Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Romans d'école et de pensionnat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cécile
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 309
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Romans d'école et de pensionnat   Jeu 15 Fév 2007 - 15:33

Rappel du premier message :

Voilà, le sujet est simple: j'aimerais que chacun me conseille des livres (pour enfants de préférence, mais pas uniquement) dont les histoires se passent en école ou en pensionnat-internat (cycle primaire, secondaire, et même université si vous voulez).

C'est une littérature qui ne manque pas de charme et a le mérite d'être infiniment plus variée qu'on pourrait le croire. Les séries de pensionnat d'Enid Blyton (Malory School, St Clair, Betty) sont une chose, les Bennett en sont une autre, et les ouvrages plus récents comme Harry Potter montrent que ce n'est pas un genre mort, loin de là! Wink

En fait, c'est surtout le contraste entre les livres de Blyton, que je lis depuis longtemps, et un roman que j'ai étudié l'an dernier en cours de littérature jeunesse, qui me fascine. D'un côté, il y a le petit monde un peu propret des filles de Malory et autres, qui ont quelques problèmes bien sûr mais dans lequel le bon finit par triompher et la morale est toujours sauve Smile ; de l'autre, il y a La Guerre des Chocolats, qui est un étonnant roman qui me fait davantage penser à Sa Majesté des Mouches qu'à toute la littérature de pensionnat que j'ai pu lire. affraid :pirat:

Je serais donc très heureuse de découvrir d'autres oeuvres, aussi variées que possibles, de toutes les époques, traitant de près ou de loin de ce genre de sujet. N'hésitez pas à ratisser large et à citer de vieux classiques: ma culture un peu olé-olé m'empêche parfois de voir ce que j'ai sous mon nez... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2039
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mar 30 Aoû 2011 - 0:21

Ma fille n'a pratiquement rien voulu lire de mes livres d'enfance, à part les histoires de chevaux, et je n'avais pas grand-chose dans ce domaine, à part la série des Ji-Ja-Jo en BV (très bonne série, pas seulement pour les passionnés de chevaux!) et Le triomphe de Belle-Etoile en R&O.

En revanche elle m'a fait découvrir la série de L'Etalon Noir que j'ai bien aimée, prenante mais plutôt réaliste et sombre - le monde cruel des courses, les dettes, les blessures des chevaux...- aux antipodes des séries d'aujourd'hui, que je ne critique pas, du moment qu'elles procurent du plaisir, mais où les chevaux sont plutôt prétexte à des histoires sentimentales. Pour ce que j'en ai vu !

Il y a eu aussi ces années-là plusieurs bonnes histoires de chevaux en Castor Poche. Et dans cette même collection, la série des Enfants Tillerman, dont parle Anaelle, qu'elle dévorait. Je ne les avais pas lus à l'époque mais elle vient de les trouver tous et de les racheter, si bien que je pourrai - bientôt?- les découvrir !

Aucune de mes séries fétiches ne lui a plu, à l'exception d'Alice qu'elle collectionne toujours. Et quand même elle a beaucoup aimé (mais comment ne pas l'aimer?) Marquise en sabots. Quant à mon fils je crois que le seul livre qu'il ait lu en BV est Champion cycliste de Louison Bobet - bon livre, d'ailleurs.

A mon grand regret aucun n'a été sensible à l'humour des Bennett qui m'avaient fait passer de si bonnes heures à leur âge...snif!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisette
Maternelle
Maternelle


Nombre de messages : 58
Age : 56
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mar 30 Aoû 2011 - 9:14

Mes 3 enfants ont aimé Fantômette et Bennett, et l'un d'eux a aimé les 6 compagnons. Un autre a adoré Jojo Lapin tout petit (dans une édition récente), mais sans vouloir lire d'autres Blyton par la suite. Je n'ai pas réussi à leur faire partager mes autres lectures (si, l'un d'eux a aimé "La Petite Maison dans la prairie").

Mes 2 aînés ont pourtant été de bons lecteurs, des habitués de la bibliothèque : les romans historiques d'Evelyne Brisou Pellen et d'Odile Weleursee, par exemple. A mon avis, c'est l'aspect extérieur de mes "vieux bouquins" qui les a arrêtés. Avions-nous envie, quand nous étions petits, de lire les livres de nos parents ? Moi, je les lisais car j'étais boulimique de lecture.. Mais je préférais quand même les livres récents !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1628
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mar 30 Aoû 2011 - 9:54

Dans la catégorie des romans d'école, il y a aussi le cas particulier des romans sur les écoliers/galopins de village.
On peut citer "Le grand Meaulnes" dans la belle édition Rouge&Or, mais aussi dans un genre plus récent et plein de drôlerie, "On tourne au village" (1962) de Léonce Bourliaguet, illustrations au style très particulier de René Péron


L'instituteur et l'institutrice du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurence63
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 53
Localisation : VAL D'OISE
Date d'inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mar 30 Aoû 2011 - 10:20

Et pendant que nous sommes sur ces histoires de viLlages et d'écoliers, l'incontournable "Guerre des boutons" de Pergaud remis à l'honneur en cette rentrée ! Peut-être les films donneront-ils aux enfants l'envie de lire ce très beau livre, plein de drôlerie !
Pour les "Enfants Tillerman", j'en ai justement acheté deux dans une brocante cet été, vous croyez qu'il y en a d'autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaelle
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mar 30 Aoû 2011 - 21:10

Oui il y en a d'autres: il y en a 7 ou 8 selon la collection/l'édition etc.


--> Les Enfants Tillerman: C'est encore loin, la maison?
--> Les Enfants Tillerman: Et si on allait chez grand-mère?
--> La chanson de Dicey
--> Le héron bleu
--> Samuel Tillerman
--> Une fille impossible
--> L'enquête
--> Dicey risque tout


Les deux premiers sont parfois réunis en un seul tome: ils parlent de l'histoire des enfants Tillerman dans la globalité. Ensuite le temps passe, et les enfants grandissent. La chanson de Dicey se centre sur le personnage de Dicey, la soeur aînée, de même que Dicey risque tout. Le héron bleu est un peu à part, de même qu'Une fille impossible, car ils se centrent sur d'autres personnages qui au fil du livre vont croiser la route de Dicey et de sa famille. Samuel Tillerman parle d'un oncle des enfants, dont il est grandement question également dans Une fille impossible, et l'Enquête parle plutôt de Sammy et James, les deux frères de la fratrie.

Je préfère ceux de la fin, en particulier Une fille impossible et Le héron bleu (plus fouillés, psychologiques, plus adultes aussi), mais ils sont tous très bons, et j'aime ce qu'en a fait la traductrice Rose-Marie Vassalo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2039
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mar 30 Aoû 2011 - 22:46

Parmi les livres plus récents il y a Vive la République de Marie-Aude Murail un gros et beau roman qui relate, du point de vue de la jeune institutrice, la vie d'une classe - publique - et qui donc accueille sur ses bancs toutes sortes d'enfants, mais d'abord des enfants. C'est pétri d'humanité sans du tout de démagogie ni d'angélisme, et comme souvent chez MAM c'est fin, émouvant et d'une grande drôlerie. Ses personnages sont plus vrais que nature, on croit y être.

Pat, j'aime beaucoup moi aussi Léonce Bourliaguet, en particulier ses contes pleins de malice et d'impertinence, comme les Contes de mon père le jars (!), aussi le livre que tu cites, et je crois que mon préféré est Le journal vert de Silette (en IB) à mes yeux une petite merveille de naturel, d'ironie légère, d'amour de la nature et des êtres, et de compréhension pour la fin de l'enfance...

Le Grand Meaulnes reste pour moi aussi éternellement lié à la couverture R&O avec son allée d'arbres effilés et rêveurs comme le héros, comme les belles images de Claude Delaunay.

Pour en rester aux livres d'école, j'ai gardé un souvenir ému de L'Ile Rose et de La Colonie de Charles Vildrac, je n'ai plus qu'une idée assez vague du contenu, mais je me rappelle que j'enviais ces enfants sur leur île, avec une école très inventive, presque idéale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurence63
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 53
Localisation : VAL D'OISE
Date d'inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mer 31 Aoû 2011 - 10:17

Vive la république, j'ai adoré !!!! Bon, tous ces bouquins me rappellent le boulot mais j'adore quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1628
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mer 31 Aoû 2011 - 11:29

@Mouette : merci du conseil. Est-ce que c'est possible d'avoir le scan du résumé du "journal vert de Silette", je ne le trouve pas sur internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toun
Maternelle
Maternelle


Nombre de messages : 58
Age : 41
Localisation : Barlin
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mer 31 Aoû 2011 - 21:31

Dans le genre histoire de pensionnat, je recommande Trebizon school. 4 livres ont été traduits sous le titre Trampton school, mais il y en en a 14 au total, très bien écrits à mon avis.



Cela se passe dans les années 80, donc histoires entre garçons et filles, mais aussi, sport, cours révisions etc.



Sinon, je connais aussi les Ji-Ja-Jo, 7 livres au total, que j'ai adorés !

Il y a dans ce slivres l'humour anglais qu'on retrouve dans bennett, même si ce n'est pas du tout le même genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jazou
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Jeu 1 Sep 2011 - 20:21

mouette a écrit:
Ma fille n'a pratiquement rien voulu lire de mes livres d'enfance, à part les histoires de chevaux, et je n'avais pas grand-chose dans ce domaine, à part la série des Ji-Ja-Jo en BV (très bonne série, pas seulement pour les passionnés de chevaux!) et Le triomphe de Belle-Etoile en R&O.

En revanche elle m'a fait découvrir la série de L'Etalon Noir que j'ai bien aimée, prenante mais plutôt réaliste et sombre - le monde cruel des courses, les dettes, les blessures des chevaux...- aux antipodes des séries d'aujourd'hui, que je ne critique pas, du moment qu'elles procurent du plaisir, mais où les chevaux sont plutôt prétexte à des histoires sentimentales. Pour ce que j'en ai vu !

Il y a eu aussi ces années-là plusieurs bonnes histoires de chevaux en Castor Poche. Et dans cette même collection, la série des Enfants Tillerman, dont parle Anaelle, qu'elle dévorait. Je ne les avais pas lus à l'époque mais elle vient de les trouver tous et de les racheter, si bien que je pourrai - bientôt?- les découvrir !

Aucune de mes séries fétiches ne lui a plu, à l'exception d'Alice qu'elle collectionne toujours. Et quand même elle a beaucoup aimé (mais comment ne pas l'aimer?) Marquise en sabots. Quant à mon fils je crois que le seul livre qu'il ait lu en BV est Champion cycliste de Louison Bobet - bon livre, d'ailleurs.

A mon grand regret aucun n'a été sensible à l'humour des Bennett qui m'avaient fait passer de si bonnes heures à leur âge...snif!

Les goût peuvent largement différer d'une génération à l'autre (je dois figurer parmi les exceptions, en ce qui concerne la mienne:)). Autant, mon père m'avait facilement converti aux Fantômette quand j'étais enfant, autant il n'y a pas réussi avec Bennett (moi-même, je ne parviens pas à me l'expliquer aujourd'hui:roll:). Si je me souviens bien, il m'avait incité à lire cette dernière série en m'expliquant que ça se rapprochait de Harry Potter grâce aux histoiresde pensionnat anglais. Je n'ai pas été sensible à ses arguments, à l'époque. Heureusement, je me suis rattrapée... et bien marrée depuis. Dommage qu'il n'y ait que 2 rééditions en Livre de Poche. Dommage aussi qu'on ne puisse pas trouver facilement la vo.
Concernant les histoires d'école, je recommande fortement Harry Potter, que j'adore depuis l'adolescence. Il faut dire qu'il y avait le plaisir de l'attente: qu'allait-il se passer dans les tomes suivants? Je pense que cette série vieillira bien puisqu'elle est intemporelle et universelle.
Les Disparus de Saint-Agil: c'est une bonne idée de lecture. J'ai justement acheté le bouquin récemment (mais pas eu le temps de l'ouvrir: ma semaine a été bien remplie et ce n'est pas fini).
Enfin, je ne sais pas s'il s'agit vraiment d'histoire d'école à proprement parler, mais je citerai volontiers Le Petit Nicolas, tellement attachant et tellement drôle. C'est vrai qu'avec ses petits camarades, il en fait parfois voir de toutes les couleurs à la maîtresse. Et le Bouillon! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2039
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Jeu 1 Sep 2011 - 22:22

Pat, je suis désolée, mon exemplaire est sans jaquette, donc pas de résumé...de plus je ne l'ai pas sous la main, il se trouve en Bretagne dans la "vieille maison" (un peu plus jeune que moi). Ma fille va peut-être s'y rendre ce week-end. Si oui, je tâcherai le week-end suivant - patience, j'arrive au bout! - de vous montrer au moins un échantillon des belles illustrations de Paul Durand, dont la finesse et la légère gravité (ça se contredit, tant pis) conviennent à merveille à ce livre. Sinon, sauf trouvaille ou déjà heureux possesseur de la jaquette (Jacquette parmi nous!) pour ma part il faudra attendre octobre.

Je serais curieuse d'ailleurs, moi aussi, de voir ce résumé car ce n'est pas ici un exercice facile... ce n'est pas une histoire à grands rebondissements, plutôt l'accompagnement d'une petite fille dont les parents, écolos avant la lettre, lui assurent une vie très proche de la nature, très protégée et pleine de tendresse et de "gai savoir", mais un peu trop coupée du monde. Et il arrive une bande de jeunes campeurs...Et sa vie va évoluer, subtilement, en douceur...

Bon, je m'avoue incapable, dans ce non-résumé, d'exprimer tout le charme émanant de ce duo Bourliaguet-Durand. J'espère qu'Hachette aura fait mieux !

Toun, pardonne-moi, es-tu sûre d'avoir lu 7 Ji-Ja-Jo ? Ou bien, même si tu ne le mentionnes pas, as-tu lu le dernier en VO (et peut-être tous, d'ailleurs!) ? Il n'y en a que six en français, je sais que le dernier tome n'a pas été traduit et pour ma part je lis très mal l'anglais.

Si c'est bien ça, peux-tu en donner un petit aperçu ? les personnages ont-ils évolué, revoit-on l'inénarrable Percy ? Jimmy devient-il amoureux de la terrible Jacky (je plaisante!) ?

Sinon dans les livres "d'école" -sujet fécond!- je pense aussi à celui d'Yvonne Meynier Un lycée pas comme les autres . C'est en fait une correspondance entre une mère et ses deux filles, lycéennes et "délocalisées" à Rennes pendant la guerre. Elles vivent "chez l'habitant", en l'occurence une vieille dame avare, manquent de tout et suivent la classe dans des conditions très difficiles, toujours sous la menace des bombardements. Pendant ce temps, le père est arrêté...

C'est inspiré de l'histoire familiale, et c'est très vivant, avec tous les petits détails concrets du quotidien, et plein d'humour et de panache. Je l'ai lu en Super 1000 mais je crois qu'il existe aussi en R&O.
Il y a une suite : Le Bonheur est pour demain ( à ma connaissance uniquement en Super 1000) qui évoque les jours encore difficiles de l'après-Libération. Agréable et intéressant mais à mon avis un petit cran au-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jazou
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mar 27 Déc 2011 - 20:23

Parmi les romans d'école et de pensionnat, j'ajouterais L'île du crâne, d'Anthony Horowitz, très drôle, qui n'est pas sans rappeler un célèbre petit sorcier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 65
Age : 60
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Lvres se passant à l'école ou au pensionnat   Mer 1 Fév 2012 - 0:27

Bonjour. sunny Moi j'ai bien aimé "Danielle mène la danse", de Marie-Louise Fischer. Ca se passe dans un lycée de jeunes filles en Bavière. Il y a la petite nouvelle, Sabine, qui devient rapidement le souffre-douleur de sa classe mais qui l'a bien cherché car avouons-le elle n'est pas très sympathique. Et la très populaire Dany se dresse bientôt devant elle. Il y a des épisodes très drôles. Mais tout finira bien.
J'ai adoré aussi "L'âge heureux" d'Odette Joyeux : ce sont des élèves de l'Opéra de Paris, qui vont en classe et aux cours de danse, ce qui représente de longues journées et un investissement pour les parents. Je trouve ce livre merveilleux : très daté années 60, mais rien de mièvre, malgré quelques invraisemblances, et j'ai en tête les belles images du feuilleton paru en 1965 sur la première chaîne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Mer 1 Fév 2012 - 9:15

Ce titre de Marie Louise Fischer m'intéresse, il semble être dans la même veine que la série des Ursula.
Ce livre appartient-il à une série ?Smile

_________________
Ma liste de recherche : http://www.pinterest.com/hortillon/livres-recherch%C3%A9s/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Caroline
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 65
Age : 60
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Danielle mène la danse   Mer 1 Fév 2012 - 18:49

Sally a écrit:
Ce titre de Marie Louise Fischer m'intéresse, il semble être dans la même veine que la série des Ursula.
Ce livre appartient-il à une série ?Smile

Bonsoir.
Je n'ai jamais vu de suite à ce roman, donc je pense qu'il ne fait pas partie d'une série. Je le possède dans la BV, n°311, édition de 1966. Je ne connais pas assez cet auteur, Marie-Louise Fischer, mais je ne pense pas qu'il y ai eu une série reprenant les personnages de Danielle, la meneuse de la classe, et de Sabine, la forte en tout (sauf en gym !) assez antipathique. En tous cas, ce livre est amusant, les personnages ont une personnalité bien marquée et la fin est très "morale" puisque ça finit bien.
Je ne connais pas Ursula. C'est le même genre d'histoire ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2039
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Jeu 2 Fév 2012 - 0:21

hello Caroline !

Je partage tout à fait ton sentiment à propos de L'Age Heureux que j'ai trouvé récemment. Tu as raison, ce n'est pas du tout mièvre, et j'ai même été surprise par le côté sombre de nombreux passages, où l'on croit deviner ce qui ressemble à des dépressions... ce n'est certes pas une vision optimiste et romantique de l'apprentissage de la danse, comme dans certains romans pour la jeunesse de cette époque, tel Rosanna entre dans la danse de Lorna Hill; un livre par ailleurs plein de charme !

Mais bien sûr ici ce n'est pas un roman... il faudra que je le parcoure à nouveau pour me repréciser les détails, mais je me rappelle bien cette atmosphère passablement désabusée qui m'avait frappée, dans ce livre que moi aussi j'ai beaucoup aimé. Je m'étais même fait la réflexion que c'était étonnant pour un livre destiné aux enfants... je m'étais promis de l'évoquer sur le forum, et voilà, quelqu'un de plus jeune et de plus énergique s'en occupe ! mais nous en reparlerons, ma belle !

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Jeu 2 Fév 2012 - 9:57

Caroline a écrit:


Bonsoir.
Je n'ai jamais vu de suite à ce roman, donc je pense qu'il ne fait pas partie d'une série. Je le possède dans la BV, n°311, édition de 1966. Je ne connais pas assez cet auteur, Marie-Louise Fischer, mais je ne pense pas qu'il y ai eu une série reprenant les personnages de Danielle, la meneuse de la classe, et de Sabine, la forte en tout (sauf en gym !) assez antipathique. En tous cas, ce livre est amusant, les personnages ont une personnalité bien marquée et la fin est très "morale" puisque ça finit bien.
Je ne connais pas Ursula. C'est le même genre d'histoire ?...

Ce doit en effet être le même genre d'histoire. Voilà ce que Maryland en avait dit quand j'avais acheté le premier.

De Maryland : "Sally, j'ai vraiment adoré la série Ursula de Marie-Louise Fischer
(Ulrike en V.O.). Le tome 1 est un peu spécial, et il ne peut sans doute
s'apprécier à sa juste valeur qu'en lisant le tome 2, sans doute le
meilleur de la série, le tome 3 étant plus anecdotique (mais sympathique
quand même).
A mon avis, ce n'est pas une série à prendre au 1er
degré, j'ai même plutôt l'impression que Marie-Louise Fischer a essayé
d'écrire là une parodie du genre. Même si ça reste finalement assez
classique, on est loin des school stories gentillettes d'Enid Blyton
(j'ai bien aimé le personnage de Betty, mais pas du tout accroché à
Malory School). J'ai donc trouvé cette série géniale. Certes, remplie de
stéréotypes, mais que cette jolie peste d'Ursula ne se gênera pas pour
faire voler en éclats. Bref, contrairement à beaucoup de livres de
Marie-Louise Fischer très conventionnels et d'un ennui mortel (par
exemple les séries Christine/Claudia ou des "one shot" sans saveur), il y
a ici un brin de folie et d'irrévérence tout à fait salutaires. Même si
je t'accorde que le début du tome 1 est assez effrayant. Je te
conseille donc vivement de persévérer, tu verras, à la fin tu ne pourras
pas t'empêcher de l'adorer cette brave Ursula ! Et qu'est-ce qu'elle
leur met dans les dents au Club de peinture !

La série :
tome 1 : Ursula et ses amies (1967, réédité en 1978)
tome 2 : Ursula la rebelle (1969, réédité en 1978)
tome 3 : Bonne chance Ursula ! (1970, réédité en 1979)

Albert
Chazelle a illustré les 1ères éditions. Dans les rééditions, on
retrouve les illustrations intérieures de Chazelle mais les couvertures
sont de Denise Chabot (très jolies couvertures, d'ailleurs !).


Un petit spoiler pour ceux qui voudraient en savoir plus sur Ursula :

Spoiler:"

_________________
Ma liste de recherche : http://www.pinterest.com/hortillon/livres-recherch%C3%A9s/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Phoebe
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 56
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Jeu 2 Fév 2012 - 12:21

Caroline a écrit:
J'ai adoré aussi "L'âge heureux" d'Odette Joyeux : ce sont des élèves de l'Opéra de Paris, qui vont en classe et aux cours de danse, ce qui représente de longues journées et un investissement pour les parents. Je trouve ce livre merveilleux : très daté années 60, mais rien de mièvre, malgré quelques invraisemblances, et j'ai en tête les belles images du feuilleton paru en 1965 sur la première chaîne.



J'ai aussi de grands souvenirs du feuilleton des années soixante... le début de ma grande passion pour la danse, je crois (comme spectatrice surtout, j'ai fait un peu de danse mais je n'étais ni souple ni agile...).

Il existe en DVD, l'as-tu déjà regardé ? Je l'ai acheté il y a quelques mois, et j'y ai retrouvé toute cette ambiance... un vrai plaisir sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Jeu 2 Fév 2012 - 20:10

Sally et Caroline : Danielle mène la danse ne fait partie d'aucune série.
Je l'avais lu dans la foulée de la série Ursula, et forcément il a beaucoup souffert de la comparaison : j'ai vraiment trouvé l'histoire d'une platitude confondante, à l'image de l'illustration de couverture de François Batet un brin ridicule (une fois n'est pas coutume). Le gros problème de ce livre, c'est que le personnage principal est vraiment détestable, et il est difficile de faire preuve d'empathie envers cette pauvre Danielle (si fade, si inconsistante !). Non vraiment pas une fois je n'ai réussi à la plaindre de tous les malheurs qui lui tombaient dessus (bien fait pour elle). Ursula, elle au moins, malgré tous ses défauts, elle force le respect ! Danielle, quelle chiffe-molle quand même !

Sinon dans les romans d'école de Marie-Louise Fischer il y a une série sûrement très méconnue en France car elle n'a aucune existence officielle : Les filles de l'école du Parc, en VO Die Mädchen von der Parkschule. Et pour cause : cette série qui compte 5 tomes à l'origine (où l'on retrouve dans chaque livre les 5 amies inséparables Katrin, Ruth, Silvy, Olga et Leonore) a connu une publication française catastrophique : seuls trois titres ont été traduits, chez deux éditeurs différents et sans respect de la chronologie de la série. Du coup, même si les noms des personnages ont été plus ou moins respectés d'un éditeur à l'autre par rapport à la VO, ce n'est quand même plus du tout une série à part entière.

Les titres de la série Die Mädchen von der Parkschule :

1) Katrin mit der großen Klappe (1968)
VF : Le Mystère du chemin des Églantiers (GP, Dauphine n°284/4.384, 1980, ill. Claudine Legastellois, trad. Lucie Wustner)
2) Nur Mut, liebe Ruth (1969)
VF : Catherine à la rescousse (GP, Spirale n°195/3.505, 1973, ill. Bertrand, trad. Anne-Louise Bellétoile)
3) Silvy will die Erste sein (1969)
non traduit
4) Olga - Star der Parkschule (1971)
non traduit
5) Leonore setzt sich durch (1972)
VF : Léonore se rebiffe (Hachette, Bibliothèque Verte, 1980, ill. Denise Chabot, trad. Olivier Séchan)


Toujours de Marie-Louise Fischer, il y a aussi la série Christine, publiée dans la Bibliothèque Rose en 3 tomes : Christine la sauvageonne (1974), Christine joue la comédie (1975), Christine gagne la partie (1976), illustrée intégralement par Annie-Claude Martin.
Là non plus ça n'est pas franchement renversant, mais en même temps ça s'adresse à des lecteurs plus jeunes alors c'est tout à fait supportable et j'ai même trouvé ça presque mignon dans l'ensemble.


Dernière édition par maryland le Ven 3 Fév 2012 - 1:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caroline
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 65
Age : 60
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Livres d'école et de pensionnat   Jeu 2 Fév 2012 - 23:06

Bonsoir,
Merci à Sally et à Maryland qui m'ont bien éclairée sur Marie-Louise Fischer, auteur que je ne connaissais pas. Mais moi j'avais trouvé ça sympa "Danielle mène la danse", j'avais même beaucoup aimé quand j'avais une douzaine d'années, et plusieurs fois relu par la suite. Il est vrai que je ne connais pas Ursula, je vais essayer si j'en trouve, pour faire la comparaison.
Quelqu'un a-t'il aimé la série des "Claudine" de Colette ? et Michel Jeury dont les romans se passent presque tous dans de petites écoles rurales ? Il est vrai que ce sont surtout la vie et les sentiments des enseignants qui sont dépeints, mais il y a une bonne part pour les élèves aussi... ah, le fameux "certif" ! Ces romans n'ont rien de gnan-gnan et on voit vivre une école à la fin du XIXe siècle, dans les années 30 ou à l'après-guerre. Je trouve cela passionnant. Ce ne sont pas spécialement des romans pour enfants, mais ils peuvent facilement être lus, je pense, par des adolescents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 65
Age : 60
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Roman "L'Age heureux"   Jeu 2 Fév 2012 - 23:34

Bonsoir Mouette et Phoebe (et toutes celles et ceux qui ont aimé "L'Age heureux").sunny
Le livre que j'ai en main est paru chez Denoel en 1966, et en effet il est précisé que c'est le roman qui est tiré du feuilleton télévisé et non le contraire. Il n'est donc pas destiné spécialement aux enfants, car c'était un feuilleton qui touchait un public familial en général. L'auteur n'a pas vraiment gommé certains aspects déplaisants comme la tristesse, la jalousie, la douleur ou le mensonge, et les différences de classes sociales et de moyens financiers entre les petites filles. Certains passages sont assez cruels c'est vrai.
Je n'ai malheureusement pas vu le DVD, mais je me souviens bien du feuilleton qui à été je crois rediffusé (dans ma jeunesse en tous cas).
J'avais beaucoup aimé bien que ne m'intéressant pas particulièrement à la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 56
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Ven 3 Fév 2012 - 8:41

Caroline a écrit:
Le livre que j'ai en main est paru chez Denoel en 1966, et en effet il est précisé que c'est le roman qui est tiré du feuilleton télévisé et non le contraire. Il n'est donc pas destiné spécialement aux enfants, car c'était un feuilleton qui touchait un public familial en général. L'auteur n'a pas vraiment gommé certains aspects déplaisants comme la tristesse, la jalousie, la douleur ou le mensonge, et les différences de classes sociales et de moyens financiers entre les petites filles. Certains passages sont assez cruels c'est vrai.



J'ai personnellement dans ma collection une version "adaptée" de ce roman paru en Rouge et Or sous le titre "La porte interdite". Je n'ai pas l'autre édition pour faire la comparaison mais je pense que la plupart des passages plus "durs" ont été enlevés. Par contre, on y gagne des illustrations sympa de Michel Gourlier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Ven 3 Fév 2012 - 15:10

Merci beaucoup de toutes ces infos sur les livre de ML Fischer, Maryland.

Je viens de jeter un coup d’œil aux couvertures des livres que tu cites. J'aime assez celle-ci :



de Bertrand (si la couverture est aussi de lui - ou d'elle).Very Happy

_________________
Ma liste de recherche : http://www.pinterest.com/hortillon/livres-recherch%C3%A9s/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Caribou
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2518
Age : 57
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Dim 22 Avr 2012 - 9:05

Bonjour à tous, Very Happy
Voici une petite découverte que je souhaitais partager avec vous. Je l'ai cité dans un autre fil, mais c'est ici qu'il a sa place:

"Une école dans un manoir", d'Angela Brazil, Bibliothèque de Suzette, Ed. Gautier-Languereau, traduit de The Manor house school Ed. Blackie & Son LTD, 1936.



L'histoire:
Leur école en ville étant fermée de façon inopinée pour cause de travaux urgents, les élèves d'un pensionnat de jeunes filles emménagent dans un vieux manoir élisabéthain en pleine campagne anglaise.
Cette vieille maison, immense et pleine de couloirs, d'escaliers, de boiseries et de portraits, appartient à la très jeune héritière d'un oncle fantasque et mystérieux qui a disparu sans laisser d'indication sur la cachette de sa fortune. La jeune fille, désargentée, en est donc réduite à vivre avec sa mère, veuve, dans une maisonnette de garde-chasse et à louer la grande bâtisse pour subsister.

Peu de temps après leur arrivée, deux élèves, Lindsay et Cicely, remarquent qu'il se passe des choses curieuses dans une partie interdite du manoir appelée "la chambre à la lanterne", dont l'accès est farouchement défendu par les vieux et fidèles domestiques de la maison. La nuit, des ombres passent dans le couloir qui y mène, et on y entend des gémissements...

C'est un livre que j'ai beaucoup aimé lire, notamment à cause de son ambiance. Les fillettes qui partent en exploration la nuit, malgré la défense de leurs professeurs, les vieux planchers qui craquent, les suspects entrent dans une pièce qui s'avère être vide, on se cache derrière les lourdes tentures, etc...

Mais ce qui m'a le plus amusé, c'est le style de l'écriture. Je vous livre quelques lignes du premier chapitre. Est ce que cela ne vous rappelle pas quelque chose? Very Happy

CHAPITRE PREMIER
Une grande nouvelle

C'était la première semaine du trimestre d'été à Winterburn-Lodge.
Les études de l'après-midi étaient terminées, la plupart des élèves avaient quitté leur salle de classe et se promenaient dans le jardin, attendant la cloche qui leur annoncerait l'heure du thé.
Du tennis leur parvenaient les sons amortis des balles et des voix excitées marquant les points, cependant que par les fenêtres ouvertes s'échappaient les accords de trois pianos sur lesquels trois morceaux différents étaient joués. Ce mélange formait un ensemble particulièrement inharmonieux.

Dans un coin, sur un banc, deux têtes blondes et une tête brune étaient penchées sur un atlas en assez mauvais état. Ces jeunes personnes faisaient apparemment un effort pour trouver sur la carte de leur pays toute une liste de noms de villes. Mais, en réalité, elles passaient leur temps en plaintes, passe-temps peut-être plaisant pour elles, mais bien vain en vérité.

-Je déteste la géographie! déclara Lindsay Hepburn. Si nous pouvions organiser un pique-nique dans chacune de ces villes, il y aurait quelque raison de les apprendre, mais quel ennui d'être obligées de réciter ces noms l'un après l'autre, comme on dévide une bobine de fil!

-Cette leçon est interminable! ajouta Cicely Chalmers, plaintivement.
Miss Frazer aurait pu la donner plus courte, surtout pour la première du trimestre! C'est vraiment exagéré de nous faire commencer avec deux pages et demie... et dans un nouveau livre, encore! Je suis sûre que je ne pourrai jamais faire entrer tout cela dans ma tête, même en étudiant jusqu'à minuit!

- Je me demande pourquoi tout devient plus dur quand on revient de congé! ajouta Marjorie Butler avec un bâillement mélancolique.

-Je ne sais pas. Je suppose que tout cela paraît horrible surtout quand on pense au temps sans fin qui doit s'écouler avant les grandes vacances!

-Treize longues semaines!... Et chacune d'entre elles exactement la même: des leçons avec Miss Frazer ou avec Mademoiselle, une heure d'étude de piano, une promenade dans le parc ou sur la route du Surrey; enfin, une partie de tennis quand vous avez la chance de trouver le tennis libre...Il n'y a jamais rien de changé, à moins que Miss Russel ne nous emmène visiter un musée ou entendre un concert, et cela, malheureusement, est plutôt rare!

Le nouveau trimestre, à peine à ses débuts et ainsi dépeint, manquait d'attraits, et les deux autre fillettes gémirent devant une semblable perspective.

-Oh! combien je voudrais n'être pas obligée d'aller en pension! dit Cicely d'une voix plaintive.


...elles vont être interrompues par une de leurs monitrices qui leur annonce le déménagement. Et la monotonie s'envole, l'aventure commence! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Romans d'école et de pensionnat   Dim 22 Avr 2012 - 10:14

Merci Caribou, ce roman a l'air sympathique. L'ambiance fait saliver:hihihi:
Mais j'ai toujours la crainte que ce soit trop désuet tout de même...

_________________
Ma liste de recherche : http://www.pinterest.com/hortillon/livres-recherch%C3%A9s/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Romans d'école et de pensionnat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Livres d'enfants - Discussions générales-