Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Origines de l'humour de Bennett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darbi

Darbi

Nombre de messages : 10
Age : 43
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 17/12/2018

MessageSujet: Origines de l'humour de Bennett   Dim 27 Jan 2019 - 0:46

L'humour de Bennett a t'il des précurseurs ? Peut-on dire que c'est un humour typiquement anglais ?

Je ne retrouve plus l'endroit sur ce forum ou une forumeuse trouvait que l'humour de Bennett ressemblait à celui de "trois hommes dans un bateau" (Jerome K. Jerome). Je garde un très bon souvenir de ce dernier mais cela fait trop longtemps que je l'ai lu pour que je puisse comparer.

Autre piste intéressante : il est dit dans le résumé de l'édition anglaise (collins) de l'agence Bennett & Cie que Buckeridge est le Wodehouse des écoliers. Vous connaissez? Il semble très connu outre-manche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2191
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   Ven 8 Fév 2019 - 23:35

Bonjour Darbi, et avec si peu de retard bienvenue sur le forum ! Very Happy

 

Et merci pour tes contributions ! Wink

Je pense qu'on peut comparer d'une certaine façon les Bennett et les "Jeeves" de Woodehouse pour les gags en cascade, les situations impossibles où réussissent à se mettre et Bennett et Bertram le lord et "maître" du valet de chambre Jeeves, qui est lui extrêmement futé... à sa façon toujours imperturbable et assez distante il parvient à tirer Bertram Wooster des mauvais pas où il s'est fourré.
C'est aussi un régal d'humour "so british" mais à part leurs "galères" les deux personnages n'ont pas grand-chose en commun. "Bertie" est un adulte (quoique...) et en plus d'être assez stupide - pas seulement étourdi comme Bennett- égoïste, vaniteux...
Le milieu est aussi très différent, très aristocratique et oisif chez Woodehouse. C'est délicieux (à mon avis) d'en lire un de temps en temps, pas trop à la suite car les mécanismes sont toujours un peu les mêmes... ce qui d'ailleurs est souvent le cas en matière d'humour !

Comme toi j'ai des souvenirs à la fois excellents et assez lointains de Trois hommes dans un bateau. Je me souviens en particulier d'une scène où, sous ses airs angéliques, le fox Montmorency réussit à déclencher une bagarre générale parmi un groupe de chiens absolument tranquilles jusque-là... je bénéficiais à l'époque de la compagnie d'une petite Welsh terrier et c'était tout à fait ça !
Il me semble que Jerome K. Jerome fait preuve d'un humour plus "varié" et aussi plus nonchalant que celui d'Anthony Buckeridge; il faut dire que les collégiens de Linbury ont bien plus de vitalité que les trois hommes un peu désabusés...

Il y a aussi un moment que je n'ai pas lu de Bennett, tu me donnes envie d'en goûter à nouveau !

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darbi

Darbi

Nombre de messages : 10
Age : 43
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 17/12/2018

MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   Lun 11 Fév 2019 - 0:18

Merci pour ta réponse très intéressante, Mouette. J'ai bien envie d'essayer un Wodehouse, en aurais-tu un en particulier à me conseiller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2191
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   Mer 13 Fév 2019 - 23:45

Coucou Darbi Wink excuse-moi de te répondre un peu tard, de plus pas de connexion ce matin sur le forum, suis-je la seule à avoir eu ce problème ?

Je suis un peu perplexe pour te recommander un "Jeeves" plutôt qu'un autre Very Happy  ! dans mes souvenirs ils ont à peu près tous les mêmes mécanismes, pour le même effet délectable... sinon bien sûr il y a l'ordre chronologique, que je ne suis jamais dans les séries car je lis les volumes au gré des trouvailles ou parfois en bibliothèque. Pour certaines séries c'est un peu dommage. Ici non car ce n'est pas vraiment une série, plutôt une suite d'histoires aux personnages récurrents, qui n'évoluent guère ! On trouve bien quelques allusions à des faits passés mais sincèrement ce n'est pas gênant. Sinon le premier dans cet ordre semble être L'Inimitable Jeeves. Ils ont été publiés dans l'excellente collection "Les Grands Détectives" chez 10/18, qui compte ou comptait bon nombre d'adeptes sur ce forum !

En revanche j'ai été moins convaincue par ses volumes "sans Jeeves", romans ou recueils de nouvelles qui m'ont moyennement séduite... ou alors c'était peut-être un peu trop d'un coup !
Il faut aussi accepter cette atmosphère très "aristo" et franchement réactionnaire... dans la vie réelle ce ne serait pas du tout ma tasse de thé, même anglais... mais ici cela participe à un charme et une drôlerie ironique plus proche de James Bond que d'OSS117 ! On peut aussi considérer ces livres comme une sorte de satire sociale, le valet se montrant bien plus intelligent et cultivé que le maître... ce qui me semble surtout un efficace et classique ressort de comédie.

La perception de l'humour est quelque chose de très subjectif et intensément personnel... Sans pouvoir te le garantir j'espère sincèrement que tu prendras plaisir à la lecture de Pelham Grenville Wodehouse !

Et vive Anthony Buckeridge ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gronours
Galaxie
gronours

Nombre de messages : 1801
Age : 59
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   Jeu 14 Fév 2019 - 16:37

Oui, Mouette, l'humour des uns ne fait pas forcément la tasse de thé des autres. Schocking!

Un titre de Woodehouse est sorti en BV mais en mega verte!



J'ai toujours eu une préférence pour la littérature anglo-saxonne. Il y a un style, une patte que je ne retrouve pas ailleurs.

Et c'est avec plaisir que l'on peut se plonger dans quelques oeuvres plaisantes :  les nouvelles de Kipling (Simples contes des collines, par exemple), ou les nouvelles de Maugham (Les trois grosses dames d'Antibes), ou Buckeridge, ou Mark Twain (Journal d'Adam et Journal d'Eve), ou Malpass (Gaylor), ou Gilbreth (13 à la douzaine), ou Jerome K. Jerome...

Ceci dit, un bon Guareschi (Don Camillo) ou, tout simplement, les souvenirs d'enfance de Pagnol apportent aussi de sacrés moments de bonheur.

Il y a quelques temps déjà, j'avais lu un livre du pays de Sree que j'avais trouvé très bon : "Mes sacrées tantes" de Bulbul Sharma... (encore écrit initialement en anglais)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2191
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   Lun 18 Fév 2019 - 23:38

Bonjour Gronours,

Je suis ravie de te voir citer Eric Malpass parmi quelques-uns de tes écrivains anglo-saxons préférés... "jeune adulte" j'avais découvert les deux premiers Gaylord, Le Matin est servi et Au clair de la lune mon ami Gaylord. J'ai ensuite lu Gaylord et la souris Fière-à-Bras peut-être un peu en dessous des autres mais quand même bien savoureux. C'est vraiment plein de charme, d'un humour délicieux saupoudré d'une discrète et ironique mélancolie... et qui n'élude pas la tristesse ou la violence mais toujours c'est l'humanisme qui gagne, et l'émerveillement devant la vie. Je les ai relus plusieurs fois, avec le même délice.
Ce ne sont pas à proprement parler des livres pour enfants* mais plutôt des ouvrages "tout public"... on y trouve des scènes franchement sombres, et d'autres tellement drôles ! J'ai appris récemment que Malpass avait en fait écrit plusieurs autres volumes de "La Ferme des Pentecost" faisant grandir Gaylord et le suivant dans d'autres aventures, mais elles n'ont pas été traduites en français ! quel dommage que je pratique si peu la langue de Shakespeare, j'aurais fait des pieds et des mains pour les trouver... peut-être après tout avec un bon dictionnaire ? mais il faudrait aussi que je sois sûre de la typographie, cela fait beaucoup de si !

* Quoique Le Matin est servi ait été réédité en Folio Junior sous le titre Un endroit rêvé pour un trésor caché mais j'ignore si c'est le texte intégral; en tout cas dommage d'avoir changé le premier titre français si joli et bien dans le ton...
Sinon les deux premiers volumes sont trouvables en "J'ai Lu" et le dernier, mais sûrement moins facilement ! chez Robert Laffont.

On paraît un peu loin de Buckeridge là, mais c'est "dans l'esprit" si si ! Embarassed Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snarkhunter
Galaxie
snarkhunter

Nombre de messages : 1019
Age : 54
Localisation : France, région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   Hier à 8:04

... Légèrement hors-sujet et de mémoire, mais pour les amateurs, l'ensemble des "Jeeves" (c'est-à-dire les quinze titres que comporte la série) a été publié sous la forme de trois forts volumes "Omnibus". Je pense qu'on les trouve encore sans trop de difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gronours
Galaxie
gronours

Nombre de messages : 1801
Age : 59
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   Hier à 16:41

Mouette, je suis super content de voir que nous partageons les Gaylor. Eh oui, c'est bien dommage qu'il n'y en ai que trois en français. On trouve aussi deux autres romans de Malpass chez Robert Lafont, Ma fille chérie qui m'avait bien plu quand je l'ai lu (cela fait déjà un bon bail) et Ce bon gros Jones qui à mon sens est nettement moins bon.

Quant à dire ce qui est un livre d'enfant ou pas, j'avoue que j'ai un peu de mal à trouver les limites.
13 à la douzaine de la fratrie Gilbreth, Mon amie Ficka de Mary O'Hara, L'oeuf et moi de Betty MacDonald, par exemple, sont sortis initialement comme des romans pour adultes et ont été plus tard édités en littérature jeunesse... Et que dire d'Arsène Lupin ou des policiers d'Agatha Christie?
Au train où vont les chose, je me demande si, par hasard ou pas d'ailleurs, dans 20 ou 30 ans, notre bon Houellebecq ne sera pas publié dans la Bibliothèque Rose. Qui sait? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2191
Age : 63
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   Hier à 23:51

Hello gronours, merci pour ton message Wink et tes précisions sur les autres livres d'Eric Malpass; j'avais omis d'en parler alors que je les ai lus tous les deux, ou du moins essayé pour Ce bon gros Jones en effet quelle déception, je ne sais plus si j'étais allée jusqu'au bout, je me souviens seulement l'avoir donné à Emmaüs ! j'ai aussi tout à fait le même ressenti que toi au sujet de Ma fille chérie ... j'ai beaucoup aimé, c'est très drôle et parfois très angoissant, et ça sonne très juste ! je l'ai malheureusement prêté il y a bien longtemps et jamais retrouvé. Il semble se trouver à des prix abordables sur le net, peut-être à défaut des nouvelles aventures de Gaylord...

Pan sur le bec : deux erreurs dans mon dernier message, Le matin est servi réédité a pour titre exact L'endroit rêvé pour un trésor caché et il a été publié dans Pocket Junior et non Folio ! 
 

Bien d'accord avec toi aussi sur les frontières souvent très floues entre littérature adulte et jeunesse... mais je développe pas plus ici, nous allons finir par nous faire tirer les oreilles ! quoique pour une mouette ce soit moins évident que pour un ours...
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Origines de l'humour de Bennett   

Revenir en haut Aller en bas
 
Origines de l'humour de Bennett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Anthony Buckeridge-