Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
snarkhunter
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 770
Age : 52
Localisation : France, région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Lun 27 Avr 2015 - 8:15

Rappel du premier message :

Bonjour à toutes et à tous,

Le titre de ce message est également celui d'un article signé par l'auteur (français) Jean-Claude Dunyach, qui a déjà à son actif un certain nombre de romans et nouvelles "de Science-Fiction". Et, selon ce que je suis en train d'en découvrir depuis peu, de grande qualité.

Dans ce texte, il se penche sur l'avenir envisageable du livre en tant qu'objet.

Et, compte tenu du centre d'intérêt principal des contributeurs et lecteurs de ce forum, je me suis dit que la lecture de ce document pourrait vous intéresser : le voici donc (lien direct depuis le site personnel de l'auteur),

http://jean-claude.dunyach.pagesperso-orange.fr/Articles/Article.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4351
Age : 35
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Dim 3 Mai 2015 - 12:57

La question de savoir si les liseuses dernier cri finiront par détrôner l'objet livre fait couler beaucoup d'encre ! Ce qui entre parenthèses est une manière de parler, car, en fait d'encre, c'est plutôt à coups de plume virtuelle que nous délibérons ! Fermeture de parenthèses ! Bref, l'intérêt même de ce sujet réside dans le fait qu'il est d'actualité. J'ai lu d'une traite l'étude dont nous parle Snarkhunter et, si j'ai bien compris, l'auteur de cette dernière parle surtout de ce qui est susceptible de se passer dans le monde de la littérature en France. Il ne s'agit donc pas d'un phénomène planétaire, car tous les pays du monde ne se ressemblent pas sur ce point. Je vais donc pour ma part me contenter de me prononcer sur le mien, à savoir l'Inde, où le livre ne risque pas de sitôt de sombrer dans la mer numérique... pour la bonne raison que ladite mer n'est à l'heure actuelle qu'à l'état d'une petite mare. Pas de danger donc que les ouvrages, quels qu'ils soient, tombent dedans et s'y noient. Cette question ne se pose tout simplement pas. L'Indien instruit, cultivé, aime à lire, mais, pour diverses raisons, (financières, économiques ou autres), il n'en a pas toujours les moyens. Or, l'argent joue pour beaucoup dans la réussite de tels gadgets auprès du grand public. Alors, à défaut, qu'est-ce qu'il fait, le lecteur à court de fric ? Eh bien, il va tranquilou à la bibliothèque consulter sur place les ouvrages qui lui font envie et éventuellement les emprunter pour les lire chez lui. Soit dit en passant, les frais d'adhésion d'une bibli de par ici, c'est trois fois rien. L'utilisation d'une tablette, dont l'achat lui-même coûte un bras à l'Indien de classe moyenne, entraîne avec elle d'autres dépenses : celles du forfait Internet, des charges électricité, etc. Inutile de dire que le nombre d'Indiens qui peuvent s'offrir le luxe de se payer un e-book se comptent sur les doigts d'une main. Les ouvrages papier ont donc de beaux jours devant eux. En d'autres termes, ce n'est pas demain la veille que les tablettes vont faire de l'ombre aux livres, en ce qui concerne le sous-continent indien à tout le moins !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snarkhunter
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 770
Age : 52
Localisation : France, région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 10 Juin 2015 - 14:23

speleo26 a écrit:
Les livres ne disparaitront pas, mais deviendront soit des objets reliques conservés à grands frais dans des musées bibliothèques. Soit des objets de grand luxe, seuls apanages de gens riches qui les achèteront comme placements.
... Je ne reviens qu'un peu tard sur le sujet. Désolé.
Mais je souhaitais réagir au propos ci-dessus, qui m'a fait aussitôt songer que, à l'origine, c'est bien ce qu'était déjà le livre : un objet rare, cher, exclusif, réservé aux "Institutions" ou à quelques amateurs aussi fortunés qu'éclairés.

Alors, si cette perspective devait effectivement constituer l'avenir du livre-papier, on peut dire que la boucle se trouverait ainsi et en quelque sorte "bouclée".

... étonnant, non ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ValenteII
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 10:36

fan_indien a écrit:
(...)
Je vais donc pour ma part me contenter de me prononcer sur le mien, à savoir l'Inde, où le livre ne risque pas de sitôt de sombrer dans la mer numérique... pour la bonne raison que ladite mer n'est à l'heure actuelle qu'à l'état d'une petite mare. Pas de danger donc que les ouvrages, quels qu'ils soient, tombent dedans et s'y noient. Cette question ne se pose tout simplement pas. L'Indien instruit, cultivé, aime à lire, mais, pour diverses raisons, (financières, économiques ou autres), il n'en a pas toujours les moyens. Or, l'argent joue pour beaucoup dans la réussite de tels gadgets auprès du grand public. Alors, à défaut, qu'est-ce qu'il fait, le lecteur à court de fric ? Eh bien, il va tranquilou à la bibliothèque consulter sur place les ouvrages qui lui font envie et éventuellement les emprunter pour les lire chez lui. Soit dit en passant, les frais d'adhésion d'une bibli de par ici, c'est trois fois rien. L'utilisation d'une tablette, dont l'achat lui-même coûte un bras à l'Indien de classe moyenne, entraîne avec elle d'autres dépenses : celles du forfait Internet, des charges électricité, etc. Inutile de dire que le nombre d'Indiens qui peuvent s'offrir le luxe de se payer un e-book se comptent sur les doigts d'une main. Les ouvrages papier ont donc de beaux jours devant eux. En d'autres termes, ce n'est pas demain la veille que les tablettes vont faire de l'ombre aux livres, en ce qui concerne le sous-continent indien à tout le moins !

Désolé cher fan_indien, mais je partage pas ton avis Smile

Il est fort probable et logique que l'Inde adopte plus rapidement que « l'europe » la liseuse.
Une liseuse n'est pas une tablette Android ou un I-truc machin

Pour te le démontrer, il faut d'abord regarder ce qui c'est passé avant.

Cette démonstration est vérifiable en utilisant n'importe quel moteur de recherche.
En France, l'information aujourd'hui se trouve sur Internet pas sur ces vieux médias TV français classiques type « Rance2, Rance3, télé béton», etc.

Un monde numérique
Tout commence en France dans les années 60 avec monsieur Pierre Bezier, ingénieur chez Renault.
Il invente les courbes de Bezier : « déduire le calcul à partir du dessin et non le dessin à partir du calcul »
Après avoir quitté Renault, il s'intéresse à l'imprimerie ; l’élaboration d’un logiciel de dessin de polices : Fontographer
Tout objet aujourd'hui est conçu, crée et fabriqué grâce aux courbes de Bezier.

En 70, un brillant ingénieur, Alan Kay du Xerox PARC déclare : « La meilleure façon de prédire l’avenir est de l’inventer »
Aujourd'hui, nous vivons les recherches des ingénieurs du Xerox Parc :
– concept d’interface graphique
– icônes,
– dispositif de pointage pour ordinateur ou souris. Le PARC utilisera l’invention de Douglas Engelbart du Stanford Research Institute (1963),
– menu déroulant, copier & coller, glisser& déposer,
– premier traitement de texte WYSIWYG « What you see is what you get », « tel affichage, tel résultat »,
– Smalltalk-80, programmation orientée objet (briques logicielles appelées objets),
– programmation orientée aspect (vers une génération automatique de code),
– première carte graphique couleur capable d’afficher une image et aussi de numériser un signal vidéo,
– premier logiciel de dessin en couleurs et aussi premier logiciel d’effets vidéo numériques,
– image 3D,
– impression laser,
– protocole réseau Ethernet.

En 1981, Xerox commercialise le Star 8010 qui rassemble beaucoup des innovations du PARC.
Son interface entièrement graphique et sa souris deux boutons utilisent au maximum le « Drag & Drop » (glisser& déposer).
Sauvegarder un fichier se faisait par un glisser & déposer vers des icônes représentant des dossiers
ou fichiers. Idem pour imprimer, un glisser& déposer de la fenêtre du document vers l’imprimante.
Les applications incluses d’origine incluaient un tableur, un traitement de texte WYSIWYG et un logiciel de messagerie électronique.
En bonus, Xerox est aussi l'inventeur de l'encre numérique et donc de notre « liseuse ».

De cette décennie, il faut aussi cité Ken Thompson et Dennis Ritchie (langace et Unix), Donald Knuth, informaticien et créateur du traitement de texte TeX, I.B.M avec l'invention du DD.
Et ne pas oublier Richard Matthew Stallman, partisan du partage des connaissances et du perfectionnisme qui conçoit le projet GNU et défenseur des LL(logiciels libres).

L'essor d'Internet a favorisé les logiciels libres (FresBSD, GNU/Linux etc) et les logiciels libres ont permis l'expansion de l'Internet que nous connaissons aujourd'hui.

L’invention de la typographie par Gutemberg ; fabriquer de petites pièces métalliques facilement et rapidement pour les assembler en mots et en lignes a permis de diffuser toutes les sciences pendant cinq cents ans.
En seulement quatre décennies, les techniques actuelles ont relégué l’invention de Gutemberg définitivement dans le passé.
Si aujourd’hui, peut nous importe comment notre document est édité, imprimé ou archivé ; c’est grâce aux scientifiques, ingénieurs qui quarante ans plutôt ont créé « notre avenir ».

Cette transformation numérique ne fait que s’accélérer.

En 2003, un jeune étudiant Indien présente un nouveau type d'interface.
Dans cette vidéo, l'homme est a la fois le curseur, clavier, ou « l'exécution » d'un programme.
Son projet novateur est sous licence libre.
Il est de sess nombreux acteurs de cette nouvelle « société du partage ».
Une société du partage qui touche tous les domaines, agriculture, logement, transports, culture, etc.

Aujourd'hui :
– I.B.M peut stocker une  « vie » dans un volume égale à un morceau de sucre. faites un recherche sur le plus petit film du monde pour voir cette prouesse et constater ou en est la recherche appliqué.
– I.B.M est aussi l'inventeur de « l'assembleur ». Espèce de machine de infiniment petit capable de construire ou de réorganiser des atomes.
– Xerox s'il n'a pas continuer a développer l'encre numérique, l'idée a été reprise et les liseuses sont couleurs et gagne en définition pour une consommation électrique quasi nul.
– Notre monde bascule dans le numérique, le GED etc sont déjà présent depuis plusieurs décennies.
– Une nouvelle technologie en électronique arrive : le graphene trouvé par Andre Geim en remplacement du silicium.
– L'Unesco préconise plutôt le numérique en lieu et place des livres papiers pour l'éducation des pays pauvres ou émergent.

L'Inde est un grand pays, et ses changements sont spectaculaires depuis moins de 10 ans dans le secteur IT.
Difficile donc de croire que le livre numérique arrivera après le papier... la consommation de papier baissant déjà depuis quelque années.

Connaissant ton activité, l'imprimerie évoluera et s'adaptera.
Le livre ne constituant qu'une part marginale de l'impression.

Rendez-vous dans dix ans !
Et en te souhaitant de bonnes vacances Smile

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3363
Age : 41
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 11:44

Je découvre ce sujet. Passionnant. Et qui fait également couler beaucoup d'encre (virtuelle  Wink ) au pays de Goethe.




Le sujet posé en question est très intéressant, et nous amène à réfléchir sur plusieurs thèmes, que vous venez de développer, tous, avec intelligence et pertinence. Tous ces thèmes (la lecture, l'écriture, les différences de générations, la fracture sociale ... jusqu'à l'avenir de notre planète !) sont très intéressants, certes, mais aussi déprimants à débattre ... Selon que l'on est à tendance optimiste ou pessimiste, adepte du "c'était mieux avant", notre opinion va varier du tout au tout. Encore une fois, je me sens au milieu, avec l'envie de dire "Il y a du bon en tout". (Cédrix 1er mai 2015, 15:16)
@ grosnours : oui, les liseuses sont bien pratiques lorsqu'on veut retrouver des titres anciens qui ne sont plus édités et qui souvent n'existent même plus en livres papier. (tali 27 avril 2015, 19:39)
Je vous suis tout à fait, Cédrix et grosnours. Pourtant, je suis comme snarkhunter:
Pour ma part, et en tant que (désormais) "vieux de la vieille", je n'ai pas accroché à la liseuse et je ne crois pas que cela peut changer rapidement dans mon cas personnel. D'abord, parce je suis trop attaché, sentimentalement, à l'objet livre. J'aime en avoir un entre les mains, tourner les pages et le lire à mon rythme. Respirer l'odeur de son papier et apprécier la "sonorité" des pages que l'on tourne. (snarkhunter 27 avril 2015, 13:00)
 
Et puis... par expérience, je sais très bien qu'on ne peut avoir aucune confiance dans la durabilité du support électronique. Chez moi, j'ai des livres vieux de plusieurs décennies. Certains ont même été imprimés bien avant ma naissance ! Alors que les collections d'octets... finiront sans doute inutilisables, faute du matériel permettant encore de les lire. Les disques durs ou les disques "opto-numériques" s'usent et se détériorent bien plus vite et bien plus certainement qu'un livre. J'ai des CD (audio) et des DVD, achetés il y a des années, qu'il ne m'est plus possible de lire ! (snarkhunter 27 avril 2015, 13:00)
Travaillant dans l'institution "archives", je sais que le papier est en perte de vitesse. Et que les documents numériques sont beaucoup plus difficiles à "garder pour l'éternité". Mais même le papier réagit de façon différente selon qu'il est à base de bois (à partir des années 1850) dont l'acidité détruit le papier de l'intérieur, ou qu'il est à base de textiles. Il était et est toujours beaucoup plus résistant aux dommages du temps. Pour ces vieux papiers, c'est l'encre à la noix de galle (encre métallo-gallique) qui est dangereux à la longue Wink  En fait, le matériau le plus robuste s'avère être le parchemin! Il est souvent en bien meilleure condition que le papier à base de bois que nous connaissons à l'heure actuelle Very Happy 

 
Et ne parlons même pas de l'éventualité d'un conflit au cours duquel seraient utilisées ces bombes (... j'ai oublié leur nom) dont l'un des effets serait de neutraliser irrémédiablement tous les contenus des supports magnétiques !
Tandis qu'une bibliothèque... (snarkhunter 27 avril 2015, 13:00)
Je n'ose même pas y penser, snarkhunter! Et qu'une bibliothèque est accueillante! Et sujet de mille conversations aussi... Very Happy

 
J'ai le "grand robert" en 7 volumes... Je ne le consulte plus jamais.  Pour cela, Internet est mille fois supérieur ! (Serge 28 avril 2015, 8:02)
Il existe aussi le « petit frère » du TLF : http://www.cnrtl.fr/definition/ (couik 30 avril 2015, 22:49)
D'accord avec toi, Serge. Depuis l'avènement d'Internet, j'avoue que j'utilise beaucoup les dictionnaires en ligne - beaucoup plus maniables à mon goût que ceux en papier. Ce qui ne m'empêche pas d'apprécier de feuilleter de temps en temps un dictionnaire larousse ou dictionnaire des synonymes…

Effectivement Couik, je trouve le cnrtl formidable. Et le dictionnaire des synonymes crisco est également une aide très précieuse quand ça doit aller vite Wink
 
Faites le tour par la pensée des personnes que vous connaissez qui ont des livres chez eux... avoir des livres disons en avoir plus d'une centaine.... combien ??? pas beaucoup, hein ? (spéléo 30 avril 2015, 14:16)
Euh… mes parents et leurs amis ont certainement plus de cent livres dans leurs bibliothèques. Dans ma tranche d'âge, je suis largement championne avec, voyons… Embarassed  je n'ose vous le dire Embarassed

Et sinon, tu as raison, Spéléo. Il y a très peu de gens qui ont une bibliothèque digne de ce nom Sad

Personnellement, ce qui me fait enrager au sujet des liseuses - je ne sais pas si en France, c'est la même chose? - c'est le fait que chaque librairie en ligne a introduit "sa" liseuse. Ainsi avec celle d'Am...n, on ne peut acheter et télécharger que des oeuvres proposées par cette énorme entreprise. Il y a aussi la liseuse de "Weltbild" (même genre que "France Loisirs"), "tolino", "oyo"... et j'en oublie. Aucune n'est compatible avec les produits d'une autre librairie... Mad


Désolée pour la longueur du message Embarassed

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8949
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 11:55

Very Happy Very Happy Very Happy 
Je vais faire beaucoup plus court... je ne crois pas du tout à la disparition du livre...
Je crois que le numérique va s'imposer pour les infos, l'actualité, les dictionnaires, la paperasserie, tout ce qu'on peut avoir besoin de savoir à un moment... et oublier.
(magazines, presse, documentation, etc. )
Pour le livre, le roman, je ne m'inquiète pas ! Il est irremplaçable !
Et puis il se pourrait bien que les liseuse et autres support fassent finalement un gros  flop !
Soit on s'en lassera, soit la technique sera finalement périssable !

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
ValenteII
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 12:25

Anne a écrit:
Et puis... par expérience, je sais très bien qu'on ne peut avoir aucune confiance dans la durabilité du support électronique. Chez moi, j'ai des livres vieux de plusieurs décennies. Certains ont même été imprimés bien avant ma naissance ! Alors que les collections d'octets... finiront sans doute inutilisables, faute du matériel permettant encore de les lire. Les disques durs ou les disques "opto-numériques" s'usent et se détériorent bien plus vite et bien plus certainement qu'un livre. J'ai des CD (audio) et des DVD, achetés il y a des années, qu'il ne m'est plus possible de lire ! (snarkhunter 27 avril 2015, 13:00)
Travaillant dans l'institution "archives", je sais que le papier est en perte de vitesse. Et que les documents numériques sont beaucoup plus difficiles à "garder pour l'éternité". Mais même le papier réagit de façon différente selon qu'il est à base de bois (à partir des années 1850) dont l'acidité détruit le papier de l'intérieur, ou qu'il est à base de textiles. Il était et est toujours beaucoup plus résistant aux dommages du temps. Pour ces vieux papiers, c'est l'encre à la noix de galle (encre métallo-gallique) qui est dangereux à la longue Wink  En fait, le matériau le plus robuste s'avère être le parchemin! Il est souvent en bien meilleure condition que le papier à base de bois que nous connaissons à l'heure actuelle Very Happy 
Bonjour Anne,

Attention... c'est déjà du passé.
Une simple recherche pour constater que l'inventeur du support magnétique (I.B.M) a depuis plus d'une décennie vendu sa division "DD support magnétique".
La liseuse ne tue pas dans l’œuf le collectionneur à venir du livre papier !
C'est le papier en tant que support des connaissances, transmission du savoir, partage etc qui laisse la place au support numérique.
Et la sauvegarde des données à moyen terme n'est pas un problème... c'est même plus simple et économique.
Les recherches passés sur des supports à long terme (+ 100 ans) sont sur le point d'être commercialisés.

Admin-Serge a écrit:

Pour le livre, le roman, je ne m'inquiète pas ! Il est irremplaçable !
Combien de choses irremplaçables n'existent plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8949
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 12:39

Citation :


Combien de choses irremplaçables n'existent plus ?

... et combien de technologie qui devaient révolutionner l'avenir ont sombré...

Je crois que chacun ici, pourrait, s'il en avait le désir et le temps, pondre des arguments dans un sens ou dans l'autre !
Disons...  que c'est mon intime conviction, celle que je défendrais s'il y avait un procès ! lol!

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
gronours
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1044
Age : 57
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 13:36

On est bien peu de chose et mon amie la rose me l'a dit ce matin... 
Rust never sleeps (Neil Young)
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ValenteII
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 21:24

Admin-Serge a écrit:
Citation :


Combien de choses irremplaçables n'existent plus ?

... et combien de technologie qui devaient révolutionner l'avenir ont sombré...
Là, on est d'accord... sans parler du gâchis de papier engendré pour mettre noir sur blanc des technologies fumeuses!

[quote="Admin-Serge"]
Citation :

Je crois que chacun ici, pourrait, s'il en avait le désir et le temps, pondre des arguments dans un sens ou dans l'autre !
Disons...  que c'est mon intime conviction, celle que je défendrais s'il y avait un procès ! lol!
Si,il devait y'avoir procès c'est déjà trop tard !
Le papier, l'imprimerie est une des 5 industries les plus polluante... et économiquement trop chère.
Je précise que je n'ai pas de « liseuse » et que je travail indirectement dans ou pour le papier. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8949
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 21:28

Quand je parlais de procès, c'était pour en venir à parler de ce qu'on appelle "une intime conviction"...
Cela ne se discute pas... c'est ainsi...

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
ValenteII
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 12 Aoû 2015 - 23:27

Admin-Serge a écrit:
Quand je parlais de procès, c'était pour en venir à parler de ce qu'on appelle "une intime conviction"...
Cela ne se discute pas... c'est ainsi...
Mais ma réponse est aussi limpide que ton avant dernier message.
Un procès expose des faits publiquement sans remettre en cause « l'intime conviction » des parties
Et les collectionneurs qui animent le forum ont aussi leur « intime conviction »
Surtout un collectionneur comme ce cher fan_indien auquel je répondais connaissant son activité.


Plus sérieusement, ci-dessous quelques passages du philosophe des sciences, monsieur Michel Serres
M.Serres a écrit:

Avant d’enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître.
Qui se présente, aujourd’hui, à l’école, au collège, au lycée, à l’université ?

Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n’a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. En
1900, la majorité des humains, sur la planète, s’occupaient de labourage et de pâturage ; en
2010, la France, comme les pays analogues au nôtre, ne compte plus qu’un pour cent de
paysans. Sans doute faut-il voir là une des plus immenses ruptures de l’histoire, depuis le
néolithique. Jadis référée aux pratiques géorgiques, la culture change.
Celle ou celui que je vous présente ne vit plus en compagnie des vivants, n’habite plus la
même Terre, n’a donc plus le même rapport au monde. Il ou elle ne voit que la nature
arcadienne des vacances, du loisir ou du tourisme.
- Il habite la ville. Ses prédécesseurs immédiats, pour plus de la moitié, hantaient les champs.
Mais il est devenu sensible aux questions d’environnement. Prudent, il polluera moins que
nous autres, adultes inconscients et narcissiques.

(...)

- Alors que leurs parents furent conçus à l’aveuglette, leur naissance fut programmée.
Comme, pour le premier enfant, l’âge moyen de la mère a progressé de dix à quinze ans, les
enseignants ne rencontrent plus des parents d’élèves de la même génération.
Ils n’ont plus les mêmes parents ; changeant de sexualité, leur génitalité se transformera.

(...)

- Leurs ancêtres cultivés avaient, derrière eux, un horizon temporel de quelques milliers
d’années, ornées par la préhistoire, les tablettes cunéiformes, la Bible juive, l’Antiquité gréco-
latine. Milliardaire désormais, leur horizon temporel remonte à la barrière de Planck, passe
par l’accrétion de la planète, l’évolution des espèces, une paléo-anthropologie millionnaire.
N’habitant plus le même temps, ils entrèrent dans une autre histoire.
- Ils sont formatés par les médias, diffusés par des adultes qui ont méticuleusement détruit
leur faculté d’attention en réduisant la durée des images à sept secondes et le temps des
réponses aux questions à quinze secondes, chiffres officiels ; dont le mot le plus répété est
« mort » et l’image la plus reprise celle des cadavres. Dès l’âge de douze ans, ces adultes-là
les forcèrent à voir plus de vingt mille meurtres.

(...)

Ils n’ont plus la même tête.
- Par téléphone cellulaire, ils accèdent à toutes personnes ; par GPS, en tous lieux ; par la
toile, à tout le savoir ; ils hantent donc un espace topologique de voisinages, alors que nous
habitions un espace métrique, référé par des distances.
Ils n’habitent plus le même espace.
Sans que nous nous en apercevions, un nouvel humain est né, pendant un intervalle bref, celui
qui nous sépare de la Seconde Guerre mondiale.
Il ou elle n’a plus le même corps, la même espérance de vie, n’habite plus le même espace, ne
communique plus de la même façon, ne perçoit plus le même monde extérieur, ne vit plus
dans la même nature ; né sous péridurale et de naissance programmée, ne redoute plus la
même mort, sous soins palliatifs. N’ayant plus la même tête que celle de ses parents, il ou elle
connaît autrement.

- Il ou elle écrit autrement. Pour l’observer, avec admiration, envoyer, plus rapidement que je
ne saurai jamais le faire de mes doigts gourds, envoyer, dis-je, des SMS avec les deux pouces,
je les ai baptisés, avec la plus grande tendresse que puisse exprimer un grand-père, Petite
Poucette et Petit Poucet. Voilà leur nom, plus joli que le vieux mot, pseudo-savant, de
dactylo.

(...)

Je voudrais avoir dix-huit ans, l’âge de Petite Poucette et de Petit Poucet, puisque tout est à
refaire, non, puisque tout est à faire.
Je souhaite que la vie me laisse assez de temps pour y travailler encore, en compagnie de ces
Petits, auxquels j’ai voué ma vie, parce que je les ai toujours respectueusement aimés.
« Les nouveaux défis de l’éducation » Mardi 1 mars 2011 (Académie française)

Texte très intelligent de monsieur Serres disponible sur internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8949
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Jeu 13 Aoû 2015 - 8:20

lol!  


_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
ValenteII
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Jeu 13 Aoû 2015 - 9:37

Admin-Serge a écrit:
lol!
(...)
L'humanité entame dès aujourd'hui sa "dette écologique"
http://www.lepoint.fr/environnement/l-humanite-entame-des-aujourd-hui-sa-dette-ecologique-13-08-2015-1956438_1927.php
Il a pas tord Michel en écrivant :
- Il habite la ville. Ses prédécesseurs immédiats, pour plus de la moitié, hantaient les champs.
Mais il est devenu sensible aux questions d’environnement. Prudent, il polluera moins que
nous autres, adultes inconscients et narcissiques.


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8949
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Jeu 13 Aoû 2015 - 10:09

N'en jette plus, la cours est pleine ! Very Happy 
J'ai mes convictions... sujet clos en ce qui me concerne !
Sans rancune. Smile
Parle moi de PJ Bonzon...je préfère quand tu parles de PJ Bonzon... lol!

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Cedrix
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1524
Age : 44
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 01/05/2012

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Jeu 13 Aoû 2015 - 11:22

Merci, Valente, pour ce texte très intéressant de Michel Serres. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sensy21
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1845
Age : 44
Localisation : DIJON
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Ven 14 Aoû 2015 - 13:26

J'adore ta vidéo Serge, elle n'est que trop vrai!
Pour moi rien ne remplacera jamais un "vrai" livre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4351
Age : 35
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Ven 14 Aoû 2015 - 13:36

Bonjour Valente, j'ai lu avec intérêt ton argumentaire qui remet en question l'avenir en Inde du livre papier. Mais d'abord et avant tout, il faut savoir que malgré les progrès économiques que l'Inde a réalisés au cours des 20 dernières années, progrès qu'elle continue d'ailleurs d'enregistrer à l'heure actuelle, mes compatriotes restent profondément attachés à leurs chères vieilles habitudes. Et Dieu sait si ces dernières ont la vie dure ! Je crois devoir préciser ici qu'à nos yeux, la valeur affective d'un objet l'emporte sur sa valeur pécuniaire. D'ailleurs, l'achat d'un e-book représente malgré tout un important investissement, ce qui demeure encore hors de portée de beaucoup de bourses, celles de mes concitoyens j'entends. Bref, tout dépend de la façon dont va évoluer notre économie, car, au final, nous ne pouvons guère que spéculer, prédire quel sera le devenir du livre d'ici quelques années. De fait, au point où nous en sommes, nul ne saurait avancer avec certitude une quelconque affirmation. Mais déjà, il me semble que certains documents ne pourront exister que sous forme de papier, ou au surplus, cohabiteront-ils avec les textes numériques. Et crois-moi, ce n'est pas parce que je travaille dans le domaine de l'imprimerie que j'essaie de faire pencher la balance en faveur des livres en tant qu'objet. Pour ce qui est des ouvrages d'agrément, la question reste pour le moment difficile à trancher. A ce stade donc, et jusqu'à plus ample informé, force nous est de patienter et de guetter, car enfin, seul le temps nous l'apprendra !

(Affaire à suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ValenteII
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Sam 15 Aoû 2015 - 10:31

Bonjour fan_indien

fan_indien a écrit:

(Affaire à suivre...)
Tu as raison fan_indien Smile

Je suis intervenu dans le Topic suite à l'émission de France Inter du 7/08 : Akash Kapur, l’Inde face à de nouveaux dangers
http://livres-d-enfants.conceptbb.com/t3191p30-vos-programmes-radiophoniques-preferes-passes-et-presents#66501
Comme tu nous l'indiques il aura fallu moins d'une génération pour que l'Inde devienne une grande nation économique.

Et aussi une "doc" qui « passait dans le quartier » sur les systèmes bancaires en Afrique.
À la différence de l'Europe, les échanges d'argents virtuels sont communs en Afrique(SMS).
L'Europe est en retard sur l'Afrique qui a « sauté un palier » en passant par des opérateurs de téléphonies mobiles pour des transactions bancaires.

Et la technologie évolue de plus en plus vite :
zone-numerique a écrit:

À l’occasion d’une conférence sur la mémoire Flash en Californie, la firme coréenne (Samsung) a présenté sa nouvelle technologie de mémoire Flash 3D : le plus gros SSD du monde : 16 To !
http://www.zone-numerique.com/samsung-presente-un-ssd-de-16-to.html

Capacité supérieure au disque dur magnétique.
C'est l'aboutissement de plus de 20 ans de recherches en physique sur les semi-conducteurs.
Au lieux des transistors 2D - élément de base des circuits intégrés (CPU, mémoire etc) - c'est des transistors à structure 3D permettant d'assembler en couches les circuits intégrés.
Le transistor en vraie structure 3D est encore dans les laboratoires.

"Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"
À demain fan_indien... dans dix ans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4351
Age : 35
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Sam 15 Aoû 2015 - 12:30

@ValenteII : Zut ! J'avais zappé l'info, mais qu'à cela ne tienne : je vais pouvoir y remédier grâce au lien que tu me transmets. D'ailleurs, on peut vraiment dire que le hasard fait bien les choses, car il se trouve qu'aujourd'hui, 15 août, c'est justement notre Fête de l'Indépendance. (Il y a "inde" à "indépendance". Wink) Comme quoi ! Par contre, j'ignore qui peut être ce fameux Akash Kapur, mais j'en saurai sans doute plus long après avoir écouté l'émission.

Concernant notre économie qui est actuellement en plein essor, c'est vrai que nous avons affiché une croissance sans précédent au cours des 2 dernières décennies. Mais il nous reste encore passablement de chemin à faire !

ValenteII a écrit:
Bonjour fan_indien

fan_indien a écrit:

(Affaire à suivre...)
Tu as raison fan_indien Smile

On se donne rendez-vous dans dix ans. Date à ne pas manquer ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinejill
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1780
Age : 60
Localisation : france
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Mer 28 Juin 2017 - 23:35

Pour remonter le moral aux plus pessimistes du forum : écoutez ce que disent la si sympathique  et dynamique Viviane, jeune écolière de 5ème qui aime lire des romans policiers ( et pas n'importe lesquels Very Happy Very Happy ) et son coéquipier,  Victor , collégien qui aime lire aussi dans leur présentation au jeu des 1000 francs  :
https://www.franceinter.fr/emissions/le-jeu-des-1000-eu/le-jeu-des-1000-eu-28-juin-2017  cheers



Pour moi, je pense comme Caribou mais j'espère surtout que le livre imprimé restera encore longtemps car pour moi , rien ne vaut le papier  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8949
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Jeu 29 Juin 2017 - 12:13

Le livre est insubmersible !
N'écoutez pas les sirènes défaitistes !
Il va juste perdre un peu... et à mon avis, pas dans la durée...

_________________
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
http://paul-jacques-bonzon.fr/
http://passionsdeserge.over-blog.com/
La plus belle qualité morale, c'est la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
gigi
Cours moyen
Cours moyen
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Jeu 29 Juin 2017 - 18:03

Espérons que les deux dessins humoristiques ci-dessous ne préfigurent pas l'avenir !





On oublie un facteur important dans cette affaire : le danger qu'il y a pour les yeux à être constamment rivés sur un écran : télévision, ordinateur, smartphone, liseuse électronique :

http://www.allodocteurs.fr/maladies/yeux/comment-proteger-nos-yeux-des-ecrans_20272.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ValenteII
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 50
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: "Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"   Jeu 29 Juin 2017 - 19:29

- L'industrie du livre consomme moins de papier, l'édition sur presse numérique servant d'appoint à la dématérialisation du livre amorcé voila plus de 10 ans.

- La « presse » est en crise et les volumes baisses, le passage au numérique est inexorable. Certains titres n'existent plus en version papier.

- Si l'informatique a compensé la perte de volume, depuis 2010, le déclin est lui aussi en route.

- Entre 2010 et 2015 on ne compte plus les restructurations ou fermetures de fabricants pour l'impression (Ex : Canon a racheté le dernier fabricant de presse numérique européen Océ).

- Même Xerox subit cette évolution... sachant qu'une copie couleurs sur 2 est produite sur du Xerox (2007 = 1.5 trillion de copies couleurs = 1,5*10^18)
Le "1.5 trillion" restant était pour Canon, Océ, Heidelberg, puis les petits Ricoh, Konica, etc

- Le papier dit "industriel" (agroalimentaire, art graphique, etc) est stable.

Le dessin humoristique est bien réel, il est rare aujourd'hui de croiser une personne avec un livre ou un quotidien dans les transports...

gigi a écrit:

On oublie un facteur important dans cette affaire : le danger qu'il y a pour les yeux à être constamment rivés sur un écran : télévision, ordinateur, smartphone, liseuse électronique :
Il ne faut pas confondre l'écran d'une "liseuse" avec un écran Amoled ou Led d'un ordinateur, smartphone, etc.
Deux technologies très différentes !
Ironie de cette évolution, c'est Xerox* qui est l'inventeur du papier électronique (liseuse) !

Et a titre perso, je n'ai aucun livre chez moi ni CDs, ce qui ne m’empêche pas d'être un amoureux de la lecture et de musique.


Je précise que je vis grâce à l'industrie de l'impression comme fan_indien Smile



*)Aucune pub, je ne travaille pas pour les marques citées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos loisirs, vos passions, etc.-