Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4451
Age : 36
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Lun 5 Fév 2007 - 11:35

Rappel du premier message :

J'ignore combien d'entre nous possédons ce titre, toujours est-il que celui-ci est parmi l'un des Bennett les plus faciles à trouver.
Donc si vous l'avez relisez-le et venez vite en discuter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
snarkhunter
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 53
Localisation : France, région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Ven 16 Déc 2016 - 13:18

... Jusqu'à cet instant, je n'avais pas réalisé que le titre français de ce roman pourrait fort bien être une allusion à une série de nouvelles de Maurice Leblanc, mettant évidemment en scène Arsène Lupin : "L'agence Barnett et Cie" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hervé 41
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1685
Age : 54
Localisation : blois
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mar 20 Déc 2016 - 22:48

@ Snarkhunter j'y avais pensé aussi.
bon je viens d'en finir la relecture. j'ai redécouvert avec plaisir tout l'univers de Linbury ,de Dumhanbury ,des compétitions avec le collège de Bracebridge.
j'ai retrouvé Bennett,Morty,Briggs,Morrison,binns junior,atkins mes amis.
les profs Mr Carter et les inversions de syllabes de Mr Wilkinson lol! P120 : " Tous les volumes de la bibliothèque ont été coupés". Euh!.. Je veux dire" toutes les coupes de la bibliothèque ont été volées"
j'ai bien aimé la lapalissade de Briggs p75
Binns junior interpelle Briggs à propos des lumières de l'annexe, réponse de Briggs: Bien sûr! j'ai même été le premier à le savoir! grogna Briggs écœuré. C'est un peu fort! Les gars ne sont même pas capables de fermer leur bec! Moi je le sais parce que c'est Bennett lui-même qui me l'a dit,et il me l'a dit parce que j'étais le seul à qui il pouvait faire confiance. Maintenant tout le monde est dans le secret ,même les bizuts comme toi! Et qui l'a dit à tout le monde  ? C'est toi ! glapit Binns junior d'une voix triomphante.
Je ne l'ai raconté qu'a Atkins... ce n'est pas tout le monde! protesta Briggs non sans raison. lol!

Petite blague de Bennett Dont le livre de latin "Le latin des commençant" devient "Le Lapin des commerçants"



Mais à part ça c'est vrai que ce livre manque un peu de rytme et  est un peu en dessous des autres ,on peux considérer (pour ma part) que GIGI a en partie raison ,adieu veaux ,vaches cochons caramels mous du pari  .
Mais en y réfléchissant je me dis que pour bien comprendre Buckeridge ,il faut en lire plusieurs pour s'imprégner des personnages ,de l'ambiance du collège (je me souviens avoir eu du mal au début avec Malory school parce que je n'arrivai pas cerner les caractères des filles. Et quand on connais les personnages à fond le comique fonctionne mieux
il faut aussi avoir la nostalgie de l'ambiance  de  l'internat ,ce qui ne doit pas être le cas de Gigi lol!  trop jeune ,beaucoup trop jeune.......... pour avoir pratiqué l'internat.


Dernière édition par hervé 41 le Ven 23 Déc 2016 - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9055
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mer 21 Déc 2016 - 8:01

Perso, je trouve tous les Bennett d'un niveau presque équivalent.
Il y a une raison à cela, Chaque volume ne raconte pas une histoire, mais DES histoires, liées entre elles !

Dans un même volume, il peut y avoir l'une des histoire meilleur que les autres...
Je relis actuellement "un ban pour Bennett"...
J'en suis page 93...
On peut considérer qu'il y a déjà dans ce titre plusieurs mini histoires...
- La découverte d'un hamster, et les qui quiproquos qui vont avec.
- Les professeurs se goinfreraient en cachette !
- L'histoire de la tête coincée de Bennett, et tous les malheurs qui en découlent pour Wilkinsson...
-De la deuxième en découle une autre : le garçons projettent un repas secret au dortoir...

On peut donc apprécier une de ces mini-histoire plus que les autres...
Alors, assez difficile pour moi de juger un volume dans son ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4483
Age : 68
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mer 21 Déc 2016 - 11:11

Moi je recommence à lire les "Bennett" par le premier, " Bennett au collège", mais en fait, j'ai déjà lu toute la série, il y a 3 ans peut-être plus, je ne sais plus, mais je me rappelle que ça me faisait éclater de rire, eh ben, idem, ça recommence, cette nuit, en relisant le livre, j'ai attrapé des fous rires à n'en plus finir, je ris peut-être facilement, mais qu'Est-ce que ça fait du bien de pouvoir ainsi s'évader de ces tristes temps....
Donc j'ai presque finis le quatrième chapitre, je n'en dis pas plus car ce Bennett est déjà dans le forum du mois, et après je relirai Bennett et cie.
A propos, je n'ai aucune nostalgie de l'internat, parce que je n'y suis jamais allée, mais je crois pas que ça ne m'aurez plus ...... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9055
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mer 21 Déc 2016 - 11:47

Je crois qu'il ne m'arrive jamais de rire en lisant...
Et pourtant, je savoure l'humour...  Au plus fort, je dois sourire... Very Happy

L'avantage des Bennett, justement parce que ce sont des "multi histoires", l'ordre n'est pas très important...
Quand je parle de relecture, ce n'est pas une, deux fois, mais dix foix, 20 fois...
Et beaucoup plus pour par exemple les Club des cinq...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9055
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mer 21 Déc 2016 - 11:50

Pour ceux qui voudraient découvrir les Bennett, il y a cette page de mon site...Tous les titres n'y figurent pas, mais cela peut aider à choisir.


http://serge-passions.fr/Bennett_resumes_detailles.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
gigi
Cours moyen
Cours moyen
avatar

Nombre de messages : 659
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mer 21 Déc 2016 - 17:28

hervé 41 a écrit:

Mais à part ça c'est vrai que ce livre manque un peu de rythme et  est un peu en dessous des autres ,on peux considérer (pour ma part) que GIGI a en partie raison ,adieu veaux ,vaches cochons caramels mous du pari  .

Ah ! cheers Au moins un membre qui partage un peu mon avis ! Ouf, rassurée je suis.

Ta franchise t'honore, Hervé, car tu aurais pu dire que j’ai tort juste pour gagner le pari et obtenir enfin ces caramels mous au sel de Guérande que tu convoites depuis des mois ! lol!  


hervé 41 a écrit:
Il faut aussi avoir la nostalgie de l'ambiance  de  l'internat ,ce qui ne doit pas être le cas de Gigi lol!  trop jeune ,beaucoup trop jeune.......... pour avoir pratiqué l'internat.

Bien vu ! Je n’ai pas connu l'internat ... Dieu merci ! car les deux seules amies de mon âge à avoir été pensionnaires (l'une était la fille du maire d'une petite ville), en sont sorties traumatisées par le processus de déshumanisation et de désensibilisation en vigueur dans leur établissement à visée élitiste. Ce n'était pas l'ambiance du pensionnat de Bennett ou celui des sœurs Parker ! Very Happy

A t'entendre, Hervé, on dirait que tu a été à l'internat toi aussi. Very Happy  Pourtant, tu as l'air ... normal.   lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hervé 41
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1685
Age : 54
Localisation : blois
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Ven 23 Déc 2016 - 21:35

Ouuups. J'ai corrigé mon post j'avais écrit "le pain des commerçants" au lieu du" lapin des commerçants" c'est pas le même effet comique lol! .





@Gigi

Bien vu ! Je n’ai pas connu l'internat ... Dieu merci ! car les deux seules amies de mon âge à avoir été pensionnaires (l'une était la fille du maire d'une petite ville), en sont sorties traumatisées par le processus de déshumanisation et de désensibilisation en vigueur dans leur établissement à visée élitiste. Ce n'était pas l'ambiance du pensionnat de Bennett ou celui des sœurs Parker !
C'est pas le bagne quand même ,il y a pire.........

A t'entendre, Hervé, on dirait que tu a été à l'internat toi aussi.   Pourtant, tu as l'air ... normal.   lol!

Oui j'ai eu de la chance ,je n'ai fais que 5 ans d'internat ,dont  2 ans à 52 KM de la centrale de chinon,1 an à 137 km de celle Fessenheim et 2 ans à 180 KM de la centrale de Civaux mais j'ai pas de séquelles   juste quelques tics parfois .
L'internat c'est l'école de la vie en communauté d'ailleurs dans Bennett ,nous voyons bien qu'il existe une grande camaraderie entre les élèves de l'internat ,Briggs ,Mortimer ,Atkins ,Morisson et Bennett alors q'il y a une moins grande complicité avec les élèves externes Blotwel et Rumbelow (si mes souvenirs sont bons).Tu remarqueras au passage la dextérité pour sortir du hors sujet et revenir dans les rails du sujet .
H.S flûte ,je croyais que nous étions dans "Bennett prend le train" lol!  Dont je suis en pleine relecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4451
Age : 36
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Sam 24 Déc 2016 - 16:57

gigi a écrit:
Ça y est, j'ai enfin terminé la lecture de mon tout premier "Bennett" : L'Agence Bennett et Cie.

Je sais que je vais décevoir les fans de la série (nombreux sur le forum Very Happy ), mais je me suis ennuyée. J'ai même eu du mal à terminer le livre. Et je n'ai pas ri une seule fois, alors qu'on m'avait assuré que ça allait être désopilant.

Horreur et damnation ! C'est pas Dieu possible ! Jamais je n'aurais pensé que l'on aurait pu s'ennuyer à lire un Bennett. Même les personnes dépourvues du sens de l'humour ne peuvent s'empêcher de rire des mésaventures de Bennett. Qui plus est, la qualité des histoires bennetiennes ne change pas d'un titre à l'autre. Cela dit, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Enfin, si tu n'as pas trouvé agréable la lecture de ce roman, c'est bien ton droit !  

gigi a écrit:
Suis-je normale ? Very Happy

Et pourquoi pas ? On aime ou on n'aime pas, c'est aussi simple que cela. Quoique... j'avoue que j'ai du mal à me faire à ta déception. Perso, je regrette qu'après t'avoir mis l'eau à la bouche, tu sois restée sur ta faim avec ton premier Bennett. C'est vraiment dommage. En tout cas, merci à toi de nous avoir fait part de ton retour d'expérience.  

gigi a écrit:
Le style du début du roman m'a rappelé le célèbre roman d'humour anglais Trois hommes dans un bateau (dont j'ai lu la version intégrale pour adultes). Je crois bien qu'Anthony Buckeridge copiait le style de Jerome K. Jerome (mais il ne doit certainement pas être le seul à l'avoir fait).

Ci-dessous les versions jeunesse du livre en question :


J'ai en ma possession la mouture R&O SOUVERAINE.

gigi a écrit:
Comme j'ai acheté quatre autres titres de cette série, je vais donner une nouvelle chance à notre ami Bennett et à son sympathique copain Mortimer. Car peut-être L'Agence Bennett et Cie est-il le titre le moins bon de la série ?

Comme je l'ai déjà dit plus haut, la question ne se pose pas, pour la bonne raison que tous les BENNETT se valent.

gigi a écrit:
J'ai lu consciencieusement les avis postés précédemment dans ce fil, mais des cinq intervenants, personne n'a donné son avis sur ce roman. Donc lô pô pu savoir que ce que les fans de Bennet ont pensé de L'Agence Bennett et Cie.

Il serait intéressant de nous dévoiler les raisons pour lesquelles ce livre ne t'a pas emballée. Enfin, si le coeur t'en dit... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gigi
Cours moyen
Cours moyen
avatar

Nombre de messages : 659
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Ven 6 Jan 2017 - 14:36

fan_indien a écrit:
Horreur et damnation ! C'est pas Dieu possible ! Jamais je n'aurais pensé que l'on aurait pu s'ennuyer à lire un Bennett. Même les personnes dépourvues du sens de l'humour ne peuvent s'empêcher de rire des mésaventures de Bennett. Qui plus est, la qualité des histoires bennetiennes ne change pas d'un titre à l'autre. Cela dit, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Enfin, si tu n'as pas trouvé agréable la lecture de ce roman, c'est bien ton droit !  

Il serait intéressant de nous dévoiler les raisons pour lesquelles ce livre ne t'a pas emballée. Enfin, si le coeur t'en dit... Wink


Fan_indien, quand as-tu lu L'Agence Bennett et Cie pour la dernière fois ?  Very Happy
Surtout, ne te fie pas aux souvenirs que tu en gardes ; les souvenirs enjolivent tout !

Tu veux bien relire ce roman ? Après quoi, nous pourrons en discuter en long en large et en travers.

P.S. Je suis en train de lire Bennett dans le bain, c'est dire si je fais des efforts pour tenter de me rallier aux fans de Bennett. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4451
Age : 36
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Lun 16 Jan 2017 - 16:58

gigi a écrit:
fan_indien a écrit:
Horreur et damnation ! C'est pas Dieu possible ! Jamais je n'aurais pensé que l'on aurait pu s'ennuyer à lire un Bennett. Même les personnes dépourvues du sens de l'humour ne peuvent s'empêcher de rire des mésaventures de Bennett. Qui plus est, la qualité des histoires bennetiennes ne change pas d'un titre à l'autre. Cela dit, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Enfin, si tu n'as pas trouvé agréable la lecture de ce roman, c'est bien ton droit !  

Il serait intéressant de nous dévoiler les raisons pour lesquelles ce livre ne t'a pas emballée. Enfin, si le coeur t'en dit... Wink


Fan_indien, quand as-tu lu L'Agence Bennett et Cie pour la dernière fois ?  Very Happy
Surtout, ne te fie pas aux souvenirs que tu en gardes ; les souvenirs enjolivent tout !

Tu veux bien relire ce roman ? Après quoi, nous pourrons en discuter en long en large et en travers.

P.S. Je suis en train de lire Bennett dans le bain, c'est dire si je fais des efforts pour tenter de me rallier aux fans de Bennett. Very Happy

Hello Gigi ! 
Quand est-ce que j'ai lu ce livre pour la dernière fois ? Ma foi, il doit y avoir de cela une 10aine d'années au moins. Je n'en garde pas moins un excellent souvenir. Mais je ne demande qu'à le relire, ce bouquin, rien que pour me faire plaisir, Laughing et m'imprégner de l'ambiance de ce collège anglais, mais aussi pour pouvoir ensuite en discuter avec toi. Juste le temps de le bouquiner, et je suis à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4451
Age : 36
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mer 18 Jan 2017 - 10:17

@gigi : J'ai entamé hier soir la lecture de "L'agence Bennett et cie". Et bien m'en a pris, car dès les premières pages, les reparties des garçons m'ont fait rire aux éclats. La scène où Bennett propose à Mortimer de filmer ce dernier au ralenti pendant qu'il potasse son exo de math, et où le second réplique au premier, du tac au tac, qu'il en ferait de même, mais en accéléré, quand l'autre serait en train d'engloutir son petit déjeuner, est d'une drôlerie irrésistible.

Ensuite, tout le chapitre III dans lequel nos deux acolytes prennent l'horloger de Libury pour un cambrioleur me paraît d'un comique achevé. Surtout que tous deux croient vraiment qu'ils sont sur la piste d'un malfaiteur. Le petit conciliabule qu'ils tiennent dans la haie, en pleine filature du pseudo-voleur, c'est également fort cocasse. Je te recopie le passage en question :
Ils venaient d'arriver à un tournant de l'allée, quand Bennett empoigna soudain le bras de Mortimer et le poussa dans l'épaisse haie d'ifs.
"Chut ! murmura-t-il. Pas de bruit ! Je le vois !
- Où donc ? demanda nerveusement Mortimer.
- Là-bas. Il vient de tourner le coin, tout au bout de l'allée."
Mortimer s'extirpa de la haie et retira des aiguilles qui lui avaient glissé dans le cou.
"Pourquoi parles-tu à voix basse ? demanda-t-il. Il est au moins à deux cents mètres et, s'il a tourné le coin, il ne peut plus nous voir.
- Il faut quand même être très prudent, dit Bennett, en adoptant le ton et l'expression du parfait détective. (...)

Alors là, je peux t'assurer, gigi, que je n'ai pu m'empêcher de m'esclaffer. Mais à la lecture de la fin du chapitre, là où la filature de nos deux petits bonshomme prend fin, j'ai ri à gorge déployée. Voici ce à quoi je fais allusion :  
Le village de Linbury se trouvait à un petit kilomètre du collège du même nom, mais après avoir parcouru encore une centaine de mètres, Mortimer fit une suggestion :
"Et si nous cessions de marcher sur la pointe des pieds ? demanda-t-il. C'est fatigant, et je me fais un peu l'effet d'être une danseuse étoile.
- D'accord, dit Bennett en retombant sur ses talons avec un soupir de soulagement. Je pense qu'à cette distance, il ne peut pas nous entendre."
M. Higgins, étant très dur d'oreille, ne les aurait pas entendus même s'ils avaient dansé derrière lui en sabots.
 
Nouvelle et belle cascade de rires ! Il suffit de se représenter la scène pour se rendre compte à quel point elle est burlesque. lol!
Le chapitre IV réserve aussi son lot de (fou) rires. Bennett invite Morty à monter la garde devant la boutique de M. Higgins tout en adoptant une allure dégagée. Le pauvret ayant un mal énorme à prendre un air naturel, les passants se retournent sur lui. Il n'en faut pas plus pour que le garçon commette une nouvelle gaffe.
Mortimer commença à descendre la rue à grandes enjambées, puis, comprenant qu'il était dans l'erreur, il fit de petits pas prudents comme un chat sur le rebord d'une gouttière. Après cela, il s'efforça de marcher le nez en l'air, mais les gens commençaient à lui jeter des regards soupçonneux. Il précipita alors son allure, lançant en avant pied droit et bras droit, puis pied gauche et bras gauche. Deux ou trois fois, il tenta d'inverser le mouvement, sans y parvenir. Quand, après un parcours vraiment difficile, il atteignit enfin l'abreuvoir, il constata qu'il avait été trop absorbé pour songer à regarder à l'intérieur de la boutique.  
Ce qui lui vaut un commentaire pas très flatteur de la part de Bennett, qui le traite tour à tour de guignol et de kangourou. Cette remarque désobligeante, le pauvre Morty - avouons-le - ne l'a vraiment pas volée, car il vient de fait de se livrer à des excentricités.

Décidément, le pauvre Morty n'est pas au bout de ses peines, cet après-midi-là. Chargé par son ami de faire le guet devant la boutique de l'horloger, il se transforme en artiste-peintre pour la circonstance. Tout en s'acquittant de sa mission, il doit dessiner l'abreuvoir situé près de la fameuse boutique pour se donner une contenance. Seulement, l'intéressé n'étant pas particulièrement doué pour le dessin, il craint que son oeuvre ne soit pas très ressemblante pour le cas où des badauds curieux de son manège viendraient jeter un coup d'oeil par-dessus son épaule ! De plus, au lieu de se tenir à une certaine distance de son modèle, il s'assied en plein dessus ! C'est alors qu'à sa grande frayeur, il voit un troupeau de vaches altérées fondant sur lui. Au comble de l'effroi, Morty tente de se frayer un passage parmi ces bêtes, mais en vain ! Le voilà en fâcheuse posture, en attendant que les vaches veuillent bien s'éloigner. Notre compère vient de passer malgré lui un mauvais quart d'heure, lequel compère se demande le plus innocemment du monde pourquoi il faut que ce soit toujours à lui que ces choses-là arrivent ! C'est tout Mortimer, ça !

Quel régal ! Je trouve ces facéties remarquablement désopilantes. Et le plus drôle dans tout cela, c'est que nos deux comparsent font de l'esprit mine de rien, sans en avoir l'air.

Je reprends ma lecture plus tard. Mais dis-moi en attendant - veux-tu bien ? - si les scènes que je viens d'évoquer ne t'ont pas amusée, auquel cas tu m'expliqueras pour quelle(s) raison(s) elles n'ont pas eu l'heur de te plaire. (Simple curiosité de ma part.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joyadamson
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4483
Age : 68
Localisation : Béthune. 62400
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mer 18 Jan 2017 - 12:08

Je suis d'accord avec Sree, tout ça m'a fait aussi rire, et même si j'adore d'autres séries, il n'y a que Bennett et certains livres de la série "Tony" d'Huguette Carrière, qui me font vraiment attraper le fou-rire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4451
Age : 36
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mer 18 Jan 2017 - 12:49

Tu dis vrai, Joy, je trouve moi aussi la lecture des TONY très agréable.

Pour en revenir à l'ABC, le chapitre IX est tout à fait drolatique. Les idées farfelues de Bennett se prêtent à des situations imprévisibles, agrémentées chacune d'une bonne petite dose d'humour. A titre d'exemple, la mésaventure qui survient à l'infortuné Bennett, pris en sandwich entre le châssis de la fenêtre à guillotine et l'appui de celle-ci, c'est à se rouler par terre.
Malgré tous ses efforts, Bennett fut incapable de se dégager. Le poids du châssis le clouait sur le rebord de la fenêtre. Ses mains battaient l'air dans la lingerie, tandis que ses jambes dansaient la gigue au-dessus de la plate-bande fleurie qui longeait la maison.
A mourir de rire, littéralement ! Very Happy Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4451
Age : 36
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Mar 24 Jan 2017 - 14:55

Je viens de finir de lire "L'ABC". Quel délice, ce livre. J'ai savouré sa lecture d'un bout à l'autre, sans m'ennuyer une seule seconde. C'était vraiment du tonnerre !! Les divers intermèdes et quiproquos s'enchaînent, pour mon plus grand ravissement. En lisant le chapitre où le bouillant M. Wilkinson commet un impair magistral qui donne lieu, quelques pages plus loin, à un moment de profond embarras pour ce prof - occasion pour le lecteur de partir encore une fois d'éclats de rire sonores - j'ai été saisi d'un tel fou rire que j'ai bien failli en exploser !  affraid  Ensuite, l'arrivée inopinée mais bienheureuse d'un certain représentant de commerce est providentielle pour Bennett, qui vient de s'attirer les foudres du directeur pour avoir dessiné des voitures le long des colonnes de conjugaison de verbes latins sur son manuel de lettres classiques ! Les scènes qui s'ensuivent sont des moments de franche rigolade. Et elles m'ont tellement fait rire, que j'en ai eu un point de côté. La fête sportive du collège est elle aussi racontée avec beaucoup d'humour. Vrai ! on n'a pas fini de se marrer avec Bennett.

Héo, Gigi, où es-tu ? (J'essaye de mettre le smiley qui cherche, la main en visière, mais je ne le trouve pas !) Et surtout, qu'attends-tu pour discuter de cette histoire, comme tu me le proposais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gigi
Cours moyen
Cours moyen
avatar

Nombre de messages : 659
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Jeu 27 Juil 2017 - 10:17

Fan_Indien, voici enfin ma réponse. Merci de ton infinie patience !

Pour commencer, je dois dire que, dans ce deuxième tome des aventures de Bennett (le seul que j’aie lu), les éléments comiques sont en réalité peu nombreux. En fait, ce livre relate surtout une histoire de détective amateur (hors la fête sportive à la fin du roman). Certes, quelques touches d'humour sont parsemées de-ci de-là, mais l’élément comique est à mille lieux d’occuper une place de choix. Je m’attendais à beaucoup plus d’humour désopilant car de nombreux membres du forum m’avaient assuré, la main sur le cœur , que la série était à se tordre de rire : Vous êtes donc tous déclarés coupables de publicité mensongère et condamnés à m’expédier un livre de la Bibliothèque Verte de votre choix cheers (Noooooonnn, de grâce, pas un autre Bennett !! Very Happy )

Ensuite, j’ai été déçue par le fait qu’il était aisé (pour un lecteur adulte) de deviner l'évolution de l’intrigue (On savait que Bennett allait confondre M. Higgins avec un voleur, etc.). Cela enlevait du suspense et de l’intérêt à l’histoire.

En outre, il y a des éléments peu crédibles :
- La société des caméras Grossman qui dépêche l’agent Russell au pensionnat (par train, qui plus est) uniquement pour la commande d’une seule caméra, et au seul jugé de la lettre écrite par Morrison pour le compte de Bennett. S’il s’était agi d’une juteuse commande de plusieurs caméras, alors oui, le déplacement pouvait se justifier.
- M. Wilkinson, directeur d’un pensionnat d’une centaine d’élèves, qui décide de donner une leçon à Bennett en lui tendant un piège dans le bâtiment annexe pour lui faire passer l’envie de jouer les Sherlock Holmes. Allons, allons. Comme si un directeur avait le temps, l’humour et surtout, l’envie, de jouer à ce petit jeu ! Un directeur britannique, qui plus est : la pire espèce qui soit ! affraid Very Happy

D’autre part, certaines situations qui se veulent comiques, m’apparaissent forcées. Exemple : le passage que tu cites, Fan-indien, et dans lequel Bennett est coincé dans la fenêtre à guillotine de la lingerie. Mortimer tire et pousse tour à tour les jambes de Bennett, alors que la logique veut qu’on tente d’abord d’ouvrir la fenêtre. L'effet comique tombe à plat (du moins pour moi).

Et puis je dois avouer que l’assurance, le toupet et l’insolence de Bennett m’agacent un peu. Embarassed D'ailleurs, Bennett me rappelle le Tony de la série du même nom, découvert grâce à Hervé.

Le seul (et très court) passage qui m’a fait rire est celui dans lequel Mortimer a pour mission de traverser la place du village de Linbury en prenant un air naturel (pour rejoindre plus tard la boutique du suspect M. Higgins) et adopte malgré lui un comportement bizarre qui attire tous les regards ... A l’évidence la naïveté et la maladresse du sympathique Mortimer ont plus d’effet sur moi que le leader Bennett-la-gloriole.

Voilà, grosso modo, les raisons pour lesquelles L’Agence Bennet et Cie n’a pas été à la hauteur de mes attentes. Il est vrai qu’il est parfois difficile de déterminer avec précision pourquoi tel ou tel livre a déplu. C’est souvent dû à une impression générale. Je suis pourtant bon public et ai le rire plutôt facile. Comme je l’avais dit précédemment, le livre qui m’a fait le plus rire est le célébrissime Trois hommes dans un bateau de Jerome K. Jerome, écrit pourtant en 1894. Il serait intéressant de savoir si toi, Fan_indien, tu trouverais ce roman aussi drôle que moi. Je suis persuadée que oui. (Il faut lire la version intégrale non abrégée, pas les versions pour la jeunesse ci-dessous) :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4451
Age : 36
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   Lun 25 Sep 2017 - 21:53

Merci, Gigi, d'avoir pris le temps de me faire part de tes impressions de lecture. Eh bien, c'est dit : on ne pourra jamais te compter parmi les membres fidèles du fan-club de Bennett. Tant pis ! Quoique... je n'aurais jamais pensé qu'on serait déçu par les livres qui constituent cette série. Mais bon, c'est vrai que les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.

Sinon, juste une petite remarque : ce n'est pas M. WILKINSON le directeur du collège LINBURY, c'est M. PEMBERTON-OAKES, familièrement surnommé "le grand Chef Sioux" par les pensionnaires.  affraid

Pour ce qui est du "TROIS HOMMES DANS UN BATEAU" (en R&O Souveraine), je dois avouer à ma courte honte ne l'avoir jamais lu. Je remédierai à ce crime impardonnable lors de mon prochain voyage chez moi en Inde. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bennett du mois: l'agence Bennett et Cie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos livres du mois :: Le "Bennett" du mois-