Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les chiffres et données clés de la Bibliothèque verte 1923-58

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merveille des livres
Bibliothèque Verte
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 60
Localisation : CLAMART
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Les chiffres et données clés de la Bibliothèque verte 1923-58   Ven 27 Avr 2018 - 14:50

Les chiffres et données clés de la Bibliothèque verte 1923-58


Les résultats publiés ci-dessous ressortent d'une étude exhaustive que j'ai menée sur l'ensemble des 363 titres publiés entre 1923 et 1957, date du dernier titre paru dans cette collection modernisée en 1959 par Hachette


  1. Première série : 1923-29
    La "Nouvelle Bibliothèque d'éducation et de récréation" devenue "Bibliothèque verte" démarre en 1923. L'appellation vient peut être que la couleur était encore l'une des seules disponibles dans le paysage de l'édition française de ce début du XXe siècle. Hachette avait déjà une collection phare - la Bibliothèque rose illustrée - depuis 1856, mais déjà un peu vieillissante. L'acquisition du fonds Hetzel en 1914 avec Jules VERNE pour vedette devient le déclencheur de cette nouvelle collection sur un terrain mal occupé par l'éditeur. Cette première série compte 47 titres, écrits par 37 auteurs ; 81 % appartiennent à la littérature française.

  2. Deuxième série : période de transition 1929-31
    Autour de 1929, Hachette poursuit sa modernisation de la collection avec un nouveau cartonnage dans l'esprit "Art déco". Quinze titres ne sont pas réédités et 6 - publiés avec le nouveau cartonnage - disparaîtront rapidement du catalogue.

  3. 1931 apparition du "couvre-livre"
    On peut situer à 1930-31 l'apparition d'un "couvre-livre" sur les nouveaux titres de la Bibliothèque verte. Habillage perçu parfois comme publicitaire pour les admirateurs de la reliure, il est l'occasion d'apporter de la couleur et de promouvoir les autres titres du catalogue de manière attractive.

    Les règles de présentation semblent posées : typographie sans empattement pour le premier plat et le dos (en vert, rouge et blanc avec filet noir) ; mélange des typographies avec et sans empattements pour le catalogue (texte en vert).

    La règle est moins claire pour la gestion de l'illustration de premier plat : plein cadre ou limitée par le titre et le nom de l'éditeur ? La confusion du texte dans la couleur de fond parfois sombre nuit à la lisibilité. De nombreuses illustrations sont ainsi rabotées lors des rééditions. Jusqu'en 1957, la mise en page du premier plat hésitera sur ce point.

  4. Deuxième série : 1929-57 : de nombreux auteurs
    En vingt-neuf années, la série totalise 348 titres, rédigés par 143 auteurs ; 65 % des titres publiés appartiennent à la littérature française ou francophone.

  5. Une collection de 456 jaquettes différentes
    L'adaptation de la jaquette à l'illustration et/ou la modernisation du style d'illustration sont les motifs principaux des variantes constatées. Sans intégrer la numérotation apparue en 1956 au dos des jaquettes, on dénombre 456 jaquettes différentes. Sur les 348 titres du catalogue, 8 n'ont pas de jaquette connue (issus de la 1ère série ou quelques titres non republiés du début), 238 titres n'ont eu qu'une jaquette (68 %), 89 deux jaquettes (parfois une simple adaptation de l'illustration au texte), 12 trois jaquettes (adaptation + modernisation) et 1 quatre jaquettes (PEYRE L'Escadron blanc).

    Sur deux jaquettes seulement figure (en bleu) explicitement le nom de l'illustrateur : Sylvain FRAROZ pour MALOT Sans Famille (deux volumes) 1948. Un tiers des jaquettes ne sont pas signées. L'illustrateur Jean RESCHOFSKY en a réalisé le plus, loin devant André PECOUD, puis Albert CHAZELLE. Une seule jaquette reprend la photo d'un film (Le Marquis de Saint-Evremont 1935).

    Au fil du temps, la signature de l'éditeur varie en couleur et en emplacement sans qu'une typologie puisse être clairement établie. Le nom de la collection reste bien homogène, du vert pomme au vert foncé selon l'époque ; vers 1956, l'adaptation à l'illustration amène un changement de graisse et de la cédille de la lettre "Q" qui tend à droite.

  6. Des variantes de cartonnages
    Les premiers titres publiés (séries 1 + 2) sont dans une reliure pleine toile verte. Conséquence de la pénurie de la guerre 39-45, la reliure devient une simple reliure cartonnée bien plus fragile en 1940-42. Les marquages sur les plats et le dos sont quasiment les mêmes pour toute la deuxième série. Cependant, l'utilisation des fers dorés s'adapte aux pénuries de la Seconde guerre mondiale. Texte et bandes dorées deviennent de couleur blanche en 1943, ocre rouge de 1944 à 1948 et redeviennent dorés jusqu'en 1959. La baisse de qualité des dorures ont souvent causé une oxydation (noircissement) ou une disparition de celle-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merveilledeslivres.free.fr
Merveille des livres
Bibliothèque Verte
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 60
Localisation : CLAMART
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: actualisé 3 octobre 2018   Mer 3 Oct 2018 - 15:33

Les données ont été actualisées le 3 octobre 2018.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merveilledeslivres.free.fr
 
Les chiffres et données clés de la Bibliothèque verte 1923-58
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Bibliographie de la BR et de la BV-