours cette façon de travailler fait presque froid dans le dos : l'auteur était clairement dépossédé de son oeuvre, d'une façon ou d'une autre, mais à l'époque, et surtout en ce qui concerne les livres pour la jeunesse, l'auteur n'était rien, absolument rien, tout juste un tâcheron. Il n'y a qu'à voir avec quel acharnement la Comtesse de Ségur a dû batailler avec Hachette pour toucher des droits d'auteur et faire évoluer le statut d'auteur !

Bref, bien avant Maroussia, Vovtchok et Hetzel ont "collaboré" ensemble sur des traductions françaises, avec "remaniements" d'Hetzel. Maroussia se situe dans cette logique, ce n'est qu'un cas parmi d'autres. Le contexte qui entoure la paternité de ce livre semble être tout à fait hors du commun à première vue, alors qu'en fait il est d'une affligeante banalité. Tout le monde se fiche d'ailleurs complètement des précédentes publications de Marko Vovtchok chez Hetzel, parfois co-signées, parfois ne portant que le nom de Vovtchok ou de Stahl. Pourquoi donc s'indigner du sort de Maroussia ?

Et peut-on vraiment poser sur cette histoire un regard juste, tout en s'encombrant de concepts très relatifs, très volatiles, comme cette sacro-sainte "propriété intellectuelle", qui, je suppose, agit comme un miroir très déformant ?

Et si Hetzel avait publié le manuscrit tel quel, l'oeuvre serait-elle devenue un classique et serions-nous en train d'avoir cette discussion ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maroussia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maroussia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Livres d'enfants - Discussions générales-