Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Ven 4 Jan 2008 - 9:36

Bonjour et bonne année à toutes et tous,
Avez-vous déjà lu ou entendu les réponses aux questions suivantes :
Pourquoi Gorget est-il écarté du groupe ? je ne comprends pas bien quelle peut en être la raison, surtout qu'il revient en fin de série dans deux aventures me semble-t-il. Ce sujet a -t-il déjà été traité sur un site quelconque, une interview de Bonzon?
Je sentai que Tidou était proche de Mady, bien sûr j'aurai assez aimé qu'ils deviennent <<fiancés>>, mais bon pour de la bib verte c'était pas possible, juste des allusions.
En fin de série cela se dégrade disent certains, là aussi ce thème est-il abordé avec l'auteur sur un site, un journal, une interview ?
De manière générale toutes les séries se dégradent avec le temps.
C5, 6C, Langelot, Fantômette, avez vous une explication à ce phénomène, vieillissement des auteurs, érosion de l'imagination (on tourne en rond).
A contrario connaissez vous une série qui finisse mieux qu'elle a commencé ?
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 54
Localisation : Vancouver, Canada
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Ven 4 Jan 2008 - 10:51

Personellement, j'ai toujours été de l'avis que les héros ne changent pas à travers le temps. Par là, je veux dire que j'aime l'idée qu'ils soient éternellement jeunes (toujours le même âge), toujours 'enfants', autrement dit, pas de fiançailles, ni de marriage, ni même d'université. Le temps passe, mais rien ne change. C'est pourquoi je n'aime guère les modernisations qui ont été faites au cours des dernières années, au niveau du language, des illustrations et de certains termes 'politiquement incorrects'. J'avais lu quelque part que on avait fait des épisodes de télévision des héros de 'adventure series' (Jacques, Lucette, Denise et Henri) et Jacques avait été présenté comme quelqu'un très fort dans l'informatique. Rien que d'y penser ça me donne des frissons! Imagines un peu le CD5 utiliser l'internet et les portables!!! NON NON NON!
D'après moi, les écrivains des séries pour enfants doivent passer par une phase de 'lassitude'. Ils sont fatigués d'écrire sur les mêmes héros mois après mois, année après année. Alors ce qui s'ensuit est un travail de moins bonne qualité. On a dit que Enid B. avait eut l'intention d'arreter la série des CD5 après en avoir écrit six; c'est uniquement sur l'insistence de ses jeunes lecteurs qu'elle a poursuivi. Voilà ma théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9019
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Ven 4 Jan 2008 - 11:05

mina a écrit:
Personellement, j'ai toujours été de l'avis que les héros ne changent pas à travers le temps. Par là, je veux dire que j'aime l'idée qu'ils soient éternellement jeunes (toujours le même âge), toujours 'enfants', autrement dit, pas de fiançailles, ni de marriage, ni même d'université. Le temps passe, mais rien ne change. C'est pourquoi je n'aime guère les modernisations qui ont été faites au cours des dernières années, au niveau du language, des illustrations et de certains termes 'politiquement incorrects'. J'avais lu quelque part que on avait fait des épisodes de télévision des héros de 'adventure series' (Jacques, Lucette, Denise et Henri) et Jacques avait été présenté comme quelqu'un très fort dans l'informatique. Rien que d'y penser ça me donne des frissons! Imagines un peu le CD5 utiliser l'internet et les portables!!! NON NON NON!
D'après moi, les écrivains des séries pour enfants doivent passer par une phase de 'lassitude'. Ils sont fatigués d'écrire sur les mêmes héros mois après mois, année après année. Alors ce qui s'ensuit est un travail de moins bonne qualité. On a dit que Enid B. avait eut l'intention d'arreter la série des CD5 après en avoir écrit six; c'est uniquement sur l'insistence de ses jeunes lecteurs qu'elle a poursuivi. Voilà ma théorie.

Je suis globalement d'accord avec toi, sur les raisons de la moindre qualité des séries trop prolongées...
Pour le reste, comme j'ai "fauté" en faisant (légèrement) vieillir nos héros dans deux ou trois petites fictions... je me donne l'absolution !
(surtout que je ne les ai vus "qu'adolescents", et sans modifier leur caractère, ni moderniser...)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Ven 4 Jan 2008 - 11:07

Merci de ta réponse,
Mais bon il faut reconnaitre que l'éditeur doit faire tourner sa boite et que de ne pas mettre un pied dans l'époque actuelle est sans doute handicapant pour arriver à capter un nouveau public. Comment faire acheter des aventures où les héros découvrent la télévision ? cela me semble difficile.
Les 6C ont des talkies walkies et un magnétophone qui leurs servent à enregistrer des conversations et à communiquer entre eux, je ne vois rien qui empêche les même aujourd'hui de se servir de portables, et de lecteur enregistreur MP3. Même se servir d'Internet ne me choquerait pas d'eux.
Il faut et il suffit de conserver les idées générales : Bande de copains solidaires, courageux issus d'un milieu social modeste. Ils passent bien des vélos aux mobylettes, et on a rien trouvé à redire. Même si moi de mobylette, je n'en ai jamais eu. On les fait tomber en panne de temps en temps et on a bien compris que même motorisés ls restent dans le social modeste démerdards.
Fantômette a un vélo qu'elle transforme en solex... çà çà me faisait rêver!
Oeil de lynx passe de sa deuch a un véhicule intemporel.
Par contre moins de Mlle Bigoudi, çà aussi c'étaient de grands moments de lecture, qu'est-ce que j'ai pu rire de ces problèmes avec ficelle!!!
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Ven 4 Jan 2008 - 11:12

mina a écrit:
Personellement, j'ai toujours été de l'avis que les héros ne changent pas à travers le temps. D'après moi, les écrivains des séries pour enfants doivent passer par une phase de 'lassitude'. Ils sont fatigués d'écrire sur les mêmes héros mois après mois, année après année. Alors ce qui s'ensuit est un travail de moins bonne qualité.

Surtout si l'on juge de la production complête d'un auteur.
Je me suis amusé à reprendre les livres que je connais de PJBonzon, entre les 6C et la famille HLM, c'est un livre tous les 3 mois quasiment sans interrution sur 15/20 ans......... et tous ceux que j'oublie... un vrai travail de forçat.
Mais alors pourquoi ne pas savoir dire STOP !
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Ven 4 Jan 2008 - 11:14

speleo26 a écrit:
Bonjour et bonne année à toutes et tous,
Avez-vous déjà lu ou entendu les réponses aux questions suivantes :
Pourquoi Gorget est-il écarté du groupe ? je ne comprends pas bien quelle peut en être la raison, surtout qu'il revient en fin de série dans deux aventures me semble-t-il. Ce sujet a -t-il déjà été traité sur un site quelconque, une interview de Bonzon?
Je sentai que Tidou était proche de Mady, bien sûr j'aurai assez aimé qu'ils deviennent <<fiancés>>, mais bon pour de la bib verte c'était pas possible, juste des allusions.
Philippe

Et sur ces deux premières questions rien ?

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 54
Localisation : Vancouver, Canada
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Sam 5 Jan 2008 - 11:04

[quote="speleo26"]Merci de ta réponse,
Mais bon il faut reconnaitre que l'éditeur doit faire tourner sa boite et que de ne pas mettre un pied dans l'époque actuelle est sans doute handicapant pour arriver à capter un nouveau public. Comment faire acheter des aventures où les héros découvrent la télévision ? cela me semble difficile.

Eh bien non, je ne suis pas d'accord avec toi. Imagines un peu 'les 3 mousquetaires' ou 'les misérables' reécrits en les adaptant au monde d'aujourdui. J'aime les voir en cape et épée à cheval, pas en jeans dans leur voiture à gadgets à la James Bond. Une partie du charme de ces histoires, c'est justement parce que c'est d'une époque différente. Le même principe s'applique pour les livres d'enfants. Personellement j'adore cette sensation, ce feeling du passé. De toute façon, je suis partisane de ne pas modifier ce qu'un auteur a écrit.
Pour ce qui est de Corget, une des raisons pourrait être que JPB voulait se débarasser du personage de Corget. Contrairement au Tondu ou bien au petit Gnafron ou les autres, le personage de Corget est assez fade. En toute honnêteté, je ne me souviens même pas d'un trait particulier de ce gars. À mon avis ce n'était pas une grosse perte pour les 6C. À un moment donné JPB a commencé à écrire à la première persone du singulier à travers le personage de Tidou. Or comme on ne pouvait pas avoir deux capitaines d'équipe, il fallait éliminer celui qui était de trop. Quant à Mady et Tidou, je pense que JPB voulait garder la relations telle quelle : amitié platonique. Veut, veut pas, une relation amoureuse aurait apporté une division entre les membres de l'équipe et aurait ajouté une dimension idylique à l'histoire qui n'était peut-être pas bienvenue pour les jeunes lecteurs que nous étions. Moi je préfère ne pas avoir les complications d'une romance parmis des héros adolescents qui passent leur temps libre à résoudre des mystères. Qu'en penses tu?
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9019
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Sam 5 Jan 2008 - 11:13

Eh bien non, je ne suis pas d'accord avec toi. Imagines un peu 'les 3 mousquetaires' ou 'les misérables' reécrits en les adaptant au monde d'aujourdui. J'aime les voir en cape et épée à cheval, pas en jeans dans leur voiture à gadgets à la James Bond. Une partie du charme de ces histoires, c'est justement parce que c'est d'une époque différente. Le même principe s'applique pour les livres d'enfants. Personellement j'adore cette sensation, ce feeling du passé. De toute façon, je suis partisane de ne pas modifier ce qu'un auteur a écrit.

Je n'aurais pas mieux dit, Mina !

Pour ce qui est de Corget, une des raisons pourrait être que JPB voulait se débarasser du personage de Corget. Contrairement au Tondu ou bien au petit Gnafron ou les autres, le personage de Corget est assez fade. En toute honnêteté, je ne me souviens même pas d'un traiparticulier de ce gars. À mon avis ce n'était pas une grosse perte pour les 6C. À un moment donné JPB a commencé à écrire à la première persone du singulier à travers le personage de Tidou. Or comme on ne pouvait pas avoir deux capitaines d'équipe, il fallait éliminer celui qui était de trop.

D'accord aussi !
Et autre raison, le groupe avait trop de protagonistes, difficile pour l'auteur...

Quant à Mady et Tidou, je pense que JPB voulait garder la relations telle quelle : amitié platonique. Veut, veut pas, une relation amoureuse aurait apporté une division entre les membres de l'équipe et aurait ajouté une dimension idylique à l'histoire qui n'était peut-être pas bienvenue pour les jeunes lecteurs que nous étions. Moi je préfère ne pas avoir les complications d'une romance parmis des héros adolescents qui passent leur temps libre à résoudre des mystères.

Aucun auteur de séries pour enfant n'a ébauché d'histoires d'amour, où d'amitiés amoureuse... (des exeptions ? )

Mais là... je diffère un peu, car ado, continuant à lire mes livres d'enfances, je pensais parfois a de tels possibilités...
(Mick et Jo, par exemple)...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3501
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Lun 7 Jan 2008 - 17:01

Je partage les avis de Mina et Serge en ce qui concerne l'époque dans laquelle sont situées ces histoires. Quant à Corget, je l'aimais bien, mais Serge a raison. Je pense qu'il y avait en effet trop de personnages et que ca devenait difficile de tous les manier. D'ailleurs, jusqu'à ce que Corget soit éliminé par son départ, on voit souvent l'un ou l'autre des Compagnons manquer un début de vacances ou toutes les vacances du groupe...
study study

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinblaireau
Maternelle
Maternelle


Nombre de messages : 43
Age : 50
Localisation : Region parisienne
Date d'inscription : 13/04/2006

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Lun 7 Jan 2008 - 17:34

Bonjour

Mina , merci pour t etre souvenu de mon anniversaire

comme MIna et Serge ,je suis partisan de romans qui reflètent une epoque , qui saisissent un moment , une époque . je connais très peu Langelot et les C5 mais je pense bien maitriser les 6C
PJB a utilisé l 'avancée technologique qui était celle des année 60-70 : pas grand chose au début , des planches , des roulettes , des clous , 1 caverne , des vetements rapiécés puis des anoraks pour le ski , des velos , des talkies , un sifflet . Puis des mobylettes
C'est vrai qu'entre 1961 et 1980 , PJB a su doser l'innovation sans jamais dénaturer les compagnons de la Croix Rousse d'origine modeste

Moi qui ai 2 scenarios des 6 compagnons sous le coude , je pense qu'il faut conserver l'atmosphere de l'epoque à l'instar des romans de Zola , Maupassant , Balzac et Dumas . ces romans sont lus par des générations qui n' ont pas connu les XVIII ou XIX eme siecles

Quant à Tidou et Mady , c'est beau l'amitié entre un garçon et une fille !!
si jamais PJB avait fait naitre 1 histoire entre Tidou et Mady , il aurait TUE LE HEROS auquel les jeunes garçons ne se seraient plus identifiés.
De tte façon Mady est un peu " garçon Manqué " , mais elle plait aux garçons

Concernant le rôle et l'evolution de Corget , je persiste et je signe :
Corget est le leader des Gros-Caillou et des 6 Compagnons , c'est celui qui a a fait rentrer Tidou ds la bande .

SUITE AU PROCHAIN EPISODE Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan_indien
Lycée
avatar

Nombre de messages : 4415
Age : 36
Localisation : Libreville, Gabon
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Lun 7 Jan 2008 - 19:30

Mady, un garçon manqué?
Je ne pense pas, non!
C'est la seule fille de la bande, d'accord, mais de là à être garçon manqué...
Au contraire, je lui trouve des qualités bien féminines, que j'apprécie beaucoup chez elle! Ses fameuses intuitions féminines!
Et puis, elle ne s'habille pas comme Claude, du club des cinq. Elle ne se fait pas couper les cheveux pour ressembler à un garçon. D'ailleurs, elle ne veut pas en être un, ne le regrette pas...
Elle ne se promène pas en jean ou en chemise/pantalon...
Alors, c'est bien une fille, Mady, une fille bien, et qui se sent bien dans sa peau!
Ben alors, blinblaireau, en quoi Mady est-elle garçon manqué?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Mar 8 Jan 2008 - 8:03

[quote="Admin - Serge"][color=blue]Eh bien non, je ne suis pas d'accord avec toi. Imagines un peu 'les 3 mousquetaires' ou 'les misérables' reécrits en les adaptant au monde d'aujourdui.
Oulà, la grosse artillerie ! je comprends ce que vous voulez dire, mais vous y allez un peu fort.
Ce n'a absolument rien à voir. Désolé !
Dans les trois mousquetaires, bien évidement que l'on ne peut pas changer les chevaux par des motos, et les épés par des pistolets.
Nous n'en sommes pas là du tout. Excusez moi, juste rendre lisible des détails qui sans cela deviendraient peu compréhensibles.
Changer la marque d'une voiture par exemple, pour qu'un jeune lecteur du moment comprenne, modifier légèrement une phrase en fonction des lois qui évoluent, par exemple lorsque la majorité est passée à 18 ans au lieu de 21, si une phrase en faisait référence, il aurait été logique que le traducteur ou l'auteru lui même modifie la phrase pour mettre 18 au lieu de 21.
Je ne propose pas bien évidement d'aller plus loin que çà.

Pour ce qui est de Corget, une des raisons pourrait être que JPB voulait se débarasser du personage de Corget. Contrairement au Tondu ou bien au petit Gnafron ou les autres, le personage de Corget est assez fade. En toute honnêteté, je ne me souviens même pas d'un traiparticulier de ce gars. À mon avis ce n'était pas une grosse perte pour les 6C. À un moment donné JPB a commencé à écrire à la première persone du singulier à travers le personage de Tidou. Or comme on ne pouvait pas avoir deux capitaines d'équipe, il fallait éliminer celui qui était de trop.

O.K. çà se tient, de plus ce sont des simplifications assez courantes dans tous les livres pour la jeunesse qui sont peuplés de nombreux personnages, par exemple la patrouille des castor voit son nombre diminer au fil des aventures.

[color=blue]Quant à Mady et Tidou, je pense que JPB voulait garder la relations telle quelle : amitié platoniqueMais là... je diffère un peu, car ado, continuant à lire mes livres d'enfances, je pensais parfois a de tels possibilités...
(Mick et Jo, par exemple)...

Idem pour moi, cela n'aurait pas forcément été un mal, mais m'aurait permis d'y croire un peu plus, car çà faisait trop asseptisé.

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3501
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Mar 8 Jan 2008 - 8:37

blinblaireau a écrit:
Concernant le rôle et l'evolution de Corget , je persiste et je signe :
Corget est le leader des Gros-Caillou et des 6 Compagnons , c'est celui qui a a fait rentrer Tidou ds la bande .

Enfin quelqu'un qui aime bien Corget! cheers
Blinblaireau, je suis de ton avis. C'est quand même grâce à lui que Tidou entre dans la bande...!

Par contre, je suis comme Sree, je ne pense pas que Mady soit un garcon manqué! 😕

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Dim 27 Jan 2008 - 0:55

Pour ma part je suis contre à ce qu'on touche au moindre cheveu d'un texte, que ce soit pour Jules Verne, Victor Hugo, La Comtesse de Ségur, ou bien Enid Blyton et PJ Bonzon, sous le prétexte fumeux de rendre le texte compréhensible aux plus jeunes. On les considère juste comme plus bêtes qu'ils ne sont, c'est une grande offense à leur intelligence et à leur pouvoir d'adaptation. Moi je crois pertinemment qu'un gamin peut comprendre des vieux mots et des vieilles tournures de phrase, même si il ne les a jamais vus nulle part. Si il comprend le contexte, où est le problème ? Ca, ça s'appelle de l'apprentissage. Ah oui, et puis le dictionnaire, ça existe (encore). Si on veut supprimer les mots compliqués des livres pour enfants et les constructions grammaticales un brin désuette alors les gamins n'apprendront jamais rien de compliqué ! Mais apparemment c'est cela que l'on veut. Leur éviter la difficulté. En faire des assistés ! Lorsque je compare les CD5 que je lisais dans les années 80 (les éditions "Sidobre", déjà légèrement adaptées), et les CD5 d'aujourd'hui (dernière édition) je tombe des nues.
Bientôt le CD5 sera tellement simplifié que ça sera du niveau de Oui-Oui.
Pourtant même dans les années 80 le CD5 était déjà Old-fashioned, et ce qui faisait que les jeunes lecteurs accrochaient c'est surtout que ces livres recélaient une grande part d'imaginaire et le côté matériel de l'époque ne gênait nullement la lecture et la compréhension. Ce n'est pas parce qu'on est rentré dans l'ère des nouvelles technologies qu'un gamin ne peut plus comprendre ce qu'est une charrette tirée par un cheval ou bien une locomotive à vapeur, même si il n'en a jamais vu et n'en verra jamais "en vrai".

Et je suis pour qu'on mette des notes de bas de pages quite à ce qu'il y en ait une quantité astronomique (au passage, dans la dernière mouture du Club des Cinq et les gitans, Jo a peur qu'on l'envoie dans un centre pour jeunes délinquants, ah ah ; et le temps de narration n'est plus l'imparfait ou le passé simple, c'est le présent !!!!).
Et je ne suis pas d'accord avec toi speleo86 lorsque tu dis : "Mais bon il faut reconnaitre que l'éditeur doit faire tourner sa boite et que de ne pas mettre un pied dans l'époque actuelle est sans doute handicapant pour arriver à capter un nouveau public. Comment faire acheter des aventures où les héros découvrent la télévision ? cela me semble difficile."

Se cacher derrière cette excuse pour légitimer les adaptations des textes de Blyton et la mettre au goût du jour, c'est sacrément hypocrite, alors que dans le même temps on a le choix de publier ou pas de nouvelles histoires qui colleront parfaitement à notre époque, justement... Ah oui mais on ne publie pas de nouveaux auteurs, le fric, c'est ça, plus facile et moins couteux d'élaguer un blyton qui est une valeur sûre plutôt que de miser sur un nouvel écrivain avec des idées neuves. Avec tout ça on a un double désastre : des Blyton qui n'en sont plus (lisez la dernière édition du CD5, c'est à mettre au bûcher, et mes mots sont pesés !), et des jeunes (ou moins jeunes) écrivains qui n'ont aucune chance de se faire publier. Y'a rien qu'à regarder le cas d'école qu'est JK Rowlings, dire qu'Harry Potter a failli ne jamais voir le jour. Mince alors !
Pour l'argument "il faut que les jeunes lisent des histoires dont le contexte technologique colle à leur époque sinon c'est invendable", je trouve ça complètement idiot. Y a-t-il une demande de la part des jeunes lecteurs de lire uniquement des livres qui collent à leur époque ? Quels sont les plus grands succès actuels de la littérature enfantine ? Est-ce qu'ils collent à l'époque où ils ont été créés ? Réponse : non, pas forcément. Exemple : Harry Potter ou bien Le Seigneur des Anneaux. C'est de l'imaginaire pur affranchi de toute époque. Et le CD5 débarrassé de son maigre contexte (historique, matériel...) n'est rien d'autre que de l'imaginaire pur, tous comme les contes divers et variés qui pulullent dans la littérature enfantine. Et les enfants ont besoin de cet imaginaire-là. Alors maintenant, recadrer le CD5 dans les années 2000, et remplacer les charettes par des scooters mais que devient l'imaginaire ???? Il disparait, simplement.
Et puis j'aimerais bien qu'on m'indique quelques séries pour enfants du style CD5 ou Michel/Alice/Six Compagnons qui se passent à notre époque et qui ne soient pas l'adaptation d'une BD ou d'une série télé. Moi, j'en vois pas.
Voilà !

Et sinon je n'aime pas expressément Corget (car trop effacé malgré son rôle de chef) mais je le trouve indispensable au bon équilibre des Compagnons. En comparaison Tidou en chef est un vrai tyran et traite Mady pire que Corget ne le faisait et connaissant le lien qui unit Tidou et Mady c'est assez incompréhensible. Ma théorie à moi c'est que ce n'est pas Corget qui a disparu des 6 Compagnons, mais plutôt Tidou. En effet, après l'éviction de Corget, Tidou n'est plus le narrateur, et je trouve ça très étrange. Rien n'empêchait Bonzon de garder Tidou en narrateur et de virer Corget. Je ne crois aucunement à une ligne éditoriale dictée par Hachette. On sent que Bonzon tenait trop à ses personnages pour accepter de tels compromis et on se rend bien compte qu'il s'identifie complètement à son narrateur, tout comme dans "L'éventail de Séville" où Pablo (même si il n'est pas narrateur) est quand même une sorte de Tidou. Ma théorie c'est donc que quelque chose s'est cassé chez Bonzon par rapport à Tidou ou bien mieux encore par rapport à la relation Tidou-Mady (comment, pourquoi ? Est-ce que le Tidou-Bonzon connaissait une Mady dans une autre vie ?), mais que devant continuer la série des 6 Compagnons, Bonzon a préféré saboter son personnage, mais d'une manière assez astucieuse : virer Corget pour faire évoluer Tidou au poste de chef. Ainsi Bonzon n'était plus obligé de traiter ce personnage de façon affectueuse, puisque d'une il était le chef ("le chef est un con") et de deux il n'était plus le narrateur. Or il était très difficile de donner une image négative de Tidou narrateur puisque c'était le personnage auquel Bonzon s'identifiait le plus, et donc il le défendait. Bon tout ça c'est juste un timide frémissement de perception, je suis sans doute absolument très loin de la vérité. Mais c'est vrai qu'entre les 1ers Six Compagnons (ceux illustrés par Chazelle, tiens comme par hasard), et les suivants, il y a vraiment quelque chose de cassé.

Donc en résumé : non aux adaptations, oui à Corget, et pour finir non Mady n'est absolument pas un garçon manqué, et Bonzon a certainement eu le coeur brisé et a fini sa vie en auteur aigri qui écrivait des lettres très sèches à ses admirateurs (voir ici : http://livres-d-enfants.conceptbb.com/vos-scans-pour-le-site-f12/une-lettre-de-paul-jacques-bonzon-t536.htm
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3501
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Mar 29 Jan 2008 - 11:19

Dakota a écrit:
Pour ma part je suis contre à ce qu'on touche au moindre cheveu d'un texte, que ce soit pour Jules Verne, Victor Hugo, La Comtesse de Ségur, ou bien Enid Blyton et PJ Bonzon, sous le prétexte fumeux de rendre le texte compréhensible aux plus jeunes. On les considère juste comme plus bêtes qu'ils ne sont, c'est une grande offense à leur intelligence et à leur pouvoir d'adaptation. Moi je crois pertinemment qu'un gamin peut comprendre des vieux mots et des vieilles tournures de phrase, même si il ne les a jamais vus nulle part. Si il comprend le contexte, où est le problème ? Ca, ça s'appelle de l'apprentissage. Ah oui, et puis le dictionnaire, ça existe (encore). Si on veut supprimer les mots compliqués des livres pour enfants et les constructions grammaticales un brin désuette alors les gamins n'apprendront jamais rien de compliqué ! Mais apparemment c'est cela que l'on veut. Leur éviter la difficulté. En faire des assistés ! Lorsque je compare les CD5 que je lisais dans les années 80 (les éditions "Sidobre", déjà légèrement adaptées), et les CD5 d'aujourd'hui (dernière édition) je tombe des nues.
Bientôt le CD5 sera tellement simplifié que ça sera du niveau de Oui-Oui.
Pourtant même dans les années 80 le CD5 était déjà Old-fashioned, et ce qui faisait que les jeunes lecteurs accrochaient c'est surtout que ces livres recélaient une grande part d'imaginaire et le côté matériel de l'époque ne gênait nullement la lecture et la compréhension. Ce n'est pas parce qu'on est rentré dans l'ère des nouvelles technologies qu'un gamin ne peut plus comprendre ce qu'est une charrette tirée par un cheval ou bien une locomotive à vapeur, même si il n'en a jamais vu et n'en verra jamais "en vrai".

Et je suis pour qu'on mette des notes de bas de pages quite à ce qu'il y en ait une quantité astronomique (au passage, dans la dernière mouture du Club des Cinq et les gitans, Jo a peur qu'on l'envoie dans un centre pour jeunes délinquants, ah ah ; et le temps de narration n'est plus l'imparfait ou le passé simple, c'est le présent !!!!).
Et je ne suis pas d'accord avec toi speleo86 lorsque tu dis : "Mais bon il faut reconnaitre que l'éditeur doit faire tourner sa boite et que de ne pas mettre un pied dans l'époque actuelle est sans doute handicapant pour arriver à capter un nouveau public. Comment faire acheter des aventures où les héros découvrent la télévision ? cela me semble difficile."

Se cacher derrière cette excuse pour légitimer les adaptations des textes de Blyton et la mettre au goût du jour, c'est sacrément hypocrite, alors que dans le même temps on a le choix de publier ou pas de nouvelles histoires qui colleront parfaitement à notre époque, justement... Ah oui mais on ne publie pas de nouveaux auteurs, le fric, c'est ça, plus facile et moins couteux d'élaguer un blyton qui est une valeur sûre plutôt que de miser sur un nouvel écrivain avec des idées neuves. Avec tout ça on a un double désastre : des Blyton qui n'en sont plus (lisez la dernière édition du CD5, c'est à mettre au bûcher, et mes mots sont pesés !), et des jeunes (ou moins jeunes) écrivains qui n'ont aucune chance de se faire publier. Y'a rien qu'à regarder le cas d'école qu'est JK Rowlings, dire qu'Harry Potter a failli ne jamais voir le jour. Mince alors !
Pour l'argument "il faut que les jeunes lisent des histoires dont le contexte technologique colle à leur époque sinon c'est invendable", je trouve ça complètement idiot. Y a-t-il une demande de la part des jeunes lecteurs de lire uniquement des livres qui collent à leur époque ? Quels sont les plus grands succès actuels de la littérature enfantine ? Est-ce qu'ils collent à l'époque où ils ont été créés ? Réponse : non, pas forcément. Exemple : Harry Potter ou bien Le Seigneur des Anneaux. C'est de l'imaginaire pur affranchi de toute époque. Et le CD5 débarrassé de son maigre contexte (historique, matériel...) n'est rien d'autre que de l'imaginaire pur, tous comme les contes divers et variés qui pulullent dans la littérature enfantine. Et les enfants ont besoin de cet imaginaire-là. Alors maintenant, recadrer le CD5 dans les années 2000, et remplacer les charettes par des scooters mais que devient l'imaginaire ???? Il disparait, simplement.
Et puis j'aimerais bien qu'on m'indique quelques séries pour enfants du style CD5 ou Michel/Alice/Six Compagnons qui se passent à notre époque et qui ne soient pas l'adaptation d'une BD ou d'une série télé. Moi, j'en vois pas.
Voilà !
Beau coup de gueule que je partage à 100%


Dakota a écrit:
Et sinon je n'aime pas expressément Corget (car trop effacé malgré son rôle de chef) mais je le trouve indispensable au bon équilibre des Compagnons. En comparaison Tidou en chef est un vrai tyran et traite Mady pire que Corget ne le faisait et connaissant le lien qui unit Tidou et Mady c'est assez incompréhensible. Ma théorie à moi c'est que ce n'est pas Corget qui a disparu des 6 Compagnons, mais plutôt Tidou. En effet, après l'éviction de Corget, Tidou n'est plus le narrateur, et je trouve ça très étrange. Rien n'empêchait Bonzon de garder Tidou en narrateur et de virer Corget. Je ne crois aucunement à une ligne éditoriale dictée par Hachette. On sent que Bonzon tenait trop à ses personnages pour accepter de tels compromis et on se rend bien compte qu'il s'identifie complètement à son narrateur, tout comme dans "L'éventail de Séville" où Pablo (même si il n'est pas narrateur) est quand même une sorte de Tidou. Ma théorie c'est donc que quelque chose s'est cassé chez Bonzon par rapport à Tidou ou bien mieux encore par rapport à la relation Tidou-Mady (comment, pourquoi ? Est-ce que le Tidou-Bonzon connaissait une Mady dans une autre vie ?), mais que devant continuer la série des 6 Compagnons, Bonzon a préféré saboter son personnage, mais d'une manière assez astucieuse : virer Corget pour faire évoluer Tidou au poste de chef. Ainsi Bonzon n'était plus obligé de traiter ce personnage de façon affectueuse, puisque d'une il était le chef ("le chef est un con") et de deux il n'était plus le narrateur. Or il était très difficile de donner une image négative de Tidou narrateur puisque c'était le personnage auquel Bonzon s'identifiait le plus, et donc il le défendait. Bon tout ça c'est juste un timide frémissement de perception, je suis sans doute absolument très loin de la vérité. Mais c'est vrai qu'entre les 1ers Six Compagnons (ceux illustrés par Chazelle, tiens comme par hasard), et les suivants, il y a vraiment quelque chose de cassé.
C'est vrai. Je l'ai toujours percu aussi sans pouvoir vraiment mettre le doigt dessus ou l'analyser vraiment. Je ne dirais pas que je suis d'accord avec toi sur tous les points, mais je trouve intéressant ce que tu dis: Ma théorie c'est donc que quelque chose s'est cassé chez Bonzon par rapport à Tidou ou bien mieux encore par rapport à la relation Tidou-Mady (comment, pourquoi ? Est-ce que le Tidou-Bonzon connaissait une Mady dans une autre vie ?)


Dakota a écrit:
Donc en résumé : non aux adaptations, oui à Corget, et pour finir non Mady n'est absolument pas un garçon manqué, et Bonzon a certainement eu le coeur brisé et a fini sa vie en auteur aigri qui écrivait des lettres très sèches à ses admirateurs (voir ici : http://livres-d-enfants.conceptbb.com/vos-scans-pour-le-site-f12/une-lettre-de-paul-jacques-bonzon-t536.htm
lol!

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1445
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Mar 29 Jan 2008 - 15:50

Dakota a écrit:


Et je suis pour qu'on mette des notes de bas de pages quite à ce qu'il y en ait une quantité astronomique


Tout à fait d'accord !
De plus Autant Bonzon, qu'Enid Blyton, appartiennent à une époque dont ils nous transmettent le fonctionnement, comment faire comprendre aux enfants d'aujourd'hui qu'on peut se passer de télé, de portable ou d'Internet si on ne leur montre pas des images d'une autre époque ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3501
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...   Jeu 31 Jan 2008 - 8:11

Mettre des notes de bas de pages, pourquoi pas? C'est une bonne idée pour commenter et expliquer sans dénaturer l'original

C'est ce qu'on appelle alors "édition commentée"...


_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les évolutions des 6C - C5 - Langelot etc...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Paul-Jacques Bonzon-