Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Contact très positif avec Jacques Bonzon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Lun 5 Mai 2008 - 11:45

Bonjour,
Une très bonne nouvelle cette fois, Jacques Bonzon me propose de nous rencontrer chez lui à Valence dans la maison familliale.
OUFF ! çà va être très intimidant. Alors je croise les doigts pour être à la hauteur de vos aspirations, et de vos questions. Nous en avons déjà parlé et reparlé, je vais faire une synthèse de toutes nos interrogations, et contradictions du genre : voyagé ou pas voyagé ? etc.
Je vous tiens au courant de la suite que cette rencontre aura.
Je prendrai des photos si c'est possible.
Bonne journée,
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1445
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Lun 5 Mai 2008 - 12:03

Là pour le coup c'est effectivement une très bonne nouvelle, ça fait plaisir à "entendre" !
Merci beaucoup du mal que tu te donnes pour répondre à notre curiosité ! Et merci à Jacques Bonzon de sa gentillesse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com
Georgina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2363
Age : 47
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Lun 5 Mai 2008 - 12:51

J´espère que tu vas mettre ton plus beau costume. Je rigole, mais c´est vraiment une excellente nouvelle, et puis, il y a de quoi être un peu "intimidé".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ksiopé
Cours élémentaire
Cours élémentaire
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 61
Localisation : France
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Lun 5 Mai 2008 - 18:47

C'est une excellente nouvelle ! tu dois être hyper content !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 54
Localisation : Vancouver, Canada
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Lun 5 Mai 2008 - 22:09

Super! J'aimerais bien être à ta place. À propos bonne nouvelle: j'ai réussi à me procurer sur ebay 'Fan lo'. Il ne me reste plus que un seul livre de PJB pour compléter ma collection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 6 Mai 2008 - 3:32

Quelques idées de questions pour notre merveilleux correspondant spécial en direct de la Drôme. Bien sûr c'est un peu trop précis et je suppose qu'il n'y aura pas beaucoup de réponses, mais je tente le coup. D'avance, un grand merci.

Donc, en vrac :
PJB attachait-il beaucoup d'importance à l'illustration de ses romans ?
Comment les illustrateurs travaillaient-ils avec PJB, d'une manière générale ? Est-ce que PJB avait son mot à dire dans les illustrations de ses livres, dans le choix de l'illustrateur ? Lorsque l'illustrateur était choisi, est-ce qu'il travaillait seul et livrait sa copie à l'éditeur sans concertation avec PJB, ou bien PJB et l'illustrateur travaillaient ensemble pour un maximum de cohérence avec le récit ?
Qui a choisi Albert Chazelle pour illustrer les Six Compagnons (6C) ?
Pourquoi Chazelle a-t-il arrêté d'illustré les 6C ? (mort, grave maladie, accident de vélo, brouille avec PJB, brouille avec Hachette, autre ?)
Est-ce que PJB et Albert Chazelle sont devenus amis au cours de leur travail ? Si oui, des détails, plein !

Quel rapport PJB avait-il avec les 6C : était-ce une série commandée par Hachette, ou bien une entière création de PJB, son "bébé" ? Quels contrats liaient PJB à Hachette vis-à vis de la production des 6C ? Avait-il une cadence à tenir ? On voit qu'à partir de 1968 date du 13ème et 14ème titres il publie 2 6C par an, comme un métronome. Or en tant que lectrice, j'ai remarqué un changement de cap radical après le 13ème titre : abandon de Tidou narrateur au 14e titre, puis suppression de Corget au 15e titre, reprise d'un ancien One Shot pour le 17e titre (particulièrement bon au demeurant, puisque de l'ancienne époque !), puis abandon de Chazelle comme illustrateur au 19e titre. Comment expliquer la "dérive" de la série ? Est-ce que PJB s'est moins impliqué dans les 6C parce que c'est devenu une oeuvre de commande ? Donc retour à mon interrogation par rapport à 1968 (année charnière ?).
Pour revenir à Corget, pourquoi PJB l'a-t-il supprimé ? Et pourquoi avoir abandonné Tidou narrateur ? Est-ce une idée d'Hachette, un choix de PJB ? Si ça vient de PJB, quelles raisons : se "défausser" des véritables 6C tout en continuant à alimenter Hachette, une manière de ne pas perdre son âme, et de ne pas trahir SA série et SES personnages, sachant qu'avec une cadence aussi élevée PJB était conscient qu'il ne pourrait pas produire des histoires de qualité ?

Hachette a-t-il dicté à PJB une ligne éditoriale pour les 6C ? Lui a-t-il proposé des scénarii, ou imposé des sujets porteurs (par exemple pour 'les 6C au tour de France', ou bien 'les 6 C devant les caméras').
Quelles relations PJB avait-il avec son éditeur, de manière générale ?
Comment PJB a-t-il accepté l'arrivée de Maurice Paulin comme illustrateur des 6C ? (les mêmes questions que pour Chazelle)
PJB avait-il une préférence pour Chazelle ou pour Paulin, ou s'en fichait-il éperdument ? De manière générale PJB s'intéressait-il aux illustrateurs de livres pour enfants, et si oui quels étaient ses préférés ?
Quel rapport PJB avait-il avec les illustrateurs de ses livres d'apprentissage à la lecture, édités chez Delagrave ? (Romain Simon et Daniel Dupuy, entre autres)

Le personnage de Tidou et de Mady, d'où viennent-ils ?
Dans les 13 premiers titres des 6C le cadre principal est Lyon, le Midi et les Alpes. Dans les 15 titres suivants ça s'éparpille sévèrement : choix de PJB ou ligne éditoriale ?


PJB avait-il des relations avec d'autres écrivains, amicales, de travail ? Quel regard portait-il sur les autres séries édités chez Hachette ? S'y intéressait-il ? De manière générale, avait-il un oeil fiévreux sur les chiffres de vente de ses livres, ou bien le plaisir d'écrire était-il plus fort que celui de plaire au plus grand nombre ? Comment jugeait-il le Club des Cinq, de son oeil de professeur ? Etait-il un anti-Blyton ? Etait-il jaloux de Blyton, ou de quelqu'autre écrivain ?


Pour ceux qui auraient dévissé après la 379ème question et se seraient lamentablement échoués au bas de ce commentaire, merci de prendre une corde et un piolet et de remonter !
Ah, une autre question qui me vient comme ça, quelles étaient les habitudes de travail de PJB ? horaires, lieux, etc... Quelles étaient ses habitudes alimentaires en plein travail ?

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 6 Mai 2008 - 7:50

Bonjour et merci de vos encouragements,
Celà va se passer ce vendredi en fin d'A.M.
Pour Mina : donc si j'ai bien suivi tout, tu ne cherches plus que le petit roi d'Ebène.
Je tremble à l'idée du prix que tu as payé Fan-lo.....
Pour Dakota ; j'ai imprimé tes questions, je ferai de mon mieux pour les poser, j'espère me rappeler des réponses, je prendrai des notes sinon.
Je ne sais pas combien de temps je resterai chez jacques Bonzon, je ne voudrai pas l'importuner pour une première rencontre.
Je pensai à une chose, il a du avoir des contacts avec Georges Bayard, peut-être une piste pour en savoir plus de ce côté là.
Bon allez je vous laisse je dois quand même un peu travailler.
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9017
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 6 Mai 2008 - 7:57

Dakota a écrit:
Quelques idées de questions pour notre merveilleux correspondant spécial en direct de la Drôme. Bien sûr c'est un peu trop précis et je suppose qu'il n'y aura pas beaucoup de réponses, mais je tente le coup. D'avance, un grand merci.

Donc, en vrac :
PJB attachait-il beaucoup d'importance à l'illustration de ses romans ?
Comment les illustrateurs travaillaient-ils avec PJB, d'une manière générale ? Est-ce que PJB avait son mot à dire dans les illustrations de ses livres, dans le choix de l'illustrateur ? Lorsque l'illustrateur était choisi, est-ce qu'il travaillait seul et livrait sa copie à l'éditeur sans concertation avec PJB, ou bien PJB et l'illustrateur travaillaient ensemble pour un maximum de cohérence avec le récit ?
Qui a choisi Albert Chazelle pour illustrer les Six Compagnons (6C) ?
Pourquoi Chazelle a-t-il arrêté d'illustré les 6C ? (mort, grave maladie, accident de vélo, brouille avec PJB, brouille avec Hachette, autre ?)
Est-ce que PJB et Albert Chazelle sont devenus amis au cours de leur travail ? Si oui, des détails, plein !

Quel rapport PJB avait-il avec les 6C : était-ce une série commandée par Hachette, ou bien une entière création de PJB, son "bébé" ? Quels contrats liaient PJB à Hachette vis-à vis de la production des 6C ? Avait-il une cadence à tenir ? On voit qu'à partir de 1968 date du 13ème et 14ème titres il publie 2 6C par an, comme un métronome. Or en tant que lectrice, j'ai remarqué un changement de cap radical après le 13ème titre : abandon de Tidou narrateur au 14e titre, puis suppression de Corget au 15e titre, reprise d'un ancien One Shot pour le 17e titre (particulièrement bon au demeurant, puisque de l'ancienne époque !), puis abandon de Chazelle comme illustrateur au 19e titre. Comment expliquer la "dérive" de la série ? Est-ce que PJB s'est moins impliqué dans les 6C parce que c'est devenu une oeuvre de commande ? Donc retour à mon interrogation par rapport à 1968 (année charnière ?).
Pour revenir à Corget, pourquoi PJB l'a-t-il supprimé ? Et pourquoi avoir abandonné Tidou narrateur ? Est-ce une idée d'Hachette, un choix de PJB ? Si ça vient de PJB, quelles raisons : se "défausser" des véritables 6C tout en continuant à alimenter Hachette, une manière de ne pas perdre son âme, et de ne pas trahir SA série et SES personnages, sachant qu'avec une cadence aussi élevée PJB était conscient qu'il ne pourrait pas produire des histoires de qualité ?

Hachette a-t-il dicté à PJB une ligne éditoriale pour les 6C ? Lui a-t-il proposé des scénarii, ou imposé des sujets porteurs (par exemple pour 'les 6C au tour de France', ou bien 'les 6 C devant les caméras').
Quelles relations PJB avait-il avec son éditeur, de manière générale ?
Comment PJB a-t-il accepté l'arrivée de Maurice Paulin comme illustrateur des 6C ? (les mêmes questions que pour Chazelle)
PJB avait-il une préférence pour Chazelle ou pour Paulin, ou s'en fichait-il éperdument ? De manière générale PJB s'intéressait-il aux illustrateurs de livres pour enfants, et si oui quels étaient ses préférés ?
Quel rapport PJB avait-il avec les illustrateurs de ses livres d'apprentissage à la lecture, édités chez Delagrave ? (Romain Simon et Daniel Dupuy, entre autres)

Le personnage de Tidou et de Mady, d'où viennent-ils ?
Dans les 13 premiers titres des 6C le cadre principal est Lyon, le Midi et les Alpes. Dans les 15 titres suivants ça s'éparpille sévèrement : choix de PJB ou ligne éditoriale ?


PJB avait-il des relations avec d'autres écrivains, amicales, de travail ? Quel regard portait-il sur les autres séries édités chez Hachette ? S'y intéressait-il ? De manière générale, avait-il un oeil fiévreux sur les chiffres de vente de ses livres, ou bien le plaisir d'écrire était-il plus fort que celui de plaire au plus grand nombre ? Comment jugeait-il le Club des Cinq, de son oeil de professeur ? Etait-il un anti-Blyton ? Etait-il jaloux de Blyton, ou de quelqu'autre écrivain ?


Pour ceux qui auraient dévissé après la 379ème question et se seraient lamentablement échoués au bas de ce commentaire, merci de prendre une corde et un piolet et de remonter !
Ah, une autre question qui me vient comme ça, quelles étaient les habitudes de travail de PJB ? horaires, lieux, etc... Quelles étaient ses habitudes alimentaires en plein travail ?

à suivre...

On laissera répondre ceux qui savent...

Sur plusieurs points, on peut apporter des réponses...

Bonzon portait le projet des six compagnons... La bande d'enfants, "Les Queen", dans J'irai à Nagasaki préfigure les six compagnons : bande, enfants pas très riches, une fille...

Pour les illustrateurs, les témoignages d'autres auteurs semble indiquer que l'illustrateur avait SURTOUT des rapports avec l'éditeur, et que probablement, c'est lui qui choisissait !

On en apprend pas mal en lisant le livre de Dominik, (Xolotl) sur Ebly...
Relations auteur-editeur-illustrateur...


study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3501
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 6 Mai 2008 - 8:57

Bravo Dakota! Je crois que tu as posé, en vrac, toutes les questions possibles auxquelles j'aurais pu pensé en prenant plus longtemps que toi pour les trouver... Wink Wink

Bravo Philippe pour tes efforts assidus et constants pour apaiser notre grande curiosité. Bon courage et bonne rencontre avec Jacques Bonzon!

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 54
Localisation : Vancouver, Canada
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 6 Mai 2008 - 11:56

Dakota, tu es impayable! Je n'arrêtais pas de rire tout le long de la lecture de ton questionaire.
Philippe, j'ai réussi à obtenir Fan lo pour 12.59 euros. Donc bon marché... relativement. La dernière fois j'avais enchéri jusqu'à 20 euros et je ne l'avais pas obtenue. Donc j'étais contente. En ce qui concerne l'entrevue avec Jacques Bonzon, pourais tu peut-être enregistrer tout ce qui se dit... avec sa permission bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vulchain
Cours préparatoire
Cours préparatoire
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 67
Localisation : Grenoble (38)
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 6 Mai 2008 - 12:14

Ouaaaahhh !
Je suis impressionné !!
Ca c'est de la réflexion et de l'intérêt réel sur le sujet !
Je crois que j'aurais aimé pouvoir formuler le même genre d'interrogations sur G. Bayard si ça avait marché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1445
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 6 Mai 2008 - 12:54

vulchain a écrit:
Ouaaaahhh !
Je suis impressionné !!
Ca c'est de la réflexion et de l'intérêt réel sur le sujet !
Je crois que j'aurais aimé pouvoir formuler le même genre d'interrogations sur G. Bayard si ça avait marché...

Tout est dit... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 6 Mai 2008 - 14:53

mina a écrit:
Dakota, tu es impayable! Je n'arrêtais pas de rire tout le long de la lecture de ton questionaire.
Philippe, j'ai réussi à obtenir Fan lo pour 12.59 euros. Donc bon marché... relativement. La dernière fois j'avais enchéri jusqu'à 20 euros et je ne l'avais pas obtenue. Donc j'étais contente. En ce qui concerne l'entrevue avec Jacques Bonzon, pourais tu peut-être enregistrer tout ce qui se dit... avec sa permission bien entendu.
Je suis content pour toi Mina,
Pour l'enregistrement, je n'ai tout simplement pas le matériel....
Photos peut-être, je verrai
Philippe alias spéléo26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 54
Localisation : Vancouver, Canada
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mer 7 Mai 2008 - 11:07

Alors à défaut d'appareil d'enregistrement, prends des notes. C'est fou comme on oublie, même si on pense que le sujet est tellement intéressant que c'est impossible d'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mer 7 Mai 2008 - 11:22

J'ai déjà tout imprimé et laissé des espaces pour les réponses.
Je lis et relis , modifie, je pense que çà ira.
Spéléo26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 54
Localisation : Vancouver, Canada
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Sam 10 Mai 2008 - 21:26

Spéléo, nous sommes impatients de connaitre le compte rendu de ta visite auprès de Jacques Bonzon. Ne nous fais pas languir davantage s'il te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Dim 11 Mai 2008 - 15:32

Voilà voilà,
Désolé pour ce retard, mais j'ai été très pris ces deux derniers jours.
Voici un compte rendu aussi fidèle et respectueux que possible.
Vous y lirez des choses vraiment extraordinaires, enfin moi je n'en reviens encore pas. Quand vous en aurez fini la lecture je suis sûr que vous serez comme moi : conquis.
Alors voilà :
Compte rendu de ma visite chez Chantal et Jacques Bonzon à Valence.
Je suis devant le *** de la rue B, une magnifique porte de garage en bois sculpté de petits motifs où se promènent des animaux, un renard, une fouine ? La façade qui donne sur le nord n’est percée que de petites fenêtres rondes. Je sonne, Chantal tout sourire vient m’ouvrir, très chaleureuse, je me sens accueuilli en ami. On m’attend avec plaisir. Jacques arrive main tendue, et tout de suite m’accueille, Philippe, avez vous trouvé facilement ? moi je n’oserai pas l’appeler Jacques du moins pas encore.
Nous allons profiter des derniers moments de chaleur de la journée en nous installant sur la terrasse autour d’une table de jardin en bois peinte en blanc. Débarrassez-vous de tout votre attirail, ma pochette et mon appareil photo.
Mon papa se tenait parfois là à cette table, me dit Jacques pendant que je pose mes affaires sur le dossier d’une des chaises. C’est ici, dans cette maison, dans le bureau que je vous montrerai tout à l’heure qu’il a écrit tous ses 6C et qu’il est mort.
Nous parlons de choses et d’autres, très gentiment comme des amis de longue date.
Voulez-vous boire quelque chose ? un café ? oui je veux bien. Chantal se lève pour le préparer. Un bocal de croquants m’est proposé, je sors mes feuilles.
Vous savez me disent Chantal et Jacques, nous ne pourrons pas répondre à toutes vos questions, pour une simple raison, c’est que nous n’en connaissons pas nous même les réponses. A l’époque elles ne nous ont pas semblé importantes et maintenant nous ne pouvons que penser, qu’imaginer les raisons de tel ou tel choix, sans que jamais nous n’en ayons la certitude absolue.
Je les rassure, je pose les questions, s’il n’y a pas de réponse certaine, je passe à la suivante et c’est tout, nous ne sommes pas là pour un interrogatoire de police, mais juste pour faire revivre la mémoire de Paul Jacques Bonzon.
Chantal participe avec émotion à notre conversation, elle a noué des liens très forts avec Paul Jacques. Il venait la voir lors de sa promenade vespérale, ils parlaient beaucoup, elle lui préparait un goûter qu’il affectionnait.
Nous en arrivons donc aux questions entre coupées de réflexions d’ordre plus générales voire personnelles :
Les voyages : PJB n’a jamais voyagé dans les pays décrits, ses seuls déplacements furent à Londres, en Espagne (juste pour traverser la frontière), et vers la fin de sa vie l’Egypte, qui lui inspira son dernier livre des 6C le mystère des pyramides dont il a écrit trois chapitres.
PJB a possédé un chien mais ni Chantal ni Jacques ne l’ont connu, ensuite se furent uniquement des chats, d’ailleurs les deux chats actuels de la maison nous rendirent de petites visites pendant notre conversation. Le chien loup en photo est le chien des voisins, en effet ses admirateurs demandaient une photo avec Kafi, et donc grâce au chien loup des voisins la photo a pu être réalisée.
Les enfants savaient que lorsque leur père travaillait il ne fallait pas le déranger. Ils entendaient le bruit de la machine à écrire qui était le signe de ne pas faire de bruit à l’étage.
PJB ne parlait pas de ses romans, tout juste aux repas faisait-il une allusion du genre, là je ne sais pas comment je vais m’en sortir ! ! ! Il mettait ses héros dans des impasses et ensuite il cherchait une solution pour les en sortir.
Chaque chapitre devait se terminer par un point d’interrogation.
Les relations entre Hachette et PJB étaient celles qui existent entre le maître et l’élève, PJB mettait son costume pour monter à Paris deux fois par an. Il n’avait pas à donner son avis ni sur les illustrations ni les tirages, il envoyait ses manuscrits, et recevait plusieurs mois, voire un an après, un paquet par la Poste et découvrait son livre et les illustrations qui s’y trouvaient.
Par contrat il devait envoyer trois manuscrits par an à Hachette, ensuite il n’avait plus aucun contrôle sur ce que faisait l’éditeur, rythme de parution, illustrateurs, collections, tout cela était de la responsabilité de Hachette.
Il appréciait les dessins de Chazelle et Paulin, il ne su rien de la raison du changement. Il ne rencontra jamais ni l’un ni l’autre. Il découvrait les illustrations en recevant les livres par la Poste. Jacques me dit qu’il aimerait beaucoup les rencontrer s’ils vivent encore.
Hachette n’imposait pas de thèmes, PJB écrivait vraiment ce qu’il voulait. tout au plus a-t-on demandé de modifier certains mots (pilules remplacées par comprimés).
Delagrave (livres scolaires) lui, a pu refuser certains livres, demander des modifications importantes. Il a eu du mal avec Ahmed et Magali (PJB était en avance sur son temps).
Il n’était pas du tout intéressé par les revenus de ces livres, s’il consultait les chiffres de vente c’était surtout pour comprendre son lectorat, lorsqu’il prit des risques en interrompant les 6C pour écrire : soleil de mon Espagne, qui n’eut pas de succès ; il s’interrogeait sur les raisons de ce manque d’accueil.
D’où viennent les 6C ? apparemment il a démarré la série suite à un voyage à Lyon pour acheter un piano droit pour Isabelle. L’achat eut lieu près de la croix rousse, et se fit rapidement ce qui donna du temps libre pour visiter et découvrir les traboules et ce quartier si pittoresque, c’est sans doute de là que lui est venue l’idée des compagnons de la croix rousse, ensuite le succès très important que reçu ce livre l’incite à continuer leurs aventures. (il a écrit le premier 6C en 61 et le second en 63)
Il travaillait principalement pour le plaisir, il lui fallait écrire, écrire pour les enfants ne rapportait pas grand chose en tout cas pas assez pour que cela soit une motivation suffisante.
Quel regard portait-il sur les autres séries pour enfants : il disait que ses petits héros devaient se débrouiller par eux même pour résoudre les énigmes et les problèmes qu’ils rencontraient. Alice par exemple étant fille d’avocat a trop de facilité pour résoudre ses mystères.
C’est pourquoi dans sa famille HLM, il a choisi de les faire habiter dans une HLM, il décrit la vie simple de gens simple, honnêtes et travailleurs.
Il a rencontré deux ou trois fois Georges Bayard, ils se connaissaient sans plus. Georges Bayard a assisté à l’enterrement de PJB sur le siège à côté de Jacques.
Comment travaillait-il ? surtout le matin, il commençait avant de petit déjeuner, puis encore après, et allait travailler. A la retraite il a continué sur ce rythme, il faisait une sieste sur son canapé dans son bureau et faisait sa promenade. Il lui est arrivé de traverser Valence sous son parapluie par grand soleil parce qu’il pleuvait dans son roman.
Il écrivait deux pages par jours, c’est le rythme qu’il s’était fixé. Tout d’abord les notes sur des petits bouts de papier, ensuite un premier jet à la main sur cahiers d’écoliers, et version définitive à la machine à écrire, une centaine de feuilles formaient un livre.
Les personnages : seul le Tondu a existé, les autres étaient des synthèses de petits garçons rencontrés ici ou là de ses élèves, de ses enfants, il a incorporé Mady pour toucher également les filles même si personnellement il avait quelque mal a communiquer avec les filles.
Il a ensuite trouvé qu’il était trop difficile d’écrire avec tant de personnages et a éliminé Gorget, éliminer le chef était plus facile parce qu’il était le moins typé de tous les personnages, ensuite Tidou n’a plus été narrateur pour donner du peps à ses écrits.
Les aventures se déroulent dans la vallée du Rhône et à côté car il y vivait ensuite au grès des vacances et déplacements (ses enfants grandissent et il désire leur montrer le monde), il écrit sur Bourg en Bresse (l’adresse des bandits dans la Citadelle est leur adresse de vacances), Londres ou il se rend avec ses enfants etc…
L’aventure chez les piroguiers a surpris Jacques car il n’a jamais été en Afrique noire ni de près ni de loin.
Le tour de France : PJB aimait cette épreuve sportive, chaque année en vacances en haute Savoie ils allaitent voir une étape du tour.
Ils se rendent à Albi où Mathieu Carrière tourne l’éventail de Séville, pendant ce tournage meurt René Louis Laforgue qui avait un rôle dans le film. Ce sera une des premières séries télévisée en couleur de la télé française. Sur la 2 qui était en couleur la 1 restant en noir et blanc pendant quelques temps.
Si les 6C existaient encore aujourd’hui, il n’y aurait pas de mal à ce que Tidou aie un téléphone portable, mais il aurait travaillé pour se l’acheter et payer son abonnement. PJB était intéressé par les progrès techniques, la science et les gadgets qui arrivaient sur le marché, il aimait les nouveautés et aurait certainement permis à ses petits personnages de s’y intéresser aussi.
Vers la fin, pendant 10 ans il est veuf, cela lui cause une peine immense, sa production s’en ressent, de plus la série commence à le lasser. Il écrit des « one shot » pour se changer les idées. Il tente même un roman pour adulte, qu’il ne propose pas à un éditeur, car le résultat ne le satisfait pas.
Il meurt dans son bureau allongé sur son canapé. Il a à ce moment là, écrit trois chapitres de la dernière aventure des 6C qui d’après ses enfants est une des plus réussie, Chantal l’a terminé. Jacques monte au grenier et me montre le roman tapé à la machine, je tremble d’émotion, un inédit jamais publié….. Nous le feuilletons ensemble, je lis quelques lignes, çà fait drôle.
Je vous le ferais lire, lorsque je l’aurai retapé me dit Chantal, vous me donnerez votre avis.
Je suis à la fois heureux et sur les charbons ardents. Vite ! que cela se fasse vite ! ! !
Nous montons au premier visiter le bureau. Tout est quasiment comme du temps de Papa, me dit Jacques. Seuls changements l’aquarium dans un coin et le Mc Intosh sur le bureau, même la climatisation est de l’époque de mon père qui en bon Normand aimait la fraîcheur.
Je suis invité à m’asseoir sur le fauteuil de PJB, Chantal prend la photo.
Cela fait maintenant deux heures que je suis ici et le temps a passé trop vite. Je dois prendre congé de mes hôtes, nous nous promettons de nous revoir, la lecture du dernier 6C est une promesse qui va tenir mon attention jusqu’à ce que cela se réalise.
Chantal me confie son grand souhait, que l’œuvre de son beau père soit préservée, elle aimerait réaliser un cercle, une fondation des amis de Paul Jacques Bonzon, que toute son œuvre puisse être préservée tout en restant accessibles aux gens. Elle aimerait également voir réaliser en animation l’un des romans « one shot » : demandez à vos amis blogueurs lequel de ses romans leur semble le plus adapté à cela. Cela me chagrine d’imaginer que Simitra est diffusé en ce moment sous forme de Manga au Japon. Qu’ont du devenir les petits enfants de mon beau père ?

J'espère que cela vous conviens, j'attends vos commentaires et surtout vos réponses aux questions que vous posent Chantal et Jacques,
Bonne journée,
Spéléo26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9017
Age : 67
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Dim 11 Mai 2008 - 16:05

speleo26 a écrit:
Voilà voilà,
Désolé pour ce retard, mais j'ai été très pris ces deux derniers jours.
Voici un compte rendu aussi fidèle et respectueux que possible.
Vous y lirez des choses vraiment extraordinaires, enfin moi je n'en reviens encore pas. Quand vous en aurez fini la lecture je suis sûr que vous serez comme moi : conquis.
Alors voilà :
...............................
Spéléo26

C'est plus que passionnant à lire...
Des gens charmants et simples...
Pour répondre à la question... c'est plus délicat...
Il y a tant de très bons romans de Bonzon... (One shot)...

S'il y a un "cercle", ou un club, une société des amis de PJ Bonzon... nous seront parmi les premiers inscrits...

Pour les rapports éditeur, illustrateurs, auteurs.... c'est ce que je pensais...
L'éditeur une fois le manuscrit reçu en faisait ce qu'il voulait...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
marina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1445
Age : 34
Localisation : Le Pellerin (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Dim 11 Mai 2008 - 17:23

Merci pour ce récit passionnant ! Quelle gentillesse de la part de chantal et Jacques, ça fait vraiment plaisir à voir ! Pour les one-shot, je n'en suis pas une spécialiste, je laisserais donc des lecteurs plua avertis que moi répondre !
Pour son roman inédit, ça fait rêver, je ne savais pas qu'il en avait un en cours d'écriture à sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com
Georgina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2363
Age : 47
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Dim 11 Mai 2008 - 19:01

Oui, vraiment, ce récit est passionnant, j´avais l´impression d´y être moi-aussi. Que dire d´autre ? MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina
Lycée
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 54
Localisation : Vancouver, Canada
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Dim 11 Mai 2008 - 20:10

Ouf!! Quand j'ai vu que vendredi et samedi avaient passé, j'ai commencé à attraper peur; je me suis dit: pourvu que Jacques Bonzon n'ait pas eut un revirement dans ses pensées comme Cécile Bayard et ait froidement remis Philippe et donc automatiquement touts les autre fans à leur place en déclarant qu'il 'ne désirait plus poursuivre ce sujet'. Bon, je vois que c'est loin de ça et je suis soulagée! Merci Philippe et un grand merci à Chantal et Jacques. Peut-être qu'ils nous lisent de temps en temps sur ce forum (et non sur ce 'blog'). Leur as tu proposé de venir nous joindre? Je me demande aussi comment ça se fait que 'les 6C et les pyramides' n'ait pas été complété et publié il y a trente ans de ça? Est-ce que Chantal a l'intention de le publier? Autre chose: avez vous parlé de la biographie qui va paraitre bientot? Que pensent ils de tout ça? Vous allez continué vos rendez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Dim 11 Mai 2008 - 20:54

Bonjour Mina,
J'ai parlé de toi et de Serge à Chantal et Jacques. Il habite Cherbourg ? vous ne vous connaissez que grâce à Internet ?
Je lui ai proposé de venir ici répondre lui même.
Les 6C et le mystère des pyramides n'est pas une oeuvre de PJB uniquement et je pense que l'honnêteté les a empéché de l'envoyer à Hachette.
Nous avons parlé de Yves Marion.
J'ai l'impression que Chantal et Jacques commencent seulement aujourd'hui à se rendre compte de l'engouement que suscite leur père et son oeuvre.
Jacques est un homme réservé, les choses si elles doivent arriver arriveront en leur temps. ou pas, je ne saurai le dire.
Je ne désire pas brusquer les choses.
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Lycée
avatar

Nombre de messages : 6723
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Lun 12 Mai 2008 - 12:01

Merci Spéléo pour ton compte-rendu très détaillé... même si je ne connais pas les 6C, le l'ai imprimé pour le lire tranquillement hier soir ... captivant !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Lycée
avatar

Nombre de messages : 3501
Age : 42
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 13 Mai 2008 - 8:26

Admin - Serge a écrit:
C'est plus que passionnant à lire...
Des gens charmants et simples...
Comme si on y était! Merci à Jacques et Chantal pour leur gentillesse et leur partage!

Admin - Serge a écrit:
Pour répondre à la question... c'est plus délicat...
Il y a tant de très bons romans de Bonzon... (One shot)...
Personnellement, je ne connais pas bien les one-shots de PJ Bonzon, alors je préfère laisser la parole à ceux qui connaissent mieux.

Admin - Serge a écrit:
S'il y a un "cercle", ou un club, une société des amis de PJ Bonzon... nous seront parmi les premiers inscrits...
C'est certain!!! cheers cheers

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Lycée
avatar

Nombre de messages : 2560
Age : 63
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Contact très positif avec Jacques Bonzon   Mar 13 Mai 2008 - 8:59

Bonjour à toutes et tous,
Je me doutais que vous seriez interressés et contents de ce C.R.
Les "one shot" sont souvent très bons.
L'Eventail de Seville, Les orphelins de Simitra, Le Viking au bracelet d'argent, le voyageur sans visage, Toufou, Le mystère du cercle polaire etc.
Difficile de donner un avis tranché, chaque roman a une athmosphère propre, chaque énigme est interressante. Ensuite ce sont les goûts personnele de chacuns qui pourraient départager.
Personnellement je suis pour le Viking au bracelet d'argent. L'histoire est bonne, crédible, et pourrait être la vie d'un des ancêtres de PJB... c'est ce détail qui m'amuse et me le fait choisir.
Mais bon vous avez le droit de vous exprimer et d'en avoir un différent.
Allez lancez vous !
Spéléo26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contact très positif avec Jacques Bonzon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Paul-Jacques Bonzon-