Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Langelot contre Monsieur T

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
speleo26
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2606
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Langelot contre Monsieur T   Sam 17 Mai 2008 - 11:26

Bonjour,
Puisque Mina me dit que nous pouvons y aller j'y vais :
Voici le scan :



J'y suis arrivé oui oui !
Chose assez rare dans la bibliothèque verte, cette aventure se déroule sur trois tomes, celui ci est le premier, ensuite viendra Langelot Pickpocket, et enfin Une offensive signée Langelot.
Ne pas lire le troisième avant les deux autres, car la fin est très bonne et vous n'auriez plus de surprise.
Monsieur T est énorme ! que dis-je énorme, il est monstrueux, physiquement et dans sa tête aussi.
Il est méchant, très méchant ! il veut faire tout plein de vilaines choses, entre autre voler des secrets industriels de l'usine électronique Mann.
Alors quel rapport y a-t-il entre une pièce de 5 francs à laquelle tout le monde semble accorder une très grande importance, une guillotine en état de fonctionnement, une charmante jeune fille qui conduit vraiment très très mal sa petite auto, un horloger à moitié sourd, les services secrets allemands.....
Vous le saurez en lisant cette très très bonne aventure de notre jeune lieutenant LANGUELOTTE !!
Et Monsieur T ne peut pas être la silhouette de la couverture, Monsieur T est cul de jatte.... et très vilain, mais çà je l'ai déjà dit.
Spéléo26 qui adore Langelot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 7192
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 17 Mai 2008 - 14:06

"Spéléo26 qui adore Langelot"



Je vois ça !
En tout cas, j'aime beaucoup la couverture ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2606
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 17 Mai 2008 - 19:23

Mina ! Mina Mina ! où es-tu ?
J'attends tes commentaires avec impatience.
Et tous les autres aussi...
Spéléo26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1499
Age : 35
Localisation : Rezé (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 17 Mai 2008 - 20:10

Il faudrait que je l'achète avant d'en parler... Si certains membres en a en double, merci de penser à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com
speleo26
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2606
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Dim 18 Mai 2008 - 14:19

Bonjour toutes et tous,
J'ai en effet pas mal de doubles de toutes les collections faudra que je les publie, cela interressera peut-être certaines et certains d'entre vous.
Pour Langelot, j'ai trouvé ce matin : chez les papous, contre 6 et les espions tous les trois en TBE et E.O. pour les deux premiers.
1€ les E.O. 0,75 non E.O. si interressé MP.
Bonne journée,
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 55
Localisation : Vancouver, Canada
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Mar 20 Mai 2008 - 8:38

J'avais lu ce premier 'Langelot' avec beaucoup de plaisir. Je trouve que le début est un peu bizarre et même tiré par les cheveux: l'intrigue commence à partir d'une pièce de cinq francs... tout ça dans une histoire rapporté innocement par un enfant. À partir de là, les choses se précipitent et on est plongé dans une affaire d'espionage et de loyauté pour sa patrie. Moi, ça m'a fait penser à une épisode à petite échelle de James Bond. J'étais assez impressionée par le Hi-tech des années soixantes. Ils arrivent à enregistrer et même à filmer ce qui se passe dans un appartement sans que la persone concernée soit consciente. Ils ne laissent pas de trace derrière eux. M. T me fait penser à un des villains de James Bond, celui qui était aussi sur une chaise roulante et qui dirigeait son monde à partir de cette chaise roulante. La fille du savant Allemand rappelle une des James Bond's girls. La seule différence c'est que ici tout a l'air platonique: rien n'est explicite, mais je trouve il y a pas mal de sous-entendus. Une chose qui me choque un peu dans tout ça, c'est le très jeune âge de Langelot: dix-huit ans, un gamin pour ainsi dire! Un gamin très 'vieux' et homme... On avait eut une discussion à ce sujet là, comment les jeunes avant paraissaient plus vieux que les jeunes d'aujourdui. Je ne savais pas que ce livre là était le premier d'une triologie 'Langelot'. Je suis contente d'avoir commencé par le premier et franchement j'ai envie de commencer le deuxième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speleo26
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2606
Age : 64
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Mer 21 Mai 2008 - 10:20

Bonjour,
Je ne suis pas un spécialiste de l'espionnage, loin de là.
Mais dans toutes mes lectures et visionnages, je constate que la collecte d'information est toujours un casse tête pour un espion.
Il faut contacter les personnes qui savent ce que l'on désire savoir. Et c'est très délicat. Une fois retourné, cette personne doit vous transmettre les infos, et c'est délicat, il ne faut pas se faire prendre.
De très nombreux moyens sont utilisés, de plus en plus sophistiqués, mais déjà dans les années 60 c'était pas mal, les tout débuts de l'informatique et les tous débuts de l'électronique, et la miniaturisation à l'extrême des caméras et appareils photo.
La pièce de 5 frs je suppose que Vladimir ne l'a pas inventé, ou il l'a extrapolé d'une vraie histoire.
Il y a quelques années, j'ai entendu qu'à Moscou, les espions utilisaient une fausse pierre WIFI, dans un parc, il a avait une grosse pierre, elle renfermait un émetteur/enregistreur WIFI, le contact se promenait tranquillement et en passant devant la pierre il lui envoyait des infos, qu'elle restituait à l'espion qui lui récupérait de la même façon, tout aussi discrêtement les infos.
Voila voilà.
Sinon dans le style collecte d'infos, TDF scannait les immeubles et savait exactement combiens d'écrans étaient allumés dedans. Ils n'avaient pas besoin de dénonciations, comme se l'imaginaient les personnes qui étaient contrôlées pour non déclaration d'une télé.... héhé la technologie au service des impots...
Spéléo26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1499
Age : 35
Localisation : Rezé (44)
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Mer 11 Juin 2008 - 19:47

Je dois dire que je suis surprise de toutes les technologies déjà à cette époque !
Monsieur T fait "peur", je n'aimerais pas le croiser dans la rue (mais bon il a l'air toujours derrière son écran !)
Vivement que je lise la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolinequine.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 7 Avr 2012 - 20:45

Voilà le 6e titre de la série.

Après Langelot agent-secret et Langelot et les espions, deux premières aventures plutôt réussies et pleines de promesses, puis une relative déception avec Langelot et le satellite (une accumulation regrettable d'invraisemblances!), les très bons Langelot et les saboteurs et Langelot et le gratte-ciel sont venus largement confirmer toutes les qualités entrevues dans les deux premiers tomes. Langelot mérite assurément le coup d'oeil, et je regrette presque de ne pas m'être lancée dans cette série plus tôt. Que lisais-je le Club des Cinq ou les Six Compagnons... Tout ce temps perdu, alors qu'il y avait Langelot qui me tendait les bras !

C'est donc en toute confiance et avec beaucoup d'espoirs que je me suis lancée dans Langelot contre Monsieur T, et je n'ai pas été déçue, mais au contraire surprise à bien des égards.


Après une introduction très originale dans laquelle un gardien de musée se bat avec insistance pour récupérer une mystérieuse pièce de cinq francs et un épisode à la Conciergerie fort en émotions où Langelot goûte avec brio le charme de la guillotine, l'enquête mène très vite le jeune agent secret sur les pas de Bertha Mann, une très jolie Allemande qui semble impliquée dans une importante affaire d'espionnage industriel à portée militaire, et qui n'est rien d'autre que la fille du scientifique dont elle a volé les plans secrets !
Ainsi après avoir déjà oeuvré dans les tomes précédents auprès d'une Anglaise et d'une Canadienne, la mission de Langelot pour réchauffer les relations internationales en cette période de guerre froide se poursuit à grand train, et nous n'avons aucun doute sur ses chances de réussite avec le zèle et le professionnalisme qui l'animent !

A partir de ce moment-là, l'affaire devient tellement sensible que le SNIF la retire à Langelot pour la confier à un agent plus expérimenté, mais les plans se révèlant dans la foulée être des faux, Langelot garde finalement la main-mise sur l'enquête. Profitant de l'accélération des évènements, il va ignorer les règlements du SNIF et agir à l'instinct. Et parce que c'est bien connu, "une belle amitié franco-allemande vaut mieux que deux tu l'auras", Langelot se lance à corps perdu dans une filature non conventionnelle, qui voit de Paris à la Méditerranée (encore !) une 2CV poursuivre une MG, le duo fatal lui-même suivi par une BMW suspecte. Et si Vladimir Volkoff a l'air de goûter ces longues transhumances vers la grande bleue (voir la palpitante et non moins interminable poursuite nocturne dans Langelot et les espions), ce voyage-là est très tranquille et permet à Langelot de nouer le contact avec sa cible (voir la brillante scène de la panne). S'ensuit un séjour dans un palace de la Côte d'Azur tous frais payés par la famille Mann, où Langelot saisit l'occasion pour faire toute la lumière sur le véritable rôle de Bertha. Il organise de son propre chef une ingénieuse contre-attaque dont le dénouement aura lieu en Allemagne.

Fin de la première partie. A partir de là, la mission "Guillotine" est confiée aux Allemands. Plus de Langelot alors ?

Et bien non. Enfin si. Dans la deuxième partie qui se déroule à Munich, les services secrets allemands acceptent Langelot. Comme simple observateur seulement ! Notre ami rebaptisé "Languelotte" par les soins de l'accent teuton résume ainsi la situation non sans humour : "Dans un premier temps, le jeune et brillant sous-lieutenant Languelotte ne fera rien; dans un deuxième temps, il ne fera rien non plus; et, dans un troisième temps, le moins jeune et moins brillant Siegfried Pracht (agent des services allemands) veillera à ce que Languelotte ne fasse vraiment rien."

Et justement, "Languelotte" n'a pas l'intention d'être spectateur, et c'est vraiment là que le plus intéressant commence...

Par contre, même si Bertha ne disparaît pas de l'aventure, on ne la voit guère, et jamais plus en train d'accomplir des prouesses avec sa MG toute cabossée. Les fous du volant en seront pour leurs frais...




Alors que dire...

C'est un livre captivant, dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde, avec une intrigue très bien menée et pour une fois pas trop inutilement emberlificotée, des méchants forts sympathiques (je suis ravie que Monsieur T survive à cette aventure), une "Langelot Girl" fameuse conductrice qui collectionne les papillons et qui dans sa candeur donne lieu à plusieurs situations réjouissantes, un Langelot en pleine forme (sang-froid, sagacité, séduction !) et plus que jamais en mal d'aventures (même si parfois un peu présomptueux).

Mais tout ceci ne serait rien sans toute la 2e partie du livre qui se passe en Allemagne, "colossal" morceau de bravoure qui aurait assurément sa place dans une anthologie de la Bibliothèque Verte, si...

Et lorsque j'ai eu fini ce livre, j'en étais intimement convaincue : la sublime fantaisie de nos "amis" anglais dans Langelot et les saboteurs était irrémédiablement surpassée par la non moins impeccable organisation des services secrets allemands et les prouesses automobilistes de Bertha qui plaçaient d'office Langelot contre Monsieur T à la place de meilleur titre de la série après 6 titres.


Et puis, quelques heures plus tard j'ai beaucoup repensé à ce livre, sans y penser en fait. Quelque chose d'insidieux était en train de grandir, et je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. Mais maintenant, j'y suis. Il y a véritablement quelque chose qui me dérange beaucoup dans Langelot et Monsieur T, et c'est toute l'énergie que met l'auteur pour dénigrer l'Allemagne sur 120 pages. Mais ça va bien au delà du dénigrement selon moi.

Déjà, en comparant ce titre avec les cinq précédents, Langelot contre Monsieur T est vraiment un Langelot "différent" : même si il est lui aussi découpé en 2 parties, on remarque que la 1ère et la 2e partie n'ont quasiment aucun lien l'une avec l'autre. On pourrait tout à fait lire les deux parties comme deux histoires indépendantes sans rien perdre au niveau du sens.
Mon sentiment, c'est que si Volkoff passe ainsi du coq à l'âne, c'est qu'il avait un but bien précis : s'étendre sur l'Allemagne, sans aucune limitation d'aucune sorte, que son sujet de départ soit Langelot ou Bécassine ! Cette 2e partie, en modifiant un peu les intrigues et les noms de personnages, on pourrait en fait la coller à la suite de 1ères parties de beaucoup de Langelot. Là où dans les autres livres de la série, l'histoire est principalement construite autour du personnage de Langelot, ici c'est complètement l'inverse : après une première partie classique, Volkoff neutralise ensuite son meilleur agent, le met sur la touche, et l'utilise en tant que spectateur. Etrange, non ?
Ainsi Langelot devient le porte parole de l'auteur, pour décrire un système, en l'occurrence les services secrets allemands, et à travers ça, on sent quand même poindre quelques idées personnelles...

Alors oui, si on prend tout ça juste au deuxième degré, la parodie est vraiment drôle. Mais ce n'est pas vraiment une parodie pour faire rire. C'est autre chose. L'humour qui nous est proposé là est d'ailleurs très différent de ce à quoi l'auteur nous avait habitués dans les 5 tomes précédents. Ce n'est pas anodin.

Ainsi dans Langelot et les saboteurs, où l'Angleterre paye de sa personne, la caricature est nettement plus saine, plus sympathique, plus détachée, et les traits d'humour vont dans les deux sens, les Français n'étant pas épargnés par leurs meilleurs ennemis, loin de là. Volkoff a ainsi créé des personnages au fort caractère pour défendre les couleurs de la perfide Albion et répondre aux impertinences du charmant français. L'humour fonctionne d'autant mieux que l'auteur laisse s'exprimer la partie adverse dans laquelle on se reconnaît largement, sans compter les personnages des saboteurs, qui rétablissent un juste équilibre dans le couple franco-anglais.
L'auteur aurait pu se moquer des Allemands à la bonne franquette, comme il a fait des Anglais et dans une moindre mesure des Canadiens (dans Langelot et le gratte-ciel), c'était sympathique et sans conséquences, mais là il a usé d'un tout autre procédé.

Dans Langelot contre monsieur T, non seulement c'est une vision unilatérale du couple franco-allemand qui prédomine à travers le regard de Langelot (pas un personnage pour rattraper l'autre, pour faire de l'auto-dérision, ou bien pour renvoyer la balle et pointer les défauts "typiquement" français), mais en plus, on n'est pas du tout dans un humour potache, léger, frais, sympathique, virevoltant. On est dans une espèce de mépris total pour l'autre (dans les deux sens, d'ailleurs !), et si au début de la 2e partie, la caricature pouvait faire sourire, au bout de 120 pages, il y a un petit sentiment de malaise qui commence à poindre et qui s'installe après la dernière page tournée. Indiciblement on sent que cette parodie n'est en fait qu'un immense règlement de comptes déguisé. A y réfléchir de plus en plus, je trouve franchement ça nauséabond, et je suis désolée que Volkoff ait utilisé son personnage de Langelot à des fins toutes personnelles.

Après, bien sûr, si on fait abstraction de tout cela, les services secrets Allemands sont ici suprêmement ridicules et la démonstration de la supériorité du système D français face à l'armada technologique allemande est hilarante.

...
Revenir en haut Aller en bas
koloté
Mini Rose
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 51
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: opération guillotine   Dim 6 Jan 2013 - 21:21

Ce Langelot est un peu particulier. Comme il est dit plus haut, il est découpée en plusieurs parties très distinctes et Langelot enquête en des endroits très différents, rompant avec l'unicité de lieu qui prédominait jusque là :
Il y a d'abord l'histoire du musée et de la pièce de 5Fr. Puis la filature de Bertha. Ensuite la rapide excursion sur la côte d'azur pour finir avec Langelot en Allemagne, découpé encore en 2 parties : Langelot spectateur/Langelot actif.
Ca donne l'impression d'un roman décousu.
L'auteur a dû s'en rendre compte car il nous gratifie de résumés complets (et bienvenus) de la situation par l'entremise des réunions tenues par le chef des services secrets Allemands.
Cela dit l'histoire est bonne, comme toujours bom, Et Langelot nous entraine dans un autre pays ami, après l'Angleterre et le Quebec, nous voici en Allemagne.
Je ne partage pas l'impression de maryland sur les moqueries envers les Allemands qui cacheraient un règlement de compte. Rien ne m'a paru méchant. Par contre c'est vrai que j'ai trouvé les comparaisons avec la culture Française moins juteuses qu'elles n'étaient avec l'Angleterre et le Quebec. Et l'accent Allemand beaucoup moins bien réussi aussi. Je n'ai jamais entendu d'Allemands parler Français comme ce personnage qui mélange la construction des Phrases ! Ca correspond à la grammaire Allemande mais ce n'est pas réaliste. Volkoff avait appliqué le même principe avec les Anglais et ça passait bien mieux.
La partie où Langelot doit rester spectateur est aussi beaucoup trop longue et il disparait presque complètement de l'action. C'est dommage.
Mais c'est bien que ça se finisse sans que le chef des espions ne soit inquiété. Plus crédible. On ne fait pas tomber toute une organisation à tout coup et ça promet de retrouver bientôt ce méchant mémorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chatpapillon
Bibliothèque Verte
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 73
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 09/02/2012

MessageSujet: John DC   Dim 6 Jan 2013 - 22:18

marina a écrit:
Il faudrait que je l'achète avant d'en parler... Si certains membres en a en double, merci de penser à moi !

Bonjour Marina

Je te recommande ''hier vous tuerez'' de JDC tu vas sans si pas adorer, aimer ce livrz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgina
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2364
Age : 48
Localisation : Naoned e Breizh
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Dim 2 Fév 2014 - 22:04

Je suis loin d´être fan de cette série, que je ne connaissais pas du tout enfant. C´est le 2e que je lis et je ne l´ai pas trouvé déplaisant.

Ce qui m´a frappée, c´est le ton assez particulier, l´humour parfois à la San-Antonio.

Evidemment, j´ai rigolé avec les Allemands. Comme le dit koloté, la façon de parler français avec la syntaxe allemande n´est pas réaliste du tout, mais ce n´est pas grave, pas gênant. Je ne comprends pas en revanche la réfléxion de Maryland sur le fait que l´auteur dénigre les Allemands et les tourne en ridicule. Ce n´est pas bien méchant et pourtant, c´est un sujet sur lequel je suis assez sensible. Wink Si Langelot se prenait une leçon d´espionnage par les Allemands, ce ne serait pas drôle, il faut forcément qu´ils se plantent.

Ce Languelotte, c´est un vrai James Bond, qui du haut de ses 18 ans n´hésite pas à transgresser les rÈgles du SNIF. Dommage que Bertha n´ait pas un peu plus de poids dans la deuxième partie de l´histoire - au sens figuré, bien sûr... Avant de la voir, Languelotte parle de la "Grosse demoiselle", il s´imagine une armoire à glace et finalement il découvre une toute petite bonne femme (1,5 m chignon compris) à la taille extraordinairement fine, assez rondelette de visage.

 L´histoire est gentillette, marrante au début, un peu embrouillée - et ennuyeuse - dans la deuxième partie. Difficile je pense de lire ces livres à l`âge adulte, si l´on a pas le côté nostalgie des lectures de l´enfance. Je ne sais pas ce que j´en aurais pensé si j´avais découvert la série étant jeune, mais je doute que j´aurais vraiment apprécié, car les histoires d´espionnage, non vraiment, ce n´était pas mon truc. Les naufrageurs, les contrebandiers, ça c´était passionnant.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur X
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2329
Age : 51
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Lun 28 Juil 2014 - 5:02

Je viens d'en attaquer la lecture, aussi ai-je bien pris soin de ne rien lire de ce sujet.
Cependant la première phrase du chapitre 4 (certes un détail) me fait m'interroger (et vous interroger), aussi je tenais à vous poser la question (désolé si cela a déjà été évoqué dans le reste du sujet que je ne lirai pas avant d'avoir fini le livre).
Au début du chapitre 4 Langelot va commencer son enquête en visitant le musée de la Conciergerie. La première phrase est : "Six heures du matin."  Question  Ce ne serait pas un peu tôt six heures pour un musée ? D'autant que quelques lignes plus loin l'auteur précise : "Des touristes, quelques personnes âgées arrivant de province, deux ou trois étudiants passaient sous l'arche d'entrée", donc Langelot n'est pas seul ...  Question 
La seule idée qui me vient à l'esprit ce serait une erreur d'impression : "Six heures" au lieu de "Dix heures"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur X
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2329
Age : 51
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 9 Aoû 2014 - 10:19

Voilà, terminé depuis quelques jours (mais pas eu le temps de venir...)
J'ai énormément aimé cette aventure. Même si j'avais bien ri dans Langelot et les saboteurs j'avais trouvé qu'il en faisait parfois trop... Ici non. Je trouve que l'auteur maîtrise mieux son sujet, pour notre plus grand plaisir  cheers 
Et quel régal lorsque les allemands parlent français ... même si ce n'est que moyennement réaliste (ça me rappelle La grande vadrouille au moment où un gradé allemand s'énerve face à De Funes et Bourvil qui palabrent et leur dit : "De moi vous osez vous foutez"  lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DCM
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 52
Localisation : Bourges, Cher, France
Date d'inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 9 Aoû 2014 - 12:39

Monsieur X a écrit:
Au début du chapitre 4 Langelot va commencer son enquête en visitant le musée de la Conciergerie. La première phrase est : "Six heures du matin."  Question  Ce ne serait pas un peu tôt six heures pour un musée ? D'autant que quelques lignes plus loin l'auteur précise : "Des touristes, quelques personnes âgées arrivant de province, deux ou trois étudiants passaient sous l'arche d'entrée", donc Langelot n'est pas seul ...  Question 
La seule idée qui me vient à l'esprit ce serait une erreur d'impression : "Six heures" au lieu de "Dix heures"...
Bien vu, Monsieur X. C'est sans aucun doute une coquille. Mon édition originale dit bien "Six heures" ; il faudrait vérifier dans les éditions ultérieures si ce détail a été corrigé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur X
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2329
Age : 51
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 9 Aoû 2014 - 14:13

La date qui figure au dos du mien indique mai 1978 (78.5). Après, je ne saurais dire de quelle édition il s'agit (je n'ai jamais trop compris ... ni cherché à comprendre d'ailleurs) ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur X
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2329
Age : 51
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 9 Aoû 2014 - 14:17

Ah un détail à l'attention des modérateurs : serait-il possible de changer le nom de ce fil de discussion puisque le vrai titre de ce livre est : "Langelot contre Monsieur T".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DCM
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 52
Localisation : Bourges, Cher, France
Date d'inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 9 Aoû 2014 - 14:25

Monsieur X a écrit:
La date qui figure au dos du mien indique mai 1978 (78.5). Après, je ne saurais dire de quelle édition il s'agit (je n'ai jamais trop compris ... ni cherché à comprendre d'ailleurs) ...
Pour ceux qui cherchent à comprendre, l'historique des diverses éditions de Langelot en BV se trouve ici : http://serge-passions.fr/Langelot_BV.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin-Serge
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 9226
Age : 68
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 9 Aoû 2014 - 15:26

Monsieur X a écrit:
Ah un détail à l'attention des modérateurs : serait-il possible de changer le nom de ce fil de discussion puisque le vrai titre de ce livre est : "Langelot contre Monsieur T".

fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Monsieur X
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2329
Age : 51
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Dim 10 Aoû 2014 - 9:16

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snarkhunter
Idéal-Bibliothèque
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 53
Localisation : France, région parisienne
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Mer 2 Nov 2016 - 15:44

... A l'occasion, cher DCM, et si l'outil de publication utilisé le permet, je crois que tu aurais peut-être intérêt à éditer tes articles pour remplacer le terme "tranche" - fautif - par celui de "dos". La tranche, c'est le bord des pages résultant du découpage des planches imprimées : il y en a trois sur un livre, de deux tailles distinctes (une longueur et deux largeurs).

Et, du même coup, il n'y pas jamais eu de bandes blanches imprimées sur les tranches : c'est bien sur les dos qu'elles l'ont été !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gronours
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 1687
Age : 58
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 15 Sep 2018 - 0:04

Poursuivant ma relecture de la série à la vitesse d'un limaçon dopé aux écailles de tortue, j'ai achevé voici une bonne dizaine de jours ce Languelotte vs Herr T.
Eh bien je dois dire que ce fut un moment, encore une fois, bien plaisant. J'en suis encore à me demander comment les deux faces d'une pièce de cinq francs peuvent arriver bien à se visser... Trop forts ces espions! Le prochain coup ce ne sera pas un ridicule petit microfilm qu'ils sortiront d'entre les deux faces mais un lapin ou une colombe. 
C'est vrai que ça fait rêver ce coup de la pièce. 
Ahhh, les jeunes, parlez moi de messages criptés sur l'Internet... Je ris! Nous, on avait la super pièce de cinq francs dévissable pour passer les messages secrets. Euh, enfin presque, parce que, si le Lieutenant X l'avait conçue, on attend toujours le numéro de Pif gadget consacré à ce monument de l'espionnage.
Bon,vous allez me dire que, sur une pièce, on ne peut pas visser deux faces entre elles vu qu'il y a un côté pile et un côté face et que si on visse deux faces on va forcément à contre courant en éliminant le côté pile ce qui en ferait une pièce truquée donc viciée et cela nous prouve, par ce raisonnement par l'absurde, qu'on ne peut pas faire volte-face en éliminant le côté pile et donc, par conséquent, que les faces d'une pièce ne peuvent se visser et que, sans verser dans le vice, pile et face d'une pièce sont indissociables et vice versa et réciproquement! Mais, je m'emballe, je m'emballe au risque me monter le cou...
Tiens justement, à propos de cou, vous ne trouvez pas que, dans cet opus, Languelotte est un sacré boulet?
Je pense que le Lieutenant X a pris un malin plaisir à mettre notre héros dans des situations pour le moins inconfortables. Il lui fait essayer une guillotine, il le conduit à prendre contact avec la personne qu'il file, qu'il retrouve à l'hôtel en l'appelant par son prénom (sic), il l'envoie en Allemagne alors qu'il ne parle pas la langue et qu'il doit tout se faire traduire, il le fait se jeter dans le repaire de l'ennemi la tête la première au petit bonheur la chance. Je trouve que ça fait beaucoup pour un Snifien. Voilà comment notre héros est, sous nos yeux ébahis, transformé en anti-héros faillible aux impulsions mal contrôlées et c'est ce qui fait son charme. Et je ne doute pas que c'est pour cela que Bertha succombe.
Ach! Bertha...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
koloté
Mini Rose
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 51
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 15 Sep 2018 - 9:52

Laughing belle prose sur les piles et faces 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur X
Galaxie
avatar

Nombre de messages : 2329
Age : 51
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   Sam 15 Sep 2018 - 16:38

Oui ! Gronours file et passe (son chemin) !  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Langelot contre Monsieur T   

Revenir en haut Aller en bas
 
Langelot contre Monsieur T
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos livres du mois :: Le "Langelot" du mois-