Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan   Jeu 10 Avr 2014 - 18:11

Bonjour,
retour chez nos amis anglais.
Paul Harding est le pseudo de Paul C. Doherty dont nous avons déjà parlé ici pour sa série Hugh Corbett.
Cette fois nous sommes dans la bonne ville de Londres.
Sir John Cranston est Coroner de la ville.
Il a pour assistant un prêtre, plutôt un saint homme : frère Athelstan.
Reconstitution de la vie de l'époque très documentée, intrigues plutôt complexes...
Il y a souvent des morts, nos deux amis risquent souvent de prendre des coups, voire pire.
Voilà les ingrédients de cette série.
Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan   Ven 28 Juil 2017 - 18:37

Bonjour à toutes et tous,
Je viens lors d'un petit périple drômois avec mes petites filles d'acheter un nouvel opus à cette série :
Sacrilège à Blackfriars.
Nos deux amis se retrouvent mêlés à trois énigmes simultanées.
1 - le régent qui n'aime pas Cranston, lui tend un piège dans lequel celui-ci grande gueule et grand buveur tombe bien innocemment. Il a 15 jours pour résoudre une énigme qui a tenu en échec les plus grands enquêteurs d'Europe... 4 morts dans une chambre close, sans ouverture secrète, ni porte dérobée. Sans avoir mangé ni bu. Rien ne peut expliquer leur mort, surtout qu'ils sont morts les uns après les autres ; prévenus de ce qui les attendait, ni le jeune dandy cherchant à épater ses hôtes, ni le brave curé venu exorciser cette chambre, ni les deux hommes de guerre pourtant habitués à des situations plus dangereuses.... tous sont mort d'une mort qui semble effrayante à en juger par leurs traits lorsqu'on les a retrouvé.
Cranston, s'il ne résout pas cette énigme devra payer une énorme somme qui le jettera sur la paille, ou en fera l'homme du régent.... qui payerait la somme pour lui.
2 - lors de travaux dans sa modeste église, un cadavre est mis à jour.... le pauvre curé Athelstan, devra faire preuve de sagacité pour démêler cette seconde énigme surtout qu'elle semble avoir eu lieu il y a 14 ans, alors qu'il n'était pas encore nommé sur place.
3 - pour couronner le tout, deux meurtres ont eu lieu dans on ancienne abbaye, dont il fut chassé pour avoir rompu ses voeux en allant à la guerre avec son frère.. se sont trois casseroles que frère Athelstan a sur le feu. Bientôt, un troisième meurtre puis un quatrième surviennent...; comment arriveront-ils a tout résoudre, surtout avec les délais qui leurs sont imposés....
Avec toujours en toile de fond, la vie à Londres à cette époque, descriptions minutieuses des moeurs, de la nourriture, des vêtements ..... bien que dans ce tome, se soient les trois énigmes qui tiennent le principal rôle tout de même.
Bien sûr, frère Ahtelstan y arrivera... et nous découvrirons un peu de son âme, si peu orthodoxe.... pour un prêtre. En effet, parmi ses ouailles, une bien jolie veuve semble préoccuper ses pensées... ma foi... la vraie vie quoi. Surtout qu'elle aussi semble avoir un penchant pour lui... succombera-t-il ? si près d'être pardonné et rétabli dans sa communauté monastique originelle ?
Je vous le laisse découvrir en lisant ce livre passionnant...
Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan   Dim 30 Juil 2017 - 22:16

Merci Spéléo Wink comme je le disais ailleurs je lis en diagonale les résumés, même excellents comme les tiens, avant d'avoir lu le livre en question... ce qui en l'occurrence finira bien par arriver ! et ton enthousiasme est contagieux... je n'ai pas encore découvert cette série mais j'ai lu plusieurs volumes de "Hugh Corbett" avec grand plaisir, mon intérêt étant dû je crois pour une bonne part au personnage bien attachant de Hugh (qui n'est pas sans rappeler, je trouve, par son caractère et son côté un peu sombre et tourmenté le Hugh Beringar de Frère Cadfael !). J'ai été pendant des années, sinon des décennies, une fervente adepte de la collection "Grands détectives" de 10/18 et depuis quelque temps, je ne sais trop pourquoi, ma ferveur s'est pas mal émoussée... peut-être parce que la collection peine un peu à se renouveler ? ou peut-être tout simplement parce que j'en trouve moins qu'avant ?
Quoi qu'il en soit je prends bonne note !
study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan   Dim 30 Juil 2017 - 23:12

Bonne nuit Mouette,
Et oui, il devient difficile de trouver de nouveaux romans en 10/18 grands détectives...
Surtout pour ceux que j'appellerai historico-policiers... ceux plus modernes ne m'intéressant pas du tout.
Mais bon, nous passerons à autre chose, se ne sont pas les livres qui manquent.  
Amicalement,
Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrix
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1620
Age : 44
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 01/05/2012

MessageSujet: Re: Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan   Mar 1 Aoû 2017 - 7:22

Merci pour tes conseils de lecture, Spéléo. J'ai eu moi aussi, grâce à ma mère qui les collectionnait (c'était des cadeaux tout trouvés pour les anniversaires et occasions spéciales Smile ), ma période Grands Détectives chez 10/18 : je lisais Anton Gill (chez les Pharaons), Patricia Wentworth (Miss Silver) notamment mais aussi le Chat de Lilian Jackson Braun. Et j'ai également lu du Paul C. Doherty, et je pense me souvenir qu'il avait des pseudos différents pour chaque série qu'il (ou elle ?) écrivait. Dans mes souvenirs, c'était assez agréable, notamment par le contexte historique. Puis, tout évolue, j'ai arrêté de lire cette série, que je considérais, à tort, comme une gamme inférieure aux romans qui paraissaient dans des collections plus prestigieuses. Mais j'ai lu récemment Le sourire du diable, d'Antonia Hodgson, que j'ai adoré. Cela se passe dans les prisons anglaises du XVIIIè siècle, et plus particulièrement dans une prison pour dettes. J'ai aimé l'intrigue évidemment, mais aussi les descriptions des lieux, de l'époque et des personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan   Mar 1 Aoû 2017 - 10:03

Bonjour Cédrix,
J'avoue que ce qui me plait le plus dans cette série c'est la plongée dans les moeurs de ces époques passées.
Quoique pas toujours, mais bon, pour 85%, c'est çà.
Découvrir les habitudes, les coutumes, les interdits de ces époques me plait, m'intéresse, me captive parfois, et alors quand c'est mêlé à une ou plusieurs bonnes enquêtes policières. C'est le Graal !
Le juge Ti me transporte dans la Chine ancienne... Erwin le Saxon, Marcus Aper, Hugh Corbett, Alvise Tron, Gordien, chacun de ces personnages m'emporte dans son univers et me fait toujours passer un bon moment.
Même Napoléon Bonaparte, et son Australie relativement moderne m'intéresse, comme quoi il ne faut pas des siècles pour y arriver... les coutumes du Bush sont exotiques pour dire le moins. Et qu'un aborigène ai pu s'élever au grade d'enquêteur de police... lorsque l'on connait les traitements qu'ils ont dû subir encore récemment... et on en parle quasiment pas. L'Apartheid d'Afrique du sud, oui, les déportations, enlèvements d'enfants etc., d'Australie ... on en parle moins. Mais revenons à nos livres.
Bref, c'est le dépaysement qui me plait.
Dans le temps et dans l'espace, d'où mon goût pour la science fiction.
Et pour les films c'est pareil...
Spéléo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2062
Age : 62
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan   Mer 2 Aoû 2017 - 23:14

Merci Cedrix je trouve vraiment très tentante ta brève description du livre d'Antonia Hodgson ! Comme tu le dis et le dit aussi Spéléo, ce qui nous plaît (ou nous plaisait ?) dans les 10/18 c'est surtout l'évocation d'autres lieux, d'autres époques... si possible avec une intrigue prenante et des personnages attachants... j'en ai lu quelques-uns où il me semblait que l'érudition se faisait un peu pesante, prenait le pas sur le plaisir de la fiction. Mais la grande majorité se laissait dévorer sans problème ! j'aimais beaucoup moi aussi la série Napoléon Bonaparte... sur le sujet du calvaire des aborigènes je me souviens avoir lu un roman passionnant "L'Enfant du peuple ancien" signé Anouar Benmalek, paru il y a une quinzaine d'années. C'était poignant, violent, très humaniste aussi... merci Spéléo d'avoir ravivé ce souvenir, tu m'as donné envie de le rechercher et de le le relire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Harding : les chroniques de frère Hathelstan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos lectures, de l'adolescence à l'âge adulte-