Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1469
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Sam 2 Avr 2016 - 19:27

La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte
 
Je participe en juin, dans le cadre du doctorat, à une journée d’étude sur le thème de la propagande. Je me suis dit que cette fois, je ne proposerai pas de sujet car le thème est beaucoup trop éloigné de mon axe d’étude... et puis le petit vélo dans ma tête a fait du chemin, pédalé, encore et encore... et en fait il me semble qu’il y a du lien certain entre les séries de la BR et de la BV... Je vous donne mes quelques pistes, n’hésitez pas à donner votre avis et compléter !
En ce qui concerne la série « Alice », le personnage éponyme est en lui-même une propagande : celle de la Liberté ! Le travail est également mis en valeur : si Alice ne travaille pas, son père est toujours en activité et ne s’arrête jamais. Les personnages positifs sont toujours mis en valeur par leur travail également et c’est toujours vers ces personnes qu’Alice décide d’apporter son soutien, a contrario les méchants sont souvent présentés sous un jour très défavorable, comme de vrais fainéants ou malhonnêtes intellectuellement. Dans la majeure partie des séries, on retrouve ces idées, sans doute en partie liées à la loi de 1949 sur les productions liées à la jeunesse et qui oblige à ne pas présenter le banditisme sous un jour favorable.
Au niveau de l’Histoire également, il y a une sorte de propagande. Je pense à tous les titres présentant des histoires d’espionnage et ils sont nombreux d’où l’importance du personnage du savant (« le Club des Cinq », « Fantômette » et plus encore « Langelot »). Personnellement, la guerre froide et ses répercussions, ce n’est pas dans les manuels d’Histoire que je l’ai apprise mais bel et bien dans la littérature !
Suite à ces petites idées, je me pose la question de savoir si la propagande n’est pas une obligation quasiment dans les séries, à savoir qu’il s’agit d’une littérature de masse, faite pour le plus grand nombre. Nombreux critiques ont voulu démontrer qu’il s’agissait d’une littérature pauvre et abêtissante, et si au contraire il ne s’agissait pas d’une certaine forme de manipulation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com En ligne
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3566
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Lun 4 Avr 2016 - 8:09

Intéressante question sur laquelle je vais méditer...

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snarkhunter
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 53
Localisation : France, région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Lun 4 Avr 2016 - 10:25

... Ce n'est peut-être pas de la propagande (au sens "intentionnel"), mais plutôt du manichéisme ?
On est avant tout dans le cadre d'une littérature destinée à la jeunesse : il est donc indispensable que les valeurs véhiculées soient en conformité avec les usages sociaux de l'époque. Et en particulier en ce qui concerne l'identification claire des "gentils" et des "méchants". En matière d'éthique, de morale, etc, les enfants ont sans doute une perception encore assez rudimentaire des choses et ces romans sont l'occasion d'établir et maintenir une dichotomie simple. Les méchants des romans pour la jeunesse, ce sont les Rapetou ou les Dalton des BD que nous lisions enfants : à les voir, on sait instantanément de quel "côté" ils se trouvent.

Mais je trouverais pourtant les méchants des séries en BR/BV presque "mièvres" en regard de leurs homologues de la BD enfantine. Le côté plus ouvertement "politisé" d'une série telle que "Langelot" est sans doute ce qui se rapproche le plus d'une présentation "adulte" de certains enjeux. En ce sens, on peut sans doute en dire que c'est une forme de propagande : une propagande pour un certain réalisme.

... mais il faudrait que je relise aussi un "Oui-Oui", pour vérifier ! Laughing

C'est d'ailleurs assez étonnant lorsqu'on compare ces séries avec ce que proposait jadis la littérature pour la jeunesse : en comparaison, c'était même assez "brutal", je trouve. On exposait souvent les faits dans toute leur crudité. Certes, la société fonctionnait alors très différemment (travail des enfants, etc). Mais c'est sans doute un "marqueur culturel" très intéressant, qui gagnerait à être étudié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Lun 4 Avr 2016 - 14:32

La propagande et/ou l'idéologie, volontaire ou involontaire, dans la littérature jeunesse. C'est un vaste sujet !

Aux remarques de Marina, j'ajouterais pour Alice l'éloge de la richesse (ce qui est assez logique aux USA) tant la grande bourgeoisie est présente dans ces romans. Immenses maisons de maître, propriétaires de  diamants et bijoux, châtelains, princes en exil, Alice qui reçoit un nouveau cabriolet à chaque anniversaire affraid , etc.
C'est un peu l'inverse de Bonzon qui encensait les classes populaires

Langelot fait lui à sa façon l'éloge de l'armée et d'un certain patriotisme, de façon drôle et assez discrète dans les 30 premiers tomes. Mais c'est lourd dans les 5 derniers !

Il y a aussi dans l'après guerre une concurrence certaine entre les éditeurs chrétiens (Bayard, Signe de Piste...), américanophiles/plan Marshall (Mickey, Buck Danny...) ou communistes (Pif Gadget) pour toucher la jeunesse

De nos jours je dirais au vu des couvertures qu'il y a des BR/BV consuméristes (les produits "girly" dérivés de poupées, séries ou autres) et aussi les idées dominantes du moment (familles recomposées, antiracisme, droits de l'homme, métissage, etc).

Il faut aussi ajouter la littérature jeunesse musulmane francophone dont on parle peu. Sujet tabou? Regardez comme ces deux enfants sont mignons :



Livres : http://www.iqrashop.com/index.php?cPath=1_171
Jouets : http://www.iqrashop.com/index.php?cPath=52
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3566
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Lun 4 Avr 2016 - 16:04

Pat a écrit:
Il faut aussi ajouter la littérature jeunesse musulmane francophone dont on parle peu. Sujet tabou? Regardez comme ces deux enfants sont mignons :



Livres : http://www.iqrashop.com/index.php?cPath=1_171
Jouets : http://www.iqrashop.com/index.php?cPath=52

Merci pour cette info et les liens, Pat. C'est une littérature dont j'ai vu quelques exemples déjà ici. Je vais essayer de voir si je retrouve la librairie ou les titres Wink

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snarkhunter
collège
collège
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 53
Localisation : France, région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Lun 4 Avr 2016 - 16:23

... ça commence bien avec cette collection pour le moins très "orient(alis)ée".
J'ai suivi le premier lien et j'ai parcouru rapidement la liste des titres proposés.
Au hasard, j'ai alors sélectionné "Parlez-moi de la création" :

Début du texte de présentation pour cet ouvrage :

"Les preuves scientifiques démontrent que tous les êtres vivants ont été créés par Dieu."

Là, il ne s'agit même plus de "propagande", mais plutôt de prosélytisme. Enfin... je suppose qu'on est en droit de dire que le prosélytisme, c'est la propagande de la pensée religieuse.

A fuir dans tous les cas.

Et en plus, le mensonge est ici avéré, parce qu'on attend encore les "preuves scientifiques" : là, il y a clairement tromperie - au sens le plus juridique du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Lun 4 Avr 2016 - 17:01

Citation :
A fuir dans tous les cas.
Et en plus, le mensonge est ici avéré, parce qu'on attend encore les "preuves scientifiques" : là, il y a clairement tromperie - au sens le plus juridique du terme.

Ben en fait, c'est la réalité de l'islam en 2016. Dans cette boutique, les très jolies peluches et poupées parlantes ne sont pas mal non plus car en fait elles parlent pour enseigner l'islam !

Curieusement, un Caroline et ses amis est proposé à la vente dans cette boutique. Sans doute parce que Caroline porte le foulard (typique des années 50-60)



Pour en revenir au sujet, il est clair que les enfants sont des cibles pour toutes les idéologies athées ou religieuses du moment. Mais ce peut être plus ou moins discret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1469
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mar 5 Avr 2016 - 1:34

Pat a écrit:
La propagande et/ou l'idéologie, volontaire ou involontaire, dans la littérature jeunesse. C'est un vaste sujet !

Aux remarques de Marina, j'ajouterais pour Alice l'éloge de la richesse (ce qui est assez logique aux USA) tant la grande bourgeoisie est présente dans ces romans. Immenses maisons de maître, propriétaires de  diamants et bijoux, châtelains, princes en exil, Alice qui reçoit un nouveau cabriolet à chaque anniversaire affraid , etc.

Je pense qu'en fait il s'agit d'une propagande purement Américaine, pour dire "eh viendez chez nous, tout il est beau et parfait". Le premier Alice a été écrit juste après le crac boursier de 1929. Au sein même des USA, le titre devait montrer que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, à condition de le vouloir.

Pour Langelot, effectivement, la propagande militaire est importante mais c'est aussi "regardez, on nous dit que les pays ailleurs sont bien, mais c'est quand même nous les meilleurs, l'intelligence, les cerveaux, c'est nous qui les avons".

Pour le manichéisme, il est certain mais surjoué, la loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse a, à mon sens, été surinterprétée par de nombreux auteurs (ou maisons d'éditions ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com En ligne
Monsieur X
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2002
Age : 51
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mar 5 Avr 2016 - 8:28

Deux pierres à l'édifice :
1/ La première (petite pierre car elle parle de bd) : étant petit, j'aimais beaucoup Pif gadget et pas mal de séries qui s'y trouvaient. Notamment Rahan ! Aussi, lorsqu'il y a quelques années cette série a été rééditée en intégrale, ai-je relu quelques aventures. Avec des yeux d'adulte ! Si j'y ai retrouvé ce que j'avais aimé enfant (notamment le dessin !), j'y ai aussi vu une chose qui m'avait totalement échappé à l'époque : dans toutes les tribus, dans toutes les histoires, les sorciers (donc les religieux) sont systématiquement des méchants. L'explication m'en semble fort logique : Rahan essaie de tout comprendre et de tout expliquer par l'intelligence et la réflexion ... alors que les sorciers (les religieux donc) ne proposent que des explications tronquées qui font avant tout la part belle à leur fonction de sorcier (qui leur donne ainsi du pouvoir et de l'emprise sur le peuple). On est en pleine idéologie communiste !
2/ La deuxième (plus dans le droit fil de ce que tu attends Marina) : je viens justement de terminer ma relecture de Michel et la super maquette.
Il s'agit là d'un épisode situé pendant la guerre froide (et présenté comme tel en toutes lettres) dans lequel (en résumé vite fait) des méchants essaient de faire capoter une conférence sur la paix entre les USA et l'URSS. Georges Bayard ne prend parti ni pour un bloc ni pour l'autre (Michel rencontre et est félicité par les Consuls des deux pays, et tous deux le remercient d'avoir permis à cette réunion d'avoir lieu !). Par contre (comme toujours) l'auteur prend parti contre les méchants ! Mais par contre (et c'est là où je voulais en venir) les méchants sont tout d'abord présentés comme gentils, notamment un qui a d'emblée la sympathie de Michel et de Daniel.
Je pense que Georges Bayard est moins "grossier", moins "tranché" dans sa description des méchants (cela se vérifie à plusieurs reprises) que ce n'est le cas dans la série des Alice (c'est d'ailleurs une des raisons qui me font fuir cette série !). Pour Georges Bayard l'avantage était évident : c'est beaucoup sur ce genre de méprises et de doutes qu'il base des coups de théâtre faisant rebondir ses intrigues (ce qui soit dit en passant leur donne tant d'attrait, de profondeur et de réalisme !)
En résumé, Georges Bayard promeut systématiquement des valeurs qui pourraient se résumer en des valeurs morales de réflexion, de loyauté, de courage (dans l'action mais aussi dans la vie quotidienne notamment par le travail).
Voilà vite fait, en espérant que cela t'aide.  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mer 6 Avr 2016 - 12:42

Effectivement, Rahan était matérialiste ! Mais globalement, les BD de Pif étaient plutôt sympas.

Et sinon pour en revenir à Alice, ne pas oublier son côté « émancipation féminine », du moins pour elle et non pour Sarah.

Une autre propagande à l’œuvre en ce moment, c’est la réécriture politiquement correcte des BR/BV. Hélas, pour étudier le phénomène, il faut se taper la lecture éprouvante des nouvelles éditions. On peut citer pour Blyton la disparition des allusions aux punitions corporelles, la disparition du mot saltimbanque et de certains aspects jugés désobligeants pour les gitans. La disparition de la scène de l’église dans « au bord de la mer » Pour les enfants qui offrent du tabac dans la boussole du cd5, je n’ai pas la dernière édition, il faudrait vérifier.
Enfin, la réécriture des livres au présent est plus sournoise. On parle de s’adapter aux enfants d’aujourd’hui mais en fait l’emploi du présent perpétuel est typique des systèmes politiques dans lesquels on veut effacer le passé.

Comme toute propagande réussie, beaucoup de gens y participent sans voir le problème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Monsieur X
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2002
Age : 51
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Sam 9 Avr 2016 - 10:27

Pat a écrit:

Comme toute propagande réussie, beaucoup de gens y participent sans voir le problème
affraid Tu as affreusement raison  Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirella



Nombre de messages : 6
Age : 49
Localisation : 60° Nord
Date d'inscription : 13/02/2016

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Dim 10 Avr 2016 - 22:46

Pat a écrit:
On peut citer pour Blyton [...] la disparition du mot saltimbanque ...
perso je ne comprends pas pourquoi le mot saltimbanque est condamné à la disparition. Il n'est même pas péjoratif, et il porte une image - dans ma tête il jongle. Ou alors c'est qu'il se fait rare (au bénéfice des gens du voyage) et qu'il est devenu vieillot ?
enfin, dans le même genre il y a bien d'autres mots pas péjoratifs qui ont tendance à se faire remplacer (en général par des périphrases, si pas par la définition du dico, genre techniciens de surface ou personnes de petite taille). En particulier, je ne comprends pas qu'un professeur des écoles puisse être mieux qu'un instituteur.  Mais bon faut accepter de vivre avec la langue de son temps.

Ok, je ne fais pas avancer la réflexion de Marina, avec ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1469
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Dim 10 Avr 2016 - 23:48

Mirella a écrit:
Pat a écrit:
On peut citer pour Blyton [...] la disparition du mot saltimbanque ...
En particulier, je ne comprends pas qu'un professeur des écoles puisse être mieux qu'un instituteur.  Mais bon faut accepter de vivre avec la langue de son temps.
Là pour le coup, c'est une question de catégorie, de concours et de formation. Des amies institutrices sont passées professeurs des écoles en passant le nouveau concours. Donc dans les écoles, la plupart sont maintenant professeurs des écoles quand quelques uns sont encore instituteurs. Le changement date de 1989.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com En ligne
Camisard
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 115
Age : 48
Localisation : Alpes-maritimes
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Lun 11 Avr 2016 - 21:53

Il faut distinguer deux genres de littérature:

il existe une littérature religieuse  pour enfants qui est clairement porteuse d'un message spécifique. Je pense que la dessus on a rien à dire puisqu'elle est destinée au cercle privé et chaque parents transmettent la Foi qu'ils  veulent.

je suis Protestant pratiquant, j'ai été élevé dans ce milieu et j'élève mes enfants comme j'ai été élevé.C'est mon choix et adultes mes gosses feront le leur! Mes enfants ont donc lu des livres clairement orientés mais dans le domaine privé. 

Maintenant ce type de livre relève donc d'un choix éducatif et donc  de la Liberté de chacun :  ils n'ont rien à faire dans les Bibliothèques publiques financées par l'ensemble des contribuables!

Je repense à l'oeuvre de cette auteure dont on a déjà parlé, mi profane/mi calviniste, Jacqueline Dumesnil. Selon le type de livre, l'éditeur et donc  le circuit de diffusion était différend. récit évangélique: librairie chrétienne, récit historique, hop en "Rouge et Or"! Très bien!

Dans ce cas de littérature, l 'orientation est assumée et revendiquée! Aucun problème! 


Par contre,je vois par contre que rien n'a changé dans le coté "message propagandiste" de la littérature généraliste pour enfants . Un de mes gamins  est au collège et a eu à lire ceci:




Franchement moi question éditions, j'ai toujours préféré La table ronde  aux Temps modernes Wink  et donc j'ai parcouru ce bouquin qui est clairement de la littérature engagé. J'ai même trouvé dans ce cas, que c'est parfois tellement excessif que ça en est contre productif!   Rolling Eyes

D'une manière générale,  je pense surtout que sur les esprits équilibrés ça n'a aucune incidence (quelque soit l'inclinaison du message)  je m'explique:

J' ai aimé Langelot et même si cela a eu une certaine influence sur moi, la lecture de Pif gadget n'a jamais fait de moi un communiste!!! (Aucun risque!!! Laughing )  Ne confondons donc pas cause et conséquence 

Il en faut plus pour conditionner un individu, même jeune! Mais je n'accepterais pas que l'on fasse lire à un de mes gamins un livre faisant du prosélytisme religieux ou philosophique, car ce serait aller à l'encontre de mon choix éducatif, mon choix d'homme Libre! 


Bref tout est question de mesure! Comme d'hab!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mar 12 Avr 2016 - 9:07

Qu'est ce que tu reproches exactement à "No et moi"?
J'ai lu le résumé. J'ai vu des bons sentiments, du désespoir, peu de littérature...

Quant à la liberté religieuse, je ne pense pas qu'elle ait été inventée en songeant qu'un truc extrémiste comme le salafisme pouvait s'implanter en France. Même longtemps après 1789, la République ne s'est d'ailleurs pas gênée pour expulser du territoire des dizaines de milliers de religieux catholiques en 1880 et 1903
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3566
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mar 12 Avr 2016 - 9:31

Pat a écrit:
Même longtemps après 1789, la République ne s'est d'ailleurs pas gênée pour expulser du territoire des dizaines de milliers de religieux catholiques en 1880 et 1903

La loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat date de 1905...

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mar 12 Avr 2016 - 9:41

La loi la plus connue est de 1905 mais les expulsions de congrégations religieuses ont eu lieu par décrets ou lois en 1880 et 1903. Ce fut assez violent, avec d'ailleurs certains juges et gendarmes pas forcément ravis de devoir expulser les 50 religieuses pacifiques du couvent du coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Camisard
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 115
Age : 48
Localisation : Alpes-maritimes
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mar 12 Avr 2016 - 9:52

Pat a écrit:
Qu'est ce que tu reproches exactement à "No et moi"?
 

ce que je reproche ? exactement la même chose que toi:
Citation :
J'ai vu des bons sentiments, du désespoir, peu de littérature...



ça ressemble plus à un manifeste du D.A.L qu'à un roman. un vrai petit catéchèse bobo !!!



Citation :
Quant à la liberté religieuse, je ne pense pas qu'elle ait été inventée en songeant qu'un truc extrémiste comme le salafisme pouvait s'implanter en France. Même longtemps après 1789, la République ne s'est d'ailleurs pas gênée pour expulser du territoire des dizaines de milliers de religieux catholiques en 1880 et 1903

Le problème est double

- La liberté religieuse exige une neutralité des pouvoirs publics. Or pour des raisons historiques , la soi disant laïcité est plus un rapport de force entre Etat et Eglise catholique. je le dis en toute objectivité: en tant que protestant nous sommes complètement ignorés des pouvoirs publics, et c'est très bien (jamais vu le moindre flic ou bidasse devant mon temple malgré l'état d'urgence) On voit bien d'ailleurs un certain parti pris de la part de responsables politiques qui ont affiché parfois un comportement provocateur: je me souviens de michel charasse, ministre du budget (et donc responsable des Douanes) qui refusa d'assister aux  obsèques d'un douanier mort en service, parce qu'il fallait rentrer dans une église et que ce n'était pas "laic"! La grande classe!!!

-L'autre problème est que l’Etat actuel (quand je dis actuel, je parle des 40 dernières années )  est "fort avec les faibles et faible avec les forts"! Le développement du salafisme en France n'a qu'une cause: une carence testiculaire de la classe politique française! exemple: plus facile de gazer et matraquer les familles bourgeoises de la "manif pour tous" que les activistes corses qui  salissent en public la mémoire d'un préfet assassiné, ou les délinquants de quartiers qui ont mis a sac le centre de ville de Nice lors d'une manif pour la Palestine, en hurlant des slogans antisémites! deux poids deux mesures!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mar 12 Avr 2016 - 11:14

Citation :
ça ressemble plus à un manifeste du D.A.L qu'à un roman. un vrai petit catéchèse bobo !!!

Ah d'accord. Very Happy 

C'est clair qu'en matière religieuse le gvt et les medias font des choix non neutres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Camisard
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 115
Age : 48
Localisation : Alpes-maritimes
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Mar 12 Avr 2016 - 19:55

je pense que ce sujet au final n'a pas lieux d'être! je précise: on se positionne sur un fait qui date de plus de cinquante ans avec les valeurs d'aujourd'hui....Si on ne tiens pas compte du contexte impossible de juger correctement! Dans ces cas la, on peux reprocher à Jules Vernes d'être  ultra nationaliste (les 500 millions de la Begum) , raciste  voire certains l'ont taxé d'antisémite pour je ne sais quelles raisons.....

N'importe lequel d'entre nous, qui se retrouverait en 1914 serait immédiatement fusillé pour sédition!!!!

regardez cette couv' du Journal de Tintin! Impensable aujourd'hui!!! Déjà  à cause de la crispation liée à la  religion dans notre société , mais surtout qu'avec une pratique religieuse extrêmement réduite (4% des cathos vont à la messe toutes les semaines) je suis sur que la plupart des enfants d'aujourd'hui se demanderaient  ce que font Tintin et ses potes!!!!!!!!!!!!!! Shocked

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camisard
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 115
Age : 48
Localisation : Alpes-maritimes
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Ven 15 Avr 2016 - 23:03




Livre d'histoire ?

sauf que le livre est paru en 1959, et que De Gaulle est président de la république depuis décembre...1958
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Sam 16 Avr 2016 - 11:43

Dans la propagande BV, on peut également citer "Jeunes filles en blanc" (23 titres de 1968 à 1985) qui est une "propagande" positive pour le métier d'infirmière. Il est probable que dans la conception de 2016 les héroïnes seraient plutôt docteurs.

Pour réagir sur la couverture de Tintin 1948, elle correspond à une époque mais aussi aux idées de l'éditeur et du CA. En 1958, il y avait une crèche à découper. En 1964, Tintin célèbre encore Pâques et Noël. Le virage laïque vient dès les 70s. Mais de nos jours, selon BVA, 42% des français installent une crèche et 20% vont à la messe de Noël. Donc un hebdo jeunesse ne risquerait pas grand chose à célébrer Noël, surtout en mêlant le Père Noël et le religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6815
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Sam 16 Avr 2016 - 13:27

Camisard, et que dire de celle-ci (il y a un certain humour avec les cadeaux qu'ils ont dans les mains et Tournesol qui part dans une autre direction avec son pendule :-)).



Il y a eu plusieurs couvertures où on voit Tintin agenouillé ou se rendant à la messe de minuit.

En 1970, c'est beaucoup plus soft :


_________________
Ma liste de recherche : http://www.pinterest.com/hortillon/livres-recherch%C3%A9s/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camisard
Cours préparatoire
Cours préparatoire


Nombre de messages : 115
Age : 48
Localisation : Alpes-maritimes
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Sam 16 Avr 2016 - 17:48

Pat a écrit:
Il est probable que dans la conception de 2016 les héroïnes seraient plutôt docteurs.
Et qu'elles  feraient de l'humanitaire dans une organisation non gouvernementale politiquement correcte.... Wink




Pat a écrit:
Donc un hebdo jeunesse ne risquerait pas grand chose à célébrer Noël, surtout en mêlant le Père Noël et le religieux.

sauf à ce que les talibans du Laïcistan (à géométrie variable)ne  lui tombent  dessus. D'ailleurs maintenant on dit "Bonnes fêtes de fins d'années"  Rolling Eyes

Excellent ta couv' Sally... ("le golden rocket"  en cadeau!) Surtout, on dirait qu'il y a un petit anachronisme: dans la ville en arrière plan, on croit deviner le dôme d'une mosquée et son minaret..... Very Happy ! 

A l'époque tout le monde s'en fichait, aujourd'hui il faudrait mettre une compagnie de paratroops belges  devant la rédaction du Journal de Tintin (seulement 3 km entre Molenbeek et la fameusissime Rue du Lombard  Mad)

O tempora o mores
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 51
Localisation : Framboisy
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   Sam 16 Avr 2016 - 22:56

Citation :
sauf à ce que les talibans du Laïcistan (à géométrie variable)ne  lui tombent  dessus.

Les TDL ne peuvent pas grand chose contre un groupe privé. Je suis allé voir ce que faisait le groupe Bayard, et en fait ils ont diversifiés leurs titres jeunesse avec des titres plutôt laïcisés (Pomme d'Api, Okapi, Astrapi...) et un titre religieux Filotéo



Quant au Journal de Tintin, il est mort depuis 25 ans !
Voilà le Noël 1958 pour mémoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte   

Revenir en haut Aller en bas
 
La propagande dans les séries de la Bibliothèque Rose et de la Bibliothèque verte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Livres d'enfants - Discussions générales-